AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comment accompagnez-vous un cantique en n'ayant qu'une clef de sol ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Guénolé



Messages : 286
Date d'inscription : 29/10/2013
Localisation : Sains-Richaumont (02) / Lille(59)

MessageSujet: Re: Comment accompagnez-vous un cantique en n'ayant qu'une clef de sol ?   Ven 20 Déc - 17:25

darinze a écrit:
Citation :
Difficile de comparer la guitare électrique et sa littérature avec la musique d'orgue ...
Ce n'est pas cette comparaison-là que je voulais faire.
Je voulais dire que ne pas savoir lire la partition n'est nullement un handicap pour jouer, s'amuser, et même devenir un musicien doué et célèbre. Comme quoi.


Citation :
Pourquoi ne pas te mettre à apprendre à lire ?
Parce que je n'y arrive pas.
J'ai 42 ans. Il y a quelques années j'ai voulu prendre des cours pour apprendre à lire, des cours d'orgue avec deux célèbres organistes montpelliérains. Je suis tombé au milieu d'une classe d'élèves qui connaissaient leur job. Par exemple y en a un qui bossait les Litanies de Allain... pour moi ce truc est tout sauf un morceau d'élève! Bref, moi je n'étais qu'une mauviette au milieu du lot, un gamin de maternelle grande section perdu au milieu des collégiens. Moi je ne savais même pas lire, eux ils en étaient déjà aux divisions à 3 chiffres et discutaient algèbre à la récré en rigolant. Comment voulais-tu que je me sente bien? Et puis, j'imagine bien l'embarras de Frédéric et Jacques, voir débouler au milieu du cours un type qui sait pas lire, et qui annonce sans barguigner qu'il veut finir sa vie en jouant la Passacaille en utm (celle du grand) (oui oui).
Bref j'ai enduré ça un an ou deux, puis j'ai laissé tomber. Je ne pouvais pas décemment continuer à venir chercher des cours de lecture dans des classes d'orgue à 15 ou 20 euro le cours.
Alors je me suis replié sur moi, je me suis fait un petit logiciel pour m'apprendre à lire, j'ai tenté de travailler tout seul. Mais faut pas se leurrer, c'est comme vouloir arrêter la clope: si on a pas un mental en airain et une volonté de granite, on tient une semaine. Pas plus. C'est ce qui m'est arrivé. J'ai "un peu" progressé, mais à la vérité, je ne me sens "en confiance" qu'à l'intérieur de la portée. Dès que les notes en sortent (dès le RE grave ou le FA aigu en clef de sol) jsus paumé, largué, et obligé de compter les demi degrés.
Au final, je me dis qu'avec le temps qui a passé, cette continuelle frustration dans la vie musicale de tous les jours, de ne pas savoir lire, de ne pouvoir me nourrir d'aucune page qui m'aurait fait progresser sur le plan théorique, de devoir rester sur mes pauvres acquis, et puis cette humiliation récurrente que j'ai vécu lors de mes quelques cours, tout fait que je pense que j'ai développé une sorte de blocage psychologique, qui fait que je suis dans l'impossibilité totale d'être serein devant une partition. Je le vois bien. C'est le stress immédiat dès que j'en pose une sur le pupitre, même une que je connais, avec mes vieux démons de terreur qui se réveillent aussitôt et agitent doucement leurs vieux étendards.

C'est tout à fait ce que je ressens également. Je pensais être le seul dans ce cas là...
On se demande toujours "Mais où vais-je me planter cette fois-ci?".
En fait on a vraiment beaucoup de lacunes, trop sans doute...
Oui il y a comme une sorte de blocage anéantissant tout à coup parfois ce que l'on sait.
On se sent petit ...

Bonne journée




Revenir en haut Aller en bas
Guénolé



Messages : 286
Date d'inscription : 29/10/2013
Localisation : Sains-Richaumont (02) / Lille(59)

MessageSujet: Re: Comment accompagnez-vous un cantique en n'ayant qu'une clef de sol ?   Ven 20 Déc - 17:33

escolore a écrit:
En parcourant ces (trop?) longs messages, il me vient comme une impression d'incommunicabilité.
Jamais personne n'a prétendu confondre lecture et lecture à vue.
Cependant si c'est le règne du 'moi je", pourquoi vouloir en informer la terre entière?
On a entendu parler de mémoire musicale, c'est le moment de la mettre en oeuvre après avoir laborieusement lu toutes les parties en détail.

Je pense que ce message m'est destiné... Pardon de ne pas savoir expliquer simplement les choses.
Pardon aussi d'avoir pris le soin de répondre poliment à chaque personne ayant postée sur ce fil.
Les lacunes font qu'à chaque explication, de nouvelles questions se posent...

Bon après midi
Revenir en haut Aller en bas
darinze



Messages : 823
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : Montpellier, Hérault

MessageSujet: Re: Comment accompagnez-vous un cantique en n'ayant qu'une clef de sol ?   Ven 20 Déc - 19:24

Citation :
En fait on a vraiment beaucoup de lacunes, trop sans doute...
bah ça dépend de quel côté tu juges...
Face à Cochereau, escolore ou Richaud, sans aucun doute. Rien que devant l'autre organiste avec qui je partage l'orgue (pour le coup, une vraie fille du Conservatoire), évidemment je me sens ridicule, à la limite d'être un usurpateur. Par contre, quand je discute avec elle, et qu'elle ouvre des yeux de gobi quand je lui explique que, ne sachant lire, j'improvise, chose qu'elle n'arrive pas à concevoir (mais comment peux-tu? tu connais rien et tu me dis que tu improvises, mais comment fais-tu???) ben là, je me dis quand même que je ne sus pas si bon à rien que ça... mauvais en tout, certainement, mais assurément PAS bon à rien.

J'ai longuement discuté de ça avec ma chef de chorale. Elle m'a fait comprendre que les fidèles étaient contents de moi, le prêtre aussi, et que vraiment, à ce moment-là, c'est la SEULE chose qui importe et que c'est pas la peine que je me pose trop de questions. Alors, oui, certainement que dans l'assemblée il y en a qui ont remarqué mes lacunes, surtout quand ils passent d'Hélène à moi (Hélène c'est l'autre organiste).
Après, je ne perds pas de vue que je ne joue "que" sur un orgue de choeur (donc, pas au fond de l'église et pas très important en termes de jeux et de présence - il est là juste pour soutenir le chant) et dans une petite église. J'aurais postulé à NDP je pense que j'aurais pris un bon gros coup de pied au, hein ? bon.

Le luxe c'est quoi: boire du champagne dans un verre en plastoc, ou boire de l'eau de pluie dans une coupe en cristal de baccarat? pose la question et tu auras autant de réponses que de personnes interrogées. Bah pour "le talent" ou son pendant "les lacunes" je me dis que c'est kifkif : très subjectif, au fond, comme jugement.

Soyons heureux à nos claviers c'est le plus important parce que c'est ça qui fera qu'on sera encore là dimanche prochain.  jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Comment accompagnez-vous un cantique en n'ayant qu'une clef de sol ?   Ven 20 Déc - 19:54

darinze a écrit:
Face à Cochereau, escolore ou Richaud

En tant que benjamin de la liste que tu as citée, je souhaiterais ne pas être mêlé à tout celà. Wink 

Ben oui parce-qu'il n'y a pas de lézard, lire la zic, harmoniser (sur une feuille, on appelle ça une "mise en loge") puis à la volée, puis enfin "dans le style de", c'est quelque chose qui se travaille, comme on s'entraine assiduement à "candy crush" sur facebouk. Lire les notes, c'est pas compliqué à la seule condition qu'on ne parte pas "perdant". En général avec 10 minutes par jour de lecture de notes, on maitrise une clé en moins d'un mois. Mettre le Dandelot à côté des chiottes (et pas dedans) pour y penser.

Après, pour l'harmonie, il y a un beuah-bah qui s'apprend aussi, qui n'est pas compliqué. Un simple traité d'harmonie élémentaire (à rechercher dans les poubelles du conservatoire le plus proche) explique tout ça clairement. Après, on fait tous les essais voulus et on écoute ce que ça donne.

L'harmonisation à la volée, c'est quand on a plus besoin de réfléchir pour se dire "quel accord va suivre celui-là?", un peu comme on ne réfléchit plus pour débrayer quand on change de vitesse.

L'harmonisation "dans le style de", c'est une culture, une connaissance des tics et manies qu'avait un auteur donné, c'est de l'écoute et de la lecture de partoches (sans forcément les jouer).

Quand enfin on arrive à maitriser les accords que l'on pose sur le chant donné, on a tout loisir puisqu'on n'a plus besoin de réfléchir (c'est automatisé!) de rajouter des fioritures intermédiaires, des notes de passage ou même des accords de passage qui pimentent la chose et donnent un climax plus personnel. Comme le disait si simplement Pierre Cochereau (à propos de l'impro, ce qui est du même genre que l'harmonisation à vue) il n'y a rien de compliqué, l'impro ce sont des trucs de prestidigitateur, c'est tout". Quand on écoute en détail ses impros, on comprend de suite ce qu'il veut dire, et plus on pratique plus on trouve des trucs qui font que.

Au boulot! mais dans l'ordre des choses, sinon c'est voué à l'échec. What a Face
Revenir en haut Aller en bas
darinze



Messages : 823
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : Montpellier, Hérault

MessageSujet: Re: Comment accompagnez-vous un cantique en n'ayant qu'une clef de sol ?   Ven 20 Déc - 20:36

Citation :
c'est quelque chose qui se travaille
Certes!
Mais apprendre à 42 ans et apprendre à 8 c'est PAS pareil, déjà. A 8 on ne fait que ça, et on passe sa journée sous le joug d'un maître qui nous cravache pour quon bosse. A 42, y a un supplément: faut soi-même être le maître cravacheur et l'élève travailleur.
Ensuite, vous avez raison, c'est comme les maths: ça se travaille. Certes. Mais ça change rien au fait que y en a qui sont plus à l'aise en maths que d'autres, je dirais "instinctivement". Comme y en a qui sont plus forts en lettres, d'autres qui sont plus doués en dessin...

au point où j'en suis, moi, je dois cumuler pas mal de tares en fait, spa possib  alien 

et pi je vous ai cité, mais j'aurais pu finalement écrire un anonyme "face à des gens qualifiés" ou "face à des gens dont c'est le métier"  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 573
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Comment accompagnez-vous un cantique en n'ayant qu'une clef de sol ?   Ven 20 Déc - 20:53

Désolé, si l'un ou l'autre s'est senti visé par mes réflexions.
De nos jours où l'on ne parle que de formation continue, il ne me semblerait pas inutile de commencer un apprentissage de la lecture musicale ou bien de l'harmonisation des chants donnés quel que soit l'âge et sans faire référence à la moindre institution.
Méfions nous toutefois de tous ces célèbres "non lecteurs" autoproclamés, cela signifie le plus souvent qu'ils se refusent à jouer à première vue et sûrement pas qu'ils ne savent pas lire la musique!
Revenir en haut Aller en bas
Guénolé



Messages : 286
Date d'inscription : 29/10/2013
Localisation : Sains-Richaumont (02) / Lille(59)

MessageSujet: Re: Comment accompagnez-vous un cantique en n'ayant qu'une clef de sol ?   Ven 20 Déc - 23:01

Bonsoir,

Bah voilà, Monsieur Richaud a trouvé la figure de style appropriée.
Jouer sans réfléchir comme on débraye sans réfléchir. Voilà ce que je veux savoir faire !

J'ai bien noté le nom de l'ouvrage "Dandelot". Je ne connaissais pas. J'imagine que c'est LE classique.

En fait, je pense que plus l'on attend plus c'est décourageant. Alors il faut s'y mettre.
Au pire on risque quoi ? Que ça ne marche pas ? Au mieux, de grands progrès.
Le plus difficile à vaincre reste sans doute la barrière psychologique que l'on s'est mise...

Pour Escolore, rassurez vous il m'en faut plus que ça pour me blesser. Oui ce n'est pas inutile certes. Plus on vieillit plus on se pose de questions; sans doute trop d'ailleurs.

Bonne soirée!


Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Comment accompagnez-vous un cantique en n'ayant qu'une clef de sol ?   Ven 20 Déc - 23:51

Guénolé a écrit:
Au pire on risque quoi ? Que ça ne marche pas ? Au mieux, de grands progrès.
Le plus difficile à vaincre reste sans doute la barrière psychologique que l'on s'est mise...

Voilà le problème: vaincre la barrière de l'échec programmé.

Sinon, il ne peut pas y avoir du pire, mais que du mieux.
C'est une question de volonté uniquement. Bon c'est vrai que Laurent cumule les obstacles, si il évite les rails de coke, grotambourg et autre beuh, il y arrivera. Vomir dans son livre de notes et de clés... beurk!

Le Dandelot est un grand classique depuis des lustres, je l'avais quand j'étais au conservatoire dans les années 70.

http://www.amazon.fr/Manuel-pratique-pour-létudes-clés/dp/B001A4HWME

Un petit conseil qui fait grandement avancer le schimiliblik: quand on lit une ligne de notes, on s'impose de le faire avec un rythme régulier, même si le tempo n'est pas rapide. Pourquoi? ben tout simplement parce-que dans la vraie vie, quand on est aux commandes de l'orgue on a un nanimateur qui donne le tempo, et on le suit, un oeil sur la partition, l'autre sur le moniteur, un autre sur les claviers et le dernier sur les pédale.
Accompagner les cantiques, c'est exactement pareil que de jouer en duo, trio... Il faut un oeil sur tout le monde à la fois. On ne ralentit pas à chaque fausse note ou à chaque défaut de lecture.

On se donne un tempo lent et on lit ses notes. Si on accroche, c'est que le tempo est trop rapide. Quand on est plus à l'aise on accélère un peu, quitte à commencer par "une note à la seconde".  affraid 
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 573
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Comment accompagnez-vous un cantique en n'ayant qu'une clef de sol ?   Sam 21 Déc - 1:02

Guénolé a écrit:
Bonsoir,

Jouer sans réfléchir comme on débraye sans réfléchir. Voilà ce que je veux savoir faire !


Bonsoir, je cois que le travail de la musique et de l'orgue en particulier consiste à devenir de plus en plus conscient de ce que l'on fait.
Là encore, méfions nous de l'impression de facilité que donnent les plus grands. En fait leur réflexion tourne très très vite.
Revenir en haut Aller en bas
Guénolé



Messages : 286
Date d'inscription : 29/10/2013
Localisation : Sains-Richaumont (02) / Lille(59)

MessageSujet: Re: Comment accompagnez-vous un cantique en n'ayant qu'une clef de sol ?   Sam 21 Déc - 10:27


Richaud a écrit:
Un petit conseil qui fait grandement avancer le schimiliblik: quand on lit une ligne de notes, on s'impose de le faire avec un rythme régulier, même si le tempo n'est pas rapide. Pourquoi? ben tout simplement parce-que dans la vraie vie, quand on est aux commandes de l'orgue on a un nanimateur qui donne le tempo, et on le suit, un oeil sur la partition, l'autre sur le moniteur, un autre sur les claviers et le dernier sur les pédale.
Accompagner les cantiques, c'est exactement pareil que de jouer en duo, trio... Il faut un oeil sur tout le monde à la fois. On ne ralentit pas à chaque fausse note ou à chaque défaut de lecture.

On se donne un tempo lent et on lit ses notes. Si on accroche, c'est que le tempo est trop rapide. Quand on est plus à l'aise on accélère un peu, quitte à commencer par "une note à la seconde".  affraid 

Bonjour,

Merci pour la référence de l'ouvrage. Effectivement j'ai pu voir qu'il était recommandé dans beaucoup de conservatoires.

Voilà donc votre secret, 4 yeux si mes comptes sont exacts! Shocked  Shocked 
Une question me turlupine.... Mais où sont les 2 autres yeux bioniques ?
Ils ne sortent que le dimanche? lol! 



Rien que pour vous embêter ce sera une note toutes les 2 secondes, na !

Escolore a écrit:
Bonsoir, je cois que le travail de la musique et de l'orgue en particulier consiste à devenir de plus en plus conscient de ce que l'on fait.
Là encore, méfions nous de l'impression de facilité que donnent les plus grands. En fait leur réflexion tourne très très vite.

Le souci étant que plus on est conscient d'une manière générale, plus l'on constate les manques.
Heureux les ignorants!  Very Happy 

Oui ça doit s'activer sévèrement là haut une fraction de seconde pour exécuter ce qu'ils mettent autant de temps environ à penser...
Mais il doit il y avoir tout de même des réflexes, des choses tellement intériorisées qu'elles en deviennent presque naturelles pour eux.

Bonne journée !
Revenir en haut Aller en bas
thierry71



Messages : 42
Date d'inscription : 23/01/2010

MessageSujet: Re: Comment accompagnez-vous un cantique en n'ayant qu'une clef de sol ?   Sam 21 Déc - 12:13

Sinon je crois qu'il existe des stages de formation pour les organistes liturgiques de tout niveau...
Revenir en haut Aller en bas
Guénolé



Messages : 286
Date d'inscription : 29/10/2013
Localisation : Sains-Richaumont (02) / Lille(59)

MessageSujet: Re: Comment accompagnez-vous un cantique en n'ayant qu'une clef de sol ?   Sam 21 Déc - 12:25

thierry71 a écrit:
Sinon je crois qu'il existe des stages de formation pour les organistes liturgiques de tout niveau...

Oui j'y suis allé une fois à Soissons, ils ont été un peu surpris d'une ma panique devant les partitions, et de ma petite capacité à comblée les trous en improvisant (à la hauteur de mes petits moyens...). Et j'ai bien senti à leur regard que je faisais des choses pas très catholiques aux claviers..

J'ai tout de même retenu une ou deux techniques pour introduire les chants: prendre les deux premières mesures (auxquelles on peut ajouter les deux dernières). C'est bête mais je ne le savais pas.

Dommage je n'étais pas dans le groupe qui a pu aller jouer sur les grandes orgues de la Cathédrale.

Bonne journée!
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Comment accompagnez-vous un cantique en n'ayant qu'une clef de sol ?   Sam 21 Déc - 20:24

Guénolé a écrit:

Richaud a écrit:
Un petit conseil qui fait grandement avancer le schimiliblik: quand on lit une ligne de notes, on s'impose de le faire avec un rythme régulier, même si le tempo n'est pas rapide. Pourquoi? ben tout simplement parce-que dans la vraie vie, quand on est aux commandes de l'orgue on a un nanimateur qui donne le tempo, et on le suit, un oeil sur la partition, l'autre sur le moniteur, un autre sur les claviers et le dernier sur les pédale.
Accompagner les cantiques, c'est exactement pareil que de jouer en duo, trio... Il faut un oeil sur tout le monde à la fois. On ne ralentit pas à chaque fausse note ou à chaque défaut de lecture.

On se donne un tempo lent et on lit ses notes. Si on accroche, c'est que le tempo est trop rapide. Quand on est plus à l'aise on accélère un peu, quitte à commencer par "une note à la seconde".  affraid 

Bonjour,

Merci pour la référence de l'ouvrage. Effectivement j'ai pu voir qu'il était recommandé dans beaucoup de conservatoires.

Je l'ai également acheté il y a un an ou deux, car si j'arrive à lire sans trop de difficultés la clé de sol, en revanche la clé de fa me semble moins naturelle à déchiffrer. En deux ou trois semaines je n'avais plus de difficultés ou presque. Sauf que depuis j'ai un peu perdu : avançant à la vitesse d'un escargot neurasthénique sur mes partitions, il me faut donc des mois (parfois plus) pour arriver au bout d'un morceau. Je ne déchiffre donc pas très souvent et la pratique de la lecture à la volée se perd...

Car vous étalez tous vos difficultés à l'orgue, mais qu'est-ce que je devrais dire ! N'étant ni organiste liturgique ni concertiste, et n'ayant aucune chance de devenir ni l'un ni l'autre, je n'ai donc pas à improviser, à transposer, et aucune pression pour qu'un morceau soit prêt pour une échéance donnée. Je n'ai d'ailleurs même pas d'instrument avec des vrais tuyaux dedans dans le pays où je vis, ni même de professeur qui saurait en jouer et me l'apprendre s'il y en avait...  lol! 
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Comment accompagnez-vous un cantique en n'ayant qu'une clef de sol ?   Sam 21 Déc - 20:27

Guénolé a écrit:
thierry71 a écrit:
Sinon je crois qu'il existe des stages de formation pour les organistes liturgiques de tout niveau...

Oui j'y suis allé une fois à Soissons, ils ont été un peu surpris d'une ma panique devant les partitions, et de ma petite capacité à comblée les trous en improvisant (à la hauteur de mes petits moyens...). Et j'ai bien senti à leur regard que je faisais des choses pas très catholiques aux claviers..

J'ai tout de même retenu une ou deux techniques pour introduire les chants: prendre les deux premières mesures (auxquelles on peut ajouter les deux dernières). C'est bête mais je ne le savais pas.

Dommage je n'étais pas dans le groupe qui a pu aller jouer sur les grandes orgues de la Cathédrale.

Bonne journée!

De mémoire vous parliez à un moment donné de vos soucis parce que vous deviez partager l'accès à l'orgue avec une école de musique d'une commune voisine. N'y aurait-il aucune possibilité de chercher de ce côté-là ? A moins que ces histoires aient fini par créer une inimitié définitive...  Embarassed 
Revenir en haut Aller en bas
Guénolé



Messages : 286
Date d'inscription : 29/10/2013
Localisation : Sains-Richaumont (02) / Lille(59)

MessageSujet: Re: Comment accompagnez-vous un cantique en n'ayant qu'une clef de sol ?   Dim 22 Déc - 0:14

[quote="Pat17"Je l'ai également acheté il y a un an ou deux, car si j'arrive à lire sans trop de difficultés la clé de sol, en revanche la clé de fa me semble moins naturelle à déchiffrer. En deux ou trois semaines je n'avais plus de difficultés ou presque. Sauf que depuis j'ai un peu perdu : avançant à la vitesse d'un escargot neurasthénique sur mes partitions, il me faut donc des mois (parfois plus) pour arriver au bout d'un morceau. Je ne déchiffre donc pas très souvent et la pratique de la lecture à la volée se perd...

Car vous étalez tous vos difficultés à l'orgue, mais qu'est-ce que je devrais dire ! N'étant ni organiste liturgique ni concertiste, et n'ayant aucune chance de devenir ni l'un ni l'autre, je n'ai donc pas à improviser, à transposer, et aucune pression pour qu'un morceau soit prêt pour une échéance donnée. Je n'ai d'ailleurs même pas d'instrument avec des vrais tuyaux dedans dans le pays où je vis, ni même de professeur qui saurait en jouer et me l'apprendre s'il y en avait...  lol![/quote]

Bonsoir,

Comme quoi cet ouvrage semble résoudre les soucis de lecture pourvu que l'on s'y tienne avec un peu de rigueur!
Rassurez-vous je sais aussi ce que c'est que de passer des mois sur une partition...

Oh vous savez je ne suis pas non plus un "concertiste" et "organiste liturgique" ce sont les gens de l'assemblée qui emploient ces termes...
Je suis certain que vous arriveriez à vous débrouiller pour accompagner les offices. Avec très peu de moyens je me débrouille, vous en feriez autant j'en suis certain.
Ah ça jouer sur un orgue à tuyaux, c'est vraiment formidable, même aussi petit soit-il. Ces instruments ont une âme que les "crincrins électroniques" dans les églises n'ont pas...

Pour l'école intercommunale de musique oui, il y en a une. Elle existe depuis 2 ans, sauf que je ne réside plus dans mon village natal mais à 130 km de là.
Non, on ne se croise jamais avec le professeur de la classe d'orgue. Il vient le mercredi, moi je n'y vais que les weekends quand je rentre.

Allez, accrochez-vous et continuez de vous faire plaisir en jouant. N'est-ce pas là quelque part le principal ?

Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Comment accompagnez-vous un cantique en n'ayant qu'une clef de sol ?   Dim 22 Déc - 6:28

Guénolé a écrit:
Pour l'école intercommunale de musique oui, il y en a une. Elle existe depuis 2 ans, sauf que je ne réside plus dans mon village natal mais à 130 km de là.
Non, on ne se croise jamais avec le professeur de la classe d'orgue. Il vient le mercredi, moi je n'y vais que les weekends quand je rentre.

Je comprends mieux la référence à Lille dans votre localisation... J'imagine que vous avez déjà cherché du côté du conservatoire municipal ou du CRR ? De mémoire, il n'y a pas de limite d'âge pour l'entrée.

Vous avez aussi à proximité (Marcq-en-Baroeul) une organiste qui a également rédigé une méthode d'orgue; peut-être peut-elle vous guider ?

Lien : http://www.betremieux.org/

Citation :
Allez, accrochez-vous et continuez de vous faire plaisir en jouant. N'est-ce pas là quelque part le principal ?

Merci ! C'est un plaisir très égoïste (personne autour de moi n'aime l'orgue), mais cela me fait du bien quand je joue, même si je ne fais que massacrer les grands auteurs que je j'admire tant...
Revenir en haut Aller en bas
AlainT



Messages : 65
Date d'inscription : 06/06/2011

MessageSujet: Lire ou ne pas lire ...   Lun 30 Déc - 2:32

J'ai hésité à réagir à ces échanges parfois sinueux...

Déjà, merci à Pat17 de la citation du site de Madame Betremieux. Ses ouvrages sont sûrement utiles.

Je voudrais juste témoigner de ma démarche, pour Pat et Guenole (qui est à l'origine du fil), et plus généralement pour tous ceux qui ne veulent pas prendre le taureau par les cornes ....!
Après 20 ans  de guitare basse "à l'oreille", je tournais en rond (dans le blues et le rock). C'est alors qu'un clavier a croisé ma route ... Je fais court (contrairement à certains posts de ce fil ...!).
J'ai décidé d'investir (au sens capitalistique) dans l'apprentissage de bases solides. Je me suis donné 5 ans (j'avais 54 ans) pour pouvoir jouer à vue une page d'orgue le soir, et de faire de beaux rêves ensuite.
J'ai parcouru le Net, j'en ai déduis qu'il me fallait un prof. J'ai fait 5 ans de piano, avec prof + méthode (Bastien). Sept à dix heures par semaine avec une entreprise à tirer ... J'ai pris un peu de retard, celà a pris 7 ans.
Mais aujourd'hui, j'ai atteint l'objectif. Le "retour sur investissement" est là. Et, surtout, le PLAISIR est là!
Tout ça pour dire que rien n'arrive du ciel, c'est le non croyant qui vous le dit ....!
Epilogue technique: lire à vue (c'est à dire JOUER TOUT EN DECHIFFRANT) est un objectif absolu! L'écriture de la musique, tout comme l'écriture d'un texte, ne présente aucun intérêt en soi. C'est l'information qu'elle porte qui compte. Il faut au plus vite s'affranchir de la contrainte du déchiffrage pour pouvoir accéder au Graal de la Musique elle-même. Aucun prof ou ouvrage ne peut le faire à notre place!
Revenir en haut Aller en bas
Orguevirtuel

avatar

Messages : 743
Date d'inscription : 22/05/2011
Localisation : 15 km nord Auxerre le long de N6

MessageSujet: Comment accompagnez-vous un cantique en n'ayant qu'une clef de sol ?   Lun 30 Déc - 11:37

Bonjour,

l'organiste que je cotoyais avait pour habitude, pour les chants, de ne regarder que la ligne mélodique et de faire "son" acompagnement à la volée...
Nous nous 'amusions' souvent (à la KT d'Auxerre, c'est possible [la console est dans un petit salon {chauffé en hiver}]) à modifier la forme ; il me disait : là je vais faire sous forme de fugue, sous forme de canon etc, etc.
Bien sûr il a un diplôme d'enseignement mais, cela suffit-il ?
S'agit-il d'avoir énormément de connaissances ou est-ce du vrai talent ?
Je me souviens de ses improvisations (fabuleuses pour moi et quelquesfois commentées) qui pouvaient durer une éternité. Un dimanche la sortie s'est terminée à 14h30 (pour les piliers et les chaises). La messe est à 11h.
Une anecdote : lorsque je le voyais arriver sans sa sacoche, j'étais sûr d'aller écouter d'en bas ; je n'avais pas de tourne ! Il n'aime pas qu'on le regarde jouer (comme beaucoup) et jamais filmer...
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesauxerre.net
darinze



Messages : 823
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : Montpellier, Hérault

MessageSujet: Re: Comment accompagnez-vous un cantique en n'ayant qu'une clef de sol ?   Lun 30 Déc - 13:53

Citation :
S'agit-il d'avoir énormément de connaissances ou est-ce du vrai talent ?
Il y a forcément une part de vrai talent. Les connaissances seules ne peuvent pas tout.
On peut suivre 20 ans de conservatoire et devenir un instrumentiste doué, et pour autant rester toute sa vie un compositeur piètre et fade, sans saveur ni génie (bien que je n'aie pas d'exemple précis sous la main). Et à l'inverse, on peut être un ignorant total de la théorie et malgré ce, être le géniteur de musiques gravées au Panthéon (j'ai déjà cité Jimi Hendrix).

Le don de composition, à mon humble avis, en est véritablement un : on naît avec, ou pas. Quand on n'en est pas doté au départ, on ne peut l'acquérir que de manière très imparfaite. Et quand on l'a, il peut se manifester dans des domaines très variés: la musique bien sûr, mais également la cuisine, le dessin/la peinture, le roman...

Cela dit, il ne faut pas oublier cette phrase que chantait Brassens: "sans technique, un don n'est rien qu'une sale manie". Une terre fertile c'est bien, mais elle ne fera pas pousser des patates toute seule: il faut les semer... Là, c'est pareil : un don se travaille et puisqu'il y a travail, il y mécaniquement a acquisition de connaissances. Du coup, le don de départ s'enrichit de ces connaissances, dont il facilitée par ailleurs l'acquisition. Un don c'est un peu comme un accélérateur à performances.

Ce n'est que mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Orguevirtuel

avatar

Messages : 743
Date d'inscription : 22/05/2011
Localisation : 15 km nord Auxerre le long de N6

MessageSujet: Comment accompagnez-vous un cantique en n'ayant qu'une clef de sol ?   Lun 30 Déc - 14:16

Alors, il est doué ; ça je n'en doute pas.

Mais...
Encore faut-il avoir quelque chose à dire ! ! !
J'ai entendu des concertistes donner des improvisations de fin de récital ; et bien, bof...
Autant mes voisins arrivaient à reconnaître des formes (musicales) dans les impros, autant ils trouvaient ça complètement vide ! Du rince bouteille (pas de Chablis) comme on dit par ici...
Et pourtant leur prestation avait été un succès à la hauteur de leur réputation.
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesauxerre.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment accompagnez-vous un cantique en n'ayant qu'une clef de sol ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment accompagnez-vous un cantique en n'ayant qu'une clef de sol ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Comment accompagnez-vous un cantique en n'ayant qu'une clef de sol ?
» COMMENT AVEZ VOUS CONNU IRON MAIDEN
» Comment dormez-vous ?
» Comment rangez vous vos cds?
» Comment enregistrez vous votre voix?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orgue Libre :: Bienvenue :: Banc d'Orgue-
Sauter vers: