AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 AUGURE - autour de Jean Guillou - nouveaux disques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
hypérion



Messages : 371
Date d'inscription : 03/11/2009
Localisation : Paris

MessageSujet: AUGURE - autour de Jean Guillou - nouveaux disques   Jeu 4 Avr - 23:12

L'association AUGURE, initiée par Sylviane Falcinelli, a renouvelé sa direction et son équipe. Après une période de transition, plusieurs parutions marquent le renouveau de son activité. Je cite le site : "L’Association a pour but de contribuer à faire rayonner l’œuvre de Jean Guillou en tant qu’interprète, improvisateur, compositeur, concepteur d’orgues et écrivain. Pour y parvenir elle collecte, restaure, sauvegarde ou réalise des enregistrements qui témoignent de l’art de Jean Guillou. Sous son propre label "AUGURE" elle produit des CD qui sont publiés et mis en vente sur ce site, rubriques "Actualités" et "Discographie".".

Sont parus successivement :
"Orgue et percussions" : témoignage d'un concert donné à Roquevaire avec Jean-Baptiste Monnot, le Trio Delta et Jean Guillou. Au programme : "Colloques n°6 pour deux percussionnistes et orgue" (avec J.B. Monnot pour cette version pour orgue à 4 mains), "Colloques n°8 pour marimba et orgue", "Chronique pour trio de percussionnistes", par l'ensemble dédicataire et trois improvisations sur des thèmes donnés par les percussionnistes. Disque vraiment étonnant, dans lequel l'alliage des timbres percutants et de l'orgue se fait tout naturellement. Les lattes en bois ou en métal trouvent des résonances inattendues dans l'écho des flûtes ou des mixtures. Musique très personnelle, évidemment, mais franchement passionnante, pleine de vie, de verve et de générosité. Improvisations étourdissantes qui mettent en valeur cet orgue lui aussi particulier et dans lesquelles on sent avec quel plaisir l'organiste s'accapare les thèmes amicalement offerts par ses comparses.

"Les charpentes de Saint-Eustache" : enregistré en 1975 sur l'ancien orgue moribond, ce disque est un des plus fabuleux enregistrements d'improvisations de Guillou, digne des "Visions cosmiques", du disque DORIAN ou de la fabuleuse "Dérive des continents" donnée vers 1995. Enregistrement témoignant de l'amitié entre Guillou et le sculpteur Félix Schivo qui découvrit, à l'invitation de l'organiste, les charpentes de l'église parisienne et qui en tira une série de gravures sur lesquelles Guillou improvisa en privé. La présence d'un micro permit d'immortaliser ce moment intense qui sortit en LP à tirage limité orné par une couverture due au sculpteur (je crois ne pas me tromper dans le souvenir de ce déroulement). Huit poèmes absolument saisissants, intenses, mordants, débordants de l'énergie du Guillou des années 1970, celui des "Jeux d'orgue", de "Biloulou Safari", sur un orgue percutant à souhait (malgré les cornements -déjà- qu'il sait à merveille masquer). Fureur, inspiration, verve, énergie diabolique et aussi mystère infusé et prenant de cette "Passerelle vers la lumière étroite", simplement tonale mais si hautement personnelle et fabuleusement évocatrice. On aimerait que quelqu'un se jette dans leur transcription sur partition...

"Cantiliana" : tout récemment, Guillou a pu donner, en Italie avec des musiciens locaux, plusieurs concerts consacrés à ses œuvres. Ce disque en donne le souvenir. Y figurent des œuvres peu entendues parce qu'anciennes et jamais jouées, ou plus récentes et moins diffusées. On entend donc la transcription pour piano de la "Toccata" pour orgue, "Cantiliana" pour flûte et piano (jamais jouée jusqu'ici malgré ses 40 ans...), "Impulso" pour flûte et "Co-incidence" pour violon, toutes deux plus récentes, les "Colloques n°5" pour piano et orgue, l'"Intermezzo pour flûte et orgue" déjà enregistré chez PHILIPS, ainsi que deux improvisations, au piano et à l'orgue. L'engagement des musiciens et leur pleine adéquation avec cette musique fait plaisir à entendre : on les sent en bonne compagnie amicale. Ces œuvres sont des façons originales d'aborder Guillou sans le versant "orgue", par une porte peut-être plus étroite mais qui n'en ouvre pas moins sur son jardin intérieur, peut-être plus intime, où l'effusion se fait plus secrète, l'abord plus ardu, sûrement, mais toujours intensément sincère, strictement construit, sans bavardage, sans épanchement inutile. Musique sobre, parfois âpre mais d'une poésie toujours simplement disponible. Ces musiciens se produiront, à la fin de l'année, à Saint-Eustache, pour conclure l'année jubilaire du titulariat du Maître. Ils joueront ce programme avec la récente "Valse oubliée" pour piano et une adaptation pour violon et orgue de la "Sonate pour trompette et orgue".

Deux autres disques sont sortis cette semaine. On dit qu'ils figureront parmi le haut du panier des plus fabuleux enregistrements du "Guillou mythique" : une renversante intégrale des "Sonates en trio" de J.S. Bach à l'Alpe d'Huez (qui devrait nous consoler de l'arrêt de l'intégrale Bach de DORIAN commencée, d'ailleurs, à l'Alpe d'Huez par un volume où figure la première des sonates) et les deux "Sonates" de Julius Reubke données au CNSM dans le cadre de l'inauguration de la salle d'orgue. Je vous en parlerai quand je les aurai...

On peut acheter ces disques sur le site d'AUGURE : http://www.jean-guillou.org
Revenir en haut Aller en bas
Espiet33



Messages : 139
Date d'inscription : 18/11/2011

MessageSujet: Re: AUGURE - autour de Jean Guillou - nouveaux disques   Ven 26 Avr - 0:30

Merci pour cette info et ce site particulièrement intéressant .
Revenir en haut Aller en bas
hypérion



Messages : 371
Date d'inscription : 03/11/2009
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: AUGURE - autour de Jean Guillou - nouveaux disques   Mar 2 Juil - 23:35

Pour poursuivre sur le sujet, signalons la parution de deux nouveaux disques absolument stupéfiants qui sont de fastueux témoignages de concerts.

Les six Sonates en trio de Johann-Sebastian Bach à l'Alpe d'huez. Un manque de précisions dans les informations nous conduit à estimer que la première Sonate a pu etre enregistrée sur l'orgue modifié (après l'adjonction du Piccolo, du Hautbois en chamade au Récit et du Chalumeau de Pédale issus de la transformation du Salicional, du Clairon et du Hautbois précédents), certainement dans la suite de l'enregistrement du premier tome de l'intégrale inaboutie DORIAN (régistrations identiques, tempo approchant). Les cinq autres sont apparemment jouées sur l'orgue dans son premier état.

Le concert donné par le Jean Guillou à Saint-Sulpice le 13 septembre 1978 est, lui aussi, un moment d'exception dont témoigne la maitrise de cet instrument somptueux (avant sa restauration) au maniement "acrobatique". Le programme est monstrueux ! Deuxième Symphonie de Dupré, choral "Vater unser" de la Clavierubung de Bach, Pour le tombeau de Colbert (plus tard rebaptisée Témora) de Guillou, et Sonate pour orgue de Reubke. Une improvisation sur deux thèmes d'une durée de plus d'un quart d'heure clôt l'ensemble. Moment hors norme, absolument extraordinaire, d'une classe folle, réellement aristocratique et très au-dessus du lot, qu'on avait déjà entraperçu sur YouTube et rendu avec les bandes originales obtenues près de l'INA.

AUGURE annonce la parution d'un disque qui reprendra le concert du 7 avril (avec son Concerto héroïque pour orgue et grand orchestre).
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: AUGURE - autour de Jean Guillou - nouveaux disques   Mer 3 Juil - 9:16

hypérion a écrit:
l'orgue modifié (après l'adjonction du Piccolo, du Hautbois en chamade au Récit et du Chalumeau de Pédale issus de la transformation du Salicional, du Clairon et du Hautbois précédents),

Dans tous les cas, ce sera très difficile de s'en rendre compte, puisque JG a horreur des jeux gambés et des anches de 4', qu'il n'utilise jamais (les prestants sont aussi visés, mais là ce n'est pas le cas.) Donc si les jeux y étaient, il ne s'en serait pas servi. Pour la question du Piccolo, comme les claviers ont 61 notes il est facile de monter à l'octave supérieure, pour créer le même résultat sonore que le dit Piccolo.rabbit 
Revenir en haut Aller en bas
flûte harmonique



Messages : 154
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: AUGURE - autour de Jean Guillou - nouveaux disques   Sam 6 Juil - 13:31

Les claviers de ST Sulpice n'ont que 56 notes!
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: AUGURE - autour de Jean Guillou - nouveaux disques   Sam 6 Juil - 14:07

Oui, et les claviers de l'Alpe ont 61 notes. Les jeux mentionnés, comme le hautbois en chamade, n'existent qu'à l'Alpe, donc on ne peut pas se tromper d'orgue dans ce que j'ai posté...lol! 
Revenir en haut Aller en bas
flûte harmonique



Messages : 154
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: AUGURE - autour de Jean Guillou - nouveaux disques   Dim 7 Juil - 0:11

En effet, mille excuses!
Revenir en haut Aller en bas
hypérion



Messages : 371
Date d'inscription : 03/11/2009
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: AUGURE - autour de Jean Guillou - nouveaux disques   Dim 6 Oct - 15:01

Donc, je confirme que les Sonates en trio n°2 à 6 sont enregistrées sur l'orgue avant la modification de sa composition alors que la Première Sonate a été vraisemblablement enregistrée après ou avant le disque DORIAN dont on retrouve quasiment toutes les caractéristiques (timing, registrations, mouvements...). Ceci dit, ce disque est un témoignage de concert, plus qu'un véritable disque (propre et net). La bande originale devait être en très mauvais état : ça gondole beaucoup, au point de se demander si le Maître n'aurait pas oublié de retirer le tremblant... Cependant, c'est absolument saisissant de maîtrise et d'inspiration, de liberté (la trompette en chamade à la main gauche, ça claque !) et d'ardeur expressive. Un disque qui parle, qui a beaucoup à dire !

Un autre disque qui parle hautement, qui aspire, qui porte vers le haut, c'est les Sonates pour gamba et cembalo (BWV 1027, 1028 et 1029), adaptées pour violoncelle et orgue par Guillou et interprétées en duo et fraternelle communion avec Alexander Knaziev. Le duo s'entend à merveille, s'écoute, se respecte, se comprend sans mot, uniquement par le charme des inflexions souveraines et de la supérieure liberté interprétative qui irrigue ce disque, ABSOLUMENT SOMPTUEUX, émouvant de bout en bout, prenant. [Chaque terme de cette phrase est à prendre au pied de la lettre : il s'agit là de l'essentiel de la musique, un disque qui pourrait être une illustration de ce qu'est FAIRE DE LA MUSIQUE]. Ce disque m'a littéralement bouleversé. Il s'écoute en boucle. Orgue frais et léger (le nouveau Mascioni de l'Intituto Saint-Antonio dei Portoghesi à Rome conçu par le Maître), ténu et discret, follement libre (le Maître, à presque 84 ans, se joue de tout le monde, prend toujours des risques, lui qui n'a su faire que ça)... Les photos du livret parlent de connivence entre les musiciens : c'est le moins que l'on puisse dire ! Les compléments de programme sont à l'échelle du disque : Aria de la Suite en ré BWV1068, chroral "Nun komm, der Heiden Heinland BWV 659, Sicilienne de la Sonate pour violon BWV 1017 et Adagio de la TAF !

J'attends le disque du concert anniversaire des 50 ans de titulariat (Symphonie Pathétique de Tchaïkovski, Concerto Héroïque de Guillou, Orpheus de Liszt/Guillou)...
Revenir en haut Aller en bas
hypérion



Messages : 371
Date d'inscription : 03/11/2009
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: AUGURE - autour de Jean Guillou - nouveaux disques   Dim 6 Oct - 15:09

Richaud a écrit:
hypérion a écrit:
l'orgue modifié (après l'adjonction du Piccolo, du Hautbois en chamade au Récit et du Chalumeau de Pédale issus de la transformation du Salicional, du Clairon et du Hautbois précédents),
Pour la question du Piccolo, comme les claviers ont 61 notes il est facile de monter à l'octave supérieure, pour créer le même résultat sonore que le dit Piccolo.rabbit 
Sans animosité aucune, cher M. Richaud, je peux vous confirmer que ce procédé "fallacieux" (jouer un 2 'à l'octave pour faire croire qu'on a un Piccolo) est absolument impossible à l'Alpe d'Huez du fait de la complète individualisation des timbres et des claviers (il n'y a pas de 2' au Récit et l'octave de la Doublette 2' du GO n'a rien à voir avec les notes correspondantes dudit Piccolo du Récit). Et puis le Salicional, on l'entend pas mal dans les Liszt ou les Dupré de Festivo (comme quoi...)...
Quant à l'ancien hautbois (devenu, en partie, le Chalumeau du Pédalier) il avait une sacré personnalité, au point d'arriver à la confondre avec son collègue horizontal actuel (d'où les interrogations du précédent message que le savoir d'un exégète patenté a permis d'élucider)....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: AUGURE - autour de Jean Guillou - nouveaux disques   

Revenir en haut Aller en bas
 
AUGURE - autour de Jean Guillou - nouveaux disques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AUGURE - autour de Jean Guillou - nouveaux disques
» Jean Guillou
» Jean Guillou-Saint-Eustache -14.11.2010
» Johnny prepare pas 1 mais 2 nouveaux disques
» Jean Guillou joue Reubke

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orgue Libre :: Bienvenue :: Parutions, Discographie... :: CDs-
Sauter vers: