AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 orgue Mader de Quinsac (33)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
christophe

avatar

Messages : 42
Date d'inscription : 27/11/2009
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: orgue Mader de Quinsac (33)   Ven 5 Nov - 19:10

[img][/img]

Voilà l'orgue Mader de l'église Notre Dame de Valence avant son démontage.

[img][/img]

Il n'en reste plus grand chose 2 jours après.



Ons'active au remontage avec des bénévoles.



Le voilà enfin remonté et fonctionnel.

Cet instrument a été modifié a plusieurs reprises par Convers et Roethinger notamment dans la composition. Elle se présente comme suit aujourd'hui :

Grand orgue : Bourdon 16, Montre 8, Bourdon 8 (Roethinger), Prestant 4, Plein-jeu III (Roethinger)
Récit : Bourdon 8 (ex Mader Grand orgue), Flute conique 4 (Roethinger), Doublette 2 (Convers), Piccolo 1 (Convers), et trompette 8 (d'occasion).
Pédale : 25 notes en tirasse.

Une association vient d'être crée pour restaurer l'instrument et le remettre dans son état d'origine avec toutefois quelques compléments dans le style de l'orgue (réversibles) :

Grand orgue : Bourdon 16, Montre 8, Salicional 8, Bourdon 8, Prestant 4. (plus flûte harmonique 8 en option)
Récit : Flûte d'orchestre 8, gambe 8, voix céleste 8, basson-hautbois 8, trompette harmonique 8. (voix humaine ou clairon en option)
Pédale : soubasse 16, basse 8 (emprunts claviers)
Revenir en haut Aller en bas
hypérion



Messages : 371
Date d'inscription : 03/11/2009
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: orgue Mader de Quinsac (33)   Ven 5 Nov - 21:08

Bon, bon, bon, voilà qui est intéressant mais qui pourrait prendre une autre tournure...

Surtout, pas de Clairon ! Ça ne sert déjà à rien sur un orgue plus grand, ici, vous limiteriez trop le répertoire ! Hormis pour couronner un super tutti, il n'y a presque aucune utilisation de ce jeu (oui, je sais, il y a les canti firmi : les baroqueux ne voudront pas jouer sur cet orgue !...)...

Pensez à une Quinte, qui colore merveilleusement les fonds, permet de faire une étape entre les fonds et les anches dans un crescendo, et peut devenir une voix soliste avec un 8' et un 4', même dans la musique ancienne. Ou à une Septième que je trouve bien plus colorée, moins agressive qu'un Larigot et qu'on trouve souvent chez Cavaillé-Coll.

Personnalisez au maximum les fonds : il ne faut pas que ça devienne une pâte mollassonne...

Le Salicional me semble tout aussi inutile et bien peu coloré et doublonne la Gambe... La Flûte harmonique sera formidable et pourra dialoguer avec la Flûte d'orchestre...

Pourquoi virer le plein jeu ? Pourquoi mettre un Prestant qui ne sert qu'à faire chœur pour le plenum et pourquoi virer la Flûte octaviante qui peut être soliste (on peut facilement remplacer des passages de Voix-humaine ou de Céleste, dans Franck ou Vierne, avec une belle Flûte 4' avec tremblant : c'est tout aussi étrange et ça flotte dans l'éther !). Ajoutez le Prestant dans la composition du plein jeu, tirez-le vers le 16' voire le 32', ça donnera du corps à cet instrument et le fera sonner comme un grand... Vous libèrerez une place sur le sommier pour un autre jeu, la Quinte voire une Sesquialtera. Et virer le 4' du Récit est assez dangereux aussi : hormis le hautbois, il n'y a aucune voix soliste et ce clavier se cantonnera à de l'accompagnement du Grand orgue -où il y a bien peu de couleurs... Il y a beaucoup d'œuvres romantiques qui réclament deux Flûtes 8' et 4' (l'Impromptu de Vierne et ses arabesques...)

Pensez aussi à un octavin 2', lumineux et lointain à la fois, sublime avec un tremblant et une boîte expressive efficace...

Gardez-vous sous pour acheter une anche de 16' au pédalier ou une clarinette chaleureuse...

Plus votre orgue aura de couleurs différente, plus vous aurez le plaisir de le redécouvrir avec chaque organiste qui mélangera les timbres de façon renouvelées.

Ayez confiance en les organistes et donnez leur le plus large éventail de sonorités pour illustrer toutes les musiques !

Et surtout, prenez conscience que cet orgue, déjà sauvé du mépris valentinois, sauf celui de notre ami Michel qui l'a sauvé de la ferraille, a une histoire et que, si elle n'est pas aussi glorieuse que Saint-Sulpice ou Notre-Dame, témoigne d'une sédimentation historique, du passage du temps et de travail de facteurs différents... Revenir à un état antérieur a toujours eu pour moi, malgré la violence du terme historiquement connoté dont je m'excuse par avance, une valeur "négationiste" du passé, de l'histoire, de la vie, des menues broutilles qu'a vécu cet orgue.

Vous l'avez adopté, vous prenez son passé avec vous et vous le nourrissez de ce que vous imaginez de neuf pour lui, qui témoigne du début du XXIème siècle...

C'est là un projet immensément passionnant, exaltant, vivifiant et merveilleux, parce qu'il s'adresse au plus grand nombre et pas à l'élite de quelques spécialistes... Et aussi parce qu'elle offre aux artistes les moyens le plus larges pour qu'ils s'expriment ! C'est un but superbe qu'il ne faut pas laisser passer !

Je vous adresse mes compliments pour avoir "récupéré" ce bon vieux Mader auquel tenait tant Michel. Prenez en soin et portez le vers l'avenir !
Revenir en haut Aller en bas
DGW

avatar

Messages : 404
Date d'inscription : 20/12/2009
Localisation : Lasalle en Cévennes

MessageSujet: Re: orgue Mader de Quinsac (33)   Ven 5 Nov - 22:03

Ce Mader me semble très proche de celui de Roussas, dans la Drôme, qui est quasi authentique et qui pourrait bien servir de modèle, bien que tubulaire.











Basse acoustique de 16' à la pédale. Non authentique.

Revenir en haut Aller en bas
http://www.organologie.eu
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: orgue Mader de Quinsac (33)   Sam 6 Nov - 19:18

Non authentique, peut-être, mais loin d'être dénuée d'intérêt, au moins pour un facteur d'orgue.

Ici les deux tuyaux sont sur le vent. Il existe une variante encore plus velue: le tuyau de quinte est sur le ventre acoustique du tuyau (en gros à la hauteur d'une perce de tuyau harmonique). Ce sont les vibrations du gros qui alimentent le petit. (facteur: JB Ghys).
Revenir en haut Aller en bas
Michel Chazot
Admin
avatar

Messages : 385
Date d'inscription : 02/11/2009
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: orgue Mader de Quinsac (33)   Dim 7 Nov - 10:42

Merci Christophe pour avoir posté ces photos, bons souvenirs malgrè tout de cette journée.

C'est vrai qu'il a un air de famille ce MADER de Roussas, je pense qu'il est plus tardif, car la console de celui de Quinsac est plus "primitive" que celle çi, avec seulement 54 notes aux claviers et une traction mécanique (je préfère).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: orgue Mader de Quinsac (33)   

Revenir en haut Aller en bas
 
orgue Mader de Quinsac (33)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» orgue Mader de Quinsac (33)
» Symphonies pour orgue
» Messiaen : Oeuvres pour orgue
» Orgue d'Urrugne (Pays Basque)
» Découvrir l'orgue par le disque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orgue Libre :: Les Orgues :: Orgue classique :: A tuyaux-
Sauter vers: