AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 orgue Guillou de St Antoine des Portugais à Rome

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julien Girard
Admin
avatar

Messages : 1091
Date d'inscription : 02/11/2009
Localisation : Neuilly-Plaisance

MessageSujet: orgue Guillou de St Antoine des Portugais à Rome   Sam 6 Mar - 15:29

Composition de l'orgue conçu par Jean Guillou pour San Antonio dei Portoghesi :

orgue Mascioni (lien)
27 jeux
sensitive mechanical action ELTEC

1 - Positif
Flauto 8
Flauto a camino 8
Flauto a camino 4
Sesquialtera II
Cembalo III
Regale 16
Clarinetto 8

Dulzian 8




2 - GO
Principale 8
Corno Camiscio 8
Principale 4
Quinta 5 1/3
Terza 3 1/5
Nachthorn 2
Plein-Jeu V/VI
Cornetto 8
Cromorno 8
Tromba 8


3 - Récit exp.
Bordone 8
Holzprincipal 4
Larigot 1 1/3
Basson 16
Hautbois 8
Voix Humaine 8
Trompette 8





4 - Solo
Koppelflöte 8
Flûte Harmonique 8
Flûte Harmonique 4

Nasard Harmonique 2 2/3
Tierce Harmonique 1 3/5
Piccolo Harmonique 1
Regale 16
Bombarda 16
Trombone 8

Oboe 8


Pédale
Flautone 16
Subbaso 16
Gran Quinta 10 2/3
Flauto 8
Terza 3 1/5
Flauto 4
Flautino 2
Bombarda 16
Basson 16 du Récit
Regale 16
Trompette 8
Chalumeau 4

Wanderer Klavier
1 Soubasse 16 / Koppelflöte 8
2 Flautone 16 / Flûte Harmonique 8
3 Flûte 4 (1ère octave du 2)
4 Quinte 5 1/3 / Nasard Harmonique 2 2/3
5 Tierce 3 1/5 / Tierce Harmonique 1 3/5
6 Piccolo Harmonique (3 octaves du 3)
7 Regale 16 / Clarinette 8
8 Oboe 8
9 Bombarda 16 / Trombone 8




I 8 Ped.
II 8 Ped.
III 8 Ped.
IV 8 Ped.
I 8 II
III 8 II
IV 8 II
III 8 I
IV 8 I
I 16 I
I 16 II
III 16 III
III 16 II
IV 8 III



Dernière édition par Julien Girard le Mer 10 Mar - 23:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://organland.free.fr
Philou



Messages : 222
Date d'inscription : 21/01/2010
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: orgue Guillou de St Antoine des Portugais à Rome   Sam 6 Mar - 18:58

avec des commentaires en anglais
http://www.mascioni-organs.com/nuovidemo/roma-portoghesi-ing.htm
Jean Guillou s'est même fendu d'un assez long article paru dans la revue anglaise "The Organ" (fevrier-avril 2010)
Revenir en haut Aller en bas
Julien Girard
Admin
avatar

Messages : 1091
Date d'inscription : 02/11/2009
Localisation : Neuilly-Plaisance

MessageSujet: Re: orgue Guillou de St Antoine des Portugais à Rome   Sam 6 Mar - 19:16

Philou a écrit:
Jean Guillou s'est même fendu d'un assez long article paru dans la revue anglaise "The Organ" (fevrier-avril 2010)

C'est justement là que j'ai découvert cet instrument. Il y est en couverture.
Revenir en haut Aller en bas
http://organland.free.fr
Eric Cordé

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 03/11/2009
Localisation : Saint-Malo

MessageSujet: Re: orgue Guillou de St Antoine des Portugais à Rome   Sam 6 Mar - 19:36

en France, dans un buffet pareil, on aurais mis un truc totalement différent... si vous voyez ce que je veux dire...
Revenir en haut Aller en bas
Philou



Messages : 222
Date d'inscription : 21/01/2010
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: orgue Guillou de St Antoine des Portugais à Rome   Sam 6 Mar - 20:50

C'est un des sujets rapidement évoqués par Guillou dans son article mais à Rome ils avaient un monsignore qui leur a laissé "carte blanche"....
Ce serait bien si notre bien aimé Modérateur pouvait nous faire un résumé/commentaire de cet article. Cet orgue est intéressant en ce qu'il manifeste comme l'Alpe d'Huez le résultat de certaines contraintes notamment budgétaires ou de place comme ici. L'analyse du "wanderer klavier" est interessante même si le concept est moins original que ce qu'il veut bien nous dire (??)
Revenir en haut Aller en bas
Julien Girard
Admin
avatar

Messages : 1091
Date d'inscription : 02/11/2009
Localisation : Neuilly-Plaisance

MessageSujet: Re: orgue Guillou de St Antoine des Portugais à Rome   Sam 6 Mar - 23:03

Je peux tenter ça mais pas avant quelques jours (cela dit, Philou.... si ça te tente...).
Revenir en haut Aller en bas
http://organland.free.fr
Philou



Messages : 222
Date d'inscription : 21/01/2010
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: orgue Guillou de St Antoine des Portugais à Rome   Dim 7 Mar - 0:34

Ben, je n'ai pas tout compris...(pas uniquement l'anglais....) et je ne connais pas bien les idées du maitre. Faudrait mieux demander à ses disciples et nous en avons sur ce Forum.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: orgue Guillou de St Antoine des Portugais à Rome   Dim 7 Mar - 3:13

En deux mots, si le concept de jeux baladeurs n'est pas nouveau, ce qui l'est en revanche, c'est l'idée qu'un jeu peut être "évolutif", idée qui sous tend les réflexions du Maître depuis quelques temps : on connaît tous le "basson hautbois" depuis le XIXème qui sont bien deux 1/2 jeux différents assemblés. Et bien c'est pareil, mais systématisé.

Déja de tous temps, Guillou avait préconisé les tailles variables entre le bas et le haut du clavier (un Principal étroit à Ut 1 devient une Flûte, puis une Grosse Flûte dans l'aigu)

Ici, un bourdon peut devenir Flûte harmonique, une Clarinette, belle dans le grave mais sans intérêt dans l'aigu devient un Cromorne, etc.

Si c'est bien préparé, analysé et construit, on peut multiplier les exemples, ce qui a été fait aux Portugais sans que cela puisse être considéré comme des emprunts. Contrairement aux emprunts et extensions classiques, ici, ce qui compte, c'est bien la personnalité de chaque partie du jeu (ce n'est pas le fait d'avoir 3,4 ou 5 registres à la console par série, désolé pour ceux à qui le nombre de boutons à la console donne de très très grandes émotions ici...)

L'ami Hypérion vous donnera peut être plus de détails, je ne sais s'il a entendu l'orgue.

Bonne nuit à tous.

A.P.
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: orgue Guillou de St Antoine des Portugais à Rome   Dim 7 Mar - 11:23

antoine pietrini a écrit:
En deux mots, si le concept de jeux baladeurs n'est pas nouveau, ce qui l'est en revanche, c'est l'idée qu'un jeu peut être "évolutif", idée qui sous tend les réflexions du Maître depuis quelques temps : on connaît tous le "basson hautbois" depuis le XIXème qui sont bien deux 1/2 jeux différents assemblés.

Rien de tel pour me faire sortir de ma torpeur et de mes gonds en une seule opération. Désolé, Antoine mais les jeux non homothétiques existent bien avant que JG ne soit né, difficile qu'il en soit l'auteur.

Même au XVIII°, certains jeux ont eu une basse foncièrement différente des dessus, on cite le basson hautbois, mais aussi les flûtes à cheminées qui sont en général des bourdons dans la basse, plus discrètement : le salicional qui est souvent en bourdon dans la basse et flûté dans les dessus tout en étant gambé dans le médium.

Plus récemment, les trompettes harmoniques, qui changent de longueur entre le bas et le dessus, mais aussi les flûtes harmoniques, qui sont flûtes normales dans la basse et harmoniques dans les dessus...

L'apogée de ce genre de jeux sera l'avènement des jeux étendus (Merci Hopes-Jones) parce-qu'ils couvrent souvent 85 ou 97 notes, les amateurs d'orgue de ciné connaissent bien le Diaphonic-Diapason, le Tuba-ophicléïde...

On peut donc situer cette apogée aux environs des années 1920... Soit dix ans avant la naissance de JG.

Mais notre époque a la mémoire très courte, ainsi Bernard Aubertin, facteur d'orgue dont les qualités ne sont plus à prouver se félicite de réaliser "un bourdon harmonique" dans ses instruments, sans avouer que la "Zauber Flöte" (c'est son nom) existe depuis 1750.
Autre exemple avec la "Traversine" que Pascal Quoirin installe dans ses claviers de positif (un dessus), on en trouve des exemples au XVII° siècle. (flûte d'allemand ou flute allemande)
Et pour terminer, notre "concepteur international d'orgue" réfléchit dans son bouquin sur le fait d'étendre la largeur de la bouche d'un tuyau (éventuellement d'en aplatir le pied) afin d'obtenir un "son flûté velouté" quand la bouche atteindra la moitié de la circonférence. Dommage, le Stentorphone existe depuis un siècle et n'est pas spécialement velouté.

Comme quoi, un peu d'humilité en matière d'orgues évite bien des écueils


rabbit
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: orgue Guillou de St Antoine des Portugais à Rome   Dim 7 Mar - 12:57

Richaud a écrit:
Rien de tel pour me faire sortir de ma torpeur et de mes gonds en une seule opération. Désolé, Antoine mais les jeux non homothétiques existent bien avant que JG ne soit né, difficile qu'il en soit l'auteur....On peut donc situer cette apogée aux environs des années 1920... Soit dix ans avant la naissance de JG. Comme quoi, un peu d'humilité en matière d'orgues évite bien des écueils
Vous avez doublement raison, sur le terme "nouveau" et sur l'humilité.

J'ai eu tort d'utiliser (à 1 heure du matin) le terme "nouveau". Je ne crois pas d'ailleurs que Guillou ait prétendu quelque paternité sur ce concept. Je vais corriger ce terme qui paraît incongru lorsque l'on est un peu mieux réveillé.

J'ai juste répondu à quelqu'un qui demandait des éclaircissements sur le fonctionnement des jeux baladeurs et à extensions de l'orgue des Portuguais à Rome. J'ai tenté de montrer simplement en quoi cela était différent des jeux en extensions que l'on trouve habituellement dans nombre de nos bouzes électriques. L'idée importante est qu'une série de tuyaux peut avoir plusieurs vies juxtaposées, précisément avec le timbre qui est optimal à cet endroit là. Cela nous changera des séries qui nous donnent des Bourdons bâtards sur 16/8/4 sur un clavier ET la pédale ou ailleurs ces séries de Bombardes-Trompette-Clairon insipides (Haerpfer des années 60, St Maclou de Rouen par exemple).

Voilà, c'est tout.

Bon dimanche quand même, vous pouvez retourner dans votre torpeur (et dans vos gonds) que je suis bien désolé de vous avoir fait quitter.

A.P.



PS Quant aux "inventions" de B.A., normalement, chacun sait ce que j'en pense...
Revenir en haut Aller en bas
Philou



Messages : 222
Date d'inscription : 21/01/2010
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: orgue Guillou de St Antoine des Portugais à Rome   Dim 7 Mar - 15:27

On connait bien en effet la notion dee "tailles évolutives" et l'application des jeux baladeurs que l'on peut jouer sur l'un ou l'autre des claviers . Avoir des jeux sur 73 notes permet également facilement de les avoir en 16' sur un clavier et en 8' sur un autre avec une couleur différente. Cela ne me parait pas vraiment nouveau. Le fait qu'il y ait 9 jeux qui répondent à cette démarche dans ce nouvel orgue ne change pas grand chose non plus. A mon humble avis, que Guillou les regroupe sous l'appellation Wanderer Klavier est peut être une trouvaille astucieuse, mais apporte peu. Non, ce qui est important, c'est que JG soit content du travail de Mascioni qu'il rapproche de sa collaboration avec D. Kleuker. C'est un bel hommage.
Pour s'en convaincre voir le site de son titulaire
http://www.giampaolodirosa.org/
sous les onglets Roma et Media
comme
http://www.youtube.com/watch?v=zQP1t1b8MDE
cela dit, l'aticle n'est peut-être pas complet, il apparait ici dans une traduction anglaised'un texte en allemand...Il manque peut-être quelque chose....
Revenir en haut Aller en bas
Julien Girard
Admin
avatar

Messages : 1091
Date d'inscription : 02/11/2009
Localisation : Neuilly-Plaisance

MessageSujet: Re: orgue Guillou de St Antoine des Portugais à Rome   Dim 7 Mar - 16:30

Revenir en haut Aller en bas
http://organland.free.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: orgue Guillou de St Antoine des Portugais à Rome   Dim 7 Mar - 23:48

Code:
Bernard Aubertin, facteur d'orgue dont les
qualités ne sont plus à prouver

ah bon...
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: orgue Guillou de St Antoine des Portugais à Rome   Lun 8 Mar - 0:37

Si si! Les qualités commerciales.
à 35 000 euro le jeu, essayez d'en faire autant. Moi je n'y suis encore jamais arrivé. pale
Revenir en haut Aller en bas
Julien Girard
Admin
avatar

Messages : 1091
Date d'inscription : 02/11/2009
Localisation : Neuilly-Plaisance

MessageSujet: Re: orgue Guillou de St Antoine des Portugais à Rome   Jeu 11 Mar - 0:15

Je tente un résumé/traduction de l'article paru dans The Organ :

Le récent projet d'orgue, inauguré en décembre 2008, a été conçu par Jean Guillou qui fête ses 80 ans en avril. Dans cet article que nous publions on hommage au compositeur-organiste-concepteur, Guillou parle de cet orgue, nouvelle étape vers l'OSV.

Une visite à Aquincum, près de Budapest, est impressionnante pour la découverte de l'orgue le plus vieux du monde (52 tuyaux). En jouant cette réplique, on est immédiatement surpris par la fraicheur et la vivacité qui sort de tuyaux construits aussi simplement. On s'imagine ces orgues dans les arènes romaines et amphi grecs...
Après cette experience, je commençais à penser que l'orgue moderne devait peut-être se réconcilier avec ce passé. Idée étrange ? J'ai souvent réfléchi aux principes et raison d'être de la facture à travers les siècles (voir mon livre). Qu'il soit néo-baroque, néo-romantic etc, on a imité, reproduit... Le principe de base étant de former un "plenum", mot qui suggère masse, sans forcement regarder la qualité et la personnalité de chaque jeu. La quantité et la capacité à se mêler les uns aux autres est devenu plus important. On est bien loin du modèle d'Aquincum. Je trouve dur à imaginer que les facteurs en soient arriver à un point d'évolution où l'on ne fait plus que de la copie d'ancien.
L'orgue est toujours un instrument jeune, notre imagination et nos nouvelles technologies doivent assurer son futur. Mon idéal acoustique est de recréer la fraicheur et l'immédiateté expérimenté à Aquincum.
J'ai donc peu d'intérêt pour un choeur de 150 voix mais plutôt pour des solistes de caractère bien coloré. Chaque jeu devient important pour lui-même et la juxtaposition se fait nouvelle personnalité, transformations.
L'organisation spatiale prend alors son importance. L'auditeur doit être capable à l'audition de situer le son aussi précisément que possible, chaque jeu indépendamment.
A Ténérife, j'ai fait installé 8 consoles mais parfois le lieu ne permets pas une installation idéale, comme à San Antonio dei Portoghesi où j'ai dû faire avec les contraintes de l'architecture baroque, trouvant un espace ici et là pour mettre les jeux. En fait, l'espace était aussi restreint que le budget (comme pour l'Alpe d'Huez.... Kleuker... 24 jeux... maximiser la richesse...). Expérience transposée directement à Rome avec juste 3 jeux de plus. La disposition des 27 jeux sur 4 claviers optimise leur individualisation. Choisi 'Eltec sensitive action' avec la console placée dans le choeur.
Les proportions modestes de l'église poussaient à installer l'orgue uniquement en tribune au milieu de laquelle un charmant buffet baroque a permis de cacher la tuyauterie du GO et on ne se doute ainsi pas de ce qui se trouve en haut comme la tuyauterie est pratiquement invisible (le reste est sur les retours courbés, posé au sol, voir photos).
En explorant l'église, j'ai trouvé une petite tribune donnant sur le transept dans laquelle on a installé une petite division, comme un Brustwerk.
Le GO est pourvu d'un Principal 8', que j'ai voulu riche et lyrique, de bonne taille (évolutive). La Mixture a des tailles correspondantes à celle du Principal. J'ai ajouté un Flûte 8' pour donner plus de corps au plenum, et un 2' très plein. Inutile d'empiler les rangs de mixtures, en doublant les harmoniques, cela amène inévitablement des problèmes de justesse, même dans l'orgue le mieux entretenu. Cornet et Cromorne complètent le tout avec leur voix soliste indispensable.
Pour le Récit, économie de moyens similaires : un Larigot répond aux mutations des autres claviers. Puis nous avons les anches, pour les solos chez Franck par exp.
Enfin, le Positif, de style classique, avec ses Sesquialtera et une brillante mais légère Cymbale dont les harmoniques complètent celles du GO dans l'aigu. Cette Cymbale fonctionne aussi seule avec Flûte, Sesqui ou Dulciane.
Arrive alors le Wanderer Klavier (référence à la mythologie allemande et à Göthe en particulier). En dehors du Oboe à 61 notes, les jeux ont 73 notes pour servir dans le grave et dans l'aigu. Tous sont disponibles au Solo et à la Pédale, puis quelques uns au GO et au Positif. Ces jeux sont non seulement baladeurs mais évolutifs (voir les noms dans le tableau). On trouve comme au Chant d'Oiseau, un Cornet de flûtes harmoniques qui donne profondeur et lyrisme à l'instrument. Pour couronner l'instrument, nous la Bombarda-Trompette 16-8, qui sert pour le GO, le Solo et la Pédale, créant un instrument important avec d'immenses possibilités de registrations avec une grande économies de jeux.
Je terminerais par un mot d'appréciation sur le facteur italien Mascioni, dynastie de facteurs depuis 150 ans. Ils ont pris le marché, adhérant complètement à mes idées, concernant même les dimensions de la console non standard.
Monsignor Agostinho da Costa Borges, Recteur et Attaché culturel de l'Ambassade Portugaise au Vatican, a sécurisé, par son enthousiasme, le financement de ce projet. Il a nommé Giampaolo di Rosa, actuel professeur d'orgue à l'Université de Porto, titulaire.


Voilà.
Revenir en haut Aller en bas
http://organland.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: orgue Guillou de St Antoine des Portugais à Rome   

Revenir en haut Aller en bas
 
orgue Guillou de St Antoine des Portugais à Rome
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» orgue Guillou de St Antoine des Portugais à Rome
» Orgue de Saint-Antoine l'Abbaye
» Symphonies pour orgue
» Jean Guillou-Saint-Eustache -14.11.2010
» Charpentier, Marc-Antoine (1643-1704)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orgue Libre :: Les Orgues :: Orgue classique :: A tuyaux-
Sauter vers: