AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Choisir un premier orgue liturgique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
darinze



Messages : 823
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : Montpellier, Hérault

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Ven 30 Sep - 14:34

escolore, celui-ci a des claviers de 61 notes et un pédalier de 30, il intègre l'ampli, le bâti, le haut-parleur, le banc, le look, etc... mais ne propose qu'un set de sons (un seul orgue échantillonné donc) :


Mais ... 8200 euros neuf sur ce site... Je pourrais dire moi aussi "Cherchez l'erreur", mais... on se fatiguerait vite toi et moi, à se renvoyer la balle, et ce serait un débat au final assez stérile.

Je pense qu'on est tous d'accord, pour dire qu'aucun orgue électronique n'est parfait, exact ? Alors cherchons le meilleur compromis Wink qui de toutes façons, aura forcément des inconvénients Smile et ne sera jamais en rien comparable à un vrai orgue.

Olivier, il me semble qu'aujourd'hui la solution HW explose tout ce qui se fait dans le domaine électronique, et a relégué les "électroniums" à l'état d'antiquités et de dinosaures.
Ces orgues spécifiquement liturgiques ne proposent qu'un orgue, et un son très froid, très électronique.
De plus, cet orgue qui a ce son-là, n'existe pas en vrai, quelquepart dans une église du monde... c'est un son obtenu très artificiellement.
HW propose un son d'un réalisme inégalé, avec la vraie reverb de l'église et non une pauvre reverb électronique.
Il propose en outre de VRAIS orgues, des instruments qui existent vraiment dans la vraie vie ! Et il en propose des dizaines, aujourd'hui, c'est-à-dire des centaines demain, tous jouables sur un seul et même équipement.
Il est pas cher (comparé à un orgue électronique tout-en-un).
Il est évolutif : on peut commencer très petit (un seul clavier) et finir très grand (jusqu'à 9 claviers et deux pédaliers) sans jamais avoir remis en cause son investissement de départ, mais au contraire en l'ayant complété au fil du temps et de ses moyens. N'est-ce pas extraordinaire ?
Il sera meilleur demain qu'aujourd'hui : quand j'ai testé HW1 il y a cinq ans (c'est rien, 5 ans, c'était en 2007), les banques proposaient un sample par tuyau en 16 bits. Aujourd'hui, HW4 gère plusieurs samples pour une même note, afin d'accroître le réalisme des enregistrements, qui sont faits maintenant en 24, voire 32 bits. Demain, on aura droit à des samples différents, par jour de pluie, de vent, avec une église pleine, avec une église mi-vide, avec une église vide, de nuit, par temps de brouillard, etc.... juste parce que cela participera à un réalisme encore plus précis et des sensations différentes !
Il existe des tas de banques gratuites, et également des très bonnes à pas cher (40 euros - quarante euros - l'orgue de Pibrac).

Comment veux-tu qu'un "meuble", qu'un constructeur doit étudier pendant de longs mois, avant de le tester, avant de le construire, et de le vendre au final à un public somme toute restreint, donc à un prix forcément élevé, comment veux-tu que cela rivalise avec HW ?
Nous serions des millions d'organistes en demande dans le monde, il serait clair que des efforts seraient faits par les constructeurs, mais...
Revenir en haut Aller en bas
darinze



Messages : 823
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : Montpellier, Hérault

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Ven 30 Sep - 14:45

Citation :
pour une utilisation uniquement liturgique, il me semble que 2 claviers midi feraient l'affaire
simplement vu comme cela, je suis d'accord, mais... peux-tu me jurer-la-main-sur-le-coeur-craché-par-terre-croix-de-bois-crois-de-fer que tu ne t'intéresseras jamais à l'orgue hammond ou jazzy, que tu auras en plus, pour moins que le tiers du prix du Domus dont j'ai posté la photo au post précédent... ? rabbit
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Ven 30 Sep - 19:01

C'est très bien vos bidouillages avec des piles de claviers MIDI et un pédalier posé à l'arrache devant le bureau, mais vous avez loupé un petit détail...tout petit... Suspect

Un vrai orgue à tuyaux, (et sa copie en numérique) possède une géométrie du matériel qui correspond à des normes bien définies, comme la hauteur du banc, la position du pédalier par rapport aux touches du clavier, la position des claviers entre-eux... qui font que si vous prenez l'habitude de jouer sur un empilage de synthés (trop éloignés les uns des autres avec des bascules de touches trop courtes) et avec un pédalier pas centré (si vous avez 61 notes au manuel, vous devez avoir un pédalier de 32 marches, si vos claviers font 56 notes, c'est un pédalier de 30 marches...) Vous serez définitivement incapable de placer trois notes sur un vrai orgue (celui que l'organiste que vous visiterez vous invitera à essayer...) sans en mettre deux à côté. C'est ballot! alors que chez vous ça passait bien... Shocked

Quite à travailler avec du HW, autant récupérer pour 200 balles une console de viscount naze, ou pour 800 balles une vraie console d'orgue à tuyaux complète comme celle qui est partie cette semaine au "vide grenier". Au moins la position pour jouer sera la bonne.
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 573
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Ven 30 Sep - 19:20

darinze a écrit:
escolore, celui-ci a des claviers de 61 notes et un pédalier de 30, il intègre l'ampli, le bâti, le haut-parleur, le banc, le look, etc... mais ne propose qu'un set de sons (un seul orgue échantillonné donc) :


Mais ... 8200 euros neuf sur ce site... Je pourrais dire moi aussi "Cherchez l'erreur", mais... on se fatiguerait vite toi et moi, à se renvoyer la balle, et ce serait un débat au final assez stérile.

Et c'est là où on se demande: pour jouer quoi?
D'abord le Viscount cité en exemple n'a pas un pédalier de 30 mais de 32 notes ce qui est déjà mieux en rapport avec les claviers de 61.
C'est Widor qui a demandé de porter le pédalier à 32 au lieu de 30 (pourtant il n'utilise que le traditionnel ensemble claviers 54 et pédalier 30 dans sa fameuse toccata de la 5è.)
Le pédalier à 27 marches, c'était le plus courant dans les grands instruments au temps de JSB. A l'époque, 30 c'était exceptionnel en pays germanique.

Quant aux organistes de variété cités en référence, ils se contentent très souvent d'un tout petit pédalier.

Rien de stérile dans ce débat, seulement le désir de ne pas voir nos jeunes confrères abusés par des offres alléchantes qui se révèlent vite insuffisantes pour le travail ou l'exécution.
Revenir en haut Aller en bas
DGW

avatar

Messages : 404
Date d'inscription : 20/12/2009
Localisation : Lasalle en Cévennes

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Sam 1 Oct - 0:39



C'est marrant qu'en France, un pédalier qui servait beaucoup moins pouvait aussi être bien plus grand!
Revenir en haut Aller en bas
http://www.organologie.eu
pianomambo



Messages : 16
Date d'inscription : 15/08/2011

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Sam 1 Oct - 13:51

Chers tous,

j'ai fait un peu le tour des orgues 2 claviers + pédalier, compatibles midi.

Que choisiriez-vous :

- Ahlborn Hymnus IV
- Content D1130
- Viscount Jubilate 232
- GEM chorus III

Je les ai classés dans l'ordre de mes préférences mais franchement c'est un peu au hasard.
Comme les quatre se trouvent loin de mon domicile, je peux difficilement les essayer avant.

Pourriez-vous m'aider à y voir clair ?

Merci d'avance pour vos lumières.

Bien à vous,

Olivier

Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Sam 1 Oct - 14:43

J'ai eu le GEM Chorus III... au tout début des anées 90... Shocked

Je ne connais pas les autres, mais j'imagine qu'ils sont plus récents dans leur conception. Donc meilleurs à coup sûr que cet instrument qui figurait parmi les premières générations de numérique !
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 573
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Dim 2 Oct - 16:32

En numérique, les "moins pires" ce sont les "gros" Allen encore faut-il savoir que leur sonorité reste désagréable une fois passée l'impression fugace de somptuosité initiale...
Les psycho-acousticiens sont à même d'expliquer ce phénomène.
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Dim 2 Oct - 23:29

Pas besoin d'être psycho-accoustichien pour émettre un diagnostic:
J'ai trouvé ceci sur un forum d'orgue anglais
Citation :
The electronic organ is at best a CD, while a real pipe organ is a live Philharmonic concert. It can be a good representation of a great sound, but a pipe organ IS the great sound.

Ce qui est choquant sur un gros numérique, c'est que le son n'est pas en rapport avec avec la réalité. Pour utiliser valablement un orgue (réel) de 70 jeux, il faut une cathédrale, elle seule pourra absorber la puissance sonore et le spectre allant du 32' aux cymbales. Alors si on utilise un gros Allen (dans cette cathédrale) pour faire la même chose, on obtiendra un résultat "équivalent". Mais loger un Allen de 70 jeux dans une petite église comme Ecouis, il y a comme quelquechose qui cloche: Y aurait-on mis un vrai orgue de 70 jeux, avec 32' et chamades? Certainement pas. Alors il faut faire des compromis, sur la puissance des jeux, sur la spacialisation des sources sonores... Et on est plus du tout dans la réalité.
Quand on est dans une pièce de 20 m², on n'y met pas un numérium de 40 jeux... Dans ce cas de figure, un numérium de quatre jeux (à créer car il n'est pas commercialisé) fera parfaitement illusion, au bruit de la soufflerie près, avec un vrai orgue. Le principal problème est là.
(à Escolore: quand l'ADC6800 était à Toulon, il était réglé en dépit du bon sens, donc le jugement était encore plus faussé, avec des bourdons plus puissants que des anches...et autres abérrations d'harmonie: comment avoir une registration cohérente dans cette situation?) affraid
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 573
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Dim 2 Oct - 23:33

Il n'y a pas que les fff qui deviennent vite désagréables sur ce type d'o. mais même les ppp.
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Lun 3 Oct - 9:51

C'est tout à fait logique. Si on règle l'instrument (parce-qu'un Allen EST réglable) pour avoir un fff qui ne brise pas les vitres du salon, alors quand on ne met qu'un bourdon ou qu'une dulciane, on n'entend plus rien. C'est pour ça que c'est très difficile à règler correctement, surtout si la pièce est petite et le numérium "gros".
Le meilleur compromis que j'ai pu expérimenter est de se baser sur les jeux pp, de les faire sonner comme s'ils étaient vrais, en gardant à l'esprit qu'un orgue à tuyaux dans un salon est toujours trop fort...mais qu'on ne peut pas le diminuer sans risque pour l'harmonie. Après, si la balance entre les jeux est correctement faite, on obtient un comportement honorable de l'instrument. Mais attention au tutti, il ne faut pas rester devant les enceintes, comme d'ailleurs on ne resterait pas dans le buffet d'un grand orgue lors d'un fff.
Ensuite, il est de mauvaise habitude que les constructeurs composent leurs numériums avec des jeux glanés ici et là. Il n'y a pas d'unité de style, et l'instrument ressemble à un orgue qui aurait été modifié moulte fois. On peut trouver des fonds de Cavaillé (si ce terme veut dire quelque chose) voisinant des principaux de Holtkamp, des flûtes de Skinner, et des anches hollandaises. Et ça c'est vraiment pas beau. En ce sens, Hauptwerk permet de ne jouer qu'un seul orgue, l'unité de style est alors correcte, à condition de ne pas rajouter de jeux exterieurs genre "contre-bombarde à saint étienne de Caen" ou de modifier le diapason des orgues échantillonnées (Saint maximin à a=440 et tempéramment égal...) What a Face
Revenir en haut Aller en bas
pianomambo



Messages : 16
Date d'inscription : 15/08/2011

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Lun 3 Oct - 10:01

Tout cela est bien beau, mais ça ne m'aide pas beaucoup dans mon choix.

Les quatre marques citées se valent-elles ? Sachant que je risque de passer sous Hauptwerk, la qualité des claviers est-elle identique ? Sont-ils en vrai bois ou en agglo ? Il me semble que le Ahlborn, bien qu'ancien, est le plus prometteur du point de vue de la qualité des matériaux et de l'amplification. Et que GEM est hors course. Et enfin que le Viscount est en agglo. Mais bon, comme critère de choix, c'est plutôt ténu.

Bien à vous,

Olivier
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 573
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Lun 3 Oct - 11:57

Il semblerait qu'à instrument "kleenex" comme tout orgue électronique, numérique, etc. les matériaux qui conviennent le mieux soient les plastiques divers, bois reconstitués, tubes métalliques etc.
Ce serait quand même dommage de faire appel à des bois d'ébénisterie de qualité pour contenir des engins à jeter plus ou moins longtemps après usage!
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Lun 3 Oct - 13:45

Richaud a écrit:
Citation :
The electronic organ is at best a CD, while a real pipe organ is a live Philharmonic concert. It can be a good representation of a great sound, but a pipe organ IS the great sound.

On peut dire la même chose de tous les instruments : quelle que soit la qualité d'une chaîne hifi, elle ne peut retranscrire l'émotion de l'exécution en direct d'une oeuvre musicale. L'émotion de l'artiste, mais aussi l'émotion de l'instrument, tant il est vrai qu'aucune méthode de numérisation actuelle (y compris le fabuleux DSD très proche de la chaleur des anciens 33 tours) ne parvient à faire complètement oublier l'original ; et quelque part, ce n'est pas plus mal !

Maintenant, quand on est limité à de l'orgue en intérieur, est-ce vraiment la panacée que d'écouter un orgue de salon ? Quand je vais chez mon professeur (3 à 5 fois par an...) et que je joue sur son orgue II/P à deux jeux, je ne ressens pas grand chose. C'est un orgue d'étude, c'est clair, il n'est pas fait pour produire un récital. J'ai beaucoup plus de plaisir à écouter mon installation Hauptwerk, ou bien sûr d'assister à un récital in situ...

Une solution type Hauptwerk a cet avantage de permettre de jouer des registres qui ne peuvent exister sur un instrument à tuyaux à usage domestique. Cela peut compenser bien des manques par ailleurs !

Richaud a écrit:
Quand on est dans une pièce de 20 m², on n'y met pas un numérium de 40 jeux... Dans ce cas de figure, un numérium de quatre jeux (à créer car il n'est pas commercialisé) fera parfaitement illusion, au bruit de la soufflerie près, avec un vrai orgue. Le principal problème est là.

Le bruit de la soufflerie est présent chez Hautpwerk, de la même façon que le bruit des touches ou des registres quand ils sont actionnés... clown

Plus sérieusement, pour celui ou celle qui est vraiment chevronné, il y a des possibilités partielles d'harmonisation sur Hauptwerk : il est possible de jouer sur le niveau sonore, mais aussi (sauf erreur de ma part) sur le hauteur du son, et ce, tuyau par tuyau. Honnêtement, je n'ai pas essayé (cela me passe largement par-dessus la tête...), mais j'imagine que cela permet de vraiment bien adapter l'instrument au local dans lequel il est placé, qu'il mesure 20 M² ou plus...

D'ailleurs, un élément flagrant est la différence de rendu quand je joue au casque, ou sur mes enceintes : le son est parfait dans le premier cas (hormis naturellement les graves qui ne peuvent pas être restitués correctement dans une solution de ce type), et médiocre sur des enceintes (car l'acoustique de la pièce n'est pas prise en compte dans le reproduction sonore); le seul avantage en ce qui me concerne, pour les enceintes, est de pleinement ressentir la sensation physiologique liée aux graves, du fait du travail effectué par le caisson de basses.

Il y aurait peut-être un créneau dans l'harmonisation (à domicile) d'un système Hauptwerk, à défaut de développer des solutions automatisées de calibrage comme cela existe pour le Home Cinéma.

Citation :
En ce sens, Hauptwerk permet de ne jouer qu'un seul orgue, l'unité de style est alors correcte, à condition de ne pas rajouter de jeux exterieurs genre "contre-bombarde à saint étienne de Caen" ou de modifier le diapason des orgues échantillonnées (Saint maximin à a=440 et tempéramment égal...) What a Face

C'est là l'inconvénient d'avoir un système ouvert qui permet de nombreux choix. Dans le cas de Caen, la solution est simple : ne pas engager la contrebombarde ! Dans celui de Saint-Maximin, il suffit de rester sur le tempérament d'origine... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Lun 3 Oct - 13:57

escolore a écrit:
Il semblerait qu'à instrument "kleenex" comme tout orgue électronique, numérique, etc. les matériaux qui conviennent le mieux soient les plastiques divers, bois reconstitués, tubes métalliques etc.
Ce serait quand même dommage de faire appel à des bois d'ébénisterie de qualité pour contenir des engins à jeter plus ou moins longtemps après usage!

On peut trouver aussi des matériaux d'excellente qualité si on le souhaite, et si... on en a les moyens.

UHT produit des claviers Midi d'excellente qualité (et tout en bois); Laukhuff et Heuss peuvent produire de vrais claviers sur demande...



... qu'ils peuvent Midifier (eux-mêmes ou par l'intermédiaire d'autres sociétés) et bien sûr inclure dans des buffets en bois massif qu'ils réaliseront eux-mêmes.

Mais on n'est plus du tout dans les mêmes budgets ! affraid

Un exemple (que j'aime beaucoup personnellement) de claviers UHT + buffet réalisé par un ébeniste hollandais sur le modèle d'Arnstadt :

Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Lun 3 Oct - 19:29

Pat17 a écrit:
On peut trouver aussi des matériaux d'excellente qualité si on le souhaite, et si... on en a les moyens.
UHT produit des claviers Midi d'excellente qualité (et tout en bois); Laukhuff et Heuss peuvent produire de vrais claviers sur demande...
Mais on n'est plus du tout dans les mêmes budgets ! affraid

Laukhuff peut aussi fournir la console complète, bâtie sur plans, mais pour une console mobile à 5 claviers et 128 tirants électromécaniques équipée avec combi et tout et tout, il faut compter aux environs de 100 000 euros. A ce prix là, elle peut être une copie de saint eustache ou de NDP. A comparer avec le prix d'un Allen, utilisant du matériel équivalent. Mais le but du topic n'est pas là.

Citation :
Les quatre marques citées se valent-elles ? Sachant que je risque de passer sous Hauptwerk, la qualité des claviers est-elle identique ? Sont-ils en vrai bois ou en agglo ?

Oui, les 4 marques se valent, la qualité des claviers est sensiblement la même (elle est globalement mauvaise...), ce sont des claviers en plastique (dedans) avec des bascules courtes et des contacts en caoutchouc style télécommande de télé. Mais avec un budget "standard", pas la peine de faire le difficile. Et vous pourrez même y jouer la deuxième symphonie de Dupré ou l'intégrale de Jeanne Demmessieux. Ce qui importe avant tout, c'est que les claviers et le pédalier soient à la bonne place, pas une bidouille avec deux tréteaux. Pas de risque de se tromper.
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Lun 3 Oct - 19:40

Richaud a écrit:
Laukhuff peut aussi fournir la console complète, bâtie sur plans, mais pour une console mobile à 5 claviers et 128 tirants électromécaniques équipée avec combi et tout et tout, il faut compter aux environs de 100 000 euros. A ce prix là, elle peut être une copie de saint eustache ou de NDP. A comparer avec le prix d'un Allen, utilisant du matériel équivalent. Mais le but du topic n'est pas là.

Le but du topic n'est effectivement pas là, d'autant que l'on peut trouver des solutions qui sont nettement moins chères que celles que vous annoncez, chez ces deux fabricants. Il suffit d'être plus raisonnable sur ses demandes...
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 573
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Lun 3 Oct - 20:12

Pat17 a écrit:


On peut dire la même chose de tous les instruments : quelle que soit la qualité d'une chaîne hifi, elle ne peut retranscrire l'émotion de l'exécution en direct d'une oeuvre musicale.


En effet, il en va des CD comme des o. numériques.
Réecoutant le fameux "magnificathy" de Cathy Berberian en vinyle après l'avoir écouté en CD il m"est apparu qu'il contenait bien autre chose en plus.

Par contre, tous les instruments ne sont pas faits pour être jetés après usage comme le sont les instruments numériques.
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Mar 4 Oct - 9:51

Pat17 a écrit:
Quand je vais chez mon professeur (3 à 5 fois par an...) et que je joue sur son orgue II/P à deux jeux, je ne ressens pas grand chose. C'est un orgue d'étude, c'est clair, il n'est pas fait pour produire un récital. J'ai beaucoup plus de plaisir à écouter mon installation Hauptwerk, ou bien sûr d'assister à un récital in situ...

Une solution type Hauptwerk a cet avantage de permettre de jouer des registres qui ne peuvent exister sur un instrument à tuyaux à usage domestique. Cela peut compenser bien des manques par ailleurs !

On tombe alors dans le syndrome du simulateur de vol... On peut faire plein d'accrobaties invraissemblables, alors que dans la réalité, on aurait rendu son déjeuner au premier looping, son estomac au second et le fondement aurait lâché au cinquième himmelmann.
Vouloir s'échapper de la réalité est un choix, pas toujours volontaire: moi-même je travaille sur un gros Allen, dans une grande pièce sans aucun voisin, mais rien ne remplace l'instrument réel, j'ai les mêmes sensations (ou absence de...) que vous, mais dans l'autre sens. La taille de l'instrument (qui a son importance) y est peut-être pour quelquechose. Si on parcourt le net au sujet d'hauptwerk, on se rend vite compte que les projets sont tous plus mégalo les uns que les autres, et les orgues à 4 ou 5 claviers y sont bien plus nombreux que dans la réalité à tuyaux. Alors quand on arrive sur une tribune avec un orgue à deux claviers et 20 jeux, on retombe sur terre et on déchante à plein tubes. Hauptwerk serait alors un exutoire aux fantasmes? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Mar 4 Oct - 10:01

escolore a écrit:
Réecoutant le fameux "magnificathy" de Cathy Berberian en vinyle après l'avoir écouté en CD il m"est apparu qu'il contenait bien autre chose en plus.

Evidemment! Le CD a une vitesse d'échantillonnage de 44 Khz, c'est à dire qu'il n'est pas capable de restituer des sons de plus de 22Khz et à cette fréquence, la distorsion atteint 50%. Globalement, si on écoute un orgue en CD, on ne peut pas restituer les harmoniques correctes d'un jeu au dessus du 4'. Alors le CD est bien pour écouter des fonds de 8' anglais ou américains, mais certainement pas de restituer des anches ou des mixtures en toute vérité.
Les enregistrements de Cochereau à NDP sont excellents sur vinyle (rajouter des enceintes Quad 2905...J'vous dis pas!...) mais complètement plats si on écoute le même en CD.
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Mar 4 Oct - 10:25

Richaud a écrit:
On tombe alors dans le syndrome du simulateur de vol... On peut faire plein d'accrobaties invraissemblables, alors que dans la réalité, on aurait rendu son déjeuner au premier looping, son estomac au second et le fondement aurait lâché au cinquième himmelmann.

Si l'on reprend votre exemple, rien n'empêche de reproduire un vol normal sur un simulateur de vol...

Ne jugez pas l'outil par ses performances extrêmes, mais par ce qu'il est capable de faire quand il est utilisé raisonnablement (ce que j'exposais en filigrane sur le tempérament égal sur Saint-Maximin ou l'utilisation de la contre-bombarde sur l'ACC de Caen). Wink

Citation :
Vouloir s'échapper de la réalité est un choix, pas toujours volontaire: moi-même je travaille sur un gros Allen, dans une grande pièce sans aucun voisin, mais rien ne remplace l'instrument réel, j'ai les mêmes sensations (ou absence de...) que vous, mais dans l'autre sens. La taille de l'instrument (qui a son importance) y est peut-être pour quelquechose.


Dans mon cas, je n'ai pas le choix. Il n'y a pas d'orgue à moins de 700 kms de chez moi... et il faut franchir une frontière pour y accéder (à supposer d'ailleurs que l'accès en soit libre). Donc je ne cherche pas à m'échapper de la réalité, mais bien de trouver une solution qui me permette de jouer dans les conditions les moins mauvaises possibles.

Citation :
Si on parcourt le net au sujet d'hauptwerk, on se rend vite compte que les projets sont tous plus mégalo les uns que les autres, et les orgues à 4 ou 5 claviers y sont bien plus nombreux que dans la réalité à tuyaux. Alors quand on arrive sur une tribune avec un orgue à deux claviers et 20 jeux, on retombe sur terre et on déchante à plein tubes. Hauptwerk serait alors un exutoire aux fantasmes? scratch

Ne généralisez pas à outrance... Les projets que vous avez vu ne reflètent pas forcément la taille moyenne des installations Hauptwerk. Beaucoup par exemple utilisent une console à deux claviers (Johannus ou autre), qu'il relient à leur ordinateur par l'interface Midi. Ces installations ne sont pas sur le net pour la simple raison qu'elles ne présentent aucun caractère particulier justifiant de leur mise en avant.

Si d'ailleurs j'ai mis ma propre console en ligne (sur ce même forum), c'est tout simplement parce qu'elle a cette particularité de se situer dans un lieu où l'installation d'un orgue ne va pas de soi !

A propos, voyez-vous quelque chose de "mégalo" ou d'"exutoire aux fantasmes" dans mon projet ? clown

Richaud a écrit:
Evidemment! Le CD a une vitesse d'échantillonnage de 44 Khz, c'est à dire qu'il n'est pas capable de restituer des sons de plus de 22Khz et à cette fréquence, la distorsion atteint 50%. Globalement, si on écoute un orgue en CD, on ne peut pas restituer les harmoniques correctes d'un jeu au dessus du 4'. Alors le CD est bien pour écouter des fonds de 8' anglais ou américains, mais certainement pas de restituer des anches ou des mixtures en toute vérité.

Avez-vous essayé le SACD ?
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Mar 4 Oct - 11:31

il y a évidemment une part de fantasme dans l'utilisation d'HW. C'est un moyen d'accéder presque pour du vrai à des instruments inaccessibles pour les amateurs (et parfois même pour les pro) pour diverses raisons. Comme Pat, je dirai qu'HW peut faire le pire, mais c'est comme juger de l'intérêt d'une voiture sur le seul critère des accidents de la route... C'est un outil, après l'utilisateur fait ce qu'il veut des possibilités offertes.
Concernant le grobillissime des consoles (souvent anglo saxonnes d'ailleurs), avec un max de knobs et de manuals, il est réel, mais de toute façon une solution HW maximisera toujours le nombre de claviers pour la bonne et simple raison que ça reste plus pratique à utiliser pour compenser l'ergonomie parfois douteuse de la console.
Un point où je suis d'accord est la fixation comme vitrine marketing d'HW sur des gros instruments (impossible à charger sans avoir 16 GO de ram voire plus ^^), alors que des 30 jeux bien défini, à prix raisonnable, avec belles qualité (loops, relâchements multiples, avec et sans reverb naturelle....) sur II+P serait un cœur de marché efficace. Mais ça fait moins "bander" qu'un 90 jeux V+P c'est sûr. Mais je ne suis pas responsable de la com' HW Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Mar 4 Oct - 13:19

dulciane a écrit:
alors que des 30 jeux bien défini, à prix raisonnable, avec belles qualité (loops, relâchements multiples, avec et sans reverb naturelle....) sur II+P serait un cœur de marché efficace. Mais ça fait moins "bander" qu'un 90 jeux V+P c'est sûr. Mais je ne suis pas responsable de la com' HW Very Happy

Ils font moins sensation, bien sûr, mais ils existent : voyez les Velesovo ou Saint-Michel-en-Thiérache, qui tournent entre 30 et 40 jeux, sont relativement modestes en termes de RAM nécessaire et assez doux au niveau financier...

C'est clair aussi qu'ils sont relativement peu nombreux dans l'ensemble... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Mar 4 Oct - 15:31

j'ai le velesovo de démo (10 jeux II+P) que j'aime bien, vous avez acheté le set? j'hésite car je ne sais pas trop ce que donnent les anches. Mais il me plaît bien a priori.
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Mar 4 Oct - 16:21

dulciane a écrit:
j'ai le velesovo de démo (10 jeux II+P) que j'aime bien, vous avez acheté le set? j'hésite car je ne sais pas trop ce que donnent les anches. Mais il me plaît bien a priori.

Non je ne l'ai pas acheté, car il aurait fait doublon : il aurait eu un peu de mal à trouver sa place entre Anloo (un autre instrument assez abordable) et le Hinsz de Kampen (à l'inverse un instrument vorace en ressources.... et très cher). Mais j'ai aussi téléchargé la version de démo qui m'a franchement séduit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Choisir un premier orgue liturgique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Choisir un premier orgue liturgique
» Achat pour une paroisse - conseils ?
» L’école française d’orgue
» quel mpc choisir ?
» L'école d'orgue française au XVIIème et au XVIIIème siècle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orgue Libre :: Les Orgues :: Orgue classique :: Numériques / Analogiques / Virtuels-
Sauter vers: