AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tribulations électroniques à St Eustache

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
VonDuesenberg



Messages : 44
Date d'inscription : 31/05/2010
Localisation : Paris

MessageSujet: Tribulations électroniques à St Eustache   Dim 5 Sep - 14:46

Bonjour à tous,
Je profite de ce forum pour tenir informé les intéressés des nouvelles installations numériques de l’orgue Van den Heuvel de St Eustache. Les travaux qui ont été menés au cours des dernières semaines visaient à moderniser le combinateur ainsi que l’ensemble de la transmission électrique. L’ancien combinateur, produit de la firme américaine ICMI, offrait aux organistes un total de 640 combinaisons générales (32 séries de 20 combinaisons) et 576 combinaisons particulières (32 séries de trois combinaisons par plan sonore). Le séquentiel « + » disponible aux manuels comme aux pieds permettait de passer d’une combinaison à la suivante et d’une série à la suivante. En revanche le séquentiel « -» disponible uniquement aux manuels ne permettait pas de « rétrograder » d’une série à la précédente, pour se faire il fallait rétrograder en utilisant le séquentiel spécial série. Il y avait en outre deux programmes de crescendo (normal et orchestral) qui aboutissaient chacun sur un tutti différent. La console mobile disposait en plus des accessoires suivants :
_ Sostenuto Positif
_ Sostenuto Récit
_ Sostenuto Solo
_ Tirasse Récit 4'
_ Tirasse Grand-Choeur 4'
_ Copula Récit/Positif
_ Copula Solo/Grand-Choeur
_ Copula Alto Grand-Choeur/Grand-Orgue
_ Copula Soprano Solo/Grand-Orgue
_ Séquencer

Voilà en gros pour l’ancien système. Passons donc au nouveau ; Celui-ci nous vient de chez Otto Heuss GmbH. A présent nous disposons de 10 000 combinaisons générales d’un bloc (plus de séries), terminé les combinaisons particulières. Les séquentiels « + » et « - » sont dorénavant disponibles en plusieurs exemplaires aux manuels comme aux pieds. Les Sostenutos et trémulants sont disponibles sous les claviers auxquels ils sont affectés. La console mobile a gagné les accouplements suivants (en plus de ceux qui existaient déjà) :

_ Tirasse Soprano Récit
_ Tirasse basse Grand Chœur
_ Tirasse Soprano Grand Chœur
_ Copula Grand Chœur sur Positif
_ Copula Solo sur Positif

Les combinaisons peuvent être stockées sur clé USB et le nouveau séquencer MIDI vient de chez Holzapfel. Nous conservons les deux crescendo mais ils seront programmés par le Maître lui-même. Le moteur de la boîte expressive a été changé et la commande sera dorénavant plus progressive. Il semblerait que la ligne téléphonique ait été installée pour le paramétrage à distance. Pour les détails esthétiques et/ou pratiques, le pédalier à été restauré et on s’en serait bien passé, le banc est doté d’un réglage en hauteur hydraulique assez peu docile, 4 prises 220 v sont disponibles sur le soubassement pour alimenter ce qu’on veut.
La prise « 4 broches » sert désormais à l’alimentation électrique. Elle est posée sur enrouleur « aspirateur » avec 25 m de câble.
Le câble « électronique » se branche aux deux bouts (nef et chœur) avec une prise ronde 6 broches. Je ne sais pas quelle est la longueur prévue, mais je crois me souvenir que c’est également 25 m.

Voilà voilà je crois que j’ai fais le tour.
Revenir en haut Aller en bas
VonDuesenberg



Messages : 44
Date d'inscription : 31/05/2010
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Tribulations électroniques à St Eustache   Dim 5 Sep - 15:24

VonDuesenberg a écrit:

A présent nous disposons de 10 000 combinaisons générales d’un bloc (plus de séries),

Rectification: 999 séries de 20 combinaisons soit 19 980 combinaisons.
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Tribulations électroniques à St Eustache   Dim 5 Sep - 17:27

VonDuesenberg a écrit:
_ Sostenuto Positif
_ Sostenuto Récit
_ Sostenuto Solo
_ Copula Alto Grand-Choeur/Grand-Orgue
_ Copula Soprano Solo/Grand-Orgue
_ Tirasse Soprano Récit
_ Tirasse basse Grand Chœur
_ Tirasse Soprano Grand Chœur

Petites questions d'ordre plus pratique:
Les sostenutos sont de quel type? (additifs avec déverrouillage, ou remplaçants)

Le copula Alto GCH/GO: je suppose qu'il accouple la seconde note jouée en partant du dessus? Et dans ce cas, comment est interprétée la rupture de voix (un silence bref à l'alto)? Y a t'il une limite d'intervalle pour un saut de voix de l'alto?

Cette question vaut aussi pour le Soprano SO/GO

Pour les trois tirasses, la division Basse-Soprano se fait elle à la note de coupure pédale, ou automatiquement quand on joue deux notes?

scratch
Revenir en haut Aller en bas
VonDuesenberg



Messages : 44
Date d'inscription : 31/05/2010
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Tribulations électroniques à St Eustache   Dim 5 Sep - 17:51

Petites questions mais réponses pas évidentes!!
Je pense que les sostenutos sont remplaçants, en ce qui concerne les copulas Alto GCH/GO et Soprano SO/GO ils fonctionnent comme vous l'avez pressenti, les ruptures de voix étant interprétées comme telles. En ce qui concerne la limite d'intervalle, je ne puis vous répondre dans l'immédiat.
La division basse Soprano à la pédale se fait à la note de coupure.
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Tribulations électroniques à St Eustache   Dim 5 Sep - 20:01

Citation :
Pour les détails esthétiques et/ou pratiques, le pédalier à été restauré et on s’en serait bien passé,
c'est à dire? il y a quel souci?



Citation :
Les combinaisons peuvent être stockées sur clé USB
ce qui veut dire que le système sera entièrement à refaire dans 10 ans. C'est un truc qui m'a toujours interpellé ça, sans aucunement renier les atouts de l'électronique informatique (je peste suffisamment contre les orgues neufs sans combinateur ou avec accouplement à tiroir) je pense qu'il faut bien se rendre compte que l'informatique a un cycle de renouvellement de 5 ans... là où la plupart des éléments d'un orgue c'est plutôt 50 ans... Donc, il ne faut à mon avis pas trop déléguer à l'informatique et ne pas faire complexe, surtout quand on connaît les budgets alloués à la maintenance qui, en France, sont les premiers à être sabrés.
après 10000 combinaisons, moi ça me dépasse complètement, mais je suppose que pour ce niveau musical, ça doit être indispensable.

merci néanmoins pour ces précisions.
Revenir en haut Aller en bas
VonDuesenberg



Messages : 44
Date d'inscription : 31/05/2010
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Tribulations électroniques à St Eustache   Dim 5 Sep - 20:51

En ce qui concerne le pédalier, sa restauration ne répond à aucune demande expresse, le résultat n'est pas satisfaisant en ce sens qu'il à été teinté il est donc plus sombre, les feintes des dièses on été remplacées par d'autres plus hautes et également plus sombre, l'enfoncement est plus important, le toucher plus ferme et surtout l'ensemble est bruyant.
En ce qui concernent le stockage sur clé USB est indispensable dans la mesure où il y a deux combinateurs (un dans chaque console) et qu'ils ne communiquent pas entre eux. La clé USB est le seul moyen de transférer les combinaisons d'un combinateur à l'autre.
Quant aux 19 980 combinaisons, c'est peut être beaucoup, mais il y a beaucoup d'organistes, et cela sera plus confortable dans la préparation des auditions.
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Tribulations électroniques à St Eustache   Dim 5 Sep - 23:10

Je ne pense pas qu'il faille s'inquiéter ou s'émerveiller devant le nombre de combinaisons d'un combinateur. Il faut avant tout qu'il soit pratique.
Les notres ont par exemple (en standard) 100 séries de 10 combinaisons par utilisateur (un utilisateur est totalement indépendant d'un autre): pourquoi: tout simplement pour des facilités d'affichage, on compte par dix parce-que la combinaison qui suit 009 c'est 010, celle qui est avant 978, c'est 977. Donc on définit une combinaison simplement par des centaines, des dizaines et des unités.
On n'en met pas plus (libre à l'organiste de squatter plusieurs utilisateurs s'il est boulimique) simplement pour limiter la perte d'une sauvegarde. Imaginez votre clé USB avec 40 000 combinaisons qui tombe dans le trou des chiottes du TGV (vous marrez pas, c'est courant!) Si elle n'en contenait que 4000 ( vous en avez plusieurs pour faire le compte) la perte n'aurait été que de 10%.

Je n'apprécie pas par contre le fait, comme à St Eustache de compter par 20 au lieu de 10: la combinaison qui suit 020, c'est 100. Alors on ruse en mettant des lettres, on écrit A20, la suivante c'est B00, mais c'est pas mieux. A St Vincent de Paul, on a instauré un système de 10 combinaisons supplémentaires accessibles tout le temps en un seul clic, sans perdre les valeurs des combinaisons normales, sur lesquelles on repasse d'un seul autre clic. Mais ce système ne semble pas encore généralisé ailleurs que chez nous.
geek
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tribulations électroniques à St Eustache   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tribulations électroniques à St Eustache
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean Guillou-Saint-Eustache -14.11.2010
» Tribulations d'un stradivarius en Amérique
» Saison d'orgue de Saint-Eustache - J.B. Monnot et S. Kim
» Messe en musique à Saint-Eustache
» Livres électroniques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orgue Libre :: Les Orgues :: Orgue classique :: A tuyaux-
Sauter vers: