AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sisteron cathédrale, Merklin 1888

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Sisteron cathédrale, Merklin 1888   Sam 18 Jan - 11:46

Une histoire quasiment limpide pour cet instrument de Merklin construit en 1888 pour une cathédrale qui n'en est plus une.

Au XIX° siècle, un riche industriel ayant fait fortune en afrique du nord revient sur ses terres de provence. Il a de l'argent et décide d'en faire profiter sa ville (Sisteron). Il fournira les crédits pour un hopital et plusieurs autres lieux, et pour le dimanche offrira un orgue à l'église paroissiale. Une plaque apposée au centre du buffet permet d'éviter de croire que l'orgue est venu tout-seul offert par un élu généreux aux frais des contribuables.




C'est un orgue choisi sur catalogue mais le buffet (8' en montre) a été soigneusement décoré et sculpté et force encore l'admiration. C'est le modèle du catalogue, mais ont été rajoutées deux tourelles latérales supplémentaires.
La partie instrumentale est typique de Merklin qui suivait les canons classiques français hérités de Ducroquet, à savoir un clavier de GO pilier de l'instrument et un clavier de récit plus subalterne. La pédale emprunte ses jeux au GO, avec un sommier à gravures alternées et des chapes à clapets.

La composition d'origine est probablement celle-ci (elle a été modifiée, comme bien souvent):

Grand-orgue:
Bourdon 16'
Montre 8'
Bourdon 8'
Salicional 8'
Prestant 4'
Euphône 16'
Trompette harmonique 8'
Clairon 4'

Récit expressif:
Bourdon 8'
Flûte harmonique 8'
Gambe 8'
Voix céleste 8'
Flûte octaviante 4'
Basson-Hautbois 8'
(Trémolo)

Pédale:
Soubasse 16' (bourdon 16' du GO)
Basse 8' (montre 8' du GO)
Violoncelle 8' (salicional 8' du GO)


Comme on le préssent: c'est une pompe à cantiques, son role est clairement défini comme tel.

Inconvénient de cette composition, elle ne pourra pas franchir la période néo-classique sans dommages.
Il ne m'appartient pas de juger ces modifs car dans tous les cas, elles ont été le fruit d'un accord entre les clients et les facteurs d'orgues. Elles sont faites et personnellement je ne les aurais pas soutenues. Mais ça ce sont mes goûts de maintenant, pas ceux des gens de l'époque et peut-être avaient-ils raison?

Au GO: Le prestant prend la place du salicional qui disparaît. Une doublette prend la place du prestant. L'Euphône 16' est remplacé par un plein-jeu. Le récit est inchangé. Conséquence sur la pédale: Soubasse, Basse, prestant.

Rien de bien dramatique donc, l'harmonisation n'a pas été irrémédiablement touchée, malgré des tentatives d'effacement des dents de biseaux hyperclassiques. (C'était une allergie pour les harmonistes de l'époque... et même encore maintenant pour certains!)

L'ensemble sonne fort et clair dans cette église moyenne, le son porte bien et partout. Comme de bien entendu le plein-jeu ne va avec rien, il est joli, mais hors-sujet. lol! 

L'ensemble est bien sûr mécanique, sans assistance, avec console retournée. Le buffet étant très grand, il y a de la place à l'intérieur et l'allée derrière le grand-orgue est généreuse (80 cms). Le récit possède un abrégé (en fer comme les autres) mais disposé horizontalement sous le sommier, qui est tourné de 90° par rapport à l'instrument: basses à l'arrière et dessus vers la façade, alors que le GO est diatonique, les jeux parallèles à la façade.

Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Sisteron cathédrale, Merklin 1888   Sam 18 Jan - 13:42

merci pour ce petit aperçu.

Citation :
Au GO: Le prestant prend la place du salicional qui disparaît. Une doublette prend la place du prestant. L'Euphône 16' est remplacé par un plein-jeu.

marrant quand j'ai vu la composition je me suis dit à propos de ces deux jeux: vous, vous allez prendre cher Very Happy


et sinon en quoi consiste le principe des dents et pourquoi cela déplaît ou a pu déplaire? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Yves Carall

avatar

Messages : 605
Date d'inscription : 11/09/2010

MessageSujet: Re: Sisteron cathédrale, Merklin 1888   Sam 18 Jan - 14:27

Les dents sont des incisions pratiquées sur le biseau d'un tuyau à bouche, qui confère au son une attaque plus ronde, moins marquée. C'est un procédé qui a été particulièrement utilisé dans la 2e moitié du 19e jusqu'aux années 1940 à peu près, mais même avant. Les néoclassiques (et surtout les néobaroques) y étaient hostiles, car ils se faisaient une idée de l'harmonisation des orgues anciens selon laquelle il ne pouvait pas y avoir de dents sur les biseaux (ce qui n'est pas vrai, le principe n'était pas aussi généralisé que dans les orgues symphoniques, mais existait néanmoins au 18e siècle).
Un exemple de dents fines, nombreuses et régulières sur une basse de Principal 8 Mutin (années 1920)
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesvaldoise.weebly.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sisteron cathédrale, Merklin 1888   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sisteron cathédrale, Merklin 1888
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sisteron cathédrale, Merklin 1888
» Cathédrale Américaine, Paris 8
» 2013-05-16 Cathédrale Montpellier Le Grand Orgue renaît
» Maîtrise de la Cathédrale de Tours
» Cathédrales et trésors sacrés

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orgue Libre :: Les Orgues :: Orgue classique :: A tuyaux-
Sauter vers: