AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'orgue du Sacré-Coeur de Dijon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: L'orgue du Sacré-Coeur de Dijon   Lun 25 Nov - 0:01



Histoire ô combien mouvementée pour cet orgue conçu en 1936 par l'équipe de Paul CHRISTOPHE, de la manufacture Michel, Merklin et Kuhn de Lyon.

L'église du Sacré-Coeur à peine terminée, il est passé commande d'un orgue de 45 jeux à deux claviers. Le projet avance normalement, quand un généreux mécène décide de financer un agrandissement de l'instrument. Les plans reviennent sur la table avec un orgue à trois claviers et 58 jeux.

Il y a d'âpres négociations pour la composition, nous sommes au début de la période néo-classique, et tout le monde n'est pas forcément partant.

Ce qui fait l'unanimité, ce sont les claviers à 61 notes, le pédalier à 32, deux claviers expressifs. La composition sera finalement décidée par deux personnes, une dijonnaise (Georges Moreau) et l'autre parisienne mais aussi lyonnaise par sa famille: Marcel Dupré.

Dupré revient d'une glorieuse tournée aux USA, où il a récolté une moisson d'idées nouvelles pour l'architecture des orgues. Reste à les imposer en France, et les opposants sont légion. L'orgue du SC, le plus important construit par la manufacture lyonnaise va lui en donner l'occasion.

Mais voilà, la guerre s'invite aussi, et les travaux sont stoppés en attendant des jours meilleurs. Une partie de l'orgue est entreposée à Lyon, au lycée du Bachut. Le montage se fera en 1946 l'équipe étant aidée par un prisonnier allemand, certainement du métier.
L'inauguration aura lieu en Novembre 1947, l'organiste prévu étant Georges IBOS. Une grève des trains l'empêche de descendre sur Dijon, et c'est Emile POILLOT, l'organiste célèbre de la cathédrale qui joue l'inauguration. Ce sera là son dernier concert, il mourra 6 mois plus tard sans en avoir donné d'autres.
La composition d'origine est celle-ci:

Récit/Echo expressif (68 notes C1-G68 pression 98 mmCE à gauche du buffet)
Quintaton 16'
Diapason 8'
Flûte traversière 8'
Bourdon 8' (en fait un Lieblichgedeckt)
Gambe 8'
Voix céleste 8'
Octave 4'
Flûte octaviante 4'
Flûte cônique 2'
Nazard 2'2/3
Cornet Vrgs (à G2)
Fourniture IV rgs
Bombardon 16'
Trompette Harmonique 8'
Basson Hautbois 8'
Voix humaine 8'
Clairon octaviant 4'
Trémolo Récit et Echo

Solo/Positif Expressif (61 notes C1-C61 pression 85 mmCE symétrique au Récit-Echo donc à droite du buffet)
Salicional 16' (première octave Haskell)
Flûte creuse 8'
Cor de nuit 8'
Dulciane 8'
Flûte 4'
Dulciane 4'
Flûte 2'
Piccolo 1'
Nazard 2'2/3
Tierce 1'3/5
Plein-jeu III rgs
Trompette 8'
Cromorne 8'
Trémolo positif

Grand-orgue (61 notes C1-C61 pression 120 -105 mmCE au centre-avant sur trois sommiers)
Montre 16' (en fait Violonbasse 16')
Bourdon 16'
Montre 8'
Salicional 8' (en fait Violoncelle 8')
Flûte harmonique 8' (une partie en montre aussi)
Bourdon 8' (en fait une sorte de flûte à fuseau)
Prestant 4'
Flûte 4'
Doublette 2'
Quinte 2'2/3
Fourniture III-IV Rgs
Cymbale II Rgs
Bombarde 16' ( Ophicléïde )
Trompette harmonique 8'
Clairon octaviant 4'

Pédale (32 notes C1-G3 pression 120 mmCE au centre arrière du buffet)
Basse 32' (acoustique C1-B1)
Contrebasse 16'
Soubasse 16'
Flûte 8' (Ext Contrebasse)
Violoncelle 8' (pression 105 mmCE, posté derrière les tourelles de montre)
Bourdon 8' (Ext soubasse)
Flûte 4' (pression 105 mmCE, entièrement en façade centrale)
Quinte 5'1/3 (ext soubasse)
Bombarde 16'
Ophicléïde 16' (32 notes communes avec le 16' GO)
Trompette 8' (ext Bombarde)
Clairon 4' (ext Bombarde)

Sur la tribune nord, un instrument autonome de 18 jeux sur deux plans sonores dont un expressif dont je n'ai malheureusement pas la composition. Prévision étant faite de le joindre au GO, un peu comme à ND de Chalon en champagne.
Les accouplements et tirasses sont ceux usuels sur ce genre d'instruments. Il existe un système de pédale automatique, qui change les registres de pédale suivant le clavier sur lequel on joue. La traction est electro-pneumatique tubulaire avec sommiers Kuhn à membranes verticales.

Edité parce-que j'avais oublié la quinte de pédale. Edité à nouveau en 2016 pour rajout de la superbe photo réalisée par un photographe anonyme que je félicite.


Dernière édition par Richaud le Mer 27 Jan - 23:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: L'orgue du Sacré-Coeur de Dijon   Lun 25 Nov - 12:04

Merci pour ces informations très intéressantes!


Richaud a écrit:
45 jeux à deux claviers
ça fait beaucoup de jeux pour que deux claviers, la pédale était très fournie ou les emprunts et extensions étaient nombreux?

Richaud a écrit:
Il existe un système de pédale automatique, qui change les registres de pédale suivant le clavier sur lequel on joue
alors là je découvre. Euh ça marche comment? Very Happy


Revenir en haut Aller en bas
Yves Carall

avatar

Messages : 605
Date d'inscription : 11/09/2010

MessageSujet: Re: L'orgue du Sacré-Coeur de Dijon   Lun 25 Nov - 12:24

Le système que je connais fonctionne avec les tirasses : on met toutes les tirasses à l'unisson, la tirasse GO se renvoie quand on passe au Positif, la tirasse Positif se renvoie quand on passe au Récit, etc. En gros, ce système adapte automatiquement les tirasses selon le clavier sur lequel on se trouve. Très pratique dans la musique symphonique, quand on change de clavier, on n'a pas besoin de s'occuper des tirasses, ça se fait tout seul !
Je ne sais pas s'il s'agit du même système dans le cas présent.
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesvaldoise.weebly.com/
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: L'orgue du Sacré-Coeur de Dijon   Lun 25 Nov - 13:17

dulciane a écrit:
ça fait beaucoup de jeux pour que deux claviers, la pédale était très fournie ou les emprunts et extensions étaient nombreux?
Non, ça en fait exactement la même densité qu'il en a eu à la construction:
Le clavier rajouté était le Solo expressif, de 13 jeux. Faites le calcul: 45 + 13 = 58

Il n'y a pas tant d'emprunts ou extensions que ça. les seuls le sont à la pédale: Emprunt des 32 notes de l'ophicléïde 16' du GO pour avoir un 16' d'anches un peu moins "sauvage", ces deux 16' étant de longueur réelle. Les jeux de la pédale sont sur trois rangs étendus: Soubasse 51 notes (10'2/3 de la première octave de basse 32'-16'-8'-5'1/3), Contrebasse 16' 56 notes (16-8-4), Bombarde 16' 56 notes (16-8-4)
Tous les jeux des claviers sont réels sans extensions.

dulciane a écrit:
Richaud a écrit:
Il existe un système de pédale automatique, qui change les registres de pédale suivant le clavier sur lequel on joue
alors là je découvre. Euh ça marche comment?
Sur ce système là, que je n'ai jamais connu en fonctionnement enclenchait trois relais correspondant à chaque clavier joué, lesquels supprimaient l'appel de certains jeux de pédale et certaines tirasses. La version "actuelle" dont nous équipons tous les orgues où nous sévissons fonctionne de la même façon, sauf que je préfère ne programmer QUE des tirasses et pas de jeux, car c'est trop restrictif: On peut préfèrer un principal 16' tout seul plutôt qu'une soubasse + bourdon 8, les deux sont d'intensité équivalente mais le résultat sonore n'est pas identique dans les mélanges. Sur de grands instruments comme à Marseille, les tirasses auto sont assez complexes, parce-qu'elles sont différentes suivant les accouplements de claviers que l'on utilise. Elles n'agissent QUE sur Tir 1-2-3-4-5 en 8' et en 4'.
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: L'orgue du Sacré-Coeur de Dijon   Lun 25 Nov - 20:41

Les modifications de 1972-1973:

Comme d'habitude, dès qu'on est en présence d'un instrument qui n'est pas dans l'air du temps, on se dépèche de le modifier. Le SC n'y a pas échappé, encore plus  radicalement parce-que le titulaire de l'époque venait de se faire "virer" du poste de suppléant à la cathédrale et avait été gentiment "placé" au SC, orgue qu'il n'a jamais ni aimé, ni même compris. A tel point que pour le programme du récital d'inauguration de l'orgue "restauré" figurait sur la première page une grande photo du Riepp de la cathédrale. J'étais à ce concert (1974, j'avais 13 ans).

Pour comprendre cette "restauration" il faut déjà se plonger sur certains détails de l'instrument. Période US de Dupré, donc on va retrouver les tailles et progressions, ainsi que les compositions américanisantes, où Skinner règnait en maitre.

D'égale importance, le GO (15 jeux) et le récit-écho (12+5 jeux). Les compositions sont assez voisines Fonds 16-8-4, respectivement Montre 16', Bourdon 16', Montre 8' (taille de diapason), Salicional 8', Flûte Harmonique, Bourdon 8', Prestant 4', Flûte 4' au GO et Quintaton 16', Diapason 8', Gambe 8', voix céleste 8' (obligé!), Flûte traversière 8', Bourdon 8', Octave diapason 4', Flûte octaviante 4'.
Deux batteries d'anches fortes 16-8-4, Ophicleïde 16- Trompette harmonique 8', Clairon octaviant 4' au GO et Bombardon 16', Trompette Harmonique 8', Clairon Octaviant 4' au récit. Sur les deux claviers on trouve une quinte de flûte 2'2/3, servant principalement à coloriser les fonds. Cette disposition est typique des orgues US.

Le solo comprend des jeux gambés en 16-8-4, Salicional 16', Dulciane 8', Dulciane 4'. Dupré a regretté qu'il n'y ait pas de Dulciane céleste 8' pour aller avec.

La néo-classisation de l'instrument a consisté à effacer ces allusions américaines de mauvais goût pour créer à la place de pseudo allusions germaniques pour jouer du Bach.

On enlève la boîte expressive du solo (qui sera revendue au conservatoire de Dijon, où elle est toujours) et on supprime les gambes 16-8-4. Le salicional 16' sera transformé en principal 8' et serait dans un orgue à Metz. La dulciane de 8' sera recoupée pour faire un gemshorn qui ira au GO, complèté par deux tuyaux du violoncelle de pédale, supprimé lui aussi.

La composition du Solo devient la suivante:
(la pression passe à 75 mmCE)

Principal italien 8' (ancienne flûte creuse retaillée + quelques tuyaux du violoncelle de pédale)
Cor de nuit 8' (décallé et calottes soudées pour faire vieux)
Prestant 4' (un peu de tout dedans dont des tuyaux anciens peut-être du Riepp de Dôle, vandalisé lui aussi.)
Flûte 4' (dépavillonnée et décalée)
Doublette 2' (extraite du plein-jeu existant)
Flûte 2' (même traitement que Fl 4')
Sifflet 1' (même traitement que Fl 4' et Fl 2')
Nazard 2'2/3 (dents grattées et calottes soudées)
Tierce 1'3/5 (dents grattées, dépavillonnée et oreilles coupées)
Plein-jeu III Rgs (l'ancien décallé d'un rang vers l'aigü puisque le rang grave est devenu la doublette)
Cymbale tierce IV Rgs (de diverses provenances, y compris des dessus du récit à 68 notes)
Trompette 8' (pointe raccourcie, dépavillonnée et décallée, reprise harmonique coupée)
Cromorne 8' (même traitement que Tr8')

La composition du GO devient la suivante:
(La pression passe à 90 mmCE)

Montre 16' (freins enlevés, décallée et dépavillonnée)
Bourdon 16' (inchangé)
Montre 8' (freins enlevés, décallée et dépavillonnée)
Flûte Harmonique 8' (décallée et bricolée de partout, n'a plus fonctionné à partir de ce moment)
Bourdon 8' (cheminées coupées et calottes soudées, oreilles coupées)
Gemshorn 8' ( restes de l'ancienne dulciane du solo)
Prestant 4' (décallé et dépavillonné, oreilles coupées)
Flûte 4' ( 12 basses de l'ancienne Flûte 4', le reste provenant le la flûte cônique 2' de l'écho)
Flûte 2' (ancienne dulciane 4' du solo, recoupée)
Grosse tierce 3'1/5 ( Ancien salicional 8' du GO recoupé)
Fourniture IV-V rgs à résultante de 16' (n'a jamais fonctionné)
Cymbale IV rgs (le plus grand tuyau faisant 1/2')
ophicleïde 16' inchangé
Trompette Harmonique 8' (même traitement qu'au Solo)
Clairon Octaviant 4' (même traitement qu'au solo)

La composition de la pédale augmente artificiellement:
(La pression passe à 100 mm CE)

Basse acoustique 32' inchangée
Principal 16' (de la montre 16' du GO)
Contrebasse 16' (freins arrachés au pied de biche, l'endroit étant peu accessible à un tournevis)
Soubasse 16' inchangée
Principal 8' (Ext 16' montre GO)
Flûte 8' (Ext 16' contrebasse)
Bourdon 8' (inchangé)
Principal 4' (Ext 16', remplace le violoncelle 8' de pédale)
Flûte 4' (inchangée ou presque, ne fonctionne plus depuis cette date)
Quinte 5'1/3 supprimée
Bombarde 32' (12 basses boîtes en remplacement de la bombarde 16', puis ophicléïde GO sur 12 notes puis Trompette pédale)
Bombarde 16' (12 basse de l'ophicléïde 16, puis trompette pédale)
Trompette 8' (inchangée)
Clairon 4' (inchangé)

Le recit-echo aura plus de chances, il n'y aura plus de sous pour tout faire, malgré la vente de la partie "orgue de choeur", un II/18 bradé pour trois fois rien.

Seront modifiés:

Octave 4' (décallée avec deux tuyaux provenant de l'extérieur)
Flûte conique 2' remplacée par un salicional recoupé du GO et du Solo, appelée [Flûte 2']
Larigot 1'1/3 (ancien nazard décallé, il manque 12 dessus)
Fourniture IV-V rgs (recomposée en plus petit, façon Danion-Gonzalez)

Pour la console, suppression des combinaisons fixes, installation d'une pédale de crescendo à la place de l'expression Récit-Echo, qui elle-même va à la place de l'expression Solo supprimée.
Grâce à cette modif, si on fermait à fond la boite du récit, il fallait aller dedans pour la décoincer, la pédale se bloquant à l'envers.

Ca, c'est l'instrument que j'ai connu et joué pour le concours de titulaire de la tribune. Heureusement que je le pratiquais depuis plusieurs années, je savais ce que je pouvais utiliser "au mieux", entre les jeux faux (comme accorde t'on un bourdon à calottes soudées qui n'a pas d'oreilles? Shocked ) et les trucs merdiques qui cornaient de partout...
Revenir en haut Aller en bas
Yves Carall

avatar

Messages : 605
Date d'inscription : 11/09/2010

MessageSujet: Re: L'orgue du Sacré-Coeur de Dijon   Lun 25 Nov - 22:00

Aaaaargh, j'ai failli avoir une attaque... z'auriez pu prévenir !
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesvaldoise.weebly.com/
Edo



Messages : 126
Date d'inscription : 01/08/2012

MessageSujet: Re: L'orgue du Sacré-Coeur de Dijon   Lun 25 Nov - 22:49

J'ai eu l'impression de lire l'énumération des divers supplices d'un (con)damnée louis-quatorzien... pale 
Revenir en haut Aller en bas
Guénolé



Messages : 286
Date d'inscription : 29/10/2013
Localisation : Sains-Richaumont (02) / Lille(59)

MessageSujet: Re: L'orgue du Sacré-Coeur de Dijon   Lun 25 Nov - 23:16

Bonsoir,

Comme chacun, j'ai parcouru les châtiments corporels sévères qu'a enduré votre instrument.
Il a besoin d'être bichonné à présent pour retrouver sa dignité !

C'est quand même effarant que l'on puisse ainsi modifier un instrument au point de lui faire perdre son âme et son caractère...
Cela devrait être passible de la cour d'assise !

J'ai tout de même quelques questions sur la composition...

Bombardon 16' ? Euh c'est le petit de la bombarde? lol!  Moins sonore que cette dernière ?

Ophicléïde 16' ? C'est une bombarde non ? Sinon quelle est la différence ?

Principal Italien 8' ? Il a deux petites mains pour mieux pouvoir parler ? Very Happy 

Clairon octaviant 4' ? Attaque en 8' puis parle en 4'?


En tout cas, chapeau bas pour avoir passé un concours sur un instrument dans un tel état...
Même sur un instrument réglé au poil, je n'aurai jamais les capacités pour en réussir un...

Bonne soirée!
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: L'orgue du Sacré-Coeur de Dijon   Lun 25 Nov - 23:49

Eh oui, c'est arrivé!
Je n'ai jamais pu me résoudre à dire "la formidable restauration de Philippe Hartmann et Jean Deloye"

Bombardon 16': la première octave est en demi-longueur mais de taille normale, on a donc un gros tromblon de 17 centimètres de diamètre au premier DO. Dès la seconde octave, il prend sa longueur réelle et ne sera jamais harmonique (il fait 68 notes!) Anches comme une bombarde, mais plus petites de taille. Une belle bête tout en étain qui a failli disparaitre... volée par un facteur qui voulait installer une bombarde en cuivre de Laukhuff. (il s'est fait jeter salement, et c'est depuis ce temps que l'orgue est entre mes mains)

Ophicléïde 16': construit comme une bombarde (longueur réelle soit 5m ) mais toutes les tailles sont plus petites: les canaux, le pavillon (155 mm au DO 1, contre 175 mm  pour la bombarde juste à côté). Pour qu'il fonctionne correctement les anches sont lestées sur les 24 basses, les premières avec 6 grammes! Il n'y a pas de peau sur les anches mais le son est moins puissant et plus rond qu'une bombarde.

Principal italien: un truc qui ne veut rien dire et qui ne ressemblait...à rien, sinon aux fonds de l'orgue italien de Saint Pierre (voir autre fil): le bruit d'une machine à café en ébulition.

Clairon octaviant 4': comme la trompette harmonique, il fait deux fois la longueur à partir du DO3, la trompette changeant à DO4.

Demain, on abordera la reconstitution d'un instrument plus...correct.

Il va falloir vous habituer à ce que le nom d'un jeu corresponde à ce qu'il est réellement, parce-que des nuances, il va y en avoir un paquet. L'exemple des trois 16' d'anches: Bombarde, Ophicléïde, Bombardon est typique. Tous les trois sont complètement différents alors que souvent, en France on dit: "c'est une bombarde non?". Non, la facture d'orgues mérite d'être moins approximative que ça, et quand vous jouerez au SC, vous saurez faire la différence! geek


Dernière édition par Richaud le Mar 26 Nov - 0:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Toulousaing



Messages : 307
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: L'orgue du Sacré-Coeur de Dijon   Mar 26 Nov - 0:10

Rien ne lui aura été épargné...
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: L'orgue du Sacré-Coeur de Dijon   Mar 26 Nov - 23:31

Que faire pour cet orgue du Sacré-Coeur?

Après de telles modifications, pour la plupart irréversibles, que faire?

Première solution: Rien il reste comme-ça, c'est une poubelle et c'est tout.

Seconde solution: Le démolir carrément et en reconstruire un nouveau.

Troisième solution: Le remettre comme il était au premier jour.

Quatrième solution: Sauver ce qui peut l'être et aviser au coup par coup pour le reste.

La seconde solution sera un temps évoquée, mais elle butera sur le budget à y mettre. La troisième solution sera tout aussi onéreuse, de l'ordre de 4 millions de francs en 1985. Donc la première solution s'est appliquée de plein droit. On ne fait rien. Elle durera 15 ans!

Vous vous doutez bien que c'est finalement la quatrième solution qui finira par émerger. J'ai rien contre les poubelles, mais bon il y a des limites.

Donc on sauve ce qui peut l'être, et on avise pour le reste, au coup par coup. Pour cela, je me suis fait aider par le second titulaire de l'orgue en 1947 (le premier ayant été licencié au bout d'un mois!), qui était aussi l'un des concepteurs, je l'ai déjà cité: Georges Moreau. Figure du milieu musical dijonnais, il n'était pas revenu au SC depuis sa "retraite" et n'avait pas envie de le faire. J'ai mis presque un an à le convaincre et il s'est installé à la console. Je dois dire que je n'ai pas été déçu! Heureusement que les propos et les qualificatifs que j'ai entendu ce jour-là étaient proférés dans une église, le seigneur des lieux ayant toute puissance pour édulcorer l'ensemble et admettant que cet orgue était pour sa louange, il y a veillé!
Ouaille! J'en ai rempli des pages et des pages, qui seront fondamentales pour agir. N'oubliez pas que l'orgue a été modifié quand j'avais 11 ans, donc je ne l'avais pas vraiment connu avant le désastre.
J'en ai conclu que certains jeux seront sauvables, d'autres devront être remplacés, et le reste modifié au mieux. L'orgue ne retrouvera jamais son état d'origine, non pas que ce soit impossible mais il est des questions à se poser: était-il parfait? scratch 
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: L'orgue du Sacré-Coeur de Dijon   Mer 27 Nov - 0:11

Si je pose la question "était il parfait?" c'est bien parce-qu'il ne l'était pas. Fruit d'un compromis franco-américain, il avait un défaut majeur, qui s'il vous a échappé jusqu'à présent vous semblera évident:

Un grand orgue (manuel I) de 15 jeux et un récit expressif (manuel III) de 17 jeux. Et entre les deux, un très discret clavier de solo expressif, de 13 jeux. Si on avait été aux US, le solo aurait été en III et le récit expressif en II. Mais voilà, en France on fait pas ça, et comme ce n'était pas un positif de dos, personne n'a envisagé de le placer en I, et le GO en II, ce qui aurait été bien plus logique. Il y avait donc un trou dans la sonorité, et un décrescendo ne pouvait se faire qu'en accouplant le récit et le solo avant de terminer au récit seul, ce qui ne faisait que peu de différence.

L'idée de sauver ce qui pouvait l'être me fera commencer par la console et la transmission (déjà âgée de 45 ans, sans jamais avoir été entretenue) Puisqu'il était prévu de jumeler l'orgue de la tribune nord (disparu) une place lui sera réservée sur la console. Elle passe alors à 4 claviers, dont le second sera pour l'orgue distant, s'il revient. Avec les techniques actuelles, le système de double registration disparaitra au profit de dominos motorisés permettant l'usage d'un combinateur. La hauteur gagnée permettra 4 niveaux de gradins au lieu de trois, avec les dominos originaux. Il y en a 80, numérotés. Ils seront affectés aux registres, uniquement (77 registres et 3 trémolos). Ils seront complétés par 32 dominos neufs, légèrement différents placés au fronton pour les tirasses et accessoires.
L'ordre des claviers est le suivant: Grand-orgue (I), Grand-choeur (II tribune nord), Récit et Echo (III), Solo (IV)

Les accessoires sont strictement utilitaires:
Tirasses Grand-orgue, Grand-choeur, Récit, Echo, Solo en 8'
Tirasses (Récit et Echo) et Solo en 4'
Accouplements en cascade classique:
Solo / I, sur II, sur III en 8'
Récit /I, sur II, sur III (suppression du récit uniquement), sur IV en 8'
Echo /I, sur II, sur III (suppression de l'écho uniquement)
Grand-choeur /I en 8', sur II (suppression)
Grand-orgue sur I (suppression)
Suppression pédale
(Récit et Echo) octave grave sur I, sur II, sur III
(Récit et Echo) octave aigüe sur I, sur II, sur III

Pour les autres accessoires:
Tirasses automatiques, coupure soprano pédale, coupure basses tirasses, pizzicato Ped et Gch, II/I second touch.
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: L'orgue du Sacré-Coeur de Dijon   Mer 27 Nov - 0:35

Pour la tuyauterie, le moins atteint était le récit (12 jeux) et la pédale.

La composition du récit revient donc comme à l'origine. Le clavier d'écho (logé dans la même boîte, au dessus des jeux du récit) bénéficiera du retour de la flûte cônique 2' d'origine, réparée (elle était au GO). Le larigot sera remplacé par un nazard cônique de Merklin récupéré à Aix en Provence. Le plein-jeu sera recomposé, et rendu un peu plus harmonique: Fourniture II-V rgs au 1' (reprises tous les FA). C'est une mixture "pour Duruflé", les organistes comprendront. Le cornet Vrgs et la voix humaine sont d'origine. (le récit et l'écho sont entièrement opérationnels... 1580 tuyaux!)

Pareil pour la pédale: Soubasse 32'-16'-8', Contrebasse 16'-8'-4', Bombarde 16'-8'-4' sont réparés et sont comme à l'origine. Les six premiers pieds de la bombarde de 16' (qui avait été transformée en 32') proviennent de Marseille, où ils ont été remplacés par un contrebasson. Rien ne se perd! C'est une bombarde MMK de 1947! (le SC étant du même âge et du même facteur!). Le principal 4' posté reste en 4' mais est remplacé par le "principal italien" du solo, retravaillé pour sonner correctement. On conserve donc la batterie Violonbasse 16', Principal 8', Principal 4'. La quinte 5'1/3 est restituée, mais en réel et elle est étendue en 10'2/3 (44 notes d'un bourdon doux qu'on appelle une PILEATA) On a donc deux jeux Pileata major 10'2/3, Pileata minor 5'1/3. L'ophicléïde 16' est restitué, il sera étendu en 32' (12 notes) par un Contre-Diaphone 32'

Les pressions sont bien entendu rétablies comme à l'origine, sauf les Pileata (150 mmCE) et le contre-Diaphone 32' (250 mmCE). Ces tuyaux rajoutés sont alimentés par le ventilateur à haute pression (300) qui alimentera aussi les chamades du Solo. Chaque jeu a son régulateur, évidemment et n'interfère donc pas sur l'orgue d'origine.

Composition de la pédale: (en gras ce qui est déjà opérationnel)
Basse 32'
Violonbasse 16'
Contrebasse 16'
Soubasse 16'
Principal 8'
Flûte 8'
Bourdon 8'
Principal 4'
Flûte 4' (en montre)
Pileata Major 10'2/3
Pileata Minor 5'1/3
Contre diaphone 32'
Bombarde 16'
Ophicleïde 16'
Trompette 8'
Clairon 4'
geek


Dernière édition par Richaud le Dim 1 Déc - 10:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Guénolé



Messages : 286
Date d'inscription : 29/10/2013
Localisation : Sains-Richaumont (02) / Lille(59)

MessageSujet: Re: L'orgue du Sacré-Coeur de Dijon   Mer 27 Nov - 11:16

Richaud a écrit:

Il va falloir vous habituer à ce que le nom d'un jeu corresponde à ce qu'il est réellement, parce-que des nuances, il va y en avoir un paquet. L'exemple des trois 16' d'anches: Bombarde, Ophicléïde, Bombardon est typique. Tous les trois sont complètement différents alors que souvent, en France on dit: "c'est une bombarde non?". Non, la facture d'orgues mérite d'être moins approximative que ça, et quand vous jouerez au SC, vous saurez faire la différence! geek
Bonsoir, oui mais encore faut-il savoir ce qu'ils rendent... C'est l'inconvénient quand on joue sur un tout petit instrument. Une Montre, Un Bourdon, une flûte octaviante, je sais ce que c'est. Après, connaître les subtilités des dizaines et des dizaines d'autres existants parfois très proches...
Je possède l'ouvrage du Chanoine Aubeux, mais il n'y a pas d'inventaire exhaustif de l'ensemble des jeux existants avec une description en quelques mots.

Certains jeux peuvent être trompeurs de par leur nom.
Il existe le Cor Anglais, Le Cor d'harmonie (bien que je n'ai jamais entendu ni l'un ni l'autre). Ce sont des jeux d'anche.
Pourtant le Cor de nuit n'en est pas un... C'est même complètement à l'opposé...
La première année (il y a bien longtemps) où j'ai tenu le clavier pour le facteur il me dit:
-"on va accorder le Bourdon au Récit"
-"Euh je ne le vois pas"
-"Mais si regardez entre la Flûte Douce de 4' et le Nazard"
-"Excusez moi mais il est noté Cor de nuit 8'"
-"Oui c'est bien cela"
-"Ah c'est un Bourdon?"
-"Mais oui!"
-"Je ne le savais pas..."

Voilà j'avais appris une chose essentielle!
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: L'orgue du Sacré-Coeur de Dijon   Mer 27 Nov - 21:45

Guénolé a écrit:
mais il n'y a pas d'inventaire exhaustif de l'ensemble des jeux existants avec une description en quelques mots.
Si, et heureusement. C'est succint, mais on y trouve suffisamment d'indications pour affiner ses recherches.

www.organstops.org

Après il ne faudra plus confondre "le Cor-de-nuit dans la boîte expressive" avec " le corps expressif dans la boîte de nuit". What a Face 
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: L'orgue du Sacré-Coeur de Dijon   Jeu 28 Nov - 22:04

Le clavier de Grand-orgue:

Un peu plus atteint que les deux plans précédents, il va faire l'objet d'une reconstitution "au mieux" ainsi qu'une légère modification.

Les jeux strictement d'origine: Bourdon 16' (bourdon à cheminées intérieures) et le dessus de l'ophicléïde. Les basses de l'ophi avaient perdu le lest de languette et avait donc perdu une grande partie de la note fondamentale. Une fois la pression rétablie (120 pour ce jeu), c'était un désastre! Le lest a été remis, quelle différence!

Tous les autres jeux ont été soit supprimés (Salicional, quinte 2'2/3, doublette) soit mutilés ou transformés grandement. N'ayant pas spécialement beaucoup de temps à y consacrer, j'ai commencé par le sommier central comportant les tuyaux "courts" car dans le bas de l'arc de cercle: Dessus bourdon 16' métal (les tuyaux de bois étant vers la pédale à côté de la soubasse16', ce sont deux jeux différents), Prestant 4', Flûte 4', Quinte 2'2/3 (restituée), Doublette (restituée), Cymbale II-IV recomposée (j'y reviendrai), Tuba octaviant 4'.

Les deux trompettes et clairon harmoniques ont été réparés, les languettes changées, les longueurs corrigées. Je n'ai pas reconstitué les pointes coupées, ce qui donne à ces jeux une puissance de feu non négligeable (pression 105, environ 100 dBA à 1 mètre) mais l'église est grande et peut supporter. Leur nom a donc changé de Trompette en Tuba, plus réaliste.
La réparation des jeux consiste à reprendre les biseaux, voire les changer, rallonger les tuyaux tous trop courts, reposer des oreilles là où il y en avait eu au début.

Sur les sommiers latéraux du GO (les jeux plus longs, de chaque côté du sommier central) sont déjà repris:

Le Bourdon 8', qui est un genre de flûte à biberon, avec des cheminées côniques assez atypiques.

La bouche est arquée, assez haute. Le son est l'intermédiaire entre un bourdon traditionnel et une flûte droite, très pénétrant.

Le Violon 8' neuf, qui a remplacé le défunt salicional en possède toutes les caractéristiques, que j'ai trouvées dans les archives de Merklin. En spotted à 75% d'étain (c'est possible!) il est renforcé dans les dessus par un second rang de plus grosse taille (une viole de gambe, à partir de DO3).

Le dessus de l'Ophicléïde 16'

Le tuba Harmonique 8', comme celui de 4'.

Il me reste à faire: les montre 16' et montre 8', la flûte harmonique 8', la fourniture II-V Rgs (en cours!).
La montre 16' est en réalité un violonbasse, il ne fait que 140mm au premier DO de 16', soit moins qu'une montre 8'. Freins harmoniques même en façade (les six premiers tuyaux en bois dans les tourelles, avec lèvre inversée (la pente est dedans) mais bloc droit!)

L'ensemble Fourniture-Cymbale est parfaitement complémentaire: c'est un grand plein jeu de IV-IX rangs, débutant au 2' (Fourniture) et 1' (cymbale), résultante de 16 au second DO, résultante de 32' au troisième DO, reprises en demi-recoupe. La seule concession que j'ai faite, c'est de ne pas avoir de doublure de quinte 5'1/3.
Au premier DO:
2' (fourniture)
1'1/3 (fourniture)
1' (cymbale)
2/3' (cymbale)

à la dernière reprise:

16'
10'2/3
8'
5'1/3
4'
(Fourniture)

8'
4'
2'2/3
2'
(Cymbale)

Les deux doublures se font sur 8' et 4', ce qui est plus en accord avec ce type d'orgue.

Composition du clavier de GO: (en gras ce qui est déjà fait)
(Pression 120 et 105)
Montre 16' (violonbasse 16')
Bourdon 16'
Montre 8'
Flûte Harmonique 8'
Bourdon 8'
Violon 8' IIrgs
Prestant 4'
Flûte 4'
Quinte flûte 2'2/3
Doublette 2'
Fourniture II-V rgs 2'
Cymbale II-IV rgs 1'
Ophicléïde 16' (longueur réelle)
Tuba harmonique 8'
Tuba octaviant 4'


Dernière édition par Richaud le Dim 1 Déc - 10:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
darinze



Messages : 823
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : Montpellier, Hérault

MessageSujet: Re: L'orgue du Sacré-Coeur de Dijon   Ven 29 Nov - 12:01

Citation :
Le Violon 8' neuf (...)
Citation :
Le dessus de l'Ophicléïde 16'
Citation :
Le tuba Harmonique 8', comme celui de 4'
C'est-y censé y avoir des photos comme le Bourdon 8 ? Parce que si c'est le cas, je ne vois aucune image.




Sinon, c'est normal cette texture 'marbrée' des tuyaux, en deuxième plan sur la photo du Bourdon? c'est ça que vous appelez "spotted à 75% d'étain"?
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: L'orgue du Sacré-Coeur de Dijon   Sam 30 Nov - 13:12

Non, il n'y avait qu'une seule image du bourdon.

Le violon, le voili:



Il est en "Spotted". Ce que l'on appelle "spotted", c'est un mélange de 50 à 55% d'étain avec du plomb, ou de l'autre côté du point eutectique (qui est à 63% étain) 75% étain.
Les dessins se forment au refroidissement. Le fait que les tuyaux soient ainsi dénote surtout que le métal n'a pas été raboté sur les deux faces, c'est tout. Les bien pensants de l'orgue dénigrent le spotted, symbole de l'infâmie. Je cite seulement une phrase qui émane pourtant d'une sommité de l'orgue, Michel Chapuis, qui visitait l'orgue du SC pour en faire l'inventaire (des orgues de Côte d'or). "quelques jeux en spotted, le reste en étain de bonne qualité". Cette phrase est écrite dans l'inventaire, je n'invente pas. Ce que MC cite comme "étain de bonne qualité", ce sont les bourdons et flûtes, à 40% d'étain. Ce qu'il cite comme "quelques jeux en spotted", ce qu'il semble regretter vu la phrase: ce sont les principaux à 55 et 75% d'étain. No further comment!
Certain crient que le spotted à 75%, c'est pas possible... J'ai donc un jeu "pas possible", et c'est pas dur d'en mesurer la densité pour vérifier.

Sinon, voici une vue du dessus métal du bourdon 16' GO, avec cheminée intérieure. Elle débouche au centre de la calotte, on en voit la soudure et l'orifice. C'est normal qu'il y ait un vide puisque les basses sont positionnées vers la pédale, question de place.
Au premier plan , la cymbale II-IV et le tuba 4'. En haut à gauche, avec des garnitures en papier blanc, le dessus du bourdon 8', reconnaissable et plus en direction de la façade les deux rangs du violon 8' (tuyaux de même grandeur, côte à côte. Le jeu à côté du bourdon, c'est le cadavre de la flûte harmonique et la chape encore vide celle de la fourniture II-V Rgs non posée.



Pour le fun, une vue de la contrebasse 16', trois notes Do-Ré-Mi. Pour donner une idée de la taille de l'engin, on voit à l'arrière la soubasse 16' (à bouche arquée) et le bourdon 16' (à bouche droite), avec les mêmes notes. C'est petit des bourdons de 16'...

Revenir en haut Aller en bas
Orguevirtuel

avatar

Messages : 743
Date d'inscription : 22/05/2011
Localisation : 15 km nord Auxerre le long de N6

MessageSujet: L'orgue du Sacré-Coeur de Dijon   Sam 30 Nov - 14:52

Bonjour à tous

Dans le post des débutants, pourriez-vous nous expliquer le principe de fonctionnement des cheminées (côniques, parallèles, internes [que je ne connaissais pas : interactions sur la colonne d'air...] et éventuellement d'autre forme {puisqu'on en apprend tous les jours}) ?

Merci

Revenir en haut Aller en bas
http://orguesauxerre.net
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: L'orgue du Sacré-Coeur de Dijon   Sam 30 Nov - 20:09

Voilà, c'est fait!
http://orgue-libre.bbactif.com/t1155-un-bourdon-a-cheminees

Maintenant, il nous reste à décortiquer le solo et le grand-choeur.

Le solo:
Sans aucun doute le clavier le plus modifié, le plus atteint étant le grand-choeur puisqu'il n'y a plus rien qu'une tribune vidée de 18 jeux!.
Ici 13 jeux sans aucun style, et peu d'intérêt.
Il ne m'a pas été possible de restituer le salicional 16', c'est introuvable et hors de prix.
La dulciane 8' avait été transférée au GO, retaillée en gemshorn 8' (plus court d'un ton). Elle revient à sa place, mais sans la rallonger, c'est une question de temps à y passer, et peut-être qu'un jour ça lui arrivera.
Le cor de nuit est changé, tout comme le principal italien remplacé par un violoncello 8' (de Merklin). On aura donc trois fonds de 8'.
La flûte 4' est repavillonnée, réparée, elle est harmonique dans les dessus. Le prestant 4' est changé par un diapason 4' (plus gros) et plus en rapport avec les trois 8'.
La doublette réintègre le plein-jeu qu'elle avait quitté.
Les flûtes de 2' et 1' sont réparées et rallongées, tout comme la tierce.
Le nazard est changé.
Le plein-jeu de nouveau à 4 rangs est recomposé avec 3 demi-recoupes aux DO 3-4-5 (2'-1'1/3-1'-2/3' au premier DO, 5'1/3-4'-2'2/3-2' au DO5)
La trompette tronçonnée de partout est transformée en Cor français 8'
La place laissée libre par la doublette est occupée par un Cor anglais 8'
Le cromorne est réparé, il n'était pas trop atteint.

Au niveau de la console, il est ajouté deux jeux, nouveaux et en chamade: Trompette 8' (pression 300) et Basson hautbois 8' (pression 150). Ils seront à la place ancienne de la console, soit dans l'axe de l'instrument, en boîte expressive et invisibles de la nef.

La boîte expressive disparue sera reconstituée dès que le budget sera là. Elle mesure 4x4x3 mètres quand-même!

Composition du solo: (en gras ce qui est déjà terminé)
Cor de nuit 8'
Violoncello 8'
Gemshorn 8'
Flûte 4'
Diapason 4'
Flageolet 2'
Piccolo 1'
Nazard 2'2/3
Tierce 1'3/5
Plein-Jeu IVrgs 2'
Cor français 8'
Cor anglais 8'
Cromorne 8'
Trompette 8' chamade
Basson-Hautbois 8' chamade


Dernière édition par Richaud le Dim 1 Déc - 10:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yves Carall

avatar

Messages : 605
Date d'inscription : 11/09/2010

MessageSujet: Re: L'orgue du Sacré-Coeur de Dijon   Dim 1 Déc - 1:48

Bonne idée, les chamades en boîte expressive !
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesvaldoise.weebly.com/
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: L'orgue du Sacré-Coeur de Dijon   Dim 1 Déc - 10:05

Elles devraient voir le jour en 2014. Les tuyaux sont là, les plans du sommier sont faits. On va s'en servir pour tester en vraie grandeur de nouveaux électros de commande pneumatique supportant des pressions plus fortes. Notre mannequin monte à 800 de pression, mais un test "in situ" même si la pression n'est que de 300 permet de valider pleinement toutes les déclinaisons de taille.
La boîte expressive s'est imposée d'elle-même: une chamade à 300 n'est utilisable qu'exceptionnellement, autrement dit 5 minutes par an, et encore! Et rien de plus ridicule d'avoir un jeu du solo qui ne soit seulement capable de fortissimo, comme dirait Audsley, c'est antimusical. Second point, les deux chamades seront sur le sol de la tribune. J'imagine bien quelqu'un qui vient voir l'orgue, recule... et tombe assis dans les chamades! affraid Il y aura deux volets horizontaux articulés, s'ouvrant au milieu. Grand-ouverts: la chamade est directe il n'y a rien devant, fermés, le son sort par le buffet qui est à l'arrière. On pourra ainsi valider la stabilité de l'accord avec boite ouverte / fermée.
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: L'orgue du Sacré-Coeur de Dijon   Dim 1 Déc - 17:23

c'est vraiment super intéressant! bon faut que je vois quand je passe sur Dijon moi! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Guénolé



Messages : 286
Date d'inscription : 29/10/2013
Localisation : Sains-Richaumont (02) / Lille(59)

MessageSujet: Re: L'orgue du Sacré-Coeur de Dijon   Mar 14 Jan - 20:56

Bonsoir,

Je viens prendre un peu de nouvelles sur l'avancement de la restauration de ce mastodonte!
Ca avance, ça avance?

Bonne soirée!

Guénolé
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: L'orgue du Sacré-Coeur de Dijon   Mar 14 Jan - 23:38

Non, pas trop. Seuls une vingtaine de tuyaux du French-Horn sont à l'atelier, pour "changement de profil", en fait le déplacement des entailles de son (C'est un jeu d'anche avec un pavillon "bouché" contrairement à un basson ou une trompette). Bien sûr, sur le mannequin il y a les rangs de la grande fourniture II-V Rgs soit 305 tuyaux à recalibrer.
Il y a mieux à faire. Cette semaine débute la restauration de l'orgue de La Garde (Var), et lundi prochain, ce sera la dernière intervention sur notre "petit dernier" de Dijon qui sera terminé. (inauguration cette année).  cheers 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'orgue du Sacré-Coeur de Dijon   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'orgue du Sacré-Coeur de Dijon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'orgue du Sacré-Coeur de Dijon
» Tournemire-L'Orgue Mystique
» Mes orgues de travail
» A votre bon coeur, m'sieurs dames....
» L'Album : Votre Chanson Coup de Coeur ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orgue Libre :: Les Orgues :: Orgue classique :: A tuyaux-
Sauter vers: