AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Projet de restauration d'un orgue en Charente : Subvention Européenne ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
arnaud16



Messages : 5
Date d'inscription : 20/07/2011

MessageSujet: Projet de restauration d'un orgue en Charente : Subvention Européenne ?   Mer 20 Juil - 23:17

Bonjour,

je suis organiste pour plusieurs églises en Charente, et l'une d'entre elle se lance dans un projet de restauration d'un orgue actuellement pneumatique (système à dépression, système link). L'orgue installé par Louis Debierre en 1900, arrive en fin de vie, et souffre de très nombreux cornements, d'un vent trop faible, avec des réservoirs en bout de course. Les sommiers sont à refaire (sommiers à case, où toutes interventions nécessite d'enlever une grande partie de tuyaux).

Pour toutes ces raisons et pour améliorer la pâte sonore de l'orgue je préfère partir sur une restauration ou une reconstruction, préservant certains éléments de l'orgue.

Pour un tel projet nous arrivons à des budgets de 150 000 Euros (en attente d'autres devis). La Mairie ne pouvant pas financer la totalité du projet, nous devons nous lancer dans une recherche de subvention.

Il paraît que l'Europe accorde des subventions pour ce genre de projet. Est ce vrai ? Quelle démarche dois je faire ?
Est ce que l'Etat accorde lui aussi des subventions ?

Avez vous des conseils à me donner pour un tel projet ?

Description de l'orgue
2 claviers
12 jeux
combinaison libre
Revenir en haut Aller en bas
Virgile Monin



Messages : 45
Date d'inscription : 04/12/2009

MessageSujet: Re: Projet de restauration d'un orgue en Charente : Subvention Européenne ?   Jeu 21 Juil - 0:34

Cet orgue a-t-il déjà été restauré ou altéré ?
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1814
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Projet de restauration d'un orgue en Charente : Subvention Européenne ?   Jeu 21 Juil - 9:43

arnaud16 a écrit:
L'orgue installé par Louis Debierre en 1900, arrive en fin de vie, et souffre de très nombreux cornements, d'un vent trop faible, avec des réservoirs en bout de course. Les sommiers sont à refaire (sommiers à case, où toutes interventions nécessite d'enlever une grande partie de tuyaux).
Avez vous des conseils à me donner pour un tel projet ?
Description de l'orgue
2 claviers
12 jeux
combinaison libre

Si l'orgue est d'origine (1900), il est quand même logique qu'il ait besoin d'un bon relevage au bout de 110 ans. Comme vous le décrivez, avec cornements (membranes percées), souffleries qui fuient ou s'ouvrent de partout, induisant alors un vent trop faible (on ne peut pas alimenter les fuites et l'orgue, il faut choisir!) j'en déduis qu'il n'a pas vu le relevage depuis longtemps, voir jamais.

Pour ce qui est des interventions sur les sommiers à cases, tout se passe en dessous, et la tuyauterie est au dessus, je ne vois pas pourquoi il faudrait sortir la tuyauterie pour chaque intervention...

Le conseil que je vous donnerais: L'instrument a fait ses preuves depuis plus d'un siècle. Un bon relevage par un facteur compétent (on est pas nombreux... lol! ) et il est reparti pour 50 ans.
Un instrument neuf bricolé avec quelques restes de l'ancien ne donnera pas grand chose d'intéressant, faut pas rêver.

PS: pour les devis de restauration... Vous auriez pu nous demander!
Revenir en haut Aller en bas
Toulousaing



Messages : 307
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Projet de restauration d'un orgue en Charente : Subvention Européenne ?   Jeu 21 Juil - 10:25

Système Link ?
C'est généralement du solide, à moins qu'il n'ait été bricolé.
Comme Richaud, je vous suggérerait de ne pas vous laisser influencer par les modes en vogue depuis une vingtaine d'année : un bon pneumatique bien restauré vaudra toujours mieux qu'une méchante mécanique suspendue inadaptée à la tuyauterie...

Quel est l'historique précis de l'instrument ?
Revenir en haut Aller en bas
arnaud16



Messages : 5
Date d'inscription : 20/07/2011

MessageSujet: Re: Projet de restauration d'un orgue en Charente : Subvention Européenne ?   Jeu 21 Juil - 14:37

Pour répondre à vos questions je vous joins l’historique de cet orgue :

1900 : achat de l’orgue en Allemagne ou Alsace, installation pour Louis Debierre
L’orgue dès son installation ne fonctionnait pas correctement (je n’ai pas d’historique plus précis)
3 réparations ont eu lieu en 1902 et 1903
1941 : réfection par Monsieur Glotton, puis par Beuchet un peu plus tard
1985 : Après un fonctionnement toujours difficile, une restauration est confiée à Bernard Chevrier de Lesparre Médoc

Apparemment l’orgue n’a jamais fonctionné comme il faudrait, et la pâte sonore de l’orgue n’est pas intéressante.

Nous avons

GO
Bourdon 16
Montre 8
Salicional 8
Flûte Harmonique 8
Prestant 4

Récit Expressif
Bourdon 8
Gambe 8
Voix céleste 8
Flûte octaviante 4
Plein jeu
Trompette 8
Basson hautbois 8

Pédalier
Par emprunt
Soubasse 16
Basse 8

Les tuyaux sont de Debierre, sauf le plein jeux qui lui reste Allemand

Debierre a ajouté un réservoir supplémentaire pour pallier au manque de vent
Chevrier n’a pas touché à grand-chose, l’orgue n’a pas subi de modification importante, et semble avoir été bien préservé depuis Debierre.



Richaud a écrit:
Comme vous le décrivez, avec cornements (membranes percées), souffleries qui fuient ou s'ouvrent de partout, induisant alors un vent trop faible (on ne peut pas alimenter les fuites et l'orgue, il faut choisir!)

C'est clair, je suis tout à fait d'accord.

Richaud a écrit:
Pour ce qui est des interventions sur les sommiers à cases, tout se passe en dessous, et la tuyauterie est au dessus, je ne vois pas pourquoi il faudrait sortir la tuyauterie pour chaque intervention...

ce n’est pas le cas pour ce système. Je ne suis pas facteur d’orgues, mais apparemment, l’ouverture de la soupape se fait lors d’une dépression, et toute intervention par-dessous est impossible. Il s'agit de sommier condanné

Richaud a écrit:
Un instrument neuf bricolé avec quelques restes de l'ancien ne donnera pas grand chose d'intéressant, faut pas rêver

En fait je rêve d’électrifier la transmission, simplifiant considérablement la maintenance, et changer le sommier par un sommier plus pratique.


Richaud a écrit:
PS: pour les devis de restauration... Vous auriez pu nous demander!

Si un facteur d'orgue est intéréssé pour aller en Charente il n'y a aucun problème ! avez vous un mail à communiquer ?


Toulousaing a écrit:
Système Link ?
C'est généralement du solide, à moins qu'il n'ait été bricolé.

Non apparemment le système a été préservé. Mais, pour moi sur ce système, toute intervention à l'intérieur reste impraticable sans démonter une série de tuyaux ? Etes vous d'accord avec moi ? Avez vous une solution, je suis loin d'être un expert en la matière.
Les propos que je tiens font l'objet d'échange auprès de différents facteurs d'orgues. Si vous avez une solution pour intervenir dans le sysème link sans avoir à tout démonter je suis preneur.

Vous me conseillez un simple relevage, mais j'ai l'impression qu'électrifier la transmission serait plus fiable que de laisser ce système pneumatique. En regardant l'historique, l'orgue n'a jamais fonctionné comme il faudrait. Aujourd'hui je me retrouve avec de nombreux cornements, l'impossibilité d'accoupler les claviers sans avoir d'autres cornements, et l'impossibilité de me servir de la montre et du salicional sans avoir d'autres cornements. L'orgue va devenir impratiquable. Faut il avoir confiance au pneumatique ? Il est vrai que les menbranes arrivent en bout de course, et méritent d'être changées, mais est-ce suffisant, ne vaut il pas mieux tout revoir ?

Si un quelconque facteur d'orgue est intéréssé je suis prêt à l'accueillir.
Revenir en haut Aller en bas
Toulousaing



Messages : 307
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Projet de restauration d'un orgue en Charente : Subvention Européenne ?   Jeu 21 Juil - 14:55

Il y a ne nombreux orgues Link répertoriés dans l'est de la France et en Belgique. Voir par exemple :
https://www.facebook.com/mesvin

Le dernier exemplaire avant passage au système entièrement pneumatique :
http://orguemirepoix.yellis.net/

(Sommiers à cônes actionnés mécaniquement.)

Et tant qu'à faire, pourquoi ne pas en discuter avec la maison Link ?

Orgelbau Link

Memminger Torplatz 10
89537 Giengen/Brenz
Tel. 07322/5092
Fax. 07322/8795
orgelbau-link@web.de


Dernière édition par Toulousaing le Jeu 21 Juil - 18:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
arnaud16



Messages : 5
Date d'inscription : 20/07/2011

MessageSujet: Re: Projet de restauration d'un orgue en Charente : Subvention Européenne ?   Jeu 21 Juil - 18:26

Merci pour ces informations fortes utiles.
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 573
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Projet de restauration d'un orgue en Charente : Subvention Européenne ?   Jeu 21 Juil - 20:03

Qui veut tuer son chien... refrain connu.

Le système tubulaire à dépression est en principe excellent.
Klnk et Debierre sont de grands et excellents facteurs.

Si cet instrument n'a pas l'heur de plaire à son organiste pour des raisons d'esthétique sonore ou de traction. Le mieux serait qu'il se fasse acheter un orgue numérique quelconque en attendant que son successeur apprécie les charmes de cet orgue 1900 encore "dans son jus" semble-ytil.

Un exemple? aux Réformés de Marseille le grand Merklin est resté inutilisé pendant plus de 50 ans, notre génération le redécouvre avec intérêt et plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud16



Messages : 5
Date d'inscription : 20/07/2011

MessageSujet: Re: Projet de restauration d'un orgue en Charente : Subvention Européenne ?   Jeu 21 Juil - 23:07

escolore a écrit:

Le mieux serait qu'il se fasse acheter un orgue numérique quelconque en attendant que son successeur apprécie les charmes de cet orgue 1900 encore "dans son jus" semble-ytil.

J'ai posté ce message sur ce forum pour entendre différents avis et pas pour me faire renvoyer balader.

Vous ne savez même pas où c'est, et si ca se trouve vous n'avez jamais du effectuer une quelconque maintenance sur ce genre d'orgue.

J'apprécie les orgues de Debierre, et je n'ai jamais tenu des propos négatifs sur les orgues de 1900. Au contraire, pour jouer du Franck ou du Vierne je ne vois pas pourquoi je passerai sur un orgue numérique. Et je ne vois pas comment vous pouvez parler de cet orgue sans l'avoir écouté.

Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1814
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Projet de restauration d'un orgue en Charente : Subvention Européenne ?   Jeu 21 Juil - 23:52

Dans tous les cas de figure, un orgue de 1900 à peu près dans son état d'origine ne se modifie pas (je parle de la composition, pas de l'harmonie ni du pneumatique): moins il est modifié, plus il a de la valeur, mais il faut qu'il fonctionne.
Aux réformés (que cite Escolore) l'orgue de 1888 est resté intact parce-qu'il était moins cher d'en construire un autre neuf que d'essayer de faire fonctionner celui-là. Il faut dire que l'orgue (devenu depuis monument historique) était souvent en panne et très fragile. Tant mieux d'avoir attendu de 1947 (dernières notes) à 2003 (démontage pour restauration) sans avoir détruit la bête. Maintenant, nous savons rendre fiable ce type d'instrument et il tourne à nouveau...intact!

D'autres orgues n'ont pas eu la chance de fonctionner dès leur construction (Marseille Saint michel archange III/38) et nous avons été obligé de "taper dans la butte" en supprimant une grande partie du pneu-tubulaire, sans jamais changer ni le toucher, ni les réactions de l'orgue.
Cà aussi, on sait faire, il ne sera donc pas utile d'acheter un num. en attendant la restauration de votre orgue.
N'ayez pas la frousse, Alain (Escolore: http://escolore.chez.com/) n'est pas méchant et n'a jamais mordu quiconque, même s'il semble grogner quelquefois. lol!
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 573
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Projet de restauration d'un orgue en Charente : Subvention Européenne ?   Ven 22 Juil - 10:00

Il y a aujourd'hui des facteurs qui acceptent de restaurer à neuf un système pneumatique tubulaire sans pour autant proposer une transformation electro-.. pour peu qu'ils n'y soient pas contraints par tel ou tel.
Un "pneu" qui a fonctionné pendant plus d'un siècle me semble de conception suffisamment saine pour repartir pendant un siècle après restauration.
Les grands pneumatiques étaient des merveilles d'ingéniosité et on peut regretter leur électrification qui les a menés ou les mènera fatalement à leur déchéance finale et à une re(dé?)construction. (Thann, Lunéville, Erstein, Narbonne etc.)
Pardon pour ces remarques qui paraissent négatives mais sont le fruit de l'observation.

Bien évidemment, le pneumatique n'est pas prévu pour faire s'allumer des petits voyants multicolores. En revanche, sa réputation de lenteur de transmission est totalement discutable.
Revenir en haut Aller en bas
arnaud16



Messages : 5
Date d'inscription : 20/07/2011

MessageSujet: Re: Projet de restauration d'un orgue en Charente : Subvention Européenne ?   Ven 22 Juil - 13:20

Je vous remercie de vos remarques. Il est vrai que perdre un tel instrument serait dommage. Je tiendrai compte de vos suggestions.
Revenir en haut Aller en bas
hypérion



Messages : 371
Date d'inscription : 03/11/2009
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Projet de restauration d'un orgue en Charente : Subvention Européenne ?   Ven 22 Juil - 19:53

N'hésitez pas à taper les industriels locaux : le mécénat est déductible... De grandes entreprises sont friandes de ce genre de publicité facile et ont des organismes adéquats ou des orientations claires pour subventionner les activités artistiques (fondation du Crédit Agricole très généreuse...)... Les entreprises plus petites aussi, pour un peu qu'elles aient (encore) une implantation locale forte, peuvent y trouver un bénéfice.
J'ai fait ça pour mon biniou : un fabricant de papier avait été généreux, un industriel du plastique aussi...
Si je me souviens bien, c'est la Caisse d'épargne qui avait financé la console mobile de Roquevaire. Le filon est intéressant : l'entreprise Tartemuche paye la rénovation du buffet, vous l'inscrivez sur vos plaquettes de concert, vos affiches (ça ne coûte rien), vous mettez une plaque dans l'orgue (ça ne se voit pas beaucoup)... Une start-up vous paye le combinateur...
On peut imaginer des tas de trucs de marketing à appliquer à la biniouterie pour son plus grand bénéfice financier.
Il faut faire un petit effort de com', avec une belle plaquette en couleur pour décrire de façon très pédagogique le projet et surtout, mettre en avant tout le bénéfice d'image que l'utilisation de votre rogue restauré permettra : jeune public, diffusion large, festival, visibilité...
Revenir en haut Aller en bas
Phil



Messages : 94
Date d'inscription : 24/06/2011

MessageSujet: Re: Projet de restauration d'un orgue en Charente : Subvention Européenne ?   Sam 23 Juil - 19:31

Je crois comprendre que l'orgue appartient à la municipalité et non pas à l'église. Dans ce cas, vous pouvez solliciter des subventions auprès de l'Etat, de la Région et du Département.
Vous devriez vous renseigner auprès de la DRAC de votre région, qui est en général l'interlocuteur le plus adapté pour monter les dossiers, surtout si elle a un conseiller pour les orgues.
N'attendez pas de subvention européenne pour un tel projet.
Pour avoir des subventions publiques, la procédure est assez lourde. Il faut qu'un maître d'oeuvre soit nommé, qu'il expertise l'instrument, qu'il élabore un avant-projet sommaire puis un AP définitif, que la salubrité de l'édifice soit attestée et bien d'autres choses encore sont demandées. Tout cela prend au mieux plusieurs années, sans compter les délais propres de la procédure de choix du facteur d'orgues puisqu'il s'agit d'un chantier régi par le Code des marchés publics.
Que l'instrument soit classé ou non ne change parfois pas grand-chose en termes de délais.
Par contre, si vous trouvez un ou plusieurs mécènes qui financent votre projet, les choses peuvent aller plus vite, mais attention toutefois à bien respecter le Code des marchés publics s'il s'agit bien, comme cela semble être le cas, d'un orgue appartenant à la ville.
Revenir en haut Aller en bas
Phil



Messages : 94
Date d'inscription : 24/06/2011

MessageSujet: Re: Projet de restauration d'un orgue en Charente : Subvention Européenne ?   Sam 23 Juil - 19:55

Autre conseil : le mécénat n'est pas automatiquement déductible des impôts pour le donateur. Il faut que le bénéficiaire soit autorisé à émettre des reçus fiscaux et les dispositions fiscales applicables en la matière sont là encore assez contraignantes. Désolé d'être un peu rabat-joie. Je vous félicite et vous encourage pour ce projet, mais beaucoup d'autres membres de ce forum vous diront comme moi, d'expérience, que la restauration d'un orgue appartenant à une collectivité locale est une procédure longue et éprouvante, d'autant plus que ce n'est pas toujours politiquement porteur pour un élu. La grande motivation de tous les intervenants et leur ténacité sont alors une clé indispensable du succès de l'opération
Revenir en haut Aller en bas
hypérion



Messages : 371
Date d'inscription : 03/11/2009
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Projet de restauration d'un orgue en Charente : Subvention Européenne ?   Sam 23 Juil - 22:31

Gare aux subventions et aux commissions et aux experts publics et à toute cette mafia !
Vous aurez les poings liés !
Et ils vous imposeront un retour en arrière, voire se désintéresseront de votre projet parce qu'il n'est pas dans la doxa ayatollesque des ringards passéistes !

Les fondations et les entreprises sont assez calées quand il s'agit de profit et de contournement des impôts : ne vous souciez pas de cela !
Et il n'y a pas une association d'orgue qui n'aie maintenant le statut d’utilité publique (à demander en préfecture il me semble) qui permet les 66% de déduction d'impôt.

Foncez !
Faites œuvre de votre temps ! témoignez de votre époque et respectez votre patrimoine !
Revenir en haut Aller en bas
Phil



Messages : 94
Date d'inscription : 24/06/2011

MessageSujet: Re: Projet de restauration d'un orgue en Charente : Subvention Européenne ?   Sam 23 Juil - 23:03

hypérion a écrit:
Gare aux subventions et aux commissions et aux experts publics et à toute cette mafia !
Les fondations et les entreprises sont assez calées quand il s'agit de profit et de contournement des impôts : ne vous souciez pas de cela !

Gare aussi au respect de la légalité des opérations et du respect du Code des marchés publics dès lors que la municipalité investit de l'argent public (au moins pour partie) pour la restauration d'un bien public. Foncer, certes, je ne peux qu'encourager ceux qui veulent s'investir, mais il me semble hasardeux d'encourager quelqu'un à "contourner" la loi
Revenir en haut Aller en bas
Phil



Messages : 94
Date d'inscription : 24/06/2011

MessageSujet: Re: Projet de restauration d'un orgue en Charente : Subvention Européenne ?   Dim 24 Juil - 0:19

hypérion a écrit:
la doxa ayatollesque des ringards passéistes

L'expression est forte et vous êtes bien sûr libre de l'exprimer, même si je ne la partage pas.

Cela étant, vous soulevez une question fondamentale et au moins aussi déchirante que l'affaire Dreyfus en son temps. Si on considère à tort ou à raison que les experts d'aujourd'hui sont passéïstes, n'est-ce pas d'une certaine façon un retour de balancier des délires des années 60 à 80 qui ont conduit au massacre de très grands instruments jugés ringards et qu'il fallait à tout prix néo-classiciser voire démolir pour ouvrir la voie à l'orgue moderne du XXème Siècle ? Faut-il continuer dans cette voie et regretter dans 50 ans les pertes irrémédiables qui auront été causées ?

Où doit se situer la limite entre l'innovation et la conservation de l'ancien ? Honnêtement je n'en sais rien. Cavaillé-Coll, Merklin, Abbey et d'autres ont trouvé la plupart du temps cet équilibre entre le respect du patrimoine et un extraordinaire modernisme. Gonzalez Dufourcq et Marchal ont été très audacieux mais finalement beaucoup moins respectueux de l'ancien et le style qu'ils ont imposé avec un certain monopole autoritaire me semble être aujourd'hui loin de faire l'unanimité. Quant à Danion, acteur d'une époque et de moeurs heureusement révolues, il a clairement échoué sur tous les tableaux.

Je n'ai pas de conseils à donner à Arnaud sur la traction qu'il devra choisir. c'est à lui de se prononcer en conscience après s'être entouré d'avis, qui seront évidemment divergents. Mon message n'était destiné qu'à lui donner des informations sur les subventions publiques, puisque c'était sa question de départ. Après, il fera ce qu'il veut.

Maintenant, j'ai une très longue expérience de terrain dans ces projets à la fois de réalisation d'orgue neuf et de restauration de l'ancien et je ne peux que lui souhaiter bon courage car quelque soit le mode de financement, les procédures sont longues et éprouvantes. Quant au mécénat, nous sommes en 2011 dans un contexte politique et économique difficile dont il faut tenir compte afin de ne pas mettre un espoir excessif dans cette voie. S'il réussit comme ça, je dis bravo et je serai le premier à m'en réjouir et le féliciter, mais je pense qu'il ne faut pas exclure d'emblée l'idée d'un recours à des subventions publiques, qui seront probablement nécessaires.

De plus, porter un projet de restauration d'orgue est très louable et courageux, mais cela n'autorise pas à agir n'importe comment. Il y a des règles de droit qui s'imposent à tous en matière de procédures
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1814
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Projet de restauration d'un orgue en Charente : Subvention Européenne ?   Dim 24 Juil - 9:08

Il faut quelquefois se méfier à réclamer de l'argent public un peu partout. ( Je conseillerais de ne taper que le conseil régional, éventuellement un office du tourisme si la commune a un attrait touristique avéré). Plus on sollicite d'organismes, plus ceux-ci vont réclamer de garanties de la part du facteur d'orgues et de l'équipe associative. La conséquence de tout celà: la note à payer va grimper allègrement, et ainsi, dans le cas des MH avec un TC pointilleux (j'ai pas dit chiant...) la note peut dépasser le double d'un orgue non classé. Ne croyez pas qu'un TC vient vous voir uniquement pour préserver votre orgue, il vient avant toute chose pour assurer son chiffre d'affaires, et il ne vous fera pas de cadeaux!. Et le facteur aura dû souscrire des assurances supplémentaires (normalement une RCP est suffisante) hors de prix, aura dû faire des inventaires et des dossiers hyper-détaillés que personne ne lira jamais (facturés dans le devis). Tout çà pourquoi? Parce-que plus la note est salée, plus le TC s'en met dans la poche (il est payé au pourcentage, de l'ordre de 10 à 15% du prix du chantier).

Vous pourrez aussi réfléchir à ce que le TC apportera vraiment à votre restauration, en faisant le bilan "avec et sans".
Je suis toujours surpris par exemple que l'orgue des Réformés (4 buffets, 4 consoles dont une mobile, une centaine de jeux ) n'ait attiré qu'un seul technicien conseil (celui chargé du dossier dès le départ). Hors en ce moment, un TC décide de ce que seront les systèmes informatiques dans les orgues importantes... Il n'a même pas été fourrer son nez dans les console et buffet des réformés...Ne serait-ce que pour savoir de quoi il parle. (enfin... je dis ça je dis rien... puisque c'est lui qui sait.) silent
Revenir en haut Aller en bas
hypérion



Messages : 371
Date d'inscription : 03/11/2009
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Projet de restauration d'un orgue en Charente : Subvention Européenne ?   Dim 24 Juil - 11:04

Phil & Richaud : nous sommes d'accord sur tout ce que vous avez relevé dans ce que j'ai écrit :

foncez = enthousiasme débordant nécessaire pour une telle aventure

TC = on est d'accord sur leur "présence", leur "savoir", leur "action"...

contourner la loi = j'ai jamais dit ça (je suis fonctionnaire !) : je fais référence aux "astuces" -notamment "Bétencouriennes" (ne se disait-il pas que Liliane avait payé la console de Sainte-Clotilde ?)- pour mécéner à bon compte fiscal (tout bénèf pour tout le monde !)
[la référence à la vieille dame de Neuilly a valeur générique : j'aurais pu parler de Bernard A. de François P., d'Arnaud L., de Bill G., du Scheik MachinCHose, du Maharadjah de Kimpoura (celui de Fantomas contre Scotland Yard)]

modernité et respect du passé = si votre patrimoine est de qualité et témoigne de son époque : EVIDEMMENT qu'il faut le garder et le mettre en valeur ;
votre instrument permet d'accepter (place suffisante, mécanique compatible, budget adéquat) des développements pour l'étendre, lui donner un "complément de personnalité" (nouveaux jeux, mécanismes supplémentaires...) qui permettraient de lui donner d'autres possibilités que des artistes de notre époque apprécieraient et permettrait à cet orgue de témoigner du XXIème siècle, de nourrir des artistes de notre temps ? FAITES-LE !
Qu'a fait Cavaillé-Coll à Notre-Dame ou Saint-Sulpice ? LA MEME CHOSE ( respect du matériel ancien, extension, ajout de jeux et de mécanismes de son époque transformés en terreau pour Widor, Vierne, Dupré...) !!!
Revenir en haut Aller en bas
Phil



Messages : 94
Date d'inscription : 24/06/2011

MessageSujet: Re: Projet de restauration d'un orgue en Charente : Subvention Européenne ?   Dim 24 Juil - 17:51

Je suis entièrement d'accord avec Richaud et avec Hypérion. Moins on sollicite de fonds publics, mieux on se porte. Les administrations sont tatillonnes à vous rendre fou, les délais s'étalent sur des années, quand les dossiers ne sont pas abandonnés parfois dans le fond d'un tiroir. Les dossiers doivent être absolument bétonnés, au point parfois d'en être pléthoriques. Bref, c'est très compliqué et très long et si vous multipliez le nombre des intervenants, vous faites grimper les complications de façon exponentielle car tout le monde ne va pas forcément porter le même regard sur votre projet et les querelles (euphémisme) entre les institutions pénalisent finalement le projet.

L'autre problème soulevé à juste titre concernant les subventions publiques puisqu'immanquablement, et cela se comprend, les experts référents des administrations sollicitées vont donner leur avis, qui sera décisionnel pour avoir les subventions ou pas. Et là les choses peuvent se compliquer très vite, car si vous êtes en désaccord avec l'expert sur le projet à mener, vous êtes bloqué et votre projet avec. Effectivement, vous avez les poings liés. Et les experts peuvent également avoir de graves désaccords entre eux et là, c'est insoluble.

L'idéal est de très loin le financement intégral par mécénat, mais comme je le disais précédemment, la crise est passée par là et l'argent est une denrée vraiment rare. Si le projet a un coût élevé, le mécénat intégral paraît difficile à espérer et dans ce cas, le recours à des subventions publiques devient un recours nécessaire.

Je peux citer l'exemple de la restauration du grand Merklin de tribune de Mantes-la-Jolie, dont je m'occupe depuis 16 ans et qui sera inauguré en décembre 2012 (1897, 37/III+P). Le coût total HT est de 550 000 € HT, la TVA étant récupérée par la ville.
L'Etat donne 20%, la région 35%, le département 20%, le mécénat (plusieurs amis industriels et moi-même) 22,5%, la ville prend à sa charge 2,5% du coût du chantier et tous les frais de maîtrise d'oeuvre (la rémunération du TC, l'étude technique préalable, les travaux annexes du chantier etc...). C'est donc un budget mosaïque parce que le mécénat ne pouvait pas assurer à lui seul le financement du projet. Cela étant, le recours aux subventions publiques nous a coûté 15 ans de démarches.

A l'inverse, la restauration et l'agrandissement de l'orgue de choeur (1930 21/II + P), propriété de l'église, son financés intégralement par mécénat (en l'occurrence moi-même), le marché a pu être passé de gré à gré avec le facteur et il se sera écoulé seulement un an entre l'accord entre la paroisse et moi et l'inauguration en novembre prochain. Pour un montant 5 fois moindre, ce projet aura pris 15 fois moins de temps. Cela corrobore parfaitement ce que disent Hypérion et Richaud.

Concernant les experts, il est vrai qu'il y a TC et TC. Sans chauvinisme aucun, je trouve le mien remarquable d'ouverture d'esprit, de culture et de compétence. Je ne citerai bien sûr aucun nom, mais j'en connais d'autres qu'il vaut mieux ne pas fréquenter. A chacun de se faire une opinion en fonction de son expérience. Donc un TC peut être le meilleur atout ou le pire des boulets pour un projet. En ce qui me concerne, le mien a été une vraie perle à qui le projet doit énormément.

Il me semble en fait qu'effectivement, la clé de voûte d'un projet comme celui d'Arnaud est le binôme formé par celui qui porte le projet et le bon facteur qu'il choisit, avec qui il travaille en confiance et en bonne intelligence. La passion permet de déplacer des montagnes et si le porteur du projet s'approprie j'allais dire presque viscéralement la cause de l'orgue qu'il veut restaurer, c'est plus de la moitié du chemin qui est parcouru.

Si j'insiste tant sur le respect des règles législatives, ce n'est bien sûr pas pour mettre encause l'honnêteté de tel ou tel, bien évidemment. C'est simplement parce qu'il faut penser à l'après restauration, là où les esprits chagrins se réveillent. Un facteur amer d'avoir été évincé, un règlement de comptes entre politiques, un différend grave entre le clergé et la ville etc... Le réflexe de la plainte judiciaire fait maintenant (hélàs) partie du mode de vie de notre société. Il faut alors qu'en cas de contestation, le porteur du projet, le propriétaire de l'instrument et le facteur soient inattaquables et que tout soit très clean. C'est triste, mais il faut maintenant toujours penser à se protéger. Or, la passion peut aussi donner des ailes et on peut tout à fait involontairement et sans aucune intention maligne se trouver en situation périlleuse ou au moins délicate vis-à-vis de la loi, d'où l'intérêt de toujours bien cadrer les choses. C'est ce que j'ai fait pour ma part et je m'en félicite car j'ai ainsi pu faire échouer un beau coup de poignard qui m'était destiné. C'est donc un petit conseil expérimenté au passge

On ne se fait pas que des amis quand on restaure des orgues...
Revenir en haut Aller en bas
Julien Girard
Admin
avatar

Messages : 1091
Date d'inscription : 02/11/2009
Localisation : Neuilly-Plaisance

MessageSujet: Re: Projet de restauration d'un orgue en Charente : Subvention Européenne ?   Ven 29 Juil - 19:56

Je suis de tout coeur dans ce projet.
Et d'accord sur les TC et leur effet sur la facture et sur le résultat final qui n'est finalement pas celui qu'on voulait.
Revenir en haut Aller en bas
http://organland.free.fr
escolore



Messages : 573
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Projet de restauration d'un orgue en Charente : Subvention Européenne ?   Ven 29 Juil - 20:51

Et si on disait que le TC est un peu comme l'administrateur (modérateur) du site?
Même s'il n'est pas génial, il aplanit les relations entre les diverses parties pour trouver un consensus raisonnable...
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 573
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Projet de restauration d'un orgue en Charente : Subvention Européenne ?   Ven 29 Juil - 20:53

pas génial s'applique évidemment au TC!
Revenir en haut Aller en bas
Julien Girard
Admin
avatar

Messages : 1091
Date d'inscription : 02/11/2009
Localisation : Neuilly-Plaisance

MessageSujet: Re: Projet de restauration d'un orgue en Charente : Subvention Européenne ?   Ven 29 Juil - 21:11

escolore a écrit:
pas génial s'applique évidemment au TC!
Pas de mal Surprised
Revenir en haut Aller en bas
http://organland.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Projet de restauration d'un orgue en Charente : Subvention Européenne ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Projet de restauration d'un orgue en Charente : Subvention Européenne ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Projet de restauration d'un orgue en Charente : Subvention Européenne ?
» Symphonies pour orgue
» Restauration de poupées
» Ampli 1-2 W projet G1 avec atténuateur...
» Projet lapsteel (martin koch)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orgue Libre :: Bienvenue :: Banc d'Orgue-
Sauter vers: