AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le grand-orgue de N.D. de CHATOU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Le grand-orgue de N.D. de CHATOU   Mar 5 Jan - 20:46

Comme dit le cantique "dans la nuit pleine de mystères..."
Si vous faites un tour sur le site des amis de l'orgue de notre Dame de Chatou, vous en trouverez plein...des mystères. Vous verrez de belles photos de la console à 3 claviers, une composition à 4 claviers et arrivés sur place, vous constaterez que la clarinette en chamade à été déposée, laissant une belle place vide.

Julien s'en est inquiété (sur le guest book). Alors comme c'est moi qui suis derrière tout çà, je suis obligé d'avouer tout ou presque.

En premier: l'orgue a été construit par JD Ayer dans le buffet ancien quelque peu remanié. Il était prévu au cahier des charges que la transmission serait électrique, avec (grande mode de l'époque) un système proportionnel, "reproduisant le mouvement de la soupape tirée mécaniquement". Syncordia (Canada) avait étudié un système dans ce sens, avec comme grande joie de pouvoir réaliser une transmission électrique aussi mauvaise qu'une traction mécanique.

Le résultat ne s'est pas fait attendre mais les clients... Si.
Le brevet du système de l'ex-société Syncordia a été repris pas la société italienne Eltec (Mr Galiasso) et JD Ayer s'est engouffré dans ce qui allait être la trouvaille du siècle.
Donc Chatou aurait dû bénéficier de ce système "génial". N'étant pas convaincu du bien fondé de vouloir imiter une traction mécanique avec un système électrique, je n'ai pas répondu à cet appel d'offres.

L'instrument fut donc réalisé avec des sommiers à registres, la console avec des capteurs Hall...mais de traction proportionnelle... Point. Le budget était déjà tari, avant que la traite ne fut finie. L'orgue a donc été équipé d'une transmission Eltec simple, faute de mieux.
La tuyauterie (ancienne et neuve) a été réalisée en suisse et a été harmonisée par Jean David.
La composition, qui se veut résolument moderne (?) est la suivante:

Pédale: une flûte ouverte 16' de 68 notes, une bombarde 16' de 44 notes et un appel au bourdon 16' 73 notes "commun"

Pour donner une composition
Soubasse 32'
Soubasse 16'
Flûte 16'
Quinte 10'2/3 (flute 16')
Bourdon 8' (Soubasse 16')
Flûte 8'
Flûte 4'
Flûte 2 (les trois de flûte 16')
Bombarde 16'
Trompette 8' (ext 16')

Grand-orgue (I) 61 notes
Bourdon 16' (soubasse)
Bourdon 8' (idem)
Montre 8'
Salicional 8'
Flûte Harmonique 8'
Prestant
Fourniture I rg
Fourniture IV rgs
Cornet V (dessus)
Clarinette en chamade 8'

Résonance(II) 73 notes sur les jeux avec *
Bourdon 16' (soubasse)
Bourdon 8' (idem)
Flûte majeure 8' *
Nazard 5'1/3 *
Flûte 4' *
Tierce 3'1/5 *
Septième 2'2/7 *
Flûte 2' *
Plein-Jeu III *
Trompette 8' (basse venant de la pédale)

Récit expressif (III) 61 notes
Bourdon 16' (soubasse)
Bourdon 8'
Gambe 8'
Voix céleste 8'
Flûte octaviante 4'
Octavin 2'
Basson 16'
Basson-hautbois 8'
Trompette 8'

Trompette en chamade 73 notes commune à tous les claviers

Une composition qui tout en étant très centrée néo-classique n'en est pas moins intéressante sur le papier. Beaucoup moins dans la réalité, car l'église est toute petite, l'harmonie réalisée comme d'Artagnan (ce n'est pas mal fait mais je l'aurais réalisée bien différente) écrase les premiers rangs de pélerins.
Toute nuance ppp n'est pas possible. Les tuyaux, coupés au ton pour la plupart se livrent une méchante guerre et ne se marient pas. Je le regrette, mais une majorité d'utilisateurs s'en satisfait.
La clarinette en chamade est un non sens artistique certain, autant que si on avait installé un Stentor-bourdon... Cherchez l'erreur.
L'ensemble fonctionne à peu près bien, il y a quelques problèmes d'enchapage, mais ils sont insolubles sans reconstruire tous les sommiers (réalisés "en cuvette" et rectifiés dès le montage....)

Alors pourquoi vouloir le modifier?

scratch
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Le grand-orgue de N.D. de CHATOU   Mar 5 Jan - 21:16

Là où on met les pieds, sans savoir s'ils vont toucher le fonds....

JD Ayer ferme boutique, laissant quelque indélicatesse à ses fournisseurs, y compris à l'harmoniste.
L'orgue n'est pas complètement terminé, il manque le système de replay et invariablement il nécessite des modifs puisqu'il est utilisé depuis plusieurs années, les défauts apparaissent et les modes passent.

Je vous épargne les détails d'élaboration du projet (avec un budget rikiki).
L'idée étant de regrouper les deux jeux de chamade sur un quatrième manuel, de changer le bloc clavier par quelque chose de correct (aux normes, avec effet tactile) et d'installer le fameux replay.

Quand j'ai désossé la bête, le reste des malfaçons est revenu au grand jour comme la crotte du chat cachée sous le tapis...

pale

Les circuits de commande de jeux, par exemple, passaient discrètement dans un fourreau dans la dalle de la tribune, sans passer par la transmission. La capacité du système Eltec employé étant trop faible pour tout faire. Donc pour le replay...

L'augmentation de capacité du système aurait mangé l'intégralité du budget. Que faire?... Ben... Tout virer.
L'orgue est donc passé avec une transmission de chez nous, la console recâblée (pour toutes les notes, parce-que le pédalier faisait clic clic quand on jouait, les claviers imprécis comme s'ils avaient un siècle)
Le buffet a reçu 4 décodeurs pour réaliser toutes les commandes, ainsi qu'un replay.

La clarinette a été installée sur un sommier unit neuf au dessus de l'orgue, la place ancienne reste libre en attendant d'y installer vraisemblablement un hautbois en chamade.
Cinq tirants de jeu ont été rajoutés, Clarinette 8-4, Trompette 8-4 pour le clavier IV, clarinette 8 pour le récit.
Le fronton d'accouplement est neuf et comporte 36 commandes, pour les trois premiers claviers, soit toutes les tirasses (9) et tous les accouplements possibles dans tous les sens. Est-ce utile? pas si sûr, mais le client est roi.
Les commandes anciennes qui appelaient la trompette en chamade en 8 et 4 servent maintenant à accoupler le clavier IV sur les trois autres et le pédalier en 8-4-2-1, ce qui permet de bénéficier d'une trompette en chamade de 1/2' à la pédale...(!)

Le combinateur suisse a été conservé.

Alors voilà, le mystère est levé. Je suis surpris que les amis de l'orgue n'en aient jamais parlé.
Revenir en haut Aller en bas
Julien Girard
Admin
avatar

Messages : 1091
Date d'inscription : 02/11/2009
Localisation : Neuilly-Plaisance

MessageSujet: Re: Le grand-orgue de N.D. de CHATOU   Mer 6 Jan - 19:14

Merci Dominique pour ces éclaircissements.

Personnellement c'est un orgue que je trouve sympa (mais je ne l'ai jamais joué) à entendre. On peut lui reprocher, c'est vrai, une harmonie qui n'épargne pas les rangs du fond, et l'église est trop petite pour les chamades disposées en bas du buffet à mon sens (elles sont juste au-dessus des têtes). J'aime pas des masses les gambes, mais ça reste une histoire du goût.

Ce qui me gênait beaucoup : le bruit de la boite.

Toutefois, pour les parisiens c'est un instrument à aller entendre (et voir) absolument ! un coup de RER vers les quartiers chic et hop...
Revenir en haut Aller en bas
http://organland.free.fr
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Le grand-orgue de N.D. de CHATOU   Mer 6 Jan - 21:27

Pour ce qui est du bruit de la boîte (clac clac clac à chaque fois qu'elle bouge doucement), c'est lié au système de moteur (Eltec) qui est mal conçu. Le phénomène est identique sur l'orgue de saint Clodoald de saint Cloud (même moteur, même bruit). Je n'ai pas voulu offrir un moteur de boîte de chez nous, il y a des limites à la générosité. Mais ces claquements sont indignes de ce que l'on sait faire de nos jours.
Les gambes (Salicional au GO et Gambe au récit) sont anciennes, mais Jean (David) a fait une harmonisation "plate" qui ne leur convient guère. Nous en avons largement devisé....mais après coups. Trop tard.

Pour aller voir cet orgue, prendre le RER A direction saint Germain en Laye, et descendre à RUEIL. (Traverser le pont avec le train fait changer de zone tarifaire et la gare de Chatou est plus loin de l'église) traverser le pont au dessus de l'ile des impressionnistes et l'église est au bord de l'eau, inratable.
Attention toutefois, il est prévu des travaux dans l'église à partir du printemps et l'orgue sera bâché.
Revenir en haut Aller en bas
Jean guilcher

avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 27/01/2010
Localisation : Charenton le Pont

MessageSujet: Re: Le grand-orgue de N.D. de CHATOU   Jeu 4 Fév - 22:32

la base de cet orgue est un instrument des frères Abbey de 1878. Il y a une bonne quinzaine de jeux conservés.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le grand-orgue de N.D. de CHATOU   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le grand-orgue de N.D. de CHATOU
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trinité - Association Grand Orgue Trinité Messiaen
» ORGUEs ALLEN 25 et 44 JEUX et POSITIF DEBLIECK de Grand Orgue En Liberté
» Grand-Orgue de Notre Dame de Bon Port, Nantes
» ALLEN 85 Jeux de Grand Orgue En Liberte a Vendre...
» Le grand-orgue de N.D. de CHATOU

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orgue Libre :: Les Orgues :: Orgue classique :: A tuyaux-
Sauter vers: