AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Grand-Orgue Jacquot-Lavergne (1958) d'Albert (Somme)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Yves Carall

avatar

Messages : 605
Date d'inscription : 11/09/2010

MessageSujet: Grand-Orgue Jacquot-Lavergne (1958) d'Albert (Somme)   Jeu 17 Avr - 11:46

Instrument construit en remplacement d'un Merklin-Gutschenritter de 1901 détruit lors de la grande guerre.
3 claviers de 56 notes, pédalier de 30 notes
Composition :

Grand-Orgue :

Bourdon 16
Montre 8
Flûte harmonique 8
Prestant 4
Doublette 2
Fourniture 3 r.
Cymbale 3 r.
Bombarde 16
Trompette 8
Clairon 4

Positif expressif :

Flûte creuse 8
Bourdon à cheminée 8
Salicional 8
Flûte douce 4
Nasard 2 2/3
Doublette 2
Tierce 1 3/5
Larigot 1 1/3
Cromorne 8 (en fait quasiment une Clarinette)

Récit expressif :

Diapason 8
Cor de nuit 8
Gambe 8
Voix céleste 8
Octave 4
Nasard 2 2/3
Flageolet 2
Tierce 1 3/5
Trompette 8

Pédale :

Flûte 16
Soubasse 16
Quinte 10 2/3
Flûte 8 (extension)
Basse 8 (extension)
Flûte 4 (extension)
Bombarde 16
Trompette 8 (extension)
Clairon 4 (extension)

Tous accouplements en 16, 8, 4, tirasses en 8, 4, octaves graves, octaves aiguës (non réelles), suppression unisson, annulation anches GO et Pédale, tutti général.

Actuellement en assez mauvais état (traction des notes aléatoire, nombreux jeux muets - dont Gambe, Voix céleste, Octave 4 et Trompette du Récit, ce qui est plutôt embêtant, d'autant que l'expression du Récit est bloquée en position ouverte !). Il y aurait un projet de restauration.
Très bel instrument en tout cas, pour ce qui fonctionne encore.
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesvaldoise.weebly.com/
darinze



Messages : 823
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : Montpellier, Hérault

MessageSujet: Re: Grand-Orgue Jacquot-Lavergne (1958) d'Albert (Somme)   Jeu 17 Avr - 13:36

Citation :
Soubasse 16
Quinte 10 2/3
on dit basse acoustique de 32, non ?  clown 
Revenir en haut Aller en bas
Yves Carall

avatar

Messages : 605
Date d'inscription : 11/09/2010

MessageSujet: Re: Grand-Orgue Jacquot-Lavergne (1958) d'Albert (Somme)   Jeu 17 Avr - 13:52

Quand les deux jeux sont ensemble, oui. Là, la Quinte est isolée, pour pouvoir être tirée avec la Soubasse OU la Flûte 16. D'ailleurs, je me demande si elle n'est pas en extension elle aussi (à vérifier).
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesvaldoise.weebly.com/
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Grand-Orgue Jacquot-Lavergne (1958) d'Albert (Somme)   Jeu 17 Avr - 18:40

si c'est une extension le 32' acoustique va pas marcher non?

en tout cas, un orgue qui mériterait un relevage!
Revenir en haut Aller en bas
Yves Carall

avatar

Messages : 605
Date d'inscription : 11/09/2010

MessageSujet: Re: Grand-Orgue Jacquot-Lavergne (1958) d'Albert (Somme)   Jeu 17 Avr - 19:02

Comme je le disais sur un autre fil, les 32 acoustiques par extension peuvent faire plus d'effet qu'une Soubasse 32 réelle. J'ai pu m'en rendre compte sur le Maurice Puget de st Joseph de Perpignan, c'est vraiment étonnant.
En effet, ça mériterait quelques travaux !
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesvaldoise.weebly.com/
Toulousaing



Messages : 307
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Grand-Orgue Jacquot-Lavergne (1958) d'Albert (Somme)   Jeu 17 Avr - 20:31

Tout sur les résultantes à l'orgue ici :
http://www.pykett.org.uk/resultantbass.htm

Bon, mieux vaut savoir parler anglais et physique, mais je n'ai pas le temps de faire une traduction croisée !
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Grand-Orgue Jacquot-Lavergne (1958) d'Albert (Somme)   Jeu 17 Avr - 23:12

Yves Carall a écrit:
Comme je le disais sur un autre fil, les 32 acoustiques par extension peuvent faire plus d'effet qu'une Soubasse 32 réelle.

Par définition, un 32 acoustique est plus efficace qu'un 32 réel, parce-que la taille cumulée des deux tuyaux en 16' et 10'2/3 est plus grande qu'un seul tuyau de 32'.

On peut réaliser une quinte 10'2/3 en l'empruntant sur un jeu de 16' mais il y a deux ou trois conditions: Il faut que la quinte soit faible par rapport à la fondamentale, donc une quinte de soubasse pour une fondamentale de flûte par exemple. Il faut que la quinte soit "influençable" par la fondamentale donc qu'elle ait la bouche suffisamment haute. Pourquoi: comme les quintes tempérées sont un peu éloignées des quintes justes, si la fondamentale est forte et la quinte influençable, alors la quinte se synchronise sur la fondamentale et devient juste. L'effet 32' est alors présent. Enfin, dernière condition, il faut que la quinte présente moins d'harmoniques que la fondamentale parce-que les harmoniques de la quinte sont des partiels inharmoniques de la fondamentale, il y a donc un bruit de fond parasite dans la combinaison des deux sons.

Les meilleures associations pour les 32' acoustiques:

Contrebasse 16' et quinte de soubasse 16'
Bourdon 16' et quinte de soubasse 16'

Une autre association qui fonctionne peut-être encore mieux (elle existe à Levis-saint-Nom sur l'orgue EOL) Soubasse 16' et septième 4'4/7.
La septième est (là-bas) un bourdon de moyenne taille harmonisé très faible qui se fond complètement dans les autres jeux. C'est voulu et le résultat est une septième dont on peut user et abuser.

Les mauvaises associations:

Bourdon 16' et sa quinte.
Flûte 16' et sa quinte.
Non seulement on entend pas d'effet 32' puisque les deux tuyaux n'arrivent pas à se synchroniser, mais la quinte domine à l'audition. De plus, il arrive souvent que la quinte (tempérée) tire la fondamentale et on obtient une disparition du 16' qui bat avec les autres jeux...  scratch 
Revenir en haut Aller en bas
cor harmonique



Messages : 14
Date d'inscription : 10/02/2014

MessageSujet: Re: Grand-Orgue Jacquot-Lavergne (1958) d'Albert (Somme)   Jeu 17 Avr - 23:38

" />

" />

Revenir en haut Aller en bas
cor harmonique



Messages : 14
Date d'inscription : 10/02/2014

MessageSujet: Re: Grand-Orgue Jacquot-Lavergne (1958) d'Albert (Somme)   Ven 18 Avr - 0:49

" />  

1er sommier GO : fourniture III, Flute harm, Montre, Prestant. tuyaux de Merklin


" />

2nde Sommier GO Doublette, cymbale III, Trompette 8, Clairon



" />

positif

" />

récit
Revenir en haut Aller en bas
cor harmonique



Messages : 14
Date d'inscription : 10/02/2014

MessageSujet: Re: Grand-Orgue Jacquot-Lavergne (1958) d'Albert (Somme)   Ven 18 Avr - 1:00

" />


" />


" />




" />" />
Revenir en haut Aller en bas
cor harmonique



Messages : 14
Date d'inscription : 10/02/2014

MessageSujet: Re: Grand-Orgue Jacquot-Lavergne (1958) d'Albert (Somme)   Ven 18 Avr - 1:10

Mécanisme électropneumatique de la boite du récit :

" />
Revenir en haut Aller en bas
Yves Carall

avatar

Messages : 605
Date d'inscription : 11/09/2010

MessageSujet: Re: Grand-Orgue Jacquot-Lavergne (1958) d'Albert (Somme)   Ven 18 Avr - 17:12

Richaud a écrit:
Yves Carall a écrit:
Comme je le disais sur un autre fil, les 32 acoustiques par extension peuvent faire plus d'effet qu'une Soubasse 32 réelle.

Par définition, un 32 acoustique est plus efficace qu'un 32 réel, parce-que la taille cumulée des deux tuyaux en 16' et 10'2/3 est plus grande qu'un seul tuyau de 32'.

On peut réaliser une quinte 10'2/3 en l'empruntant sur un jeu de 16' mais il y a deux ou trois conditions: Il faut que la quinte soit faible par rapport à la fondamentale, donc une quinte de soubasse pour une fondamentale de flûte par exemple. Il faut que la quinte soit "influençable" par la fondamentale donc qu'elle ait la bouche suffisamment haute. Pourquoi: comme les quintes tempérées sont un peu éloignées des quintes justes, si la fondamentale est forte et la quinte influençable, alors la quinte se synchronise sur la fondamentale et devient juste. L'effet 32' est alors présent. Enfin, dernière condition, il faut que la quinte présente moins d'harmoniques que la fondamentale parce-que les harmoniques de la quinte sont des partiels inharmoniques de la fondamentale, il y a donc un bruit de fond parasite dans la combinaison des deux sons.

Les meilleures associations pour les 32' acoustiques:

Contrebasse 16' et quinte de soubasse 16'
Bourdon 16' et quinte de soubasse 16'

Une autre association qui fonctionne peut-être encore mieux (elle existe à Levis-saint-Nom sur l'orgue EOL) Soubasse 16' et septième 4'4/7.
La septième est (là-bas) un bourdon de moyenne taille harmonisé très faible qui se fond complètement dans les autres jeux. C'est voulu et le résultat est une septième dont on peut user et abuser.

Les mauvaises associations:

Bourdon 16' et sa quinte.
Flûte 16' et sa quinte.
Non seulement on entend pas d'effet 32' puisque les deux tuyaux n'arrivent pas à se synchroniser, mais la quinte domine à l'audition. De plus, il arrive souvent que la quinte (tempérée) tire la fondamentale et on obtient une disparition du 16' qui bat avec les autres jeux...  scratch 

Je suis d'accord, mais j'ai tout de même entendu des Bourdons 16+10 2/3 dont l'effet était des plus convainquants, en particulier le Quintaton 32 du Puget 1936 de Saint-Joseph de Perpignan.


Merci à Antoine (cor harmonique) pour les photos !
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesvaldoise.weebly.com/
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Grand-Orgue Jacquot-Lavergne (1958) d'Albert (Somme)   Ven 18 Avr - 19:05

Yves Carall a écrit:
j'ai tout de même entendu des Bourdons 16+10 2/3 dont l'effet était des plus convainquants, en particulier le Quintaton 32 du Puget 1936 de Saint-Joseph de Perpignan.

Oui ... et non. Le problème du même jeu pour la fondamentale et la quinte (empruntée) fait que dans le meilleur des cas (harmonie plate comme Gonzalez) les deux tuyaux ont la même puissance. On a donc une quinte très audible par rapport à la note fondamentale (16') et la résultante voulue (32'). Puget a contourné le problème en baptisant sa basse acoustique Quintaton 32'. Il coupe court aux critiques de la quinte trop audible. Si on pratique une harmonie ascendante, alors l'utilisation d'un seul rang pour la basse acoustique est désastreux, même sur 12 notes.
Revenir en haut Aller en bas
Yves Carall

avatar

Messages : 605
Date d'inscription : 11/09/2010

MessageSujet: Re: Grand-Orgue Jacquot-Lavergne (1958) d'Albert (Somme)   Sam 19 Avr - 8:58

Pour Perpignan, il faudra que je revienne... En tout cas, j'avais été frappé par la réussite de ce 32p "fictif", en particulier dans le grand choeur.
Pour Albert : peut-être cor harmonique pourra nous en dire plus sur cette Quinte ?
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesvaldoise.weebly.com/
cor harmonique



Messages : 14
Date d'inscription : 10/02/2014

MessageSujet: Re: Grand-Orgue Jacquot-Lavergne (1958) d'Albert (Somme)   Mer 23 Avr - 21:28

Cette quinte 10'2/3 est un emprunt de la soubasse 16 (en façade)
Revenir en haut Aller en bas
darinze



Messages : 823
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : Montpellier, Hérault

MessageSujet: Re: Grand-Orgue Jacquot-Lavergne (1958) d'Albert (Somme)   Sam 26 Avr - 0:10

Maître Richaud a écrit:
Il faut que la quinte soit "influençable" par la fondamentale donc qu'elle ait la bouche suffisamment haute.
Qu'entendez-vous par "bouche haute" ?
De son placement "en hauteur" (par rapport à la hauteur de la bouche de la fondamentale si j'ai suivi  confused ), ou bien d'une ouverture "plus grande" de la bouche elle-même?
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Grand-Orgue Jacquot-Lavergne (1958) d'Albert (Somme)   Sam 26 Avr - 8:48

Hauteur de la bouche:distance entre la lèvre supérieure et la lumière (lèvre inférieure et biseau). Cette cote est exprimée en rapport à la largeur de la bouche, puisque chaque tuyau est différent en taille (mais pas en proportion, ou tout du moins en suivant une variation mathématique). Une hauteur de bouche pour un principal, salicional, gemshorn est en général autour de 1/4. sur les flûtes ouvertes, les jeux puissants, les gambes elle passe à 1/3.5 ou 1/3. Sur les bourdons elle est souvent de 1/3 à 1/2.5. Sur les soubasses en faisant la moyenne de l'archure de la lèvre supérieure on est vers 1/2. Enfin, le record est pour le Lieblichgedeckt qui a la bouche à 1/1. Elle est donc carrée. Le record dans l'autre sens ce sont les dessus de flûte de certains cornets, avec des bouches à 1/7: Une mince fente horizontale...  geek 

Pour les régales, j'ai toujours été surpris de l'inventivité de la forme des résonateurs. En fait ils n'ont que peu d'importance si ils sont très raccourcis comme la voix humaine (1/8 de la longueur normale) alors que le dessus soit un couvercle à trous ou une opercule, ou une découpe arondie ne change rien au son. Seule la section développée du corps peut avoir de l'importance si elle est assez longue. La musette 8' que j'ai mise à Marseille est à double cône, tout du long avec une opercule au bout. Elle mesure 4' dans la basse donc une demi longueur mais à partir du troisième DO elle passe à longueur réelle pour gagner de la fondamentale. C'est donc une régale à longueur normale, un genre de cromorne à double cône. Sur le même clavier, il y a Trompette 8', Cromorne 8', Musette 8' dans la boîte expressive; trompette harmonique 8' et chalumeau 8' à haute pression, soit 5 anches de 8' sur le clavier... de Solo.  lol!

C'est en passe de devenir la règle chez moi parce-qu'à Dijon, au solo il y a Cor anglais 8', Cor français 8', Cromorne 8' (dans la boîte), Trompette chamade 8', Basson-hautbois chamade 8' (expressifs aussi) donc 5 anches de 8' à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Guénolé



Messages : 286
Date d'inscription : 29/10/2013
Localisation : Sains-Richaumont (02) / Lille(59)

MessageSujet: Re: Grand-Orgue Jacquot-Lavergne (1958) d'Albert (Somme)   Dim 27 Avr - 22:22

Bonsoir,

Bon bah rien que sur ce fil, vous avez tous réussis à me larguer un bonne demi douzaine de fois! C'est un coup monté avouez!  geek 
Bon j'avoue que ce n'est pas très compliqué de me perdre  tongue 

J'espère que le Cor Anglais et le Cor Français ne se font pas la gueguerre dans la boîte au risque d'y créer une cacophonie en machin truc mineur jocolor 

Ah! Vos chamades sont montées au SC ? Alors alors ? Ca donne quoi sur le final de la Marche triomphale de Guilmant?  Very Happy 
Il y a me semble t-il des jalousies aussi pour ces jeux chez vous non ? Enfin c'était le projet autant que je m'en souvienne.

Bonne soirée

Guénolé
Revenir en haut Aller en bas
darinze



Messages : 823
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : Montpellier, Hérault

MessageSujet: Re: Grand-Orgue Jacquot-Lavergne (1958) d'Albert (Somme)   Lun 28 Avr - 11:22

Merci pour les détail M. Richaud !  cheers 
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Grand-Orgue Jacquot-Lavergne (1958) d'Albert (Somme)   Jeu 1 Mai - 20:47

Guénolé a écrit:
J'espère que le Cor Anglais et le Cor Français ne se font pas la gueguerre dans la boîte au risque d'y créer une cacophonie en machin truc mineur

Nan. Le cor français est un jeu très doux et très rond alors que le cor anglais est un hautbois un peu soft. Le premier est composé de corps identiques à une trompette mais fermés au dessus. Il n'y a qu'une fente latérale qui sert au réglage général de l'harmonie et par où sort le son. Les anches sont côniques, avec peau dans les basses. Pour le CA, le pavillon s'ouvre moins que celui du CF, en gros c'est un basson assez étroit (50 mm au premier DO, longueur réelle de 8') Un genre de trompette spaghetti. Au dessus du pavillon, après l'entaille d'harmonie, il y a un "bol" à double cône qui fait doubler le diamètre pour le ramener à la valeur qu'il aurait dû avoir si le cône avait continué. Les anches sont comme celles du hautbois, droites et de plus faible taille qu'une trompette.

Guénolé a écrit:
Ah! Vos chamades sont montées au SC ? Alors alors ? Ca donne quoi sur le final de la Marche triomphale de Guilmant?
Il y a me semble t-il des jalousies aussi pour ces jeux chez vous non ? Enfin c'était le projet

Non, hélas elles ne sont pas opérationnelles encore, il y a d'autres problèmes bien plus graves à régler avant, comme la simple pérennité de l'église, pour éviter un "Abbeville bis". Ce problème est en passe d'être résolu par le classement de l'édifice... Adieu promoteurs aussi avides qu'incultes!

Pour plus de clarté: Un cor français



Un cor anglais





Un Hautbois. Sur le hautbois français, il n'y a pas d'opercule au dessus mai un léger repli du bord du pavillon.

Revenir en haut Aller en bas
cor harmonique



Messages : 14
Date d'inscription : 10/02/2014

MessageSujet: Re: Grand-Orgue Jacquot-Lavergne (1958) d'Albert (Somme)   Jeu 1 Mai - 21:26

Un cor français :

" />
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Grand-Orgue Jacquot-Lavergne (1958) d'Albert (Somme)   Jeu 1 Mai - 22:53

Ce qui me surprends sur cette vue, c'est que le Cor est operculé (il peut s'ouvrir au dessus), ce qui m'a déjà fait dire que c'est un cor... ou presque.

Celui du SC est hermétique au dessus, et n'a comme ouverture que le slot, comme son modèle américain.

Revenir en haut Aller en bas
Yves Carall

avatar

Messages : 605
Date d'inscription : 11/09/2010

MessageSujet: Re: Grand-Orgue Jacquot-Lavergne (1958) d'Albert (Somme)   Sam 3 Mai - 12:55

Il a beaucoup souffert, comme l'ensemble de la tuyauterie d'ailleurs, mais il y a fort à parier que la calotte était entièrement soudée à l'origine.
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesvaldoise.weebly.com/
rzr1911

avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 23/06/2011

MessageSujet: Re: Grand-Orgue Jacquot-Lavergne (1958) d'Albert (Somme)   Sam 3 Mai - 19:24

L'instrument est malheureusement fort peu audible pour les auditeurs... Probablement à cause de la couche de poussière qui tapisse sa tuyauterie.
La transmission souffre d'un retard assez conséquent.

Élément intéressant, une console dans les stalles :



Une description plus complète avec d'autres images est disponible sur notre site : http://orguespicardie.weebly.com/albert-grand-orgue.html

Un autre Jacquot-Lavergne est installé dans le chœur : http://orguespicardie.weebly.com/albert-orgue-de-choeur.html (en mauvais état lui aussi, avec la moisissure qui va avec)
Revenir en haut Aller en bas
Yves Carall

avatar

Messages : 605
Date d'inscription : 11/09/2010

MessageSujet: Re: Grand-Orgue Jacquot-Lavergne (1958) d'Albert (Somme)   Dim 4 Mai - 9:37

Pas tout à fait dans le choeur : derrière le maître-autel Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesvaldoise.weebly.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grand-Orgue Jacquot-Lavergne (1958) d'Albert (Somme)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Grand-Orgue Jacquot-Lavergne (1958) d'Albert (Somme)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Grand-Orgue Jacquot-Lavergne (1958) d'Albert (Somme)
» Trinité - Association Grand Orgue Trinité Messiaen
» ORGUEs ALLEN 25 et 44 JEUX et POSITIF DEBLIECK de Grand Orgue En Liberté
» Grand-Orgue de Notre Dame de Bon Port, Nantes
» ALLEN 85 Jeux de Grand Orgue En Liberte a Vendre...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orgue Libre :: Les Orgues :: Orgue classique :: A tuyaux-
Sauter vers: