AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et si on reparlait d'un classement Unesco pour les orgues.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
hv



Messages : 96
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Et si on reparlait d'un classement Unesco pour les orgues.   Sam 6 Aoû - 0:11

J'avais envie de lancer le débat sur un sujet un peu moins pesant que "le facteur, y fait quoi".

Je pars d'une idée qui avait été lancée par Daniel Roth il y a quelques années : faire classer l'orgue de Saint Sulpice au patrimoine mondial de l'humanité. Ce projet (un peu dingue) a échoué car a lui seul l'orgue de St Sulpice, aussi génial soit il, ne représente pas vraiment un savoir universel (et oui que fait on de l'évolution générale de l'orgue), une construction qui marquera a jamais l'humanité car on peut se poser la question : "pourquoi celui-là et pas un autre ???".

Depuis, j'ai appris que les beffrois du Nord Pas de Calais avaient été classés en groupes (une quinzaine si mes souvenirs sont bons). Alors pourquoi ne pas classer des orgues en groupe (ce qui leur apporterait une meilleure protection que les MH) comme les plus significatifs de L'ORGUE FRANCAIS. Et si l'orgue libre se faisait l'écho d'un tel projet ...

Je pars d'une liste de 50 instruments (car si c'est pour classer le même nombre qu'il y a d'orgues MH ce ne serait jamais accepté et pas très intéressant) ne représentant que des instruments particulièrement bien conservés et de facteurs dont l'intérêt est majeur dans l'histoire de l'orgue en France. Je suis sûr que vous ne manquerez pas de commenter cette liste !
Revenir en haut Aller en bas
hv



Messages : 96
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Re: Et si on reparlait d'un classement Unesco pour les orgues.   Sam 6 Aoû - 1:20

Alors voici ma liste, qui j'en suis sûr, va éveiller bien des commentaires... (évidemment je rappelle que ce sont des facteurs français, que l'orgue a pu subir des modifications mais est reconnu dans son état, et les orgues sont situés en France...)

36 orgues complets.

Lorris en Gâtinais (reconstitution avec matériel ancien)
Embrun Cath. (Gothique anonyme - Marchand - Scherrer modifié)
Le Petit Andely (Ingout modifié)
St Jean de Losne (Boillot)
Marmoutier (Silbermann)
Ebersmunster (Silbermann)
Strasbourg St Thomas (Silbermann modifié)
Saint Pons de Thomières (Micot)
Saint Michel en Thiérache (Boizard)
Dole (Riepp - Stihr - Hartmann)
Bordeaux Ste Croix (Dom Bedos)
Cintegabelle (attr. Moucherel)
Saint Maximin la Ste Baume (Isnard)
Aurillac St Géraud (Rabigny)
Poitiers Cath. (Cliquot)
Souvigny (Cliquot)
Sermersheim (J. Callinet avant union des Frères)
Oltingue (Frères Callinet)
Solliès-Pont (J. Callinet après séparation des Frères)
Barr temple (Stihr)
Marseille St Lazare (Beaucourt, un orgue de théâtre XIXè conservé dans une église)
Aix en Provence (Ducroquet buffet et matériel ancien)
St Denis Bas.(ACC)
Paris St Roch (ACC buffet et matériel ant.)
Paris St Sulpice (ACC buffet et matériel ant.)
Lyon St François (ACC)
Caen St Etienne (ACC pour faire plaisir à DR buffet et matériel ant.)
Toulouse St Sernin (ACC buffet et matériel ant.)
Rouen St Ouen (ACC buffet et matériel ant.)
Paris Sacré-Coeur (ACC - Mutin pour faire plaisir à Yves)
Bordeaux St Michel (Merklin buffet et matériel ant.)
Moulins Cath. (Merklin)
Nantes (Debierre)
Montivillers (Debierre buffet et matériel ant.)
Albi St Salvy (Puget buffet et matériel ant.)
Soissons Cath. (Gonzalez)

13 Buffets (sans la partie instrumentale) :

Strasbourg Cath.
Le Monastier sur Gazeille
Rodez
Caudebec en Caux
St Bertrand de Comminges
Aire sur la Lys
Guimillau
La Chaise Dieu
Albi Cath.
Narbonne Cath.
Troyes Cath.
Bordeaux St Seurin
Versailles Chât.
Paris Saint Eustache
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Et si on reparlait d'un classement Unesco pour les orgues.   Sam 6 Aoû - 12:16

hv a écrit:
faire classer l'orgue de Saint Sulpice au patrimoine mondial de l'humanité.

Certainement pas! Sur quels critères serait-il exemplaire, les restes mutilés de Thierry, de Clicquot?, Le buffet de Chalgrin?, la mécanique de Cavaillé?

S'il en est un qui est représentatif, c'est plutôt la basilique de saint Denis, au titre du premier ACC, et saint Ouen au titre du dernier ACC., mais dans ce cas, on fait pareil pour saint Eugène, premier Merklin... Pas simples les critères! et quand on voit ce qui c'est passé récemment à St Nicolas du Ch, on voit que la protection est efficace.

Mes critères pour un orgue classable: être tel qu'il a été à l'origine, alors Soissons est dans ce cas, comme Saint François à Lyon et saint Maximin, mais pas Dôle, dont je vous invite à revoir l'historique: c'est édifiant, pas sainte croix de Bordeaux, orgue reconstruit,ni tous ceux qui ont été mofifiés plein de fois depuis leur naissance.

La liste va être bien plus courte, surtout si l'orgue doit être en état de fonctionner.
Revenir en haut Aller en bas
Yves Carall

avatar

Messages : 605
Date d'inscription : 11/09/2010

MessageSujet: Re: Et si on reparlait d'un classement Unesco pour les orgues.   Lun 8 Aoû - 12:16

Richaud a écrit:
Le buffet de Chalgrin?
Mutilé lui aussi !
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesvaldoise.weebly.com/
hypérion



Messages : 371
Date d'inscription : 03/11/2009
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Et si on reparlait d'un classement Unesco pour les orgues.   Mar 9 Aoû - 21:26

Argh !
Non !
Très grosse connerie à mettre au crédit d'un abus de mauresque, le soir, après la canicule (c'est que vous n'êtes pas à Paris...) !

Classer au sens UNESCO c'est outrepasser l'idée de figer quelque chose ! C'est plus que sclérosant : c'est inhibant, c'est stérilisant !
Et l'orgue, c'est tout le contraire de ça (l'architecture aussi ! et le paysage aussi ! et la cuisine aussi !).

Posons-nous la question : pourquoi Louis XIV n'a-t-il pas inventé le classement au titre des Monuments historiques ? C'est parce qu'il avait un but.
Qui se soucie de vouloir retrouver le petit château de son père, englouti sous les travaux de Le Vau et Mansart ? C'est parce que ce but était sublime.
Ayons des buts ! Englobons notre patrimoine à nos projets, ne ségréguons pas !

Certes, je conviens de la perte irrémédiable de tant de merveilles et récemment encore, et de la nécessité de la protection de ce qui peut être encore sauvé.

Mais pourquoi imaginer que notre vision actuelle, d'aujourd'hui, de notre patrimoine est LA SEULE ET UNIQUE qui vaille, qu'elle est la VERITE historique ?
Quelle chance laissons-nous à nos petits enfants de s'approprier notre patrimoine de façon différente, par des techniques de conservation que nous ignorons, ou grâce aux fruits de travaux encore non engagés et qui révolutionneront notre connaissance du passé ?

Pourquoi ne pas nous donner les moyens de transmettre sans figer, d'adapter sans détruire, de prendre en compte la réalité actuelle sans renier le passé ?
Dans quelque domaine que ce soit ! C'est un bien plus enthousiasmant challenge que de tout mettre dans le formol et de regarder le patrimoine (quel mot horrible, tellement "banquier" -on voit comment ces gens dirigent le monde aujourd'hui), et de le regarder à travers le verre du bocal !

N'oubliez pas le patrimoine du XXème siècle !

Ajoutez à la liste l'Alpe d'Huez pour son buffet et, pour être vraiment en accord avec l'attitude patrimoniale actuelle, restituons l'état initial supposément idéal : virons le hautbois en chamade (M. Richaud ne sera pas contre), le piccolo, remettons le salicional fadasse et débranchons le combinateur...
Revenir en haut Aller en bas
Yves Carall

avatar

Messages : 605
Date d'inscription : 11/09/2010

MessageSujet: Re: Et si on reparlait d'un classement Unesco pour les orgues.   Mar 9 Aoû - 23:10

"hypérion" = virons le hautbois en chamade (M. Richaud ne sera pas contre), le piccolo, remettons le salicional fadasse et débranchons le combinateur...

Non : on garde le combinateur et le Piccolo, on met le hautbois dans la boite expressive et on remplace le "larigot inutile" par une flûte céleste.
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesvaldoise.weebly.com/
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Et si on reparlait d'un classement Unesco pour les orgues.   Mar 9 Aoû - 23:17

On met rien dans le buffet, c'est tassé comme dans le RER D à 18h00.
On peut tout laisser comme il est, il n'y a pas mort d'homme à l'avoir modifié, j'ai refusé (gentiment) de virer la mécanique odieuse au profit d'une traction électrique, au titre du respect du patrimoine. Mais attention, ce n'est pas parce-que cet orgue est inhabituel sur le plan visuel et sur sa composition que c'est un exemple à suivre, il est loin d'avoir toutes les qualités!
Revenir en haut Aller en bas
Yves Carall

avatar

Messages : 605
Date d'inscription : 11/09/2010

MessageSujet: Re: Et si on reparlait d'un classement Unesco pour les orgues.   Mar 9 Aoû - 23:23

Même si on met bombarde et trompette au GO et Ranquette et Cromorne au Récit ? (ce qui est logique)
Ou ranquette en chamade, comme au chant d'oiseau Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesvaldoise.weebly.com/
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Et si on reparlait d'un classement Unesco pour les orgues.   Mer 10 Aoû - 9:30

Le principe général, qui a aussi prévalu pour l'Alpe d'Huez, mais qui existe depuis 150 ans: on met les anches fortes dans une boîte expressive pour pouvoir les "doser". En cela, l'orgue romantique français s'est rapproché des instruments anglo-saxons, avec un clavier principal (GO) et son image atténuée (RE). Ces deux colonnes structurent l'orgue post-romantique, et une bonne part des néo-classiques, on a quasiment autant de jeux au GO qu'au RE (SVP marseille 1888 14 jeux au GO et autant au RE (expressif), l'un avec batterie de trompettes 16/8/4, l'autre avec Cor anglais 16, trompette 8, clairon 4).
Si on doit supprimer des anches par manque de place ou de budget, on sacrifie en premier les 16 et 4 de GO, on ne laisse donc que la trompette.
Les anches plus solistes (hautbois, clarinette, cromorne, ranquette, musette...) peuvent être dans une boîte expressive si elles sont suffisamment puissantes et que l'instrument imité est peu puissant ( hautbois, clarinette). Si il n'y a pas adéquation entre le jeu d'orgue et le jeu réel (cromorne, musette) où le jeu réel joue "plus fort" que le jeu de l'orgue, alors on met le registre hors-boîte, tout comme une trompette en chamade (qui obéït aux mêmes règles). Donc on trouvera les anches solistes au GO (cromorne, trompette, ranquette) et les anches fortes dans la boîte expressive.
C'est par ces considérations que je considère qu'un hautbois en chamade (hors boîte) est aussi incongru qu'une clarinette en chamade. Mais on peut mettre une chamade en boîte, rien ne l'interdit. study

On peut aussi déstructurer l'instrument habituel, comme nous le faisons pour notre "petit dernier", il n'y a plus de récit au sens propre, mais un solo et un GO divisé en deux (GO et GC), lequel GC reprend des jeux d'anche expressifs du Solo (clarinette, hautbois) pour augmenter les possibilités de dialogue entre jeux "en boîte" comme clarinette (en 8 au GC) et Voix célestes. Le solo (c'est en celà qu'il n'est pas un récit) peut dialoguer avec l'ensemble des jeux du GO ou GC, y compris les effets de cordes (G et VC avec octaves aigües, les effets d'anches clarinette 16 et basson-hautbois Cool, le tout avec 73 notes au sommier, ce qui permet de sophistiquer l'harmonie y compris pour les jeux à l'octave (un piccolo harmonique issu de l' octavin par exemple).
Revenir en haut Aller en bas
hypérion



Messages : 371
Date d'inscription : 03/11/2009
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Et si on reparlait d'un classement Unesco pour les orgues.   Mer 10 Aoû - 19:34

Aïe : encore un sujet qui dérive !
Le Modérateur va siffler la fin de la récré après le Quinzoute...

[Pour m'être beaucoup éclaté sur Christophe-Emmanuel, je confirme le bien fondé de la disposition Huézienne : trompette et bombarde dans une boîte hyper efficace, archi romantique (jouez la première page d'"Ad nos..." avec ces deux jeux et la flûte harmonique, c'est saisissant), cromorne au GO qui a du cran et un peu de gras croustillant, et deux chamades aux caractères différents : trompette pétoire et hautbois qui n'en est pas un, plus volumineux (j'ai pas dit fort ou puissant), charnu, épais et coloré, qui apporte autre chose que la délicate poésie du hautbois romantique avec boîte... C'est "nouveau", un surplus de timbre et une différence de relief saisissante -j'aime l'idée de relief en registration, l'idée qu'on la pratique plus comme un sculpteur que comme un peintre ou un aquarelliste... Ce timbre, quand on l'associe au piccolo, devient acéré et scintillant : c'est assez magique.]

Revenons à l'idée UNESCO !
Revenir en haut Aller en bas
hv



Messages : 96
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Re: Et si on reparlait d'un classement Unesco pour les orgues.   Jeu 11 Aoû - 12:25

Je voulais répondre à hypérion (qui, je pense qu'il le sait, est un excellent nom de label qui a notamment edité des enregistrements d'un très grand nombre de concertos romantiques pour piano dont certains ont véritablement été redécouverts grâce à cette maison : remarquable.)

Bien sur, je ne vais pas dans votre sens. Il ne reste pas assez d'orgues anciennes dans un état de conservation satisfaisant pour oser encore y bricoler. D'ailleurs qui le permettra. Les MH et leurs TC ont fait des erreurs il n'y a pas si longtemps qu'il ne faut pas passer sous silence ! Dufourq ne voulait il pas électrifier St Max, le passer à 70 jeux / 4 claviers avec Flûte 32 à la pédale ? C'était pourtant à peu près en même temps que la construction de St Séverin... Plus récemment, il y a eu Auch, Dijon et tellement d'autres... Alors si l'orgue est dans un état remarquable, il ne faut pas le modifier, l'adapter au goût du jour. Certes cela fera plaisir à certains mais pas à d'autres... Nous savons bien que le milieu est déjà mité par ses querelles intestines. Combien de projets ont été abandonnés parce qu'un tel n'était pas d'accord avec les autres (Troyes, Alençon). N'oublions pas que les instruments nous survivront pour la plupart et que nous devons simplement les servir et les respecter. Si nous voulons innover, si les générations futures veulent le faire, et bien, construisons. La construction est une démarche de création (beaucoup trop tournée vers le passé actuellement), mais la restauration est un respect du passé (des fois tournée vers le présent malheureusement) et c'est bien là qu'est le problème. Si nous modernisons l'ancien mais construisons du neuf "faux-ancien" et bien, il ne faudra pas s'étonner si l'orgue y perd son plus grand intérêt : la diversité (mot pourtant à la mode).
Si nous voulons un instrument standardisé et bien jouons et construisons des pianos !!! Remarquez au passage que je parle de restauration et non de reconstruction, qui semble plus appropriée pour un orgue ancien de nombreuses fois modifié et qui a déjà perdu son caractère original.

Pour ce qui est de l'Alpe d'Huez, l'orgue est un Kleuker, donc il n'est pas français. Remarquons au passage la préférence des grands organistes parisiens pour les facteurs étrangers. Si l'on y regarde de plus près Guillou a fait travailler Kleuker à l'Alpe et VDH à St Eustache, aux CNSM de Paris, c'est un Rieger, à Lyon un Grenzing, St Sulpice est entretenu par VDH et pour les salles de concerts parisiennes (je ne sais pas où ça en est) les facteurs choisis étaient VDH et Klais ! Klais, qui a d'ailleurs fait la restructuration du Gonz à la maison de la radio à Lille. Pour faire bosser les facteurs français, on repassera... peut être à NDP, on verra...

Revenir en haut Aller en bas
Yves Carall

avatar

Messages : 605
Date d'inscription : 11/09/2010

MessageSujet: Re: Et si on reparlait d'un classement Unesco pour les orgues.   Jeu 11 Aoû - 12:30

hv a écrit:
St Sulpice est entretenu par VDH
Tiens, ce n'est plus Swiderski ?
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesvaldoise.weebly.com/
Yves Carall

avatar

Messages : 605
Date d'inscription : 11/09/2010

MessageSujet: Re: Et si on reparlait d'un classement Unesco pour les orgues.   Jeu 11 Aoû - 12:57

Yves Carall a écrit:
Je sais bien, mais si ranquette et cromorne sont au GO, pourquoi ne pas les mettre en chamade ? Cela laisserait une place dans l'orgue pour un Hautbois "normal"...

Parfois, faut me laisser parler, j'aime mettre les gens en boîte... Twisted Evil Like a Star @ heaven Twisted Evil Like a Star @ heaven Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesvaldoise.weebly.com/
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Et si on reparlait d'un classement Unesco pour les orgues.   Jeu 11 Aoû - 13:18

hv a écrit:
Remarquons au passage la préférence des grands organistes parisiens pour les facteurs étrangers. Si l'on y regarde de plus près Guillou a fait travailler Kleuker à l'Alpe et VDH à St Eustache, aux CNSM de Paris, c'est un Rieger, à Lyon un Grenzing...Pour faire bosser les facteurs français, on repassera... peut être à NDP, on verra...

A ma connaissance, aucun projet de Guillou n'a eu les faveurs d'un facteur d'orgue français. (si on excepte saint eustache version Dunand), il n'a donc RIEN apporté à la facture d'orgues française... C'est un peu triste.
La tendance ne s'est pas inversée, le nouvel orgue de la maison de la radio sera un Grenzing. Pour NDP, l'électronique sera italienne, mais pour le facteur... Seuls Quoirin SA et Kern SA ont suffisamment de CA pour être admis à concourir, après, quel groupement peut-on imaginer pour faire le taf (il faudrait trois boîtes...)? réponse d'ici la fin de l'année.

Il y a une volonté délibérée d'éliminer les facteurs d'orgues français des grands chantiers par les autorités et autres décideurs. Pourquoi? Je n'en sais hélas rien. Mais la manoeuvre doit être subtile, pour faire venir des FO d'allemagne de l'est à Lyon alors qu'il y a des facteurs sur place. A nuits saint georges, là où je réside, l'orgue ACC a été restauré par Kuhn SA, Dijon St Bé par Schmid... Etrange ambiance. Les facteurs français sont là quasiment pour faire la figuration nécessaire pour avoir le quota de concurents des MP.
Revenir en haut Aller en bas
hv



Messages : 96
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Re: Et si on reparlait d'un classement Unesco pour les orgues.   Jeu 11 Aoû - 16:55

Pour ce qui est de Guillou, il avait développé son projet d'orgue transportable en camion avec D. Birouste (non réalisé). Toutefois, D. Birouste a développé un concept "modulorgue" qui semble découler de ces réflexions : facilité de manutention, console baladeuse, tout électrique, nombreuses possibilités avec peu de tuyaux, complément avec des jeux électroniques, augmentable à souhait ... bref un orgue électronique avec quelques rangées de vrais tuyaux...
Revenir en haut Aller en bas
flûte harmonique



Messages : 154
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: Et si on reparlait d'un classement Unesco pour les orgues.   Jeu 11 Aoû - 20:08

Le choix du facteur tient parfois à peu de choses. Par exemple, c'est suite à un concert donné par Cochereau à Royan sur un orgue restauré par Boisseau (père) dont les chamades avaient bien plu au maître de NDP que ce dernier fut choisi pour la restauration après Hermann. Pourtant, a priori, Boisseau n'était pas forcément le mieux placé compte tenu de ses états de service!
Revenir en haut Aller en bas
hv



Messages : 96
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Re: Et si on reparlait d'un classement Unesco pour les orgues.   Jeu 11 Aoû - 21:36

Ah ! si tout pouvait être aussi simple aujourd'hui !... C'est peut être encore possible pour les plus grandes pointures (une poignée), mais sinon, tellement d'intervenants viennent le plus souvent polluer tel ou tel projet qu'assez souvent ce dernier s'endort. Si tout était parfait dans le meilleur des mondes, pour une construction, l'organiste titulaire (et uniquement lui, pas le prof du coin, les suppléants, le curé qui veut des chorals du cantor à la communion) discuterait de ses désirs avec un TC fonctionnaire et surtout avec le facteur (pourquoi pas un architecte). Ces trois 'ou quatre) personnes ayant déjà certainement des goûts différents, le tout dans la connaissance du cadre inflexible de l'enveloppe allouée... Et l'on obtiendrait un organiste heureux de son instrument, un facteur également satisfait (dans un cas contraire, il ne devait pas soumissionner) et un TC qui aurait fait son job d'intermédiaire administratif et de coordinateur sans plus.

Certaines fois, nous obtiendrions sans doutes des curiosités, mais à coup sûr des visions personnelles de l'instrument avec leurs différences et leur caractère propre, donc des instruments intéressants à découvrir.
Le prof d'orgue du coin a parfois (pas toujours) trop de poids, car l'idéal de tout prof est d'avoir dans son "aire de jeu" Very Happy un instrument de chaque type majeur pour pouvoir y former ses élèves. Erreur, la place du prof est dans son conservatoire, sur "son instrument" dont il aurait la responsabilité et la possibilité d'en faire ce qu'il veut suivant le budget que l'on voudrait bien lui donner. A t'on déjà vu un élève pianiste squatter un Steinway ou un Boesenderfer de concert d'une grande salle de concert pour y faire ses gammes ? Éventuellement pour y donner une audition.

Alors plutôt que de pinailler sur tel ou tel jeu (comme pour L'Alpe), essayez de vous faire une idée de votre composition idéale : essayez de faire une composition dans un cadre strict 20-25 jeux sur 2 claviers ou 3 et pédalier bien sûr (la taille des orgues majoritairement construits ces derniers temps) sans emprunts ni dédoublement (ça peut venir après) postez là, et vous verrez que chacun a une idée bien à lui de l'orgue... et c'est ça qui compte !
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Et si on reparlait d'un classement Unesco pour les orgues.   Jeu 11 Aoû - 23:04

Maintenant, on a plutôt tendance à évincer le titulaire de l'orgue (...Le vieux con qui fait suer le peuple et qui raconte des sornettes...) et faire une absence TOTALE de confiance envers le facteur d'orgue, INCAPABLE évidemment de connaitre son métier si le technicien ne lui dit pas de poëler les vis à la cire, à utiliser telle ou telle peau, tel outil ou tel marque de matériel.

C'est vrai que quand les clients nous font confiance, le travail est bien agréable... et curieusement le chantier arrive aussi à terme... Surprenant non?
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Et si on reparlait d'un classement Unesco pour les orgues.   Sam 13 Aoû - 8:48

hv a écrit:
Pour ce qui est de Guillou, il avait développé son projet d'orgue transportable en camion avec D. Birouste (non réalisé). Toutefois, D. Birouste a développé un concept "modulorgue" ... bref un orgue électronique avec quelques rangées de vrais tuyaux...

Birouste a fait avec son "modulorgue" a peu près la même chose que Thourel à Chateaufort en yvelines, c'est à dire refiler un orgue électronique basique, avec une providentielle sortie MIDI pour faire jouer une poignée de tuyaux qui représente environ 2% des sons qui sortent du biniou.
Faites le calcul: un visbhorn ou un ahlcount de base (pas cher), un sommier à électrosoupapes en contreplaqué et un ventilo (c'est lui le plus cher) directement branché dessus, un prestant à laukhuff prêt-à-servir... Et vous vendez ça pour moitié prix d'un vrai orgue à tuyaux à des gogo's qui croient avoir fait une vache de bonne affaire! Notez d'ailleurs que ce genre d'appareil est refilé dans les campagnes où les gens ne sont pas trop spécialistes du truc à tubes. Il paraît qu'ils ont eu du mal à trouver un organiste pour inaugurer la merveille de Chateaufort... Pourtant inaugurer un trois claviers de 50 jeux avec 32' et tout ça, on ne refuse pas.

Au fait... L'orgue variable de Guillou, il en est où? Les dernières nouvelles que j'en ai parlaient d'une inauguration en 2006? scratch
Revenir en haut Aller en bas
hv



Messages : 96
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Re: Et si on reparlait d'un classement Unesco pour les orgues.   Sam 13 Aoû - 13:59

L'OSV n'est pas encore réalisé. Une association montpelliéraine collecte des fonds pour sa construction qui a été confiée à Klais (tiens tiens encore un facteur étranger), il doit se composer d'une douzaine de compartiments mobiles totalement autonomes (vent, expression) qui comptent chacun 1 à 3 jeux. Le tout (devant entrer dans 2 containers) est commandé par une console baladeuse de 4 claviers. Si on regarde les dessins de Klais et les réalisations modulorgue de D.Birouste, ça se ressemble.
Ce projet est innovant et pour une fois, vraiment XXè siècle (ou XXIè). La spatialisation d'un orgue, comme on veut, ça c'est nouveau. De même que la plupart des jeux expressifs indépendamment les uns des autres, ça aussi c'est nouveau. Du coup on est pas très loin de la conception de l'orgue de Schoenberg qui, si il n'a pas composé pour orgue, avait un avis très intéressant sur le sujet : un instrument disposant de 5 ou 6 jeux (ou groupes ex : plein jeu) seulement mais chacun ayant son propre clavier, tous expressifs et ayant un ambitus de 7 octaves complètes (85 notes), on peut imaginer le doter d'octaves graves, aiguës et suppr. 8p et on obtient un sacré biniou ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Et si on reparlait d'un classement Unesco pour les orgues.   Sam 13 Aoû - 15:35

hv a écrit:
Ce projet est innovant et pour une fois, vraiment XXè siècle (ou XXIè). La spatialisation d'un orgue, comme on veut, ça c'est nouveau. De même que la plupart des jeux expressifs indépendamment les uns des autres, ça aussi c'est nouveau.

La spatialisation d'un orgue n'est vraiment chose nouvelle que depuis 1850 environ, avec l'application de la traction électrique (En France, Merklin, saint Nizier 1885 Lyon: un buffet sur la tribune Ouest, deux buffets de part et d'autre du choeur ainsi que deux consoles. A décharge: ces orgues ne sont pas sur roulettes, parce-qu'il y a plus de trois jeux dedans. Les boîtes expressives ont été généralisées depuis la même époque, et les orgues de théatre n'ont que des boîtes, spatialisées de chaque côté de la scène en général (années 1910-39)
Pour info, l'orgue de Levis saint Nom (inauguré en mai dernier) a un clavier de 4 jeux (un orgue coffre) qui lui est attaché, et qui peut jouer soit avec la console générale, avec sosténuto et toutim, soit tout seul comme un grand.

Citation :
ayant un ambitus de 7 octaves complètes (85 notes), on peut imaginer le doter d'octaves graves, aiguës et suppr. 8p et on obtient un sacré biniou !

Ouhh comme c'est nouveau! les orgues de Midmeer et Losh ont la plupart du temps un premier clavier de 85 notes (de C à C, il manque donc trois notes dans le bas pour faire l'ambitus du piano), ainsi sur le grand orgue d'Atlantic-city, le premier clavier a 85 notes, les deux suivants 73 et les quatres derniers ont 61 notes (années 30 toujours), et il y a 7 boîtes expressives si je me rappelle bien. L'orgue Dupré/Beuchet de Meudon a 73 notes à chaque clavier.

Alors des innovations comme celles proposées par l'OSV, ben c'en est pas vraiment au bout d'un siècle (de retard). Mais c'est l'intention qui compte. Surtout si ce sont les teutons qui bâtissent la bête. Les carillonneurs ont bâti depuis longtemps des carillons sur camion pour aller jouer partout, Cochereau avait un orgue en deux parties qu'il utilisait dans le même but... Tiens au fait, il est où celui-là (l'orgue pas PC)? study
Revenir en haut Aller en bas
flûte harmonique



Messages : 154
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: orgue portatif de PC   Sam 13 Aoû - 16:30

Revenir en haut Aller en bas
hv



Messages : 96
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Re: Et si on reparlait d'un classement Unesco pour les orgues.   Sam 13 Aoû - 17:07

Dans la spatialisation extrême ici proposée, ce qui est intéressant, c'est de pouvoir distribuer les plans comme bon le semble : imaginons dans une église, pouvoir poser les anches fortes ou chamades en fond de choeur, les gambes et célestes dans le triforium, le plenum sur la tribune, les basses profondes dans le transept... tout cela existe me direz vous... ce qui change c'est justement que si ça ne convient pas, on peut faire l'inverse, changer presque à l'infini... (c'est là je crois qu'est l'idée), on peut également le monter périodiquement dans des salles de concerts (ça ferait au moins un orgue de temps en temps et ça ne poserait pas de problèmes d'emplacement, de conception) ou en extérieur pour les grandes célébrations religieuses de plein air... (souvenez vous d'un certain mariage princier...)
Toutes ces interventions feraient du travail.... des heures d'accord, de manutention... et certainement de petites réparations... (un orgue qui bouge tout le temps ne vivra pas aussi longtemps qu'un instrument fixe mais cela entre bien dans la conception du tout jetable actuelle !) ; en somme un orgue très rentable pour le facteur qui n'arrêterai pas de travailler dessus en prenant une petite marge à chaque fois...
De plus, pour l'organiste qui n'en a jamais assez, il suffit de rajouter des modules et quelques boutons à la console.... sans revoir toute la structure interne !

Pour ce qui est des claviers à 85 notes, ce n'est certes pas révolutionnaire (cf. Puget orgue de salon pneumatique 1910 en vente sur le net...) mais avouons qu'en France ils ne sont pas légion !...

De même, l'OSV aurait une traction proportionnelle mise au point par Blancafort à Tenerife (orgue conception Guillou, encore un facteur étranger) et peaufinée à l'orgue de choeur de la Sagrada Familia : ça reste électrique mais c'est beaucoup plus cher !!!... avis aux amateurs...
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Et si on reparlait d'un classement Unesco pour les orgues.   Sam 13 Aoû - 17:30

Moi je crains une chose... l'OSV sera cher, trop cher. (Eltec ne fait pas cadeau de sa traction "proportionnelle", terme précis pour un fonctionnement qui ne l'est pas vraiment) et il coûtera cher à mettre en oeuvre. Qui en voudra? et pour quelles oeuvres?

Le faire jouer en plein air, n'y comptez pas, il faudrait 300 de pression pour qu'on entende un peu quelque chose. (aucun orgue de foire, qui joue dehors ne tourne en dessous de 250, généralement 400 ou 500mmCE), à cette pression, les pauvres soupapes de Eltec ne vont même plus bouger!
J'ai un peu l'impression que Dufour et ses Allen en location a encore de beaux jours devant lui. (Monaco: deux Allen et quelquechose comme 3000 Weff de son...)


Quant à l'orgue de Cochereau, je trouve amusant que ce soit un facteur d'orgue de Tourcoing qui le change d'église à Cannes (il reste dans la commune) comme s'il n'y avait personne de plus proche pour faire le boulot. Tourcoing/Cannes 1135 Km d'autoroute pas gratuites, soit 1000 euros à chaque voyage pour tout payer, autoroute, gazole, bouffe (12 heures de voyage...) et usure du véhicule... Il faudra qu'on m'explique un jour. Shocked
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Et si on reparlait d'un classement Unesco pour les orgues.   Lun 15 Aoû - 12:56

Hmmm vu qu'il est de bon ton de classer maintenant tout et n'importe quoi à l'UNESCO, pourquoi pas l'orgue. Mais j'ai du mal avec l'orgue français. D'abord, c'est quoi un orgue français: un style particulier?, la nationalité du facteur (exit Merklin le teuton Abbey l'anglais...) même s'il fait un simili baroque?, le lieu d'implantation? ... etc...

donc histoire de mettre en avant l'importance de l'orgue dans le patrimoine mondial (ne serait-ce que dans l'histoire de la musique), je pense qu'il conviendrait de faire une liste internationale. Après tout, l'orgue américain du début du XXè siècle ou l'orgue des pays bas du XVIIIème n'ont-ils pas autant apporté à l'histoire de la musique que celui de la cathédrale de Soissons?

Arrêtons le franco centrage, l'orgue est déjà un microcosme occidental si en plus on se limite à un seul style supposé représenter l'histoire de l'instrument....

Proposons donc une liste internationale! (ce qui préfigure d'encore plus belles prises de têtes et querelles de clochers)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et si on reparlait d'un classement Unesco pour les orgues.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et si on reparlait d'un classement Unesco pour les orgues.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Et si on reparlait d'un classement Unesco pour les orgues.
» UNESCO - Signez la pétition...Merci!
» Les compositeurs... votre classement personnel! (4)
» Mon classement Coaster & Park'n'Coaster
» classement chansons de l'album

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orgue Libre :: Les Orgues :: Orgue classique :: A tuyaux-
Sauter vers: