AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les assos...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les assos...   Ven 7 Oct - 0:40

Salut à toutes et tous, fondus du 32 pieds...
Je sais, il a bien longtemps. Disons que j'ai bien failli tourner une page, et quelle page. Un livre de 40 années de passion démesurée, comme vous tous ici, d'ailleurs. Je ne sais pas comment ça se passe chez vous, chez les unes, les uns et les autres, avec les assos des soit-disant "Amis de l'Orgue", ou autre pseudo et fausse autorité. Tiens, je retient une tendre pensée pour cette pauvre Françoise Hougue, d'ailleurs amie très intime de Pierre Cochereau, dont certains ici ont peut-être connu le calvaire, dû à d'ignoble comportements autour de son orgue... Sans verser dans la polémique, il faut bien reconnaître que, en plus du travail de tous les jours, conservatoire pour certains ou autre chose, peu importe et rien qui ne soit incompatible, pour la plupart des autres, la famille, les potes, les claviers et une sonate à entretenir à jamais avec la plus grande peine du monde, la tribune, le blues-rock et l'orgue Hammond, il ne reste que si peu de temps pour vivre, dormir un peu, souffler et bricoler, qu'il faudrait encore s'occuper... d'orgue !
Du coup, une assos qui prend en charge l'organisation de 3 ou 4 manifestations dans l'année, ça aide bien. Seulement, une fois sur deux, on se retrouve assez vite coincé entre une Présidence aux pleins pouvoirs et un conseil d'administration totalement "gouroutisé, qui n'est pas là afin d'aider l'organiste, mais pour suivre aveuglément la personnalité locale qui aura cette incroyable charge de l'animation musicale du cru. Comment expliquer, alors, à ces gens-là, qui ne connaissent jamais rien à l'orgue, qui ne viennent même jamais écouter un offertoire ou une sortie, et qui refusent le plus souvent de se laisser instruire un tant soit peu, qu'ils doivent alors travailler en collaboration étroite et sous les conseils de gens qui, pour professionnels de l'orgue qu'ils soient, sont là pour les aiguiller dans le bon sens, tout en les sensibilisant au protocole si particulier de l'orgue. Comment oublier, ce serait trop beau, que l'organiste demeure le seul musicien à être obligé de jouer un instrument public, quelles que soient les relations qu'il entretient avec son orgue, et avec lequel il tisse immanquablement des liens affectifs relativement étroits. A ce propos, avez-vous remarqué ce que personne ne relève jamais, à quel point chaque lieu saint, chaque tas de pierres, sous l'influence d'un musicien assidu, peut avoir à jamais d'identité et d'esthétique musicale...? Chaque lieu est empreint de cette identité, de ce don de soi. Pour quelle reconnaissance...!
Dans mon cas, donc, voici plus de dix ans que je souffre d'une situation insupportable à souhait. Sous le joug de deux présidences successives totalement autocrates, n'étant pas écouté lorsque je me suis permis de conseiller, aux prises avec les réactions les plus démesurées de la part de gens persuadés d'un quelconque pouvoir sur l'instrument comme sur ma personne... Mieux, si vous cherchez cet orgue-là sur le net, vous y trouverez même le "blog" de la Présidente, ce que je considère comme étant très gonflé et déplacé, d'autant que je ne suis pour rien dans les âneries concernant directement l'orgue, dans certaines pages, comme dans la rédaction "olé-olé" limite marché aux fleurs de la page de garde, recette de bien mauvais goût. Mais, à la lecture de ces pages que je ne cautionne en rien, tout le monde n'est pas forcé de le croire et peut me prendre pour l'incompétent qui s'affiche. En outre, difficile, ici, de se mettre en contact avec l'organiste, puisque seules les coordonnées de la haute autorité apparaissent en page de garde du blog. Une bien piètre vitrine, aux yeux de la planète, pour un si bel instrument. Comme décrit par une journaliste qui aura interprété de travers certains détails spécifiques à notre spécialité tellement marginale, nous en sommes donc venus au clash. Je ne citerai pas la liste d'organistes Français qui, persuadés qu'ils n'avaient affaire qu'à l'assos, ne se sont même pas fendu d'un coup de fil à mon égard, et attendent encore le tireur de jeux !
Alors, puisque ce site bien sympa, fait et tenu par des gens sympas, et où l'on peut s'exprimer librement, existe, je place ce lien afin que qui le souhaite puisse réagir directement sur la page du journal, qui le permet. D'autres, qui connaissent l'instrument, ont déjà tenu à réagir directement sur l'adresse donnée sur le blog.
De la même manière, pourquoi ne pas aborder dans ce post, les déboires d'autres confrères, pour en parler, partager les points de vue et les expériences de chacun. Je ne pense pas être un cas isolé... No
http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2011/10/05/clash-chez-les-amis-de-l-orgue-de-la-cathedrale,214111.php
Revenir en haut Aller en bas
Jean guilcher

avatar

Messages : 175
Date d'inscription : 27/01/2010
Localisation : Charenton le Pont

MessageSujet: Re: Les assos...   Sam 8 Oct - 13:58

vraiment de tout coeur avec vous........ et oui, en effet, pas un cas isolé..... je connais des endroits où le titulaire doit demander à l'Assoc l'autorisation de donner un concert sur son orgue...........au secours....... dans certains cas il vaudrait mieux qu'il n'y ait pas d'assoc autour de l'orgue......(mon cas à Charenton et j'y fais ce que je veux......ce qui est aussi un risque...... genre l'organiste fou, à égo surdimenssionné etc.....)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: assos   Sam 8 Oct - 19:31

D'abord, Jean, il faut me tutoyer. Ensuite, cette seule réponse me fait grand bien. Mais elle étaye surtout cette affreuse crainte que chez nous, en France, n'importe quel professionnel en place peut, du jour au lendemain, se voir imposer ce genre d'énergumène dans les pattes, appuyé, protégé et incrusté par une municipalité, car ce que peut prendre en charge et organiser une assos, est toujours un tracas de moins pour une collectivité et ça ne lui coûte rien, si ce n'est une subvention minable. Un minimum pour faire le maximum de qualité. (Pour ma part, alors qu'un pianiste à peine sorti de son prix s'exerce à demander des cachets prohibitifs, je me suis toujours formellement opposé à ce qu'un confrère vienne jouer pour "la quête" !).
Vive le bénévolat, donc. Alors, si ça peut pourrir la vie d'un artiste, quel qu'il soit, peu importe à ces gens-là, ça n'est jamais qu'un artiste ! Dans mon cas, le clergé reste muet et tient la main de la municipalité, une fois n'est pas coutume. Mais j'imagine bien que c'est partout pareil, et que l'orgue, finalement, pour une poignée de vieillard que ça peut intéresser entre deux tours de scrutin...
Effectivement, tous mes confrères voisins, qu'ils soient en vue ou pas, sont tous Présidents de l'association qu'ils supportent. Mine de rien, c'est un sacré travail en plus !!! Mais il devient difficile alors, même si nous ne l'interprétons pas nous-mêmes de cette manière, de ne pas passer pour la grosse tête et le dictateur de service aux yeux de la plupart. Je pense que les jalousies sont pires encore.
Je me suis rendu compte que certains avaient réagi sur la page du journal dont le lien figure dans mon premier post. Je ne connais que mon ami MarcGriff, organiste, qui vient de vendre le Mutin de son père, ami d'A.Marchal. Marc Perrot, qui a d'ailleurs fabriqué un très beau clone Hammond. Régalez-vous les yeux, c'est un magnifique travail, qui m'a inspiré aussi pour en fabriquer une version B3 Portable, à partir de vrais claviers de B.
http://hammondcloneorganb4.over-blog.com/
Merci aussi aux autres, que je ne connais pas, car ça me permet de montrer que le sujet, contrairement à ce que peuvent penser les novices, en sensibilise plus d'un, et que les sacrifices que demande la vie au plus près d'un orgue mérite un minimum de respect. N'hésitez surtout pas à réagir sur la page du journal. Profitez de l'occasion pour exprimer ce que vous pensez, ce que vous vivez peut-être, c'est l'occasion. affraid
Revenir en haut Aller en bas
Yves Carall

avatar

Messages : 605
Date d'inscription : 11/09/2010

MessageSujet: Re: Les assos...   Dim 9 Oct - 10:04

Pour ma part, je n'ai pas encore vu d'errements de ce type. À Pontoise, c'est l'organiste titulaire qui, bien que non président de l'association (il me semble), décide des concerts qui auront lieu dans l'année, éventuellement en partenariat avec d'autres organistes.
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesvaldoise.weebly.com/
Denis

avatar

Messages : 511
Date d'inscription : 08/03/2011
Localisation : France

MessageSujet: Re: Les assos...   Dim 9 Oct - 11:18

Je connais un cas inverse :
Le titulaire auto-proclamé omnipotent, qui veut tout gérer, n'est d'accord avec rien, et n'en fait qu'à sa tête. Evil or Very Mad
Quand celui-ci est un vrai professionnel, excellent musicien et compétent, à la rigueur, pourquoi pas ;
mais quand il n'est que amateur, étroit d'esprit et qu'il est insupportable humainement, c'est pas génial non plus, et son "statut" de titulaire lui donne au final le dernier mot.

Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1814
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Les assos...   Dim 9 Oct - 16:18

Denis a écrit:
Le titulaire auto-proclamé ... son "statut" de titulaire lui donne au final le dernier mot.

Ils y en a qui s'y croient... Il n'est pas le seul!
Mais il faut savoir une chose, être titulaire d'un orgue n'a rien de subjectif. On a un acte de nomination, et dans certains cas (en région parisienne) un contrat de travail.
Alors celui qui se dit titulaire et qui n'a aucun papier ne peut rien revendiquer, hélas pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: assos   Dim 9 Oct - 23:04

Ben j'en connais bien un qui est titulaire, avec un contrat de travail en bonne et due forme et fiches de paie, et qui se passerait pourtant bien de devoir prendre les devants pour avoir définitivement la paix... Neutral Nous n'avons pas tous le même sens du pouvoir... Ce monde de l'orgue est vraiment un monde à part, de pouvoirs, parfois d'andouilles indéfinissables, d'orgues jalousement fermés. J'ai toujours laissé les clés du Cavaillé à tous les organistes qui sont passés chez moi, des journées entières, parfois même le soir, et la plupart ont toujours trouvé ça un peu "ovni". A tel point que je suis invité aux quatre coins de la planète, sans jamais me souvenir d'un seul de leurs noms, ni de l'endroit où j'ai noté la dernière adresse. C'est pourtant tellement naturel et simple, que de faire plaisir. De vivre l'orgue comme l'on vit la musique. Alors je ne comprendrai jamais tout ceci... Et les titulaires qui ne sont pas organistes et qui squatent un instrument alors que d'autres n'ont rien pour travailler sont à foutre dehors, ni plus ni moins ! Chez moi, chaque élève du conservatoire voisin qui m'en fait la demande, obtient son trousseau personnel et vient travailler comme il l'entend ! Je me demande de plus en plus, si je ne leur demanderais pas d'intégrer la nouvelle association qui se dessine de plus en plus confused
Revenir en haut Aller en bas
Thomas G



Messages : 98
Date d'inscription : 17/11/2010

MessageSujet: Re: Les assos...   Mar 11 Oct - 13:02

Le monde de l'orgue vit dans des croyances qui sont souvent juridiquement fausses, ou pour le moins approximatives.
Le "titulaire" qui la plupart du temps a son statut définit nulle part... puisque ce mot n'a guère de valeur juridique. Le "titulaire" est en réalité une personne qui est payée à jouer de l'orgue rien de plus. Son contrat peut parfois comporter plus de précisions, mais c'est bien rare, et ne peut aller contre une disposition d'ordre public. Quant au titulaire bénévole... c'est honorifique lol !
Seuls les organistes de l'ancien diocèse de Paris ont, à ma connaissance, un droit de regard sur l'accès à l'orgue par convention collective, ce qui est bien peu, par rapport à la jurisprudence du Conseil d'Etat sur l'application des lois de 1905 et 1907...

Pour le reste, celui qui décide de l'accès à l'orgue, c'est le seul affectataire, à savoir M. le Curé. Il peut déléguer, mais peut reprendre ce pouvoir. Si à Paris il venait à méconnaître le contrat de travail, ça serait une faute vis à vis de l'organiste, mais l'accès à l'orgue déterminé par le curé resterait quand même valable.

Attention, depuis un arrêt du 19 juillet 2011 du Conseil d'Etat, il peut y avoir aussi des accès réservés à l'orgue par voie contractuelle (mairie exige en échange du financement de l'orgue un accès audit instrument).

J'ai essayé de clarifier un peu ça dans un article qui paraîtra bientôt (enfin surtout la propriété des orgues, sujet épouvantable),. Ce post n'est qu'un résumé, et n'a pas vocation à dire précisément ce qu'est l'état du droit.

Pour conclure, mieux vaut une bonne entente entre tous les acteurs plutôt que de glisser sur le terrain dangereux du droit...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: assos   Mar 11 Oct - 13:54

Mouais... Ce que je vis, et que vivent la quasi totalité de nos confrères "provinciaux", car Paris est un cas à part, avec ses règles "anti-invasives" ou "anti-tutti", est bien plus simple que ça. Dans le cas d'un instrument classé, en tout cas, la municipalité est bien heureuse de pouvoir intégralement se décharger sur les seules connaissances locales en matière d'orgue, celles du titulaire "du poste d'organiste", et non de l'orgue, ce qui n'a pas de sens. Comme à peu près partout, la municipalité assume la charge des entretiens et compte sur un rapport étroit entre le facteur et le titulaire. C'est toujours ça de réglé. L'affectataire, comme on dit, s'en tape tout autant, sachant qu'il y aura toujours quelqu'un dimanche prochain là-haut pour faire ploum-ploum dans le style du jour. Mais, d'un dimanche à un autre, d'un concert à l'autre, l'orgue est officieusement juste, la mécanique maintenue en parfait réglage si besoin, les accès à l'instrument gracieusement gérés sur le temps perso, les rapports entre facteurs et autre technicien conseil librement assumés... Bien entendu et en dehors du bien faible remerciement annoté en bas à droite à la fin du mois pour les ploum-ploums de plus ou moins bon goût des week-ends, tout ceci est gracieux. Ce que je dis simplement, c'est que le minimum, en échange, serait tout de même une petite marque de respect. Celà ne veut pas dire "le plein pouvoir" à l'organiste, pour ma part, je n'en veux pas et souhaite réellement reconstruire une assos qui comprenne enfin et respecte la difficulté des méandres de la vie des musiciens que nous sommes, mais simplement un soupçon de considération, ...et de paix. Alors, après cette veille permanente auprès de nos géants respectifs, un simple droit de regard sur qui vient jouer, et quoi, lors des prévisions de concerts, c'est la moindre des choses. Je n'ai jamais demandé à mon boûcher de me choisir un papier peint, encore moins un cumulus. Et ça n'est pas non plus ce genre de Président d'assos qui fera la différence entre un projet Pincemaille et une combine à la noix genre "tournée des plages".
Revenir en haut Aller en bas
Thomas G



Messages : 98
Date d'inscription : 17/11/2010

MessageSujet: Re: Les assos...   Mar 11 Oct - 15:10

Ca la reconnaissance... on l'a rarement, payé ou pas (enfin payé ça aide quand même...). Manque d'argent, liturgie pitoyable (pas partout heureusement), absence de remerciements des fidèles...

J'ai vu votre lien : le curé aurait dû mettre clairement son veto a des dépoussiérages de la tribune, et pourquoi pas aussi le propriétaire de l'orgue.

Souvent, les statuts des associations des "amis des orgues" (je suis en train d'en rédiger une d'ailleurs en ce moment, je crois que je vais bétonner cet aspect suite à ce sujet !!! ) prévoient que les organistes de la paroisse sont membres de droit. Mais ce n'est qu'une faculté, le contrat d'association étant libre...

Enfin, heureusement pour vous ils démissionnent. Car rien ne les y obligeaient (le curé lui a un vrai pouvoir de pression : il peut interdire toute manifestation culturelle si bon lui semble, sauf contractualisation déjà mentionnée). La jurisprudence du Conseil d'Etat protège grandement l'affectataire.

Certains orgues sont propriétés d'associations : j'ai une collègue d'une église voisine qui a dû demander la permission à l'association de faire visiter "son" orgue à des collègues des tribunes voisines... NO COMMENT !

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: assos   Mar 11 Oct - 16:39

Triste débat, finalement.
Non reconnaissance des compétences, jalousies de pouvoirs alors que le pouvoir n'a pas cours ici, volontés perpétuelles et autocratiques de tout comprendre à une spécialité et d'en tout maîtriser, donc immanquable nivelage par le bas. L'orgue TF1, en somme... Travaillant dans une médiathèque, je peux vous garantir que le disque n'est pas encore au jour de sa convalescence. Je ne suis pas encore à la veille d'essuyer des traces de doigts sur les Vierne, Widor, Cochereau, Messiaën, Copland, Jongen, Escaich, Pincemaille, Mallié et j'en passe... Les intégrales des Symphonies et autres sonates peuvent dormir tranquilles, tout comme les DVD concernant le sujet. Il est des bacs que je ne range jamais. Pas besoin... La culture en France, même dans les grandes métropoles, se résume à un long soupir Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Thomas G



Messages : 98
Date d'inscription : 17/11/2010

MessageSujet: Re: Les assos...   Mar 11 Oct - 17:00

Ca, on ne peut pas dire que l'orgue se porte bien en France. J'ai le souvenir de concerts d'orgue avec du monde étant enfant dans les années 80. Aujourd'hui, c'est souvent bien vide...

Personne ne veut apprendre l'orgue, très difficile de se faire remplacer le dimanche (j'ai eu l'exemple fin août, pourtant c'était payé !).

Bon, faut dire que de rares organistes (ou curé) ne laissent pas approcher l'instrument à un élève de conservatoire voulant s'entraîner.

Il y a cependant quelques signes d'optimisme (quelques belles réalisations d'orgue, concerts intéressants...).
Revenir en haut Aller en bas
Thomas G



Messages : 98
Date d'inscription : 17/11/2010

MessageSujet: Re: Les assos...   Mar 11 Oct - 17:14

L'édito de l'association des amis de votre orgue vaut le détour :
Prenez un orgue Cavaillé-Coll classé;
Adjoignez-lui d'abord un saxophone, puis une trompette, enfin deux trompettes et deux timbales;
Accompagnez-les successivement par des artistes de grande qualité.

Vous obtenez alors un trio de concerts* dont les programmes sont à la portée de toutes les oreilles, même les plus délicates.
A consommer sans restriction ni modération.


On a l'impression que le truc en trop... c'est l'orgue... scratch
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: assos   Mar 11 Oct - 17:43

Cette page, entre autres, est vraiment une horreur. La page à la gloire de la Présidente. Ceci n'a pas grand chose à voir, en effet, avec ce pauvre et si beau Cavaillé. On se croirait débarqué dans une page de pub pour le marché au gras. J'ai subi les pires insultes de la grande animatrice à chaque fois que j'ai essayé de dire à quel point tout ceci est déplacé, à chaque fois que j'ai tenté d'inculquer quelque bribe du protocole à observer envers un orgue, instrument sacré s'il en est, pour le moins et en dehors de toutes considérations cultuelles... J'ai honte, à la seule idée que des organistes du monde entier puissent penser que l'organiste soit pour quelque chose dans cette façade repoussante, dans cette démonstration d'horreur...
Ah, vraiment, si vous souhaitez réagir, ou sur la page du canard, ou/et directement sur l'adresse figurant fièrement sur la page de garde de ce blog affreux, il ne faut surtout pas vous gèner. Pensez que ce sont surtout vos réactions, qui mettront "peut-être" mal à l'aise toutes les idées reçues de toutes les andouilles, ne souhaitant aucun conseil de quelque organiste, quel qu'il soit... Réactions qui feront peut-être également réagir une municipalité qui ne se doute pas une seule seconde de l'image culturelle totalement décalée et néfaste que renvoie ce blog à la noix. Ben ouais Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Jean guilcher

avatar

Messages : 175
Date d'inscription : 27/01/2010
Localisation : Charenton le Pont

MessageSujet: Re: Les assos...   Mar 11 Oct - 21:11

je viens d'aller voir le blog en question...... mis à part en effet le titre d'accroche (prenez un cavaillé Coll etc.....), vu de loin ça n'a rien de monstrueux...... on parle bien de la valorisation de l'orgue dans tous les coins du blog...... et la programmation musicale est de qualité...
mais bon..... c'est vu de Paris.....;
Revenir en haut Aller en bas
Yves Carall

avatar

Messages : 605
Date d'inscription : 11/09/2010

MessageSujet: Re: Les assos...   Mar 11 Oct - 22:53

Thomas G a écrit:
L'édito de l'association des amis de votre orgue vaut le détour :
Prenez un orgue Cavaillé-Coll classé;
Adjoignez-lui d'abord un saxophone, puis une trompette, enfin deux trompettes et deux timbales;
Accompagnez-les successivement par des artistes de grande qualité.

Vous obtenez alors un trio de concerts* dont les programmes sont à la portée de toutes les oreilles, même les plus délicates.
A consommer sans restriction ni modération.


On a l'impression que le truc en trop... c'est l'orgue... scratch
Tout à fait d'accord...
confused confused confused
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesvaldoise.weebly.com/
Invité
Invité



MessageSujet: assos   Mer 12 Oct - 0:01

Je pense ne plus être en mesure de faire la part des choses, tant cette ... m'a pourri la vie, ne respectant rien de ce que j'ai pu conseiller, pendant des années. Quant à la qualité des programmes, si on veut... Je ne dis pas que ce n'est pas de qualité, mais on a tous suivi un soufflant une saison ou deux pour pouvoir manger et ramasser un peu de monnaie. On sait tous ce que c'est ! Cela étant, au moins un des concerts était "sérieux". Mais une fois encore, ce n'est pas en établissant le programme de l'année sur ce genre de chose que l'orgue avancera. Franchement, avoir un beau Cavaillé et ne pas donner de concerts d'orgue, quelle "C"! Même s'il faut comparer ce qui est comparable, imaginez des saisons entières de concerts de ce genre à St Ouen, Caën, La Madeleine, Ste Clotilde... Et j'en connais un qui les balancerait par dessus bord à St Denis ! Twisted Evil

Dis-moi, Yves. La très belle console 61 notes de ton avatar, c'est...?
Revenir en haut Aller en bas
Yves Carall

avatar

Messages : 605
Date d'inscription : 11/09/2010

MessageSujet: Re: Les assos...   Mer 12 Oct - 9:55

Barker a écrit:
Dis-moi, Yves. La très belle console 61 notes de ton avatar, c'est...?
Paris, Sacré-Coeur. Là, il n'y a pas besoin d'association des amis de l'orgue pour qu'il n'y ait pas de concerts, la vocation même de la basilique interdit la moindre manifestation (à l'exception des concerts d'inauguration et des enregistrements...)
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesvaldoise.weebly.com/
Invité
Invité



MessageSujet: assos   Mer 12 Oct - 10:12

Merci. Je n'aurais jamais pensé à un 61 notes... Je n'y suis jamais monté. J'aurais pu y accompagner mon Maître lors d'un de ses récitals, lorsque j'étais gamin, mais ça n'avait pas été possible. Il y a 35 ou 37 ans, "monter à Paris", surtout pour un gamin, ça ne se faisait pas comme ça... Très belle console.
Revenir en haut Aller en bas
Yves Carall

avatar

Messages : 605
Date d'inscription : 11/09/2010

MessageSujet: Re: Les assos...   Mer 12 Oct - 10:26

Barker a écrit:
Merci. Je n'aurais jamais pensé à un 61 notes... Je n'y suis jamais monté. J'aurais pu y accompagner mon Maître lors d'un de ses récitals, lorsque j'étais gamin, mais ça n'avait pas été possible. Il y a 35 ou 37 ans, "monter à Paris", surtout pour un gamin, ça ne se faisait pas comme ça... Très belle console.
Eh oui, c'est un chef d'oeuvre d'entre les chefs d'oeuvre. J'ai la chance d'être élève d'un des organistes et d'habiter dans la région, si bien que j'y vais assez souvent (pendant les messes, s'entend). Mais depuis que j'y vais, je n'avais jamais pris de photos... C'est chose faite !
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesvaldoise.weebly.com/
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Les assos...   Lun 17 Oct - 21:13

je ne comprend pas très bien cette curée sur la programmation ou sur le fait que d'autres instruments soient associés à l'orgue. j'aurai bien aimé aller écouter les symphonies royales par exemple. même si je trouve ça étrange sur un ACC.
ça change clairement de la programmation habituelle.
l'orgue est aussi un très bel instrument d'accompagnement...
après vous pouvez intellectualiser à mort la musique proposée pour des concerts dodécaphoniques avec de orgue seul par exemple vous êtes sûr de faire fuir tout le monde.

par contre que l'organiste insiste sur l'aspect pédagogique de son projet me semble essentiel pour une association d'amis de l'orgue, bon courage à lui pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: assos   Mar 18 Oct - 13:51

Attention, je ne dénigre en rien l'orgue planteur de clous. Il en faut pour tous les goûts et on ne peut pas sans arrêt proposer les Préludes & Fugues de Dupré ou les Symphonies de Vierne, c'est entendu. Bien heureusement, il existe un répertoire suffisamment large sans en être réduit à la seule dodécaphonie. Dans tous les cas, il ne faut rien exagérer, justement. Mais, encore une fois, pour y être passé comme beaucoup d'entre nous, l'orgue "planteur de clous", ça peut être bien une fois l'an pour coller à la période touristique, mais pas servir de base "unique" à l'élaboration définitive de programmes pour toute l'année. Encore une fois, essayez seulement de transposer ce cas à La Trinité, St Sulpice, St Denis, La Madeleine, et j'en passe des wagons, juste pour voir...! Ou alors, on se contente de niveler par le bas, juste en province, là où ça ne dérangera pas grand monde, en dehors ... des organistes.
Aller, je vous donne quand même quelques nouvelles fraîches. Face à l'absence de réaction de la municipalité, du clergé, de pas mal de gens qui pourraient se sentir un tant soit peu concernés et à ce désintéressement général, j'ai commencé la rédaction de ma lettre de démission. Et ça me fait un bien incommensurable. Et plus je la lis, plus je la relis, plus elle me soulage. En fait, depuis le temps que j'évolue sur place, dans ce trou qu'est cette partie du Sud-Ouest, avec les comportements que je décris et bien d'autres, je crois que l'idée de cette démission, ce soulagement, cette délivrance, sont déjà consommés depuis bien des années.
Aller, une petite dernière. Pour la Sainte Cécile, on demande même à l'organiste de ne pas jouer. Ce dimanche-là, l'harmonie municipale s'invite toujours à la cathédrale. Inutile de préciser qu'elle est en majorité formée de gens qui promènent leur grosse tête, sans jamais travailler, qui jouent archi-faux et j'en passe. C'est complètement décalé avec la liturgie, le lieu... Bienvenue au pays de la finesse et du style... geek jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Denis

avatar

Messages : 511
Date d'inscription : 08/03/2011
Localisation : France

MessageSujet: Re: Les assos...   Mar 18 Oct - 13:59

Citation :
on demande même à l'organiste de ne pas jouer. Ce dimanche-là, l'harmonie municipale s'invite toujours à la cathédrale

C'est dommage, vous auriez pu monter la symphonie concertante de Jongen ... ! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: assos   Mar 18 Oct - 14:13

...c'est le canif dans la blessure. Mais ils ne jouent qu'en Sib. Uniquement en Sib. Et uniquement de la musique (sic) "flon-flon". En fait, quand ils sont là, je m'amuse à les faire jouer encore plus faux. Ben, ouais, faut passer le temps. Je mets les fonds du récit boite fermée, et je joue avec eux, mais... un 1/2 ton plus haut, sur des quartes et des quintes, 3è et 4è octaves . En fait, on entend pas du tout que ça vient de la tribune, il faut jouer avec la boite pour que ce soit bien présent mais sans plus, et c'est faux à se tordre de douleur. J'entends souvent des gens qui rient. Une fois, c'était tellement laid, qu'ils se sont eux-mêmes engueulés devant le monde... Et ces gens-là ont main mise sur l'école de musique (Associative) locale et ont pignon sur rue depuis des générations. tongue
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Les assos...   Mar 18 Oct - 14:21

Citation :
C'est complètement décalé avec la liturgie, le lieu... Bienvenue au pays de la finesse et du style...
j'ai vécu dans une paroisse qui avait la chance de posséder un orgue de chœur et un grand orgue mais dont le curé a toujours préféré le synthétiseur et la guitare, la flûte ou n'importe quoi d'autre pour intéresser les jeunes et faire des messes style moderne.
Pour beaucoup l'orgue n'est pas un instrument de musique. juste une pièce de musée qui coûte chère à entretenir et qu'on attend de pouvoir vendre aux puces pour payer la note de chauffage.
Dans une autre paroisse je devais faire avec un gratouilleur de spaghettis comme je les appelle. mais on ne pouvait critiquer car "ce sont des gens plein de bonne volonté". je crois que y'a rien de pire que guitare et orgue sur des cantiques à deux sous.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les assos...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les assos...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» ice party by why not assos.21.01.1012
» assos Tandem Toulon
» Freko Ding
» Les 15 ans de l'Asso'Y'Song le 22/09 à partir de 15h vers Nîmes
» Questions sur Assos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orgue Libre :: Bienvenue :: Banc d'Orgue-
Sauter vers: