AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Travaux sur le grand orgue de NDP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Travaux sur le grand orgue de NDP   Mar 17 Jan - 10:08

La photo n'est pas très explicite et ce n'est pas moi qui l'ai prise.

Ne vous y trompez donc pas il n'y a pas de croisements. La nappe de la prise de gauche conduit aux deux claviers, dont on voit les prises sur le côté gauche. Ce qui vous trompe, c'est qu'elle fait une boucle vers le bas et remonte sous le boîtier avant de se raccorder aux claviers. Elle ne croise donc rien.
La prise de droite relie le pédalier, les cuillers et le fronton de registre (à double registration). Elle parcourt obligatoirement la console de haut en bas, elle ne croise rien non plus.
Les autres fils sont: l'alimentation (5v continus) fil noir sur la gauche et le câble coax qui part dans l'orgue (le fil noir de 3mm au bout de la bnc)
La boucle blanche sur la droite c'est le fil de l'éclairage du pédalier. CQFD
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Travaux sur le grand orgue de NDP   Mar 17 Jan - 10:43

Je comprends rien à la discussion.... C'est dans quel chapitre du Dom Bedos qu'on parle de tout çà ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 573
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Travaux sur le grand orgue de NDP   Mar 17 Jan - 11:17

Pat17 a écrit:
Je comprends rien à la discussion.... C'est dans quel chapitre du Dom Bedos qu'on parle de tout çà ? scratch

En effet, on croirait parfois un sketch d'humoristes. Je pense en particulier à celui du dépanneur et du joint de culasse à changer.
Revenir en haut Aller en bas
hv



Messages : 96
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Re: Travaux sur le grand orgue de NDP   Mar 17 Jan - 11:36

Merci pour ces explications, mais je ne suis pas convaincu de la supériorité de votre système, je le trouve simplement différent : il va certes plus vite (sur ce que vous me dites) mais on ne peut pas en faire ce que l'on veut : pas de proportionnel, pas d'écran tactile, pas de joystick (et pad de commande ??). A partir de quoi se fait alors la sélection les combinaisons sont elles rangées par espace et division ? d'ailleurs, à quoi ressemble vos écrans et vos commandes du combinateur ? quelles options offre t'il ?

Autre question plus technique, peut on régler à partir du système les contacts des touches notes à notes par exemple comme on peut le faire sur le Eltec (réglage dans les deux sens : attaque et lâché) ?

Pourquoi avez vous remplacé le système Eltec à Chatou ? Ce n'est précisé nulle part sur le site de l'instrument. Travaillez vous du coup régulièrement avec la firme Ayer ? D'ailleurs avec qui avez vous l'habitude de travailler (pour que l'on puisse voir in situ vos systèmes) ?

Je dois vous avouer que, dans la discussion avec vous (sur ce fil ou un autre), j'ai l'impression que vous dénigrez quasi systématiquement ce qui n’est pas vous (vous êtes un peu comme votre système TOUT et TOUT le TEMPS), avec des sous-entendus à la limite de la malveillance sur les personnes que vous remettez en cause, mais aussi quand vous avancez des choses que vous ne savez pas.
D’ailleurs, ma question est peut être indiscrète, mais, à part en électronique (ou je ne conteste pas vos compétences), quel est réellement votre formation en facture d’orgue ? Je vous pose cette question car j'ai lu dans un autre fil, un passage ou vous dites au sujet de l’Art du facteur d’orgue de Dom-Bédos de Celles : « je mets au défi, quiconque de faire un orgue avec ce bouquin ! » C’est quand même incompréhensible que quelqu’un qui se dit facteur d’orgues soit aussi méprisant sur une telle somme de connaissances reconnue dans le monde entier ! D'ailleurs beaucoup y sont arrivé avant vous. tongue
Revenir en haut Aller en bas
Orguevirtuel

avatar

Messages : 743
Date d'inscription : 22/05/2011
Localisation : 15 km nord Auxerre le long de N6

MessageSujet: Travaux sur le grand orgue de NDP   Mar 17 Jan - 14:24

Bonjour,

Je ne veux pas faire de polémique de personnes ; je voudrais avoir quelques renseignements d'ordre technique et j'ignore si c'est le bon post :

Que pensez-vous de la pérénité des systèmes électroniques : je ne veux pas parler du principe en lui-même, mais de sa durée dans le temps ? Tout système a eu un développement et une maintenance ; la technologie évolue, qu'en est-il au bout de quelques années ? En informatique un système est obsolète au bout de deux ans, ce qui veut dire que sa maintenance ne peut plus être assurée qu'à partir des stocks de pièces restantes (ce qui n'est plus vrai aujourd'hui, puisque les techniciens n'apprennent plus qu'à changer des cartes [de façon anecdotique, j'ai passé un bac pro d'informaticien à 50 ans et on apprenait encore par le détail le fonctionnement des cartes-mères {avec toutes les horloges, la forme des signaux, les bus... avec visualition à l'oscillo multicourbes}, ce qui n'est pas supposé utile actuellement]. Un ordinateur peut rendre des services pendant beaucoup plus de deux ans, mais dans ce métier l'évolution intervient tous les six mois.
Alors qu'aujourd'hui, on doit utiliser des processeurs de type PIC (je ne rentrerai pas dans les détails), à Auxerre on en était à utiliser encore des bons vieux Z80, mais jusqu'à quand ?
[toujours de façon anecdotique, je me suis follement amusé dans les années 80 à dialoguer en langage machine directement dans les registres de ce type de processeur ; essayez donc de dialoguer avec un processeur actuel d'ordinateur !].

Et lorsque qu'une manufacture d'orgues vient à disparaître (sans reprise, ni successeur) que reste-t-il ? Qui hérite des dossiers techniques, qui peut interprêter la philosophie de la réalisation matérielle ? Il me semble qu'il y avait un tout petit moins de problèmes avec des orgues à transmission intégralement mécanique ; c'était un tout petit peu plus facile à comprendre !
Là, je ne prends pas position (nullement) et nous n'évoquons que l'électronique...

Il pourrait être intéressant d'apporter des réponses à ces questions (sans tenir compte de la fiabilité des matériels qui d'une façon ou d'une autre vieilliront et deviendront obsolètes un jour ou l'autre).

A vous lire.

Jean-Marie d'orguevirtuel
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesauxerre.net
escolore



Messages : 573
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Travaux sur le grand orgue de NDP   Mar 17 Jan - 15:15

Orguevirtuel a écrit:
Bonjour,

Il pourrait être intéressant d'apporter des réponses à ces questions (sans tenir compte de la fiabilité des matériels qui d'une façon ou d'une autre vieilliront et deviendront obsolètes un jour ou l'autre).

A vous lire.

Jean-Marie d'orguevirtuel

Observant depuis de longues années l'évolution des "restaurations" d'orgues, j'ai pu remarquer que trop souvent - pour des questions fallacieuses de coût - la "restauration" consistait à faire évoluer la présentation et/ou le système de la console.
Naturellement, cela ne donne aucune satisfaction puisque par ailleurs, les défauts imputables à l'alimentation, la tuyauterie etc. demeurent.

Souvent, une console flambant neuve (quelquefois presque au sens propre!) commande un instrument qui n'a été ni dépoussiéré ni accordé!
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Travaux sur le grand orgue de NDP   Mar 17 Jan - 17:55

Orguevirtuel a écrit:
Bonjour,

Je ne veux pas faire de polémique de personnes ; je voudrais avoir quelques renseignements d'ordre technique et j'ignore si c'est le bon post :

Que pensez-vous de la pérénité des systèmes électroniques : je ne veux pas parler du principe en lui-même, mais de sa durée dans le temps ? Tout système a eu un développement et une maintenance ; la technologie évolue, qu'en est-il au bout de quelques années ? En informatique un système est obsolète au bout de deux ans, ce qui veut dire que sa maintenance ne peut plus être assurée qu'à partir des stocks de pièces restantes (ce qui n'est plus vrai aujourd'hui, puisque les techniciens n'apprennent plus qu'à changer des cartes [de façon anecdotique, j'ai passé un bac pro d'informaticien à 50 ans et on apprenait encore par le détail le fonctionnement des cartes-mères
Alors qu'aujourd'hui, on doit utiliser des processeurs de type PIC (je ne rentrerai pas dans les détails), à Auxerre on en était à utiliser encore des bons vieux Z80, mais jusqu'à quand ?


Et lorsque qu'une manufacture d'orgues vient à disparaître (sans reprise, ni successeur) que reste-t-il ? Qui hérite des dossiers techniques, qui peut interprêter la philosophie de la réalisation matérielle ? Il me semble qu'il y avait un tout petit moins de problèmes avec des orgues à transmission intégralement mécanique ; c'était un tout petit peu plus facile à comprendre !
Là, je ne prends pas position (nullement) et nous n'évoquons que l'électronique...

Il pourrait être intéressant d'apporter des réponses à ces questions (sans tenir compte de la fiabilité des matériels qui d'une façon ou d'une autre vieilliront et deviendront obsolètes un jour ou l'autre).

A vous lire.

Jean-Marie d'orguevirtuel

je pense qu'il faut analyser le problème suivant trois axes:
l'architecture du système
les composants systèmes
l'interface système

dans l'architecture on parle du principe de fonctionnement. Par exemple utiliser un Token Ring IBM en 1993 à NDP a été une idée idiote puisque le token ring était en voie de disparition pour être totalement remplacé par l'ethernet. Ca veut dire qu'une bonne architecture et un bon protocole dureront facilement 20 ans sans souci. Par contre un mauvais choix est directement pénalisant dans les 3 années qui suivent.

les composants: comme pour ce qui est mécanique, les composants électroniques ne sont pas tous logés à la même enseigne suivant leur qualité de fabrication, le dimensionnement..etc... les cartes électroniques peuvent être de plus ou moins bonne qualité permettant une durabilité accrue dans le temps, les soudures, pareil...etc... Après il faut savoir que le principe de véhiculer une onde électrique dans un câble cuivre est quand même connu et maîtrisé depuis plus d'un siècle...

l'interface est à mon sens le point qui vieillit le plus vite et le plus mal. par exemple quand on vous parle actuellement d'un lecteur de clé USB pour lire vos combinaisons il faut bien se projeter en avant, en 1993 c'était les disquettes 3 1/2 le top du top. 5ans après difficile de trouver des lecteurs, 10 ans après plus rien n'est pris en charge, 15 ans après le support est totalement obsolète. Donc il faut bien s'imaginer que dans 10 ans votre lecteur de clé USB sera out of date. Idem quand on vous parle logiciel d'interface, écran tactile ou tuti quanti. Par définition ce sont les premiers éléments à devoir être remplacés.

Alors comment faire une bonne traction numérique? Je ne sais pas je ne suis pas facteur, mais à partir de ces trois points on peut définir quelques axes:
opter pour une architecture et un protocoles pérenne
utiliser des composants basiques (je ne suis d’ailleurs pas convaincu d'un réel besoin de performance, on transfert pas des flux video longue distance ici....)
permettre l'évolution en trois étapes: premièrement le système d'interfaçage doit pouvoir être retiré et remplacé par un nouveau dans les 10 ans sans que cela pose le moindre problème. Les composants électroniques seront à remplacer dans les 20 ans. L'architecture globale doit être revue dans les 30 ans. La traction doit donc être mise à niveau par étape sans effectuer d'énorme travaux.
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Travaux sur le grand orgue de NDP   Mar 17 Jan - 18:13

Pat17 a écrit:
Je comprends rien à la discussion.... C'est dans quel chapitre du Dom Bedos qu'on parle de tout çà ? scratch


Chapitre troifième: de l'alimentation de la foubaffe déportée, icelle eftois fur le vent.

@HV: J'adore vos questions...Si vous avez lu Gotlib, vous me demanderez bientôt si je travaille à la plume ou au pinceau, en souriant à la caméra.
Attention toutefois, à partir d'une certaine densité d'esprit , il ne vous sera plus possible de rentrer dans un orgue sans passer à travers la passerelle.Sleep
La suite, qui n'intéresse que vous, peut migrer très favorablement en mp.


Dernière édition par Richaud le Mar 17 Jan - 18:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Travaux sur le grand orgue de NDP   Mar 17 Jan - 18:29

dulciane a écrit:

dans l'architecture on parle du principe de fonctionnement. Par exemple utiliser un Token Ring IBM en 1993 à NDP a été une idée idiote puisque le token ring était en voie de disparition pour être totalement remplacé par l'ethernet. Ca veut dire qu'une bonne architecture et un bon protocole dureront facilement 20 ans sans souci. Par contre un mauvais choix est directement pénalisant dans les 3 années qui suivent.

les composants: comme pour ce qui est mécanique, les composants électroniques ne sont pas tous logés à la même enseigne suivant leur qualité de fabrication, le dimensionnement..etc... les cartes électroniques peuvent être de plus ou moins bonne qualité permettant une durabilité accrue dans le temps, les soudures, pareil...etc... Après il faut savoir que le principe de véhiculer une onde électrique dans un câble cuivre est quand même connu et maîtrisé depuis plus d'un siècle...

l'interface est à mon sens le point qui vieillit le plus vite et le plus mal. par exemple quand on vous parle actuellement d'un lecteur de clé USB pour lire vos combinaisons il faut bien se projeter en avant, en 1993 c'était les disquettes 3 1/2 le top du top. 5ans après difficile de trouver des lecteurs, 10 ans après plus rien n'est pris en charge, 15 ans après le support est totalement obsolète. Donc il faut bien s'imaginer que dans 10 ans votre lecteur de clé USB sera out of date. Idem quand on vous parle logiciel d'interface, écran tactile ou tuti quanti. Par définition ce sont les premiers éléments à devoir être remplacés.

Alors comment faire une bonne traction numérique? Je ne sais pas je ne suis pas facteur, mais à partir de ces trois points on peut définir quelques axes:
opter pour une architecture et un protocoles pérenne
utiliser des composants basiques (je ne suis d’ailleurs pas convaincu d'un réel besoin de performance, on transfert pas des flux video longue distance ici....)
permettre l'évolution en trois étapes: premièrement le système d'interfaçage doit pouvoir être retiré et remplacé par un nouveau dans les 10 ans sans que cela pose le moindre problème. Les composants électroniques seront à remplacer dans les 20 ans. L'architecture globale doit être revue dans les 30 ans. La traction doit donc être mise à niveau par étape sans effectuer d'énorme travaux.

Nous sommes d'accord. Le simple changement d'un PC type micro-atx (le combinateur à disquettes qui est celui d'origine, avec écran tactile auquel il manque des pixels maintenant) sous application romée ( dos svp!) a coûté environ 3500 euros à Chatou!. Demandez le CA réalisé sur le dos du système Synaptel (maintenu par Miguel Ruiz si je me souviens bien) à NDP. Un orgue doit rester un orgue, pas un flipper et -pour nous- une bonne traction numérique est une traction numérique dont on ignore l'existence. On arrive, on allume, on joue de l'orgue, on éteint et on s'en va, sans se soucier s'il faut faire faire un apprentissage de la position des touches au système (eltec, synaptel), et quand on veut que la coupure pédale se fasse à LA2, on tourne le bouton sur LA2, et on ne jongle pas avec le joystick et les menus déroulants à valider (en français pour Joël Petrique, en "fritalien" pour Galiasso). Moi, quand je joue, j'ai bien assez de contenir mes 14 doigts pour qu'ils jouent sur les bonnes touches et les bonnes pédales, et le reste n'est que distractions inutiles.
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Travaux sur le grand orgue de NDP   Mar 17 Jan - 18:32

escolore a écrit:
Observant depuis de longues années l'évolution des "restaurations" d'orgues, j'ai pu remarquer que trop souvent - pour des questions fallacieuses de coût - la "restauration" consistait à faire évoluer la présentation et/ou le système de la console. Naturellement, cela ne donne aucune satisfaction puisque par ailleurs, les défauts imputables à l'alimentation, la tuyauterie etc. demeurent.
Souvent, une console flambant neuve (quelquefois presque au sens propre!) commande un instrument qui n'a été ni dépoussiéré ni accordé!

Dont Reims est le parfait exemple. Il en a même perdu un plan sonore dans la bataille! Mais la console est flambant neuve pale
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Travaux sur le grand orgue de NDP   Mar 17 Jan - 21:30

Richaud a écrit:
escolore a écrit:
Observant depuis de longues années l'évolution des "restaurations" d'orgues, j'ai pu remarquer que trop souvent - pour des questions fallacieuses de coût - la "restauration" consistait à faire évoluer la présentation et/ou le système de la console. Naturellement, cela ne donne aucune satisfaction puisque par ailleurs, les défauts imputables à l'alimentation, la tuyauterie etc. demeurent.
Souvent, une console flambant neuve (quelquefois presque au sens propre!) commande un instrument qui n'a été ni dépoussiéré ni accordé!

Dont Reims est le parfait exemple. Il en a même perdu un plan sonore dans la bataille! Mais la console est flambant neuve pale

oui mais c'est du provisoire Rolling Eyes albino

ceci étant le buffet était largement sous dimensionné pour le nombre de jeux + la mécanique il me semble. Niveau rendement sonore aussi, on était étouffé.
Revenir en haut Aller en bas
MITEL



Messages : 28
Date d'inscription : 13/01/2011
Localisation : BLAGNAC (31)

MessageSujet: Re: Travaux sur le grand orgue de NDP   Mer 18 Jan - 10:07

Bonjour, voici un lien (en anglais) concernant les travaux prévus sur le grand orgue de NDP: http://www.organsofparis.vhhil.nl/news/index.html
Revenir en haut Aller en bas
Julien Girard
Admin
avatar

Messages : 1091
Date d'inscription : 02/11/2009
Localisation : Neuilly-Plaisance

MessageSujet: Re: Travaux sur le grand orgue de NDP   Mer 18 Jan - 17:28

MITEL a écrit:
Bonjour, voici un lien (en anglais) concernant les travaux prévus sur le grand orgue de NDP: http://www.organsofparis.vhhil.nl/news/index.html
Il n'y est rien dit de plus que l'on ne sache déjà.

En revanche, je vais me permettre de fermer ce sujet, avant de la couper en 2, pour laisser la partie sur Eltec etc. dans un autre post.
Nous reparlerons de Notre Dame quand les travaux seront terminés.
Revenir en haut Aller en bas
http://organland.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Travaux sur le grand orgue de NDP   

Revenir en haut Aller en bas
 
Travaux sur le grand orgue de NDP
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Trinité - Association Grand Orgue Trinité Messiaen
» ORGUEs ALLEN 25 et 44 JEUX et POSITIF DEBLIECK de Grand Orgue En Liberté
» Grand-Orgue de Notre Dame de Bon Port, Nantes
» ALLEN 85 Jeux de Grand Orgue En Liberte a Vendre...
» Orgue Kleuker de l'église du Chant d'Oiseau - Bruxelles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orgue Libre :: Les Orgues :: Orgue classique :: A tuyaux-
Sauter vers: