AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Johannus Opus 250

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Simon89



Messages : 14
Date d'inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Johannus Opus 250   Sam 4 Jan - 1:07

Bonjour tout le monde,

je souhaite éventuellement investir dans un Johannus Opus 250.

Pour ce budget, je ne trouve même pas un orgue à tuyaux 2 claviers/pédalier avec une "simple" Flûte 4 d'occasion...
Du coup, quand on voit le Johannus, c'est alléchant. Mais ça reste du numérique.

J'ai vraiment du mal à me décider, d'autant plus que mon professeur ne me conseille pas le numérique.

Pourriez-vous me donner vos avis, conseils ?

Merci beaucoup.

Simon
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Johannus Opus 250   Sam 4 Jan - 3:00

je ne suis pas fan, et les extraits audio ne me convainquent vraiment pas. De plus il n'aurait pas de MIDI OUT donc impossible à utiliser pour piloter un simulateur.

personnellement je pense que pour moins cher vous pouvez avoir quelque chose de mieux en orgue virtuel. Quant aux excellents numérieum ( genre Allen) d'occasion, je ne sais pas quels en sont les prix.

Revenir en haut Aller en bas
Simon89



Messages : 14
Date d'inscription : 31/05/2013

MessageSujet: Re: Johannus Opus 250   Sam 4 Jan - 12:38

Merci pour votre réponse.

Un Orgue Virtuel, c'est quoi ... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voix celeste

avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Johannus Opus 250   Sam 4 Jan - 12:56

dulciane a écrit:
je ne suis pas fan, et les extraits audio ne me convainquent vraiment pas. De plus il n'aurait pas de MIDI OUT donc impossible à utiliser pour piloter un simulateur.

personnellement je pense que pour moins cher vous pouvez avoir quelque chose de mieux en orgue virtuel. Quant aux excellents numérieum ( genre Allen) d'occasion, je ne sais pas quels en sont les prix.


Bonjour,

Pour ma part, je possède un Johannus studio 150 (modèle en dessous de l'Opus 250 mais même technologie) dont je suis très satisfait. Je trouve que le procès fait au numerium est excessif. Il faut bien avoir un instrument de travail à la maison et tout le monde ne peut pas investir dans un orgue à tuyaux ni même dans une solution "orgue virtuel" qui nécessite en plus des connaissances en informatique que tout le monde n'a pas ou ne souhaite pas acquérir, et après tout ça reste du numérique.
Il me semble étrange de constater ici que certains "organistes" sont des pros en informatique mais ne savent pas lire la musique Shocked 
Je préfère un numerium de 28 jeux bien harmonisé à un harmonium délabré et sans pédalier, mais ce n'est qu'un avis personnel.
Pour le MIDI, rassurerez vous: la sortie MIDI MOD permet le branchement d'un ordinateur. D'ailleurs Johannus propose l'achat de leur logiciel d'harmonisation "Intonat".
Quant à Allen, leur modèle de base (Repertoire) est à 8900 € comparé au 4500 € du Studio 150. Pour avoir joué les deux, le Allen est loin d'être 2 fois supérieur.

Bonne année à tous !  cheers
Revenir en haut Aller en bas
Jean-Pierre Marsan



Messages : 134
Date d'inscription : 28/11/2010
Localisation : Rosny sur Seine

MessageSujet: Re: Johannus Opus 250   Sam 4 Jan - 12:58

Pour faire court, un orgue virtuel c'est:
une pile de claviers MIDI
un pédalier du même tonneau
un ordinateur
casque ou chaîne hi-fi
Logiciel GrandOrgue plus une (ou plusieurs) banque(s) de sons
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Johannus Opus 250   Sam 4 Jan - 13:02

C'est une approche un peu différente du numérium. On peut résumer le concept en simulateur d'orgue puisque comme tout simulateur il utilise un ordinateur pour fonctionner.

Le principe très simplifié est que le logiciel gère des banques de sons, dans lesquelles chaque tuyau a été enregistré séparément dans un fichier audio. L'ordinateur est relié en Midi à une console d'orgue, et lorsque l'on joue une note, la console émet un signal Midi décodé par le logiciel qui envoie le fichier audio correspondant vers la sortie idoine de l'ordinateur. Il y a deux logiciels qui se partagent le marché :

Hauptwerk (version gratuite et payante) : http://www.hauptwerk.com/learn-more/overview/
Grand Orgue (entièrement gratuit) : http://sourceforge.net/projects/ourorgan/

Il y a de très nombreux fils sur ce forum qui en parle, de façon générale ou plus ciblée, mais vous pouvez commencer par celui-ci :

http://orgue-libre.bbactif.com/t1101-blog-dedie-aux-solutions-d-orgues-virtuels
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Johannus Opus 250   Sam 4 Jan - 14:09

Voix celeste a écrit:
Je trouve que le procès fait au numerium est excessif. Il faut bien avoir un instrument de travail à la maison et tout le monde ne peut pas investir dans un orgue à tuyaux ni même dans une solution "orgue virtuel" qui nécessite en plus des connaissances en informatique que tout le monde n'a pas ou ne souhaite pas acquérir, et après tout ça reste du numérique.
Il me semble étrange de constater ici que certains "organistes" sont des pros en informatique mais ne savent pas lire la musique Shocked 
Je préfère un numerium de 28 jeux bien harmonisé à un harmonium délabré et sans pédalier, mais ce n'est qu'un avis personnel.
Pour le MIDI, rassurerez vous: la sortie MIDI MOD permet le branchement d'un ordinateur. D'ailleurs Johannus propose l'achat de leur logiciel d'harmonisation "Intonat".
Quant à Allen, leur modèle de base (Repertoire) est à 8900 € comparé au 4500 € du Studio 150. Pour avoir joué les deux, le Allen est loin d'être 2 fois supérieur.

Bonne année à tous !  cheers

s'il s'agit de répéter, deux claviers un pédalier et un jeu de bourdon suffisent. A quoi bon avoir trois harmonisations et 38 jeux? A mon sens donc, il y a quand même une recherche de similitude et de plaisir. C'est pour cela qu'au vu des extraits audios, j'ai donné mon avis. On a l'impression de  jouer sur un orgue électronique, et ce n'est pas le tremblant mit à toutes les sauces et les anches aussi peu réalistes qui vont m'aider à m’immerger.
Pour le reste je ne faisais juste remarquer qu'au prix du biniou, il pouvait peut être trouver une solution de simulation aussi , voire plus réaliste,  et moins chère, suivant ce qu'il possède déjà. à chacun de comparer et de prendre ce qu'il lui plait Smile

bonne année!
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Johannus Opus 250   Sam 4 Jan - 15:10

un Vivaldi 15 de chez Johannus pour 5500 euros ici : http://orgue.free.fr/annonces2012-13.html

je ne sais pas si c'est mieux par contre Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voix celeste

avatar

Messages : 63
Date d'inscription : 30/10/2013

MessageSujet: Re: Johannus Opus 250   Sam 4 Jan - 19:05

dulciane a écrit:

s'il s'agit de répéter, deux claviers un pédalier et un jeu de bourdon suffisent. A quoi bon avoir trois harmonisations et 38 jeux? A mon sens donc, il y a quand même une recherche de similitude et de plaisir. C'est pour cela qu'au vu des extraits audios, j'ai donné mon avis. On a l'impression de  jouer sur un orgue électronique, et ce n'est pas le tremblant mit à toutes les sauces et les anches aussi peu réalistes qui vont m'aider à m’immerger.

S'il s'agit juste de répéter, je suis d'accord. Néanmoins n'oublions pas les organistes, et ils sont légion, qui n'approcheront jamais de près ou de loin un orgue à tuyaux. Dans ces conditions, passez sa vie sur un bourdon de 8' me semble un peu restrictif. Une des caractéristiques de l'orgue n'est t elle pas cette variété de sons et de timbres qui font merveille à nos oreilles? Personnellement, encore une fois c'est juste mon avis, je préfère l'illusion, certes totalement imparfaite, que me donne le numerium notamment en matière de registration. Essayez la toccata de Gigout sur un bourdon de 8', vous m'en direz des nouvelles Wink 
Il y a 30 ans, je jouais sur un GEM Sonata analogique, je vous garantis que le numérique est un pas considérable même s'il est clair que c'est encore loin de ressembler, même de très loin, à un orgue à tuyaux.
Bon dimanche !
Revenir en haut Aller en bas
darinze



Messages : 823
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : Montpellier, Hérault

MessageSujet: Re: Johannus Opus 250   Lun 6 Jan - 14:42

Citation :
Il me semble étrange de constater ici que certains "organistes" sont des pros en informatique mais ne savent pas lire la musique
Non ce n'est pas étrange du tout. Ce forum s'appelle "L'Orgue Libre" et non "La Tribune Uniquement Réservée aux Organistes Professionnels Confirmés". Il est donc susceptible d'accueillir beaucoup de monde, à commencer par moi, ingénieur informatique de métier et piètre (mais totalement assumé) musicien.  What a Face 


Pour faire court, Simon:
- un Johannus est livré tout-en-un avec ses claviers, son pédalier, ses sons, son ampli et son baffle. C'est donc en effet beaucoup plus pratique qu'une solution informatique, où tout est à faire et à câbler. Seulement, vous ne pourrez ni changer les claviers (au cas où vous les trouvez trop durs ou trop souples), ni en rajouter (au cas où vous n'en auriez pas assez), et SURTOUT : vous ne pourrez jamais changer de son (si ceux du Johannus ne vous conviennent pas). D'autre part, les sons que vous entendrez en sortir seront totalement impersonnels: je ne sais même pas si c'est un véritable orgue qui est samplé, ou juste des tuyaux épars...
- la solution informatique, c'est comme un meuble IKEA à monter en kit: si vous avez le courage de vous farcir le montage, alors vous gagnez sur tous les tableaux. D'abord, vous vous faites un orgue avec autant de claviers que vous voulez, quitte à en rajouter plus tard. Ensuite, le coût de revient est nettement moindre (si vous ne comptez pas les heures d'installation). La solution informatique offre ensuite la possibilité d'avoir des banques d'orgues qui existent vraiment dans la vraie vie (et non des sons tellement peaufinés en studio qu'ils en ont perdu tout leur charme), et surtout, de pouvoir changer à volonté d'orgue en changeant de banque de sons, et ainsi passer d'un baroque à un romantique, un symphonique, un ripieno italien, ou celui en bambou de Madagascar (quand il aura été numérisé) sans avoir à racheter un iota de matériel.

En gros le Johannus est livré en un seul bloc, on branche l'électricité, et il fonctionne. Mais il restera toujours ce qu'il est, avec ses bons et mauvais côtés qu'il faudra se résigner à accepter.
La solution informatique quant à elle est mer*ique à installer, mais elle se révèle bien moins chère que le meuble, elle est évolutive (le nb de claviers, le nombre de jeux ne sont pas fixes) et surtout vous aurez plusieurs banques d'orgues réels à votre disposition, plutôt que les sons froids et impersonnels d'une modélisation studio.
Revenir en haut Aller en bas
septimanie



Messages : 41
Date d'inscription : 02/11/2013

MessageSujet: Re: Johannus Opus 250   Lun 6 Jan - 16:21

@ Darinze

Bonjour Darinze. Il existe une solution hybride entre l'orgue numérique et l'orgue virtuel. Celle que j'ai choisie.
Chez Viscount (marque injustement décriée ici, mais qui donc, ici, n'est pas injustement décrié ?), les instruments n'ont pas une structure figée.
Je m'explique : pour chaque domino, je peux assigner un jeu choisi parmi une palette de jeux dits alternatifs (de 2 à 16 par domino), ce qui me permet de configurer l'instrument comme je veux. J'ai droit à 6 configurations. Ce système est d'une grande souplesse, et, dans une certaine mesure, je peux même modifier la composition.
Exemple des jeux alternatifs disponibles pour la Flûte à cheminée 8' du GO :
Gemshorn8, Dulciane8, Bourdon8A, Bourdon8B, FlûteDouce8, FlûteChem8A, FlûteChem8B, FlûteChem8C, Gedackt8.
C'est une autre manière d'aborder l'instrument, et je trouve qu'elle est très satisfaisante.
Ainsi, mon Chorale III était programmé d'usine "à l'allemande", avec des mixtures qui trouent les oreilles, des anches étriquées, un sonorité trop aigre que je me suis empressé de modifier pour retrouver un son ample, charnu, chantant, avec des mixtures qui colorent sans agresser. C'est pénible, cette idée de l'orgue de Bach que l'on retrouve fréquemment et partout, et à laquelle les constructeurs s'attachent trop, à mon goût.
Donc, tu vois, on n'est pas pieds et mains liés, selon l'instrument que l'on achète...
Revenir en haut Aller en bas
darinze



Messages : 823
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : Montpellier, Hérault

MessageSujet: Re: Johannus Opus 250   Lun 6 Jan - 18:27

Quelles que soient les variations offertes par votre Viscount, septimanie(*) - et seulement votre modèle, car ce n'est pas le cas de tous les Viscount et encore moins de toutes les marques de numeriums - vous êtes limités aux sons construits dans votre appareil. Une fois que celui-ci a reçu son étiquette QC et a quitté l'usine, il ne peut plus évoluer - aussi riche soit-il...
La solution informatique, elle, peut continuer à évoluer même après avoir été amortie: soit par l'ajout d'un nouveau clavier, soit par l'achat d'une nouvelle banque, ce qui permet même, pourquoi pas, de sortir de l'orgue pour toucher aux clavecins (avec les banques Blanchet par exemple) voire, en glissant sur des softs comme Kontakt ou GigaStudio, de prendre carrément les commandes de tout un orchestre (banque Garritan). Quand on sait jouer la 582 sur un orgue, ce doit quand même être un gros panard de pouvoir la faire sonner avec un symphonique...







(*) Georges ! Georges F. ! Tu es ressuscité ? C'est toi ???  Rolling Eyes 
(nb: blague d'un languedocien qui faillit bien devenir septimanien)



Revenir en haut Aller en bas
septimanie



Messages : 41
Date d'inscription : 02/11/2013

MessageSujet: Re: Johannus Opus 250   Lun 6 Jan - 18:45

@ Darinze. J'ai une approche de mon instrument très humble. Je veux qu'il me satisfasse le plus possible, avec la possibilité de corriger ce qui ne me plaît pas.
Je n'ai pas envisagé la possibilité de le faire évoluer, parce que je sens que je vais avoir du mal à évoluer moi-même... Very Happy
J'ai aussi, bien sûr, une bibliothèque de jeux orchestraux, mais ça ne m'intéresse pas, parce que c'est un orgue que je veux. En plus, ces sons sont difficiles à exploiter, car le toucher d'orgue ne permet pas de bien gérer la vélocité (résistance à l'enfoncement, puis effondrement de la touche).
Je constate que chacun de nous à une approche très différente de son instrument. L'idéal étant de trouver son bonheur et, surtout, de faire de la musique.

PS : elle est bonne, la blague...
Revenir en haut Aller en bas
DGW

avatar

Messages : 404
Date d'inscription : 20/12/2009
Localisation : Lasalle en Cévennes

MessageSujet: Re: Johannus Opus 250   Mar 7 Jan - 22:21

Je me souviendrai toujours de Jean Boyer répéter un concert qu'il devait donner à Saint Sulpice (Franck) sur le seul bourdon du GO de saint Nicolas des champs, pour ne pas casser les oreilles des paroissiens de passage.
Et mieux encore, le même, travailler son concours de Bruges (qu'il a remporté) sur un orgue que je lui avais prêté:



Jamais un synthé, quel qu'il soit, ne rend le toucher d'un véritable instrument.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.organologie.eu
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Johannus Opus 250   Mer 8 Jan - 9:02

DGW a écrit:
Et mieux encore, le même, travailler son concours de Bruges (qu'il a remporté) sur un orgue que je lui avais prêté:


Solution très intéressante pour travailler chez soi... Je n'ai pas compté le nombre de tuyaux, donc je poserai une question sans doute stupide : combien y-a-t'il de jeux sur cet instrument ? J'ai l'impression qu'il y en a un pour le clavier et un autre pour le pédalier ?  Wink 

Est-ce que tu as un enregistrement de cet instrument qui permette de se faire une idée de sa sonorité ?  

DGW a écrit:
Jamais un synthé, quel qu'il soit, ne rend le toucher d'un véritable instrument.

Question encore plus stupide, mais qui me titille depuis un certain temps...  Embarassed 

Il est clair qu'un clavier Midi quelle que soit sa qualité ne peut prétendre reproduire parfaitement un orgue à traction mécanique; et pourtant certains comme Heuss proposent des solutions aussi complexes que coûteuses, pour certaines installées dans des orgues réelles à traction électrique... histoire de simuler une traction mécanique.  Shocked 

Mais qu'en est-il d'un instrument à traction électrique ? Je n'ai jamais eu l'occasion d'en approcher un de près donc je ne peux que supputer en la matière... J'imagine que le toucher doit être extrêmement proche de celui d'un orgue virtuel ou d'un numérium ?  Wink
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Johannus Opus 250   Mer 8 Jan - 14:42

Pat17 a écrit:
Mais qu'en est-il d'un instrument à traction électrique ? Je n'ai jamais eu l'occasion d'en approcher un de près donc je ne peux que supputer en la matière... J'imagine que le toucher doit être extrêmement proche de celui d'un orgue virtuel ou d'un numérium ?

d'abord il ne faudrait pas croire "qu' véritable instrument" possède un seul toucher, unique homogène et normalisé.

un orgue à traction électrique est un véritable instrument et n'a pas le même touché qu'un orgue à assistance Barker, ou qu'une traction mécanique suspendue, ou qu'une traction mécanique foulante ...etc... tous sont de véritables instruments.

j'ai touché pas mal d'orgues (sans doute moins que beaucoup ici j'en suis conscient) et mon constat est clair: aucun orgue n'a un toucher identique.

Quand bien même il s'agit de la même technologie (admettons une traction mécanique la plus directe possible) les réglages effectués, les courses des éléments, la légèreté du système, la taille des soupapes...enfin bref tout ça va jouer énormément sur la résistance à l'enfoncement, l’asymétrie... et toutes les caractéristiques du toucher.


Pour l'orgue à traction électrique, c'est la longueur des palettes (ou bras? enfin la suite de la touche quoi) et le point de centrage qui va faire une partie du toucher, donnant un enfoncement spécifique et une sensation plus ou moins différente suivant la construction. Et peut être d'autres caractéristiques qu'un facteur pourra donner.

La touche n'est que la partie émergée de l'iceberg. Dans un numérium il n'y a pas grand chose derrière, contrairement à un vrai orgue. ceci dit, oui, le toucher de celui sur lequel je joue actuellement se rapproche du numérium (avec ressorts), mais peut différer suivant les réglages du facteur. Par exemple, je trouve que mon orgue de tribune a pas mal d'enfoncement et je n'aime pas particulièrement le rebond des touches.
Revenir en haut Aller en bas
DGW

avatar

Messages : 404
Date d'inscription : 20/12/2009
Localisation : Lasalle en Cévennes

MessageSujet: Re: Johannus Opus 250   Mer 8 Jan - 22:55

Pat17 a écrit:
DGW a écrit:
Et mieux encore, le même, travailler son concours de Bruges (qu'il a remporté) sur un orgue que je lui avais prêté:


Solution très intéressante pour travailler chez soi... Je n'ai pas compté le nombre de tuyaux, donc je poserai une question sans doute stupide : combien y-a-t'il de jeux sur cet instrument ? J'ai l'impression qu'il y en a un pour le clavier et un autre pour le pédalier ?  Wink 

Est-ce que tu as un enregistrement de cet instrument qui permette de se faire une idée de sa sonorité ?  

...

Un seul jeu de bourdon, pédalier en tirasse. Le deuxième jeu est une doublette en basse et dessus, très moche, qui ne sert jamais.
Un enregistrement célèbre: le concerto N°6 de Haendel par "La Grande Écurie et La Chambre du Roy" sous la direction de JC Malgoire, en 1975, Jean Boyer au clavier. Disque CBS. (C'est là qu'il m'a demandé s'il pouvait travailler dessus pour préparer son concours).
[url= http://partage.mescontenus.orange.fr/n/664-2/share/LNKb8KiD1h7V9juvK0MD5TNGXnRz/<br /]N°6 Haendel[/url]
Revenir en haut Aller en bas
http://www.organologie.eu
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Johannus Opus 250   Jeu 9 Jan - 10:27

dulciane a écrit:
d'abord il ne faudrait pas croire "qu' véritable instrument" possède un seul toucher, unique homogène et normalisé.

un orgue à traction électrique est un véritable instrument et n'a pas le même touché qu'un orgue à assistance Barker, ou qu'une traction mécanique suspendue, ou qu'une traction mécanique foulante ...etc... tous sont de véritables instruments.

Nous sommes bien d'accord ! C'était la raison pour laquelle j'avais restreint ma question aux orgues à traction électrique.

Mon expérience est nettement plus limitée que la votre (je n'ai jamais touché que 4 orgues dans ma vie... dont un dans la ville-berceau de l'orgue, à Alexandrie en Egypte). Les trois instruments français que j'ai pu toucher, tous situés à La Rochelle, one une traction mécanique, ce qui me permet d'avoir une idée des différences pouvant exister en ce domaine. D'ailleurs, le Merklin de la cathédrale disposant d'une machine Barker au G.O., son toucher est sensiblement différent de celui du Positif ou du Récit du même instrument...  Wink 

dulciane a écrit:
Pour l'orgue à traction électrique, c'est la longueur des palettes (ou bras? enfin la suite de la touche quoi) et le point de centrage qui va faire une partie du toucher, donnant un enfoncement spécifique et une sensation plus ou moins différente suivant la construction. Et peut être d'autres caractéristiques qu'un facteur pourra donner.

Justement, la mécanique derrière la touche doit être par nature beaucoup plus limitée que celle d'un orgue à traction du même nom : pas besoin d'abrégé sur un orgue à traction électrique ! Il est juste nécessaire de pouvoir établir le courant commandant le déclenchement des électro-aimants manoeuvrant les soupapes. C'est pour cela que j'avais pensé que peut-être le toucher était plus léger ou régulier que sur les orgues plus anciennes. Mais il ne s'agissait que de supputation de ma part, d'où ma question.  Wink 

Citation :
La touche n'est que la partie émergée de l'iceberg. Dans un numérium il n'y a pas grand chose derrière, contrairement à un vrai orgue. ceci dit, oui, le toucher de celui sur lequel je joue actuellement se rapproche du numérium (avec ressorts), mais peut différer suivant les réglages du facteur. Par exemple, je trouve que mon orgue de tribune a pas mal d'enfoncement et je n'aime pas particulièrement le rebond des touches

Si l'on reste sur du Fatar, UHT, Schwindler, c'est clair. Mais il existe d'autres modèles qui doivent permettre de se rapprocher du toucher d'un clavier sur orgue véritable, comme cet exemple chez Heuss (plus de 2.000 € le clavier ceci étant) :

Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Johannus Opus 250   Jeu 9 Jan - 10:29

DGW a écrit:
Un seul jeu de bourdon, pédalier en tirasse. Le deuxième jeu est une doublette en basse et dessus, très moche, qui ne sert jamais.
Un enregistrement célèbre: le concerto N°6 de Haendel par "La Grande Écurie et La Chambre du Roy" sous la direction de JC Malgoire, en 1975, Jean Boyer au clavier. Disque CBS. (C'est là qu'il m'a demandé s'il pouvait travailler dessus pour préparer son concours).
[url= http://partage.mescontenus.orange.fr/n/664-2/share/LNKb8KiD1h7V9juvK0MD5TNGXnRz/<br /]N°6 Haendel[/url]

J'ai écouté, c'est vraiment un son très agréable, velouté, tout ce qui convient à ce type de répertoire... Bravo pour la réalisation ! J'aimerais beaucoup avoir un orgue avec un seul jeu comme celui-ci chez moi... Cool 

J'imagine que le vinyl sur lequel le fichier a été repiqué a été beaucoup, beaucoup utilisé !  Very Happy 


Dernière édition par Pat17 le Jeu 9 Jan - 20:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
septimanie



Messages : 41
Date d'inscription : 02/11/2013

MessageSujet: Re: Johannus Opus 250   Jeu 9 Jan - 19:01

Pat17 a écrit:

Si l'on reste sur du Fatar, UHT, Schwindler, c'est clair. Mais il existe d'autres modèles qui doivent permettre de se rapprocher du toucher d'un clavier sur orgue véritable, comme cet exemple chez Heuss (plus de 2.000 € le clavier ceci étant)
Bonjour Pat17.
Je ne sais pas si cela répondra à votre question. Je suis possesseur d'un instrument d'entrée de gamme récent (Viscount Chorale III) qui est équipé de claviers brevetés (ils disent mécanisés, je crois). Ces claviers sonnent "plein". Ils simulent bien la résistance de la soupape puis son effondrement après enfoncement de la touche qui repousse ensuite le doigt en fin de remontée. La touche remonte d'ailleurs plus vivement avec ce système.
Au début, j'ai eu du mal à m'y faire, car je les trouvais beaucoup plus durs que ceux de mes anciens instruments, surtout quand je jouais un trille ou plaquais un accord, et j'avais tendance à louper pas mal de notes. Maintenant que je m'y suis fait, je trouve tous les autres claviers bien mous et inertes.
Fatar a de tels claviers à son catalogue.
http://www.fatar.com/Pages/TP_60LW.htm
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Johannus Opus 250   Jeu 9 Jan - 19:11

Pat17 a écrit:
Justement, la mécanique derrière la touche doit être par nature beaucoup plus limitée que celle d'un orgue à traction du même nom : pas besoin d'abrégé sur un orgue à traction électrique !
regardez la console réalisée par M.Richaud, il me semble que les claviers sont profonds et ne se limitent pas à 2 cm derrière la palette de note pour un contact Wink . Même si techniquement c'est possible je pense que pour avoir un toucher pas trop "synthé" la solution est d'équiper de "vrais claviers d'orgue", comme si il y avait une mécanique au bout.
Revenir en haut Aller en bas
Orguevirtuel

avatar

Messages : 743
Date d'inscription : 22/05/2011
Localisation : 15 km nord Auxerre le long de N6

MessageSujet: Johannus Opus 250   Jeu 9 Jan - 19:21

Bonjour

en supposant des claviers nus avec de longues touches (un peu comme dans dans le Dom Bedos) comment simule-t-on la traction mécanique ?
Un schéma serait très explicite.
Merci
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesauxerre.net
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Johannus Opus 250   Jeu 9 Jan - 19:55

septimanie a écrit:
Au début, j'ai eu du mal à m'y faire, car je les trouvais beaucoup plus durs que ceux de mes anciens instruments, surtout quand je jouais un trille ou plaquais un accord, et j'avais tendance à louper pas mal de notes. Maintenant que je m'y suis fait, je trouve tous les autres claviers bien mous et inertes.
Fatar a de tels claviers à son catalogue.
http://www.fatar.com/Pages/TP_60LW.htm

Merci pour le lien et les explications !  Wink 

C'est justement dans cette gamme que j'ai choisi mes TP/63LW. C'est beaucoup plus agréable de travailler avec eux qu'avec mes précédents M-Audio 61es. Sans compter que le placage de bois est beaucoup plus agréable au toucher !  Cool 
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Johannus Opus 250   Jeu 9 Jan - 20:01

dulciane a écrit:
Pat17 a écrit:
Justement, la mécanique derrière la touche doit être par nature beaucoup plus limitée que celle d'un orgue à traction du même nom : pas besoin d'abrégé sur un orgue à traction électrique !
regardez la console réalisée par M.Richaud, il me semble que les claviers sont profonds et ne se limitent pas à 2 cm derrière la palette de note pour un contact Wink. Même si techniquement c'est possible je pense que pour avoir un toucher pas trop "synthé" la solution est d'équiper de "vrais claviers d'orgue", comme si il y avait une mécanique au bout.

De quelle console parlez-vous ? Il en a construit tellement...  Wink 

Si vous avez regardé attentivement la photo que j'ai mis plus haut, les touches font de mémoire 65 cms de long (la touche qui apparaît à l'avant est de taille standard et donne une échelle)...

Mais on peut aller beaucoup plus loin : reconstitution de la console de Souvigny... qui comprend même un abrégé ! http://www.hauptwerk.fr/contents/media/virtuel%20souvigny%20a.pdf
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Johannus Opus 250   Jeu 9 Jan - 20:10

Orguevirtuel a écrit:
Bonjour

en supposant des claviers nus avec de longues touches (un peu comme dans dans le Dom Bedos) comment simule-t-on la traction mécanique ?
Un schéma serait très explicite.
Merci

A défaut de schéma, on pouvait trouver sur le forum US de Hauptwerk un modèle utilisé par Van Den Heuven sur une mécanique Heuss (désolé, image très petite) :

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Johannus Opus 250   

Revenir en haut Aller en bas
 
Johannus Opus 250
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Johannus Opus 250
» L'opus 80 de Beethoven
» Opus 345 en ré majeur de Franz SCHUBERT
» Enescu - Rhapsodies Roumaines opus 11 (n°1 et 2)
» Ghost - Opus Eponymous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orgue Libre :: Les Orgues :: Orgue classique :: Numériques / Analogiques / Virtuels-
Sauter vers: