AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un facteur d'orgues, y fait quoi?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Un facteur d'orgues, y fait quoi?   Sam 30 Juil - 16:15

pourquoi ne feriez-vous pas certifier vos produits CE. C'est si cher que ça? (question toute bête hein, n'y voyez pas de malice). Pour le CA, ils n'acceptent pas les groupements?
Revenir en haut Aller en bas
Yves Carall

avatar

Messages : 605
Date d'inscription : 11/09/2010

MessageSujet: Re: Un facteur d'orgues, y fait quoi?   Sam 30 Juil - 17:55

Pour ND de Paris, qu'est-ce qui doit être remplacé exactement ? Tout ? y aurait-il les mêmes systèmes qu'avant ? Ou d'autres (suppression des unissons) ?
Smile Like a Star @ heaven Smile Like a Star @ heaven confused confused confused Like a Star @ heaven Smile Like a Star @ heaven Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesvaldoise.weebly.com/
Rookie



Messages : 179
Date d'inscription : 22/12/2009

MessageSujet: Re: Un facteur d'orgues, y fait quoi?   Sam 30 Juil - 22:04

Pour ndp, j'imagine qu'ils vont tout virer entre les contact des claviers (hall) et les actionneurs des sommiers. Voir peut être même mettre du sensitif ?

En tout cas, même avec Eltec, on ne perd pas au change : les possibilités seront sensiblement les mêmes, avec un écran tactile en plus, mais surtout beaucoup plus fiable... (fini les trous de mémoire du combinateur et autre bug...)

Pour moi, c'est plutôt une bonne nouvelle.
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1796
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Un facteur d'orgues, y fait quoi?   Sam 30 Juil - 22:22

Effectivement, tout sera viré. Et comme la transmission Eltec n'a même pas les performances de celle de sinaptel, il sera fait l'impasse sur certaines fonctions (je cite le cctp). Plus surprenant, il est prévu de virer les tirages de jeux de Cavaillé-Coll pour les remplacer par des solénoïdes ou des vérins pneumatiques (à Reims, Dargassies a mis des vérins Festo avec un compresseur, le truc qui a fait ses preuves à Monaco lors de la construction de l'orgue de Boisseau, viré quelques années plus tard et trois compresseurs au tableau de chasse) et de transformer la "petite pédale" de Cochereau pour l'étendre à 56 notes et l'utiliser au clavier. study
Ceux qui ne pourraient pas télécharger le CCTP (il faut s'inscrire) peuvent me le demander en MP. C'est un marché public après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1796
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Un facteur d'orgues, y fait quoi?   Sam 30 Juil - 22:36

dulciane a écrit:
pourquoi ne feriez-vous pas certifier vos produits CE. C'est si cher que ça? (question toute bête hein, n'y voyez pas de malice).

J'ai demandé à Eric B, le TC chargé du dossier de me faire parvenir le référenciel de certification CE. En effet je vous conseille de bien lire (chercher certification CE sur internet, il existe un PDF très officiel et complet) que la certification CE doit correspondre à un référenciel établi par les clients et les organismes techniques concernés.
J'attend toujours ce document, il est probable qu'avec les vacances...

Le matériel Eltec est certifié CE sur une simple conformité électrique CEM, qui n'a rien à voir avec sa fonction pour orgue. A ma connaissance, le référenciel pour les transmissions pour orgues (donc ce à quoi elles doivent répondre) n'a pas été établi, ce qui expliquerait que personne, y compris Laukhuff ne soit certifié. On peut certifier CE ce que l'on veut, mais il faut préciser les critères de certification dès qu'un autre client que ceux qui ont établi le référenciel achète le matériel. Ainsi, une perceuse chinoise peut être estampillée CE pour la conformité de sa prise de courant et l'isolation du fil. Après, si elle ne tourne pas ou se partage en deux au premier trou, c'est pas leur problème, et pas le problème de la CEE.

Donc, si je réussis à avoir le référenciel, je solliciterai l'homologation de nos produits (qui seront plus chers, bien évidemment, mais comme on est les moins chers du marché, il y a de la marge)

Personnellement, NDP n'est pas un chantier de gloire et j'ai fait Saint Vincent de Paul, bien plus complexe (4 buffets, 11 plans sonores et 5 consoles), qui fonctionne parfaitement, alors... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Rookie



Messages : 179
Date d'inscription : 22/12/2009

MessageSujet: Re: Un facteur d'orgues, y fait quoi?   Dim 31 Juil - 9:40

Moins cher qu'eltec ?
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 572
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Un facteur d'orgues, y fait quoi?   Dim 31 Juil - 13:18

Richaud a écrit:
escolore a écrit:

Il y a aussi une foule de (mauvais?) exemples, Notre-Dame de Paris entr'aures.

Il y a aussi une foule de (bons?) exemples d'instruments à traction électrique qui ont toujours bien fonctionné. On en entends pas parler parce-ce que justement ils fonctionnent bien.)

Certes mais l'objet du fil se rapporte aux électrifications d'instruments conçus mécaniques avec ou sans barker.
Un pneumatique doit demeurer pneumatique,
Un électro-pneu doit le rester, ainsi de suite. Sinon, c'est la course à l'innovation technologique soi-disant moins coûteuse et plus performante et la décrépitude plus ou moins lente de l'instrument.
Vous citez le remplacement prochain d'une technologie par une autre à NDP, alors que la seule solution inattaquable consisterait à reconstruire une traction mécanique. On pourrait aussi construire un instrument 100% neuf avec le système de traction que l'on souhaiterait et qui serait dès lors parfaitement légitime.
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1796
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Un facteur d'orgues, y fait quoi?   Dim 31 Juil - 16:14

Rookie a écrit:
Moins cher qu'eltec ?
Evidemment. drunken
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1796
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Un facteur d'orgues, y fait quoi?   Dim 31 Juil - 16:23

escolore a écrit:
la seule solution inattaquable consisterait à reconstruire une traction mécanique... et qui serait dès lors parfaitement légitime.

Evidemment, il suffirait de remettre la console de Cavaillé qui existe toujours et d'enlever tout ce qui a été rajouté sur l'orgue. On rétablit les Barkers d'origine (modèle Saint Sulpice ) car l'orgue n'a jamais été mécanique, mais sous machines pneumatiques... C'est parfait sur le plan éthique mais jamais personne ne voudra celà, à commencer par tous les organistes qui ont joué cet instrument. Il ne faut pas non plus se leurrer, si Vierne a demandé des modifs de l'orgue, si Cochereau a demandé des modifs de l'orgue, si les 4 titulaires successeurs ont demandé des modifs de l'orgue... C'est qu'il est loin de correspondre à l'usage qui en est fait.
La question de l'objet de musée ne se pose pas dans la cathédrale de France, il y a saint Sulpice (eglise secondaire, simple paroisse de quartier) ou saint Ouen (église inutilisée) pour celà.
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 572
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Un facteur d'orgues, y fait quoi?   Dim 31 Juil - 19:02

Certains organistes utilisent déjà à nouveau le banc de Vierne...
On sait que le projet d'orgue neuf de transept avec reconstitution du CC en fond de nef emportait l'adhésion des organistes, ce n'est donc pas eux qui ont amené la ruine de l'instrument...
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 572
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Un facteur d'orgues, y fait quoi?   Dim 31 Juil - 19:04

A Saint-Ouen il ne me semble pas qu'il y ait eu d'organiste-compositeur de renom.
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1796
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Un facteur d'orgues, y fait quoi?   Dim 31 Juil - 19:30

escolore a écrit:
A Saint-Ouen il ne me semble pas qu'il y ait eu d'organiste-compositeur de renom.

Probable, je n'en sais rien. Mais l'orgue de saint Ouen n'est vraiment pas un orgue innovant, il n'apporte rien de nouveau par rapport à saint sulpice, bien plus ancien. Le seul attrait de saint ouen, c'est son harmonisation "cavalière", une énorme masse sonore (très lourde et peu agile) qui écrase tout sur son passage. Je trouve que c'est impressionnant mais pas distingué du tout. C'est peut-être la raison que cet orgue n'a pas fait école. (Saint etienne de Caen a quand même une autre classe!).
Revenir en haut Aller en bas
darinze



Messages : 788
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : Montpellier, Hérault

MessageSujet: Re: Un facteur d'orgues, y fait quoi?   Lun 1 Aoû - 11:27

QUESTION (un soupçon hors-sujet mais point trop finalement vu le titre du topic) A M. RICHAUD:
juste pour ma curiosité personnelle... imaginons que vous embauchiez Jean aujourd'hui comme apprenti, Jean a seize ans tout ronds, choisissons-le suffisamment adroit et appliqué à la tâche, et suffisamment intéressé par son métier... quel âge aura-t-il environ lorsque, la main sur l'épaule et une larmette au coin de l'oeil, vous lui direz: va, tu es facteur, mon fils?
(en d'autres termes, combien de temps faut-il pour faire un '"bon" facteur ?)
Revenir en haut Aller en bas
flûte harmonique



Messages : 154
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: Un facteur d'orgues, y fait quoi?   Lun 1 Aoû - 11:50

"Vous citez le remplacement prochain d'une technologie par une autre à NDP, alors que la seule solution inattaquable consisterait à reconstruire une traction mécanique. On pourrait aussi construire un instrument 100% neuf avec le système de traction que l'on souhaiterait et qui serait dès lors parfaitement légitime."

Je ne comprends pas cette proposition. Quel est l'automobiliste qui a aujourd'hui envie de passer d'une 607 à une 202 (j'aime les Peugeot!). ET quel est l'organiste qui a envie, de façon symétrique, de se passer de tout le confort moderne dû à l'électronique (qui finira par marcher) et des divers ajouts depuis 1965?
Rappelez vous qu'une des plus belles pièces d'orgue du 20 ème siècle (selon moi) "Debout sur le soleil" de JL Florentz a été composée pour l'orgue de NDP, seul capable de restituer cette musique spendide.
La facture doit se mettre au service des musiciens et non l'inverse!
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1796
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Un facteur d'orgues, y fait quoi?   Lun 1 Aoû - 19:32

darinze a écrit:
QUESTION A M. RICHAUD:
juste pour ma curiosité personnelle... imaginons que vous embauchiez Jean aujourd'hui comme apprenti, Jean a seize ans tout ronds, choisissons-le suffisamment adroit et appliqué à la tâche, et suffisamment intéressé par son métier... quel âge aura-t-il environ lorsque, la main sur l'épaule et une larmette au coin de l'oeil, vous lui direz: va, tu es facteur, mon fils?
(en d'autres termes, combien de temps faut-il pour faire un '"bon" facteur ?)

Ben c'est pas si simple que ça. On sort de l'imaginaire et on est dans le réel. Mon fils (c'est Pierre-Jean, ça correspond presque), organiste à ses heures, musicien ayant fait son cursus à Dijon au CNR avec JP Leguay, Olivier Houette et sylvain Pluyaut pour l'orgue et Daniel François pour le piano, m'a déclaré qu'il se verrait bien faire le même métier que moi (la facture d'orgue contemporaine). Il a donc passé son bac (S) et je l'ai engagé comme apprenti sous contrat avec le CNFA d'Eschau. à l'inscription, ils étaient 8, à la sortie, ils n'étaient plus que 5, et un sixième est venu se rajouter au dernier moment (de l'étranger...). Au cours de la première année, j'ai récupéré un des inscrits de la promo qui ne s'entendait pas avec son patron. Lors de l'examen, les six ont été reçus (c'est assez rare), j'ai donc fourni 1/3 des FO de cette promo (2010). Mais sur les six reçus, un seul travaille maintenant dans le métier, les autres font autre-chose. Rien d'étonnant à celà, puisque les volumes de travail dans la facture d'orgue ont été diminués de 60% environ. Les facteurs d'orgues font fondre les effectifs, il n'y a plus de boulot (et s'il y en a, on fait appel à des facteurs extérieurs, Grenzing, Klais...) Certaines boîtes de l'ouest sont passées de 12 à 2 personnes... C'est dire.

Bon ben maintenant, mon fils est dans la place. Il sera facteur d'orgue dans une vingtaine d'années si tout va bien. Il faut faire ses preuves, et pour celà, il faut avoir fait ses preuves! Cherchez la faille.

Pour construire un orgue de 30 jeux, il faut présenter au jury les orgues de plus de 30 jeux que l'on a déjà construit, sinon, merci et au revoir. Le métier est donc condamné à court-terme. Déjà pour Notre-Dame de paris, il n'y a que deux entreprises qui présentent les caractéristiques au moins partielles pour concourir, à savoir un CA de 1 000 000 euros HT, avoir fait des orgues de plus de 70 jeux, avoir restauré des orgues de l'ancien régime, avoir harmonisé des grands cavaillé-Coll, etc, etc... Tout ça pour simplement complèter la petite pédale à 56 notes au lieu de 32, consolider la façade qui s'avachit, changer la traction des registres et installer une électronique sous-traitée (pas le droit de la faire soi-même). Pas de quoi en faire une gloire, même à NDP.

Alors devenir un facteur d'orgues en france à l'heure actuelle... Ben vaut mieux faire autre chose tout de suite, parce-que pour moi, un type qui tape la rasette et règle des écrous à longueur d'année n'est pas un facteur d'orgues.

Autrefois, dans les grandes boîtes, les ouvriers étaient spécialisés, il y avait les ébénistes, les menuisiers, les tuyautiers, les harmonistes, les électriciens, les manutentionnaires... Un facteur d'orgues en puzzle en quelque sorte. Maintenant c'est beaucoup moins vrai, même si on aime plus certaines tâches que d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
rzr1911

avatar

Messages : 117
Date d'inscription : 23/06/2011

MessageSujet: Re: Un facteur d'orgues, y fait quoi?   Lun 1 Aoû - 20:27

Merci Richaud pour votre témoignage. Si je comprend bien ce métier (ou plutôt cet art...) est plus ou moins appelé à dépérir. No
Si ce n'est pas trop indiscret, pouvez-vous nous donner une approximation du chiffre d'affaire que votre entreprise réalise chaque année ?

PS : Je vous ai envoyé un message privé sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1796
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Un facteur d'orgues, y fait quoi?   Lun 1 Aoû - 23:13

Regardez bien les facteurs d'orgues... on peut penser que dans cinq ans, si rien ne change, il en restera un sur trois. Les facteurs reconnus partent à la retraite ou ont l'âge de partir mais font du rab pour éviter de sombrer financièrement. Souvent ils fonctionnent en auto-entrepreneur (Cabourdin, Quoirin...) histoire de ne pas lâcher leurs anciens clients ou leur anciens employés. Mais connaissez-vous UN NOM de facteur d'orgues de moins de 30 ans à son compte?

Un facteur seul (ce qui a été mon cas jusqu'à 2009) fait un CA de 100Ke HT par an environ. Pour les chantiers importants, on se regroupe pour avoir le CA mini demandé, en général le budget du chantier divisé par le temps de réalisation. Par exemple un chantier de 300 Ke peut être entrepris par un facteur seul (100Ke) si le client ne voit pas d'inconvénient à attendre son orgue trois ans. Mais maintenant, on veut tout et tout de suite, donc un orgue de 300 Ke doit être fait par une entreprise qui fait plus de 300Ke par an de CA.

On se rend alors bien compte qu'il n'est plus possible de créer une manufacture d'orgue en France, tout au plus on peut reprendre une ancienne boîte, avec tous les inconvénients que cela comporte (la bonne réputation se paye au prix fort et les casseroles restent solidement attachées). Si le facteur est "un moteur" pour son entreprise, personne ne peut reprendre derrière lui, Cavaill-Coll en est un bel exemple, son gendre Mutin a toujours subi les comparaisons avec ACC "Ah oui, c'est pas un Cavaillé, c'est un Mutin...." et ses affaires pourtant en période favorable n'ont pas décollé. D'autres se sont même réjouis de voir fermer la maison Cavaillé-Coll-Pleyel,...et pourtant, le savoir faire ACC était toujours là.
Alors les carcasses se vident (de leur CA), ainsi, vous pouvez tenter de reprendre Jacquot de Ramberviller, ça fera plaisir à Michel de savoir qu'il n'est pas le der des ders (le dernier employé), mais ne comptez pas sur la confiance que les clients auront en vous.

Pour achever de vous foutre le bourdon (de 16')

http://www.dailymotion.com/video/xf0m9k_un-manufacteur-d-orgues-en-lorraine-rambervillers_creation
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 572
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Un facteur d'orgues, y fait quoi?   Mar 2 Aoû - 10:10

flûte harmonique a écrit:
"Vous citez le remplacement prochain d'une technologie par une autre à NDP, alors que la seule solution inattaquable consisterait à reconstruire une traction mécanique. On pourrait aussi construire un instrument 100% neuf avec le système de traction que l'on souhaiterait et qui serait dès lors parfaitement légitime."

Je ne comprends pas cette proposition. Quel est l'automobiliste qui a aujourd'hui envie de passer d'une 607 à une 202 (j'aime les Peugeot!). ET quel est l'organiste qui a envie, de façon symétrique, de se passer de tout le confort moderne dû à l'électronique (qui finira par marcher) et des divers ajouts depuis 1965?

Tout à fait d'accord avec vous, construisons donc un orgue neuf à NDP et restaurons l'orgue existant dans un état de facture qui corresponde à sa conception initiale (ACC).
Un organiste est -me semble-t-il- capable de s'adapter au type d'instrument sur lequel il veut exprimer son talent.
Je suppose que MSC est capable de conduire une 202, une 607 et une F1(dommage que Peugeot ne s'y intéresse plus). C'est à l'organiste de s'adapter à l'instrument et non l'inverse.

Et puis, tant pis si une page musicale que l'on croit incontournable ne doit pas être interprétée sur tel orgue, elle le sera (peut-être) ailleurs. (Les pianos de concert n'ont pas tous une pédale tonale).
Revenir en haut Aller en bas
flûte harmonique



Messages : 154
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: Un facteur d'orgues, y fait quoi?   Mar 2 Aoû - 10:52

Je suis en total désaccord avec vous: c'est au facteur de s'adapter à la musique et non l'inverse, sinon on en serait toujours à Balbastre et Clérambault!!
Revenir en haut Aller en bas
Yves Carall

avatar

Messages : 605
Date d'inscription : 11/09/2010

MessageSujet: Re: Un facteur d'orgues, y fait quoi?   Mar 2 Aoû - 11:52

Richaud a écrit:
"Ah oui, c'est pas un Cavaillé, c'est un Mutin...." et ses affaires pourtant en période favorable n'ont pas décollé. D'autres se sont même réjouis de voir fermer la maison Cavaillé-Coll-Pleyel,...et pourtant, le savoir faire ACC était toujours là.

Oui, jusqu'à dire, en parlant de l'orgue du Sacré-Cœur de Parsi : "quelle horreur, cela sonne Mutin !", attribuant cet instrument à Mutin, ce qui était, à l'époque, le summum de la vulgarité. Mutin a posé quelques jeux au Sacré-Cœur qui sont magnifiques (en particulier le cornet de pédale, qui renforce si bien les anches...).
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesvaldoise.weebly.com/
darinze



Messages : 788
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : Montpellier, Hérault

MessageSujet: Re: Un facteur d'orgues, y fait quoi?   Mar 2 Aoû - 12:17

Merci M. Richaud pour votre réponse
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 572
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Un facteur d'orgues, y fait quoi?   Mar 2 Aoû - 12:54

flûte harmonique a écrit:
Je suis en total désaccord avec vous: c'est au facteur de s'adapter à la musique et non l'inverse, sinon on en serait toujours à Balbastre et Clérambault!!

Il y a le facteur qui crée des instruments neufs (éventuellement en accord avec la demande de tel organiste).
Il y a le facteur qui restaure un instrument existant: comme son nom l'indique, la restauration consiste à remettre l'instrument en état et non à le transformer.

On entend trop de jérémiades d'organistes mécontents de ceci ou cela.
Un exemple célèbre, les critiques acerbes de MD après la reconstruction de St Etienne du Mont, l'organiste actuel semble s'y adapter.

Le facteur doit-il placer systématiquement un piccolo dans tous les positifs pour jouer le Banquet céleste?
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1796
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Un facteur d'orgues, y fait quoi?   Mar 2 Aoû - 14:01

flûte harmonique a écrit:
Je suis en total désaccord avec vous: c'est au facteur de s'adapter à la musique et non l'inverse, sinon on en serait toujours à Balbastre et Clérambault!!

J'irai même plus loin, c'est au facteur d'inventer et de proposer des nouveautés qui permettront aux compositeurs d'exprimer leur musique. Mais la plupart du temps, le projet est ficelé dès sa conception et le facteur n'est qu'un simple exécutant qui doit docilement suivre à la lettre ce qui est demandé. Et pour être sûr qu'il n'y dérogera pas, on lui fait parapher toutes les pages du projet qu'il doit rendre ainsi estampillé avec son dossier.

Le dossier du nouvel orgue de Pluvigner est très significatif à ce sujet. What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1796
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Un facteur d'orgues, y fait quoi?   Mar 2 Aoû - 14:11

escolore a écrit:
Un exemple célèbre, les critiques acerbes de MD après la reconstruction de St Etienne du Mont, l'organiste actuel semble s'y adapter.

Le facteur doit-il placer systématiquement un piccolo dans tous les positifs pour jouer le Banquet céleste?

Saint étienne du mont devait au départ être un reflet de l'idéal sonore voulu par Duruflé. Pas de chance, le facteur n'avait pas le même point de vue et n'a pas réalisé ce que MD voulait vraiment, Comme un peu ce qui s'est passé à Dijon où la commission voulait un orgue Franco-allemand et s'est retrouvée avec un orgue allemand parlant quelques mots de français...

L'idéal sonore de Duruflé se retrouve certainement plus dans le Gonzalez de Soissons qu'à SEDM.

L'organiste actuel a fait faire un paquet de travaux, y compris d'harmonisation sur SEDM, qui ressemble de moins en moins à l'original de Beuchet.

Pour ce qui est du piccolo au positif, si on commence à dire ça lors de la construction d'un orgue neuf, ça sous-entend déjà que l'orgue fait référence au passé, parce-qu'il a un positif, et que ce positif est conforme à tous les positifs, avec jeu de tierce, prestant, cymbale, piccolo et cromorne. Le carcan est en place.

Et ben sur notre nouvel orgue, il n'y a pas de positif, pas de piccolo et pas de récit. mais on y trouve un grand-orgue, un grand-choeur et un solo expressif, 61 notes aux claviers (et 73 au sommier du solo, si on veut créer un piccolo avec l'octavin...) rabbit
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 572
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Un facteur d'orgues, y fait quoi?   Mar 2 Aoû - 20:43

Richaud a écrit:
escolore a écrit:
Un exemple célèbre, les critiques acerbes de MD après la reconstruction de St Etienne du Mont, l'organiste actuel semble s'y adapter.

Le facteur doit-il placer systématiquement un piccolo dans tous les positifs pour jouer le Banquet céleste?

Saint étienne du mont devait au départ être un reflet de l'idéal sonore voulu par Duruflé.

Pour ce qui est du piccolo au positif, si on commence à dire ça lors de la construction d'un orgue neuf, ça sous-entend déjà que l'orgue fait référence au passé, parce-qu'il a un positif, et que ce positif est conforme à tous les positifs, avec jeu de tierce, prestant, cymbale, piccolo et cromorne. Le carcan est en place.

rabbit

MD se plaignait notamment de la console sur le côté qui déséquilibrait l'audition d'un côté par rapport à l'autre... aurait-elle trouvé une nouvelle place centrale?

Un piccolo, ne serait-ce pas une FH de 1'? Il n'y en a pas dans les positifs "classiques", c'est une particularité du ACC de la Trinité (un des rares grands "purs" ACC qui, à l'origine, ne soit pas le rhabillage d'un Clicqoot, d'un Lefebvre ou autre.)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un facteur d'orgues, y fait quoi?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un facteur d'orgues, y fait quoi?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Un facteur d'orgues, y fait quoi?
» Fac Simile de l'Art du Facteur d'Orgue - Dom Bedos
» On fait quoi à Paris quand il pleut ?
» 1-11/16 en mm çà fait quoi?
» Samuel Rousseau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orgue Libre :: Bienvenue :: Banc d'Orgue-
Sauter vers: