AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Choisir un premier orgue liturgique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
darinze



Messages : 823
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : Montpellier, Hérault

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Jeu 6 Oct - 16:44

C'est surtout que si on se fie à la pub pour se faire une idée du produit... c'est rare que Renault base sa pub pour la Megane sur le modèle 1.6e de 70ch sans vitres électriques. C'est plutôt la RS qu'on va voir sur l'image, avec ses jantes, ses becquets, spoilers et autres! C'est donc très logiquement que MDA, en ce qui concerne HW, axe sa com' sur les grosses configs de folie, parce que ce sont elles qui vont faire rêver le musicien, et c'est sur le rêve qu'elle procure aux consommateurs que la pub fait son beurre (comme les hommes politiques, d'ailleurs, mais ici, on n'est pas au Café du Commerce). C'est pas un dix jeux sur II+P qui fait rêver l'organiste!

Par contre la remarque de Richaud m'émeut:
Citation :
Le CD (...) n'est pas capable de restituer des sons de plus de 22Khz
... que l'oreille humaine de toutes façons ne percevrait pas, ou j'me goure ?

Cela dit, pour ma part, je ne pense pas que ce soit la technologie de l'échantillonnage qui pose problème, mais plutôt celle de la restitution. C'est à partir des baffles que ça merde.
Il est de plus en plus admis que nous ne percevons pas les sons uniquement par l'oreille, mais par une foultitude d'autres capteurs: la peau, les os pour ne citer que les deux plus importants. Or les baffles ne restituent que les fréquences perçues par les oreilles... les vibrations du sol, ressenties par le squelette, et peut-être des fréquences inaudibles perçues par la peau, manquent cruellement quand on écoute la chaîne hifi. Je suis d'ailleurs persuadé que dans un peu moins que pas longtemps, il va y a avoir une révolution de ce côté-là. Le baffle est je crois, l'élément de la chaîne hifi qui a connu le moins d'évolution depuis ses débuts, cela ne saurait durer.

Cela dit, je reste persuadé qu'HW est une révolution. Une vraie révolution, qui bouleverse pas mal de choses et a fait voler en éclats pas mal de cloisons jusque-là hermétiques.
Déjà, qui fait venir un instrument de cathédrale dans un salon. Bon, avec plus ou moins de bonheur, mais le résultat est là, on n'a plus besoin en plein hiver, à 10h du soir, de chausser les moufles et enfiler le bonnet de laine (et pas d'Allen), sortir, quérir les souffleurs, aller à l'église, et mettre en branle le bazar : désormais, on bosse ses sonates en trio en charentaises et calecif de nuit, chez soi, bien tranquilou.
Ensuite, pour la première fois dans l'histoire de la musique, on a dissocié l'instrument du son qu'il produit. Séparé le matériel (les claviers) du système de production du son (l'ordinateur). Cela n'est jamais arrivé dans l'histoire de l'instrument de musique, jamais. Chaque instrument jusqu'à ce jour, est né et a été vendu avec son propre son et ne pouvait en changer, à moins de changer d'instrument. Seuls le synthé et la guitare électrique étaient capables d'avoir des voix polymorphes. Avec l'échantillonnage sur ordinateur, et plus précisément avec HW, on achète séparément les claviers, et les orgues. Comme si, dans le domaine automobile, on avait aujourd'hui la possibilité de se fabriquer la voiture de ses rêves, en choisissant la carrosserie chez Renault, le moteur chez Ferrari et les pneus chez Porsche...
Et pour quoi, 3.500 euros à peine - moins que le prix d'une guitare de grand luxe style Gibson Les Paul - on a Saint-Maximin à la maison! Car une idée elle aussi révolutionnaire, née avec l'Internet, est arrivée avec HW : l'open source. Désormais, n'importe qui, toi, moi, vous, eux et même Benoit XVI si ça lui chante, peut se procurer un système d'enregistrement, aller dans une église, sampler un orgue, et proposer la banque gratos sur le net. Peu importe à ce moment si la qualité est là ou pas, ce qui est important dans cette affaire, c'est qu'on s'est affranchis des systèmes propriétaires et fermés des grands constructeurs... Jiri Zurek a je suis sûr, beaucoup moins de moyens qu'un ingénieur chez Monarke, il fait pourtant aujourd'hui les banques qui comptent parmi les meilleures du marché.
Oui, vraiment, y a eu un avant, et y aura un après... et le copinage tout récent de l'informatique et de la musique a déclenché un bouleversement inouï, qui s'étend de la chute des préhistoriques et mastodontesques maisons de disques, jusqu'à l'arrivée du home studio chez le petit DJ de douze ans de la maison du coin. Et entre ces deux extrêmes, l'organiste lambda peut disposer des meilleurs orgues du monde chez lui, sans devoir s'endetter sur quarante générations ni devoir habiter une basilique. Et accessoirement, comme Pat17, en étant entouré de gens à priori euh.... pas fanas de l'instrument Smile

Seulement, bien sûr, HW ne sera jamais un vrai orgue à tuyau. Une fois admis cela, il faut bien reconnaître qu'il a permis d'exploser pas mal de barrières qui jusque-là, confinaient l'orgue dans une niche surprotégée. Pour ma part, je trouve que c'est pas plus mal.
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Jeu 6 Oct - 20:34

darinze a écrit:
Par contre la remarque de Richaud m'émeut:
Citation :
Le CD (...) n'est pas capable de restituer des sons de plus de 22Khz
... que l'oreille humaine de toutes façons ne percevrait pas, ou j'me goure ?

Non, tu as parfaitement raison. Deja, je ne pense pas que beaucoup d'entre nous, qui avons depasse la quarantaine, pouvons encore entendre toute la plage de frequences comprise entre 20 et 20.000 Hz, pourtant standard en matiere de materiel hifi.

Citation :
Or les baffles ne restituent que les fréquences perçues par les oreilles... les vibrations du sol, ressenties par le squelette, et peut-être des fréquences inaudibles perçues par la peau, manquent cruellement quand on écoute la chaîne hifi.

Sauf que... si tu as une chaine home cinema, ou si tu es audiophile/idiophile, il est fort probable que tu auras un caisson de basse. Il ne descendra pas forcement jusqu'au 13 ou 17 Hz de certains registres (que de toute facon personne ne peut entendre) mais par la vibration de ses membranes surdimensionnees il pourra recreer au moins partiellement la sensation physiologique que ressentent tes tripes en face d'un instrument avec des vrais tuyaux.

Je considere sur mon systeme que le casque est meilleur que mes enceintes. Mais il m'arrive de brancher la chaine uniquement pour avoir les vibrations du caisson de basses quand je joue au pedalier...

Citation :
Seulement, bien sûr, HW ne sera jamais un vrai orgue à tuyau. Une fois admis cela, il faut bien reconnaître qu'il a permis d'exploser pas mal de barrières qui jusque-là, confinaient l'orgue dans une niche surprotégée. Pour ma part, je trouve que c'est pas plus mal.

Je pense que personne de sense pourra considerer un ensemble Hauptwerk comme equivalent (et encore moins meilleur) qu'un orgue a tuyaux. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Jeu 6 Oct - 21:02

darinze a écrit:
Par contre la remarque de Richaud m'émeut:
Citation :
Le CD (...) n'est pas capable de restituer des sons de plus de 22Khz
... que l'oreille humaine de toutes façons ne percevrait pas, ou j'me goure ?

Cela dit, pour ma part, je ne pense pas que ce soit la technologie de l'échantillonnage qui pose problème, mais plutôt celle de la restitution. C'est à partir des baffles que ça merde.


Ben mince! Il y a encore de la pédagogie à faire...
D'abord, c'est vrai qu'une très bonne oreille, de moins de 40 ans est capable d'entendre correctement des son jusqu'à 20kHz, grand maximum. Vers 50 ans, elle s'arrête à 18k et ainsi de suite. Mais il existe des gens de 20 ans qui plafonnent à 16k (des joueurs ou amateurs de batterie ou autre métal).

Maintenant, qu'entends-on par un son de 20kHz: il s'agit d'une sinusoïde, donc une fréquence unique et pure, qui n'existe pas dans la réalité. Il s'agit d'un son qui ne possède qu'une fondamentale et aucune harmonique.

Dans un son normal, si on change le dosage des harmoniques (qui sont les multiples de la fréquence fondamentale: 2x, 3x, 4x, 5x, 6x, 7x, 8x, 9x, soit pour un jeu de montre 8' (fondamentale) l'octave 4' ou prestant, la quinte 2'2/3, la superoctave 2' ou doublette, la Tierce 1'3/5, la superquinte 1'1/3 ou larigot, la septième 1'1/7, l'octave de doublette 1' ou Sifflet, la neuvième 8/9'.) on ne change pas la hauteur de la note, mais le timbre de la note. Il n'y a pas de différence de fréquence entre un bourdon, une gambe, un principal, une flûte, une clarinette, une trompette... mais seulement une différence de dosage des harmoniques.

Donc, si on veut écouter un orgue en coupant les fréquences aigües à 22 khz, il faut limiter les fréquences fondamentales à une valeur telle que les harmoniques ne sont pas altérées par la coupure haute. si on a 8 rangs d'harmoniques, ce qui n'est pas beaucoup, on est limité à 22 000 / 9 = 2444 Hz, ce qui n'est vraiment pas beaucoup! Toutes les notes que l'on jouera qui dépasseront cette limite de 2444 Hz ne ressembleront pas vraiment à l'original, et quand on est au dessus de la doublette ou du piccolo, on ne sait plus si c'est une flûte ou une gambe: c'est tout rendu pareil.

Dans un système de restitution audiophile sérieux, on restitue aux haut-parleurs des fréquences jusqu'à 100 KHz (avec des tweeters à ruban) ce qui donne une limite de distortion à 11 Khz de fondamentale... C'est autre chose!

Maintenant pour vos enceintes qui merdent, faites l'investissement d'une paire de QUAD 2905, vous saurez ce qu'une enceinte parfaite a dans le ventre, et vous irez pleurer sur vos caisses à HP. Eventuellement, pour l'orgue uniquement, rajoutez un caisson d'hyper-basses de 2 à 25 Hz, vous permettant d'écouter les résultantes sur les 32'. Vous pouvez opter pour un caisson Rotary subwoofer, calé dans la porte de la salle de bains.
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Ven 7 Oct - 2:09

à 8900 euros la paire d'enceinte... geek
bon ça reste moins cher que de construire Saint Maximin Wink
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Ven 7 Oct - 9:03

dulciane a écrit:
à 8900 euros la paire d'enceinte... geek
bon ça reste moins cher que de construire Saint Maximin Wink

Allez voir le prix du Rotary et vous verrez que 8900 euros ce n'est pas grand chose... affraid

Ceci etant je n'aime pas le son des Quad, mais ca me fait plaisir que l'on parle ESL : mes enceintes sont des Martin Logan et mon casque est un STAX. Tous electrostatiques.... et le casque peut reproduire en theorie une plage comprise du 7 a 41000 Hz (spec ici : http://www.stax.co.jp/Export/SRS4040II.html ).


Dernière édition par Pat17 le Ven 7 Oct - 10:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Ven 7 Oct - 9:37

Etonnant que le son des enceintes électrostatiques ne vous convienne pas... Mais que le casque et les enceintes électrostatiques vous convienne.... Ah la subjectivité des sons.

C'est vrai que le casque (même à 2500 balles) c'est bien pour les oreilles mais hélas ça n'a rien à voir avec la réalité.
Quand on est en présence d'un VRAI orgue, chaque note jouée sur des jeux de fonds de 16' ou de 32' fait entrer l'environnement en vibration, ça va du sol de la tribune aux parois du buffet, en passant par... les personnes présentes sans oublier les mètres cube de la nef.
Pour restituer ces phénomènes avec un numérium, il ne faut pas lésiner sur la surface des HP et la puissance passée dedans. Et là, des enceintes Quad (8000 €) ou Logan (18000 €) ne suffisent pas. Attention aux voisins s'il y en a, il faut qu'ils aiment l'orgue. Si en plus vous installez un Rotary à la place de la porte des chiottes, il va peut-être y avoir des bulles douteuses dans ceux des autres occupants... What a Face

Sur ce, on est vraiment éloigné d'un premier orgue liturgique! Parce-que pour l'instant, le conseil c'est d'acheter un grand chateau en rase campagne (1 000 000 €), installer les tréteaux et le système hauptwerk, avec claviers plastique plaqué bois (5 000 €), installer le système de son avec la totale (45 000 €) brancher les prises... et déchiffrer les petits préludes de Bach, les messes de Couperin ou le Coucou de Daquin. geek
Ca fait cher la note, mais le baron de l'espée avait bien un vrai Cavaillé de 75 jeux dans son chateau d'Illbarritz. Et chez Ladach en ce moment, il y a un orgue à trois claviers de 50 jeux pour 149 000 euros: un vrai, sans prise casque.
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Ven 7 Oct - 10:33

Richaud a écrit:
Etonnant que le son des enceintes électrostatiques ne vous convienne pas... Mais que le casque et les enceintes électrostatiques vous convienne.... Ah la subjectivité des sons.

Qui a dit que je n'aimais pas le son des electro-statiques ? Shocked

Ce que je n'apprecie pas, c'est le son Quad, ou plus exactement la version Quad de la technologie electrostatique... car pour le reste, comme vous le soulignez, je n'ai que cette solution audio chez moi. Mais comme vous le mentionnez, il s'agit d'un choix ou plus exactement d'un gout purement subjectif.

Citation :
C'est vrai que le casque (même à 2500 balles) c'est bien pour les oreilles mais hélas ça n'a rien à voir avec la réalité.

Il faut toujours que vous exageriez... Je l'ai paye beaucoup moins que cela, mais il est vrai que je ne l'ai pas achete en France, ou les prix en matiere de hifi sont souvent prohibitifs...

Et dans l'ensemble, cela reste la solution la moins chere (et de loin) pour beneficier d'une gamme de frequences aussi etendue.

Citation :
Quand on est en présence d'un VRAI orgue, chaque note jouée sur des jeux de fonds de 16' ou de 32' fait entrer l'environnement en vibration, ça va du sol de la tribune aux parois du buffet, en passant par... les personnes présentes sans oublier les mètres cube de la nef.

Ce qui est pris en compte (au moins partiellement) lors de la numerisation d'un instrument... la captation n'etant pas faite en chambre sourde mais in situ.

Citation :
Pour restituer ces phénomènes avec un numérium, il ne faut pas lésiner sur la surface des HP et la puissance passée dedans. Et là, des enceintes Quad (8000 €) ou Logan (18000 €) ne suffisent pas. Attention aux voisins s'il y en a, il faut qu'ils aiment l'orgue. Si en plus vous installez un Rotary à la place de la porte des chiottes, il va peut-être y avoir des bulles douteuses dans ceux des autres occupants... What a Face

Il faut toujours que vous exageriez (bis). 18000 euros pour des logans (des CLX j'imagine), je n'aurais meme pas la place de les installer chez moi, a supposer meme que j'en aie les moyens...

Mon installation complete Martin Logan (5 enceintes + caisson) est bien moins chere que la seule paire de Quad ! Laughing

Et je ne pense pas que les ESL soient la seule solution en la matiere. J'ai choisi cette solution parce que leur sonorite chaleureuse est tres a l'aise avec les voix, les instruments a vent... et accesoirement l'orgue ; ces types de musique ressortent tres bien dessus (les concertos de Bach d'apres Vivaldi faisaient partie des disques utilises pour m'aider dans mon choix), mais je n'aurais pas la pretention d'affirmer que certains HP ne pourraient pas faire aussi bien, voire mieux. Car l'un des inconvenients majeurs de cette techno reste la relative faiblesse dans la dynamique, parfois prejudiciable pour certaines pieces de notre instrument favori.
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Ven 7 Oct - 14:57

18000 euros la Logan. ça fait cher la voiture non?

lol!
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Ven 7 Oct - 18:45

dulciane a écrit:
18000 euros la Logan. ça fait cher la voiture non?

lol!

Surtout que dans ce cas precis elle n'a meme pas de roues :




clown
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Ven 7 Oct - 19:37

bon le jour où je gagne au loto, je m'achète ça. (sauf si je gagne suffisamment pour faire construire un vrai orgue à quelques millions d'euros^^ et la salle autour qui va avec, je demanderai un devis à m'sieur Richaud Smile )
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Ven 7 Oct - 20:47

J'ai donc encore le temps d'aller à la pêche.
Attention, je suis en retraite dans 16 ans. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Michel Chazot
Admin
avatar

Messages : 385
Date d'inscription : 02/11/2009
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Sam 8 Oct - 13:27

Personnellement, et au risque de me répéter, je vous conseil d'investir dans un vieux ALLEN d'occasion (ADC 220 ou autre) et de la midifier, ca se fait très bien, et les contacts sont facilement "shuntable".

Vous avez ainsi des claviers a ossature bois, et une console extrêmement robuste. De plus l'orgue sera aussi facilement jouable sans midification, et durant de longues années étant donné la robustesse de la marque et la maintenance a très long terme assurée.

Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 573
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Sam 8 Oct - 14:16

Michel Chazot a écrit:
Personnellement, et au risque de me répéter, je vous conseil d'investir dans un vieux ALLEN d'occasion (ADC 220 ou autre) et de la midifier, ca se fait très bien, et les contacts sont facilement "shuntable".

Vous avez ainsi des claviers a ossature bois, et une console extrêmement robuste. De plus l'orgue sera aussi facilement jouable sans midification, et durant de longues années étant donné la robustesse de la marque et la maintenance a très long terme assurée.

Cher administrateur, d'accord avec vous mais sommes-nous bien certains que les questions apparemment posées ici réclament vraiment une réponse raisonnable?
Trop souvent, les avis donnés tournent à la pub pour un certain simulateur d'orgue. même si on peut avoir égard aux avis favorables à ce logiciel.
Comme l'argument le plus souvent avancé est d'ordre financier, il me semble étonnant que les "solutions" proposées soient finalement très, très onéreuses.
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Sam 8 Oct - 14:50

C'est bien pour celà que j'ai cité les exemples qui précèdent. quelquesoit la solution retenue, elle ne sera pas convaincante par rapport à un vrai orgue. Et dans les cas extrêmes, on en arrive à une solution artificielle plus onéreuse qu'une solution tuyaux!.

Tout simplement parce-qu'il y a deux façons bien distinctes d'aborder un orgue de substitution: soit on veut une disposition normalisée des claviers et du pédalier, pour ne pas être gêné quand on passe au vrai orgue, et à ce moment là, la composition n'a AUCUNE importance, pas plus que la qualité du son. Il s'agit de mettre en place et de travailler. Soit on est un peu frustré de ne pas pouvoir accèder à un vrai orgue d'une taille respectable (+ de 50 jeux) quand on le veut, car certaines tribunes sont tout bonnement inaccessibles si on est pas concertiste international, dûement certifié et reconnu, et dans ce cas, on "fait semblant" en relégant l'orgue au rôle d'une poupée gonflable musicale. (Certains vont dire que j'exagère...Peut-être...ou peut-être pas.) scratch

Il convient de se poser la question de façon strictement personnelle: Pourquoi je veux un orgue personnel?
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Dim 9 Oct - 1:19


Citation :
Il convient de se poser la question de façon strictement personnelle: Pourquoi je veux un orgue personnel?

se faire plaisir en travaillant sans claquer 15000 euros ni une pneumonie dans une église pas chauffée sur un orgue non accordé depuis 15 ans. Very Happy accessoirement intéresser et initier mes enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Dim 9 Oct - 9:34

On serait donc là dans le second cas, on veut l'orgue sans en avoir les inconvénients, quite à en perdre de vue la réalité.

Tout à l'heure, je vais faire mon service à Dijon. Il n'y aura certainement pas de chauffage donc 14-15 degrés. L'orgue ( du moins les parties qui fonctionnent) ne sera peut-être pas trop faux, parce-que les anches ont été accordées à Paques, sauf le Tuba du GO qui a été rectifié vite fait pour les mariages de juin (bouillis!) et juillet (pourris!) Donc à éviter certainement, si j'ai celles du récit et du solo, ce sera déjà bien. J'espère aussi que les 4 notes du GO qui font mauvais contact de temps en temps me laisseront tranquille, c'était pas le cas la semaine dernière. Je ne sais pas qui officiera ni qui sera l'animateur, ni quel est le programme du jour, on verra bien. geek

L'orgue, c'est aussi ça. Et peu d'autres instruments ont le même contexte. Je trouve qu'il serait dommage de s'en priver. C'est comme nager à la piscine et nager dans l'océan. lol!
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Dim 9 Oct - 11:39

on parle d'orgue personnel Smile
j'ai connu aussi le service à 9h30, arrivée avec la découverte du programme et à se demander quelles notes allaient corner cette fois-ci. Passer son temps à essayer de décoincer le bouzin (un Merklin 16 II+P) qui n'a pas vu un facteur depuis 1941 tout en jetant un œil sur les chants forcément trop hauts qu'il allait falloir transposer à l'arrache et de piètre harmonie qui ont été décidés. Le plaisir des doigts gourds, de la vapeur s'échappant de la bouche, l'odeur inimitable faite de graisse, poussières, crottes de pigeon, bois ciré et encens. Se décider à passer l'aspirateur ou recoller les ivoires et porcelaines pour entretenir ce que l'on peut et jouer de temps en temps pour que l'instrument tourne un minimum, sans se faire réprimander par les dames de la paroisse ou le curé parce que "ça fait du bruit".
je me rappelle lors de la grosse canicule (2003?), pour l'Ascension, l'orgue ne pouvait jouer qu'en tutti. Sinon tout cornait. ça a eu le mérite de réveiller les paroissiens Very Happy
Tout cela est fort agréable et une expérience qu'il ne faut pas shunter, mais pour travailler à la maison: bof Wink
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Dim 9 Oct - 12:15

Richaud a écrit:
(Certains vont dire que j'exagère...Peut-être...ou peut-être pas.) scratch

En fait il y a deux Richaud : celui qui argumente, et qui généralement est très raisonnable (et très intéressant), et celui qui contre-argumente... et qui tombe facilement dans l'excès (surtout au niveau financier). clown

Citation :
Il convient de se poser la question de façon strictement personnelle: Pourquoi je veux un orgue personnel?

C'est certainement la première question à se poser, tant il est vrai qu'il y a presqu'autant de situations personnelles face à l'orgue que d'organistes ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 573
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Dim 9 Oct - 16:10

En effet, instrument personnel oui mais aussi instrument égoïste.
Un ami avait acquis une champignonnière souterraine de 100 mètres le long pour faire sonner son gros johannus comme dans une cathédrale.
Pour travailler l'orgue pas besoin de 5 claviers manuels et d'une foule de registres en conséquence, inutile également de se procurer la dernière mirobolante nouveauté informatique.
Peut-être la confusion récurrente entre "jouer de" et "jouer à"?
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Dim 9 Oct - 16:32

escolore a écrit:
Peut-être la confusion récurrente entre "jouer de" et "jouer à"?

Nous sommes d'accord. Parce-que jouer de l'orgue,-et donc travailler sur son orgue personnel-, sous-entend que l'on applique "in fine" à l'orgue réel le fruit de son travail sur son orgue personnel (qui n'a pas d'autre importance que d'avoir les claviers au bon endroit).

Si on ne veut que jouer sur son orgue personnel, soit parce-que c'est bien chauffé, parce-qu'il n'y a pas d'odeurs d'encens, de pigeons et de vieux bois, qu'on peut jouer à poil à trois heures du mat, et faire ce que l'on veut sans qu'une bigote vous demande de cesser parce-qu'elle a l'aspirateur à passer et que le bruit la gène... Alors on joue "à l'orgue" ou "à l'organiste" et le biniou doit être à la mesure des fantasmes.

Après, il y a le cas des pays où il n'y a pas d'orgue, et que l'on est transformé en kebab si on joue Vierne un vendredi, mais c'est un contexte "de crise". lol!
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Dim 9 Oct - 17:47

Richaud a écrit:
Après, il y a le cas des pays où il n'y a pas d'orgue, et que l'on est transformé en kebab si on joue Vierne un vendredi, mais c'est un contexte "de crise". lol!

Je ne vois pas de qui (ou de quoi) vous voulez parler ? Shocked

Le kebab n'est pas une specialite emirienne... clown

en fait, il n'y a pas de specialite emirienne... What a Face
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Dim 9 Oct - 21:30

Citation :
Pour travailler l'orgue pas besoin de 5 claviers manuels et d'une foule de registres en conséquence, inutile également de se procurer la dernière mirobolante nouveauté informatique.
je en crois pas que ce soit le cas ici. Ma console a trois claviers, aucun registre et mon ordinateur date de 2007 et il fait d'autres choses qu'HW! En fait l'image que vous véhiculez ne correspond à aucune personne utilisant HW que je connaisse. Mais ce sont des choses qu'on peut rencontrer sur les forums spécialisés, plutôt du côté anglo saxon.



Citation :
Nous sommes d'accord. Parce-que jouer de l'orgue,-et donc travailler sur son orgue personnel-, sous-entend que l'on applique "in fine" à l'orgue réel le fruit de son travail sur son orgue personnel (qui n'a pas d'autre importance que d'avoir les claviers au bon endroit).
les claviers au bon endroit?
mais je ne suis pas titulaire d'un seul instrument pour la vie! vous ne pouvez ignorer que la quasi totalité des organistes amateurs touchent des instruments au gré de leur lieu d'habitation, des autorisation des affectataires et de leur possibilités horaires. Aucun des orgues que j'ai touché n'avait les claviers et le pédalier au même endroit enfin! Vous devez quand même savoir que chaque biniou en France a ses propres dimensionnements de console (hauteur, tilt des claviers, étendue, alignement avec le pédalier pas toujours à l'allemande d'ailleurs, hauteur du banc...). C'est quoi le bon endroit des claviers et combien d 'instruments peuvent y prétendre?
Tout ça ce sont des préocupation de concertiste je dirai... dans ce cas là, il est sûr qu'un magnifique orgue deux claviers pédalier sur bourdon de huit fera l'affaire. Pour l'amateur qui n'a pas d'instrument accessible à moins de 25km, il se la met sous l'oreille...
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Lun 10 Oct - 9:29

dulciane a écrit:
les claviers au bon endroit? Vous devez quand même savoir que chaque biniou en France a ses propres dimensionnements de console (hauteur, tilt des claviers, étendue, alignement avec le pédalier pas toujours à l'allemande d'ailleurs, hauteur du banc...). C'est quoi le bon endroit des claviers et combien d 'instruments peuvent y prétendre?
En principe, quand on construit une console d'orgue, on applique les dimensionnements AGO ou BDO, très peu différents entre-eux. Cette normalisation existe depuis un siècle, donc les instruments du XX° siècle y sont déjà soumis. Alors si vous jouez sur un instrument plus ancien ( un Clicquot, Isnard ou autre Callinet) il est logique que la disposition des claviers soit fantaisiste. C'est déjà moins vrai sur un Merklin ou un Cavaillé-Coll, qui ont des dimensionnements très voisins, avec des ambitus de 56/30, ce n'est plus vrai du tout ensuite, sauf peut-être des instruments neufs volontairement faits à l'ancienne, mais c'est une autre histoire.

Citation :
il se la met sous l'oreille...
...Ce qui le fait ressembler ipso-facto à une pompe à gazole. lol!
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 573
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Lun 10 Oct - 10:11

dulciane a écrit:
[
mais je ne suis pas titulaire d'un seul instrument pour la vie!
Tout ça ce sont des préocupation de concertiste je dirai... dans ce cas là, il est sûr qu'un magnifique orgue deux claviers pédalier sur bourdon de huit fera l'affaire. Pour l'amateur qui n'a pas d'instrument accessible à moins de 25km, il se la met sous l'oreille...

Qui dit titulaire ne dit pas amateur. Le titulaire a un contrat souvent limité dans le temps avec l'affectataire.

Si l'on n'est ni organiste liturgique (voire titulaire) ni concertiste (même occasionnel ou "you tube") à quoi bon travailler l'orgue?

Pour travailler d'accord avec vous II/P et bourdon de 8 suffisent.
A moins que - retour à un post précédent - on ne se prenne à "jouer à" l'organiste...
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   Lun 10 Oct - 12:33

dulciane a écrit:
Citation :
Pour travailler l'orgue pas besoin de 5 claviers manuels et d'une foule de registres en conséquence, inutile également de se procurer la dernière mirobolante nouveauté informatique.
je en crois pas que ce soit le cas ici. Ma console a trois claviers, aucun registre et mon ordinateur date de 2007 et il fait d'autres choses qu'HW! En fait l'image que vous véhiculez ne correspond à aucune personne utilisant HW que je connaisse. Mais ce sont des choses qu'on peut rencontrer sur les forums spécialisés, plutôt du côté anglo saxon.

Au risque de renforcer la confusion des genres, il y a bien un cas en France d'un organiste titulaire d'un véritable instrument qui possède chez lui une console Hauptwerk avec 5 claviers... Smile

Bon, il n'est pas sur ce forum... mais il se fait suffisamment de publicité par ailleurs Laughing

Ceci pour dire que les oppositions virtuel / réel ne sont pas toujours aussi simples en matière d'orgue...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Choisir un premier orgue liturgique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Choisir un premier orgue liturgique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Choisir un premier orgue liturgique
» Achat pour une paroisse - conseils ?
» L’école française d’orgue
» quel mpc choisir ?
» L'école d'orgue française au XVIIème et au XVIIIème siècle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orgue Libre :: Les Orgues :: Orgue classique :: Numériques / Analogiques / Virtuels-
Sauter vers: