AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Philharmonie de Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Michel Chazot
Admin
avatar

Messages : 385
Date d'inscription : 02/11/2009
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: La Philharmonie de Paris    Mar 28 Fév - 22:41

Bonjour,

Par l'intermédiaire de Julien, j'ai appris que la nouvelle salle de La Philharmonie de paris allait être équipé d'un grand orgue construit par le facteur Allemand RIEGER. ( SITE )

Extrait du site Paris.fr

"Focus : L'orgue de la Philharmonie
Le projet de salle de concert de la Philharmonie de Paris comporte un grand orgue pour les répertoires symphonique et soliste. L’intégration de cet instrument dans la salle sera une synthèse entre musique et architecture. Il permettra de jouer la musique symphonique et la musique contemporaine destinée spécifiquement à l’orgue avec des incursions possibles dans d’autres répertoires.
"

Savez vous s'il existe déjà des esquisses du futur buffet, une composition etc ... ?
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Mer 29 Fév - 0:41

Eh oui, les décideurs ne perdent plus de temps avec les facteurs français. Pas plus ici qu'à la Villette. Rolling Eyes
Pas de crainte, le projet sera décrit sur le site de Rieger, pas tenu secret avec suppression de topics du forum et tutti quanti.
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 937
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Mer 29 Fév - 7:38

Il me semble que Rieger est une société autrichienne, non ? Wink

Des rumeurs parlaient de 70 jeux environ au moment de l'attribution du marché, il y a moins d'un an.
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Mer 29 Fév - 16:29

Rieger GmbH est une société qui a eu plusieurs points de chute, en europe centrale. Actuellement ils sont autrichiens.
Cette entreprise de 50 personnes réalise autant de travaux d'orgues que tous les FO français réunis, avec au moins un orgue de plus de 70 jeux par an.
Donc on ne leur en remontre pas.
L'orgue dont Paris pourra être fière promet d'être une belle bête, même s'il n'est pas des plus innovants. Il correspond à ce que je disais dans le sujet "bête curieuse": les FO français (ayant pignon sur rue) persistent à promouvoir le modèle d'orgue de Gonzalez, dont personne ne veut.( un jeu de fond de 8 et 9 rangs de fournitures et cymbales, une trompette trop courte d'un ton au moins), alors que les concurrents étrangers ont bien compris et proposent du post-symphonique, qui se vend!

Composition prévue:

GRAND ORGUE 61 notes
1 Montre 16
2 Violon 16
3 Bourdon 16
4 Montre 8
5 Viole de Gambe 8
6 Flûte harmonique 8
7 Bourdon 8
8 Prestant 4
9 Octave 4
10 Quinte 2 2/3
11 Doublette 2
12 Grande Fourniture iii
13 Petite Fourniture iV
14 Cymbale iii/iV
15 Cornet V(C3)
16 Bombarde 16
17 Trompette 8
18 Clairon 4

ORGUE EXPRESSIF 61 notes
19 Bourdon 16
20 Principal 8
21 Viola di gamba 8
22 Salicional 8
23 Flûte traversière 8
24 Cor de nuit 8
25 Unda maris 8
26 Octave 4
27 Viola 4
28 Flûte douce 4
29 Doublette 2
30 Plein jeu harmonique ii-V
31 Basson 16
32 Ophidéide 8
33 Basson Hautbois 8
34 Clarinette 8
Trémolo
PEDALE D’ORCHESTRE
EXPRESSIVE 32 notes
35 Soubasse 32
36 Soubasse 16
37 Violoncelle 8
38 Bourdon 8
39 Clarinette Basse 16

RECIT EXPRESSIF 61 notes
40 Quintaton 16
41 Diapason 8
42 Viole de Gambe 8
43 Flûte harmonique 8
44 Bourdon 8
45 Voix céleste 8
46 Flûte céleste 8
47 Fugara 4
48 Flûte octaviante 4
49 Nazard harmonique 2 2/3
50 Octavin 2
51 Tierce harmonique 1 3/5
52 Fourniture iii/iV
53 Cymbale iii
54 Basson 16
55 Trompette 8
56 Clairon 4
57 Basson-Hautbois 8
58 Voix humaine 8
Trémolo
SOLO EXPRESSIF 61 notes
59 Principal 8
60 Flûte harmonique 8
61 Bourdon 8
62 Ondulant 8
63 Prestant 4
64 Flûte ouverte 4
65 Nazard 2 2/3
66 Doublette 2 (grosse taille)
67 Tierce 1 3/5
68 Larigot 1 1/3
69 Septième 1 1/7
70 Piccolo 1
71 Plein jeu iV
72 Cor anglais 8
73 Tuba 8
Tremblant
PEDALE 32 notes
74 Contrebasse 32
75 Contrebasse 16
76 Violonbasse 16
77 Montre 16 (GO)
78 Violon 16 (GO)
79 Principal 8
80 Flûte 8
81 Flûte 4
82 Contrebombarde 32
83 Bombarde 16
84 Trombone 16
85 Trompette 8
86 Clairon 4

Pas mal non? C'est sensiblement ce que j'aurais proposé si on m'avait demandé mon avis, mais comme nous ne représentons que 4% de Rieger, on se contente d'orgues à 20 jeux, en sachant avec certitude qu'aucun français ne figurera dans la cour des grands, définitivement. geek
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Mer 29 Fév - 16:45

ça fait vraiment super envie Smile

pour le buffet de l'instrument (j'espère que ce sera pas du Jean Nouvel^^) on peut voir où il va être placé quand on regarde la présentation des maquettes et plans.





et surtout sur cette image:



je suppose que les trucs verticaux représentent les tuyaux du futur instrument?


Quand on sait que Nouvel avait oublié les toilettes dans l'étage des mariages à la nouvelle mairie de Montpellier je sais pas si on doit être inquiet... Very Happy[url][/url]
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Mer 29 Fév - 20:18

Oui, ce sont des tuyaux de montre, certains (en dessous) sont la tête en bas, et ils sont très écartés, comme sur la modélisation.
De l'instrument lui-même, on en verra la plupart du temps rien, si la grande boîte est fermée, un peu comme à l'audito de Lyon (on dit alors "quand le couvercle de la poubelle est fermé") affraid
Revenir en haut Aller en bas
Michel Chazot
Admin
avatar

Messages : 385
Date d'inscription : 02/11/2009
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Mer 29 Fév - 21:30

Je suis très enthousiasmé par ce projet !! Enfin un grand orgue dans une salle de concert en France !!
Revenir en haut Aller en bas
hv



Messages : 96
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Mer 29 Fév - 21:41

Richaud a écrit:

L'orgue dont Paris pourra être fière promet d'être une belle bête, même s'il n'est pas des plus innovants. Il correspond à ce que je disais dans le sujet "bête curieuse": les FO français (ayant pignon sur rue) persistent à promouvoir le modèle d'orgue de Gonzalez, dont personne ne veut.( un jeu de fond de 8 et 9 rangs de fournitures et cymbales, une trompette trop courte d'un ton au moins), alors que les concurrents étrangers ont bien compris et proposent du post-symphonique, qui se vend!

Pas mal non? C'est sensiblement ce que j'aurais proposé si on m'avait demandé mon avis, mais comme nous ne représentons que 4% de Rieger, on se contente d'orgues à 20 jeux, en sachant avec certitude qu'aucun français ne figurera dans la cour des grands, définitivement. geek

La composition imposante de cet orgue ressemble quand même à celle de D. Kern à Dresde (dans un buffet en copie somptueux) et encore plus à celle de l'orgue P.Quoirin de New-York... (facilement consultables sur leurs sites respectifs).
Monsieur Richaud essaye de nous prouver, tout au long de ces posts, que les facteurs français sont des gros nuls (ce qui dénote un manque de considération évident -au moins pour lui même lol! ), mais en fait, certains sont fort capables d'en faire autant si on leur donnait les chantiers en question. Il est ainsi amusant (ou consternant, c'est au choix) de constater que les plus grands instruments des facteurs français contemporains sont à l'étranger et que lorsque un instrument important est à construire en France, on le confie à un étranger, mais je crois que nous en avions déjà parlé.
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Mer 29 Fév - 23:39

hv a écrit:
La composition imposante de cet orgue ressemble quand même à celle de D. Kern à Dresde (dans un buffet en copie somptueux)

Dresde église Notre-Dame
Hauptwerk 58
Töne C - a’’’
Montre 16’
Bourdon 16’
Octave 8’
Viole de Gambe 8’
Rohrflöte 8’
Octave 4’
Spitzflöte 4’
Quinte 2 2/3’
Octave 2’
Terz 1 3/5’
Cornet V
Mixtur V
Cymbel IV
Fagott 16’
Trompette 8’
Clarine 4’

Oberwerk
58 Töne C -a’’’
Quintade 16’
Principal 8’
Quintade 8’
Salicional 8’
Gedackt 8’
Octave 4’
Rohrflöte 4’
Nasat 2 2/3’
Octave 2’
Sesquialtera 1fach
Mixtur IV
Trompette 8’
Chalumeau 8’
Tremblant

Schwellwerk
58 Töne C - a’’’
Bourdon 16’
Gamba 8’
Flûte harmonique 8’
Voix céleste 8’
Bourdon 8’
Flûte harmonique 4’
Quinte 2 2/3’
Octavin 2’
Piccolo 1’
Cornet V
Mixtur III – VI
Basson 16’
Basson – Hautbois 8’
Trompette harmonique 8’
Vox Humana 8’
Clairon Harmonique 4’
Tremolo

Brustwerk
58 Töne C - a’’’
Gedackt 8’
Prinzipal 4’
Rohrflöte 4’
Nasat 2 2/3’
Octav 2’
Gemshorn 2’
Terz 1 3/5’
Quinte 1 1/3’
Sifflet 1’
Mixtur III
Vox Humana 8’
Tremblant

Pedal
32 Töne C - g’
Untersatz 32’
Principal 16’
Subbass 16’
Octave 8’
Bassflöte 8’
Octave 4’
Mixture VI
Basson 32’
Posaune 16’
Trompette 8’
Clarine 4’

Moi, je veux bien, mais franchement, je ne vois aucune ressemblance avec le projet de Rieger (qui est très ressemblant par contre à celui du Muzikwerein de Vienne), pas de jeux ni de disposition symphonique, un seul clavier expressif...
Pour ce qui est de l'orgue de NY, votre ancien patron a désiré que nous n'en parlions pas. Donc.
Je ne cherche pas à prouver quoi que ce soit sur quelque facteur que ce soit. Je ne me base que sur les faits que je constate, ni plus, ni moins.

Citation :
mais en fait, certains sont fort capables d'en faire autant si on leur donnait les chantiers en question.
Oui, mais voilà, ces chantiers là sont en appel sur performance, c'est à dire que les facteurs proposent un projet, suivant quelques fils directifs qui leur sont donnés. Une commission décortique chaque projet et choisit celui qui lui convient le mieux, que ce soit au niveau technique, esthétique, musical, pécuniaire... Autrement dit, c'est le meilleur qui est censé gagner.
Je ne sais pas quel projet Kern SA ou Quoirin SA ont présenté pour la commission, mais manifestement, celui de Rieger était meilleur (et meilleur que celui de Klais qui n'a pas manqué de concourir aussi). L'attribution d'un tel chantier tient quelquefois à peu de choses, choses dont TOUS les facteurs sont pourtant capables d'en assurer la réalisation, mais c'est comme en architecture, il y a des projet ambitieux, et d'autres bien plus "rangés". Pas la peine de dire "Ouaa! j'aurais pu proposer la même chose", il fallait le faire avant, pas après coup. J'imagine bien que les cabinets d'architectes ont dit la même chose quand Jean Nouvel a été choisi. Un élu pour plein de déçus.

Ne comparez pas ce que Quoirin SA construit comme grands instruments par rapport à Rieger GmbH, parce-que vous allez vous faire du mal pour rien.
Sans compter les instruments de moins de 50 jeux ni les restaurations, j'ai dénombré deux orgues en 2011, de 75 et 86 jeux, un seul de 80 jeux en 2010, et deux orgues en 2009, de 71 et 80 jeux. C'est aussi çà la cour des grands. drunken
ils sont aussi quatre fois plus nombreux (50 personnes et 3500 m² d'atelier).

Revenir en haut Aller en bas
Rookie



Messages : 179
Date d'inscription : 22/12/2009

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Jeu 1 Mar - 0:42

L'orgue Quoirin de NY est une réussite, tant sur le plan technique que sur le plan musical.

Pour l'avoir joué et vu de l'intérieur, je puis dire que cette réalisation n'a RIEN à envier a ce qu'on voit à l'intérieur des instruments de Rieger. Pour ce qui est de l'harmonisation : je préfère nettement les anches Quoirin que les Anches Rieger : au moins pour les anches du grand jeu.

Ce qui compte, n'est pas la quantité mais la qualité.

Une entreprise comme Quoirin ne pourrais peut être pas construire 2 à 3 instruments de 80 jeux la même année, en même temps que des restaurations et que des orgues neuf plus modestes. Mais le fait est que la taille de l'instrument ne semble pas leur poser de problèmes en terme que qualité et de finition.

Donc effectivement, ça se joue à très peu de choses...
Revenir en haut Aller en bas
hv



Messages : 96
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Jeu 1 Mar - 1:41

Je ne peux qu'aller dans le sens de Rookie !

En effet, le nombre d'orgues produits par an ne veut rient dire si ce n'est au niveau du CA. Seule compte la qualité des réalisations. Il ne faut bouder aucun style car chacun correspond à sa littérature. Justement en France, sous l'influence des professeurs de conservatoires entre autres, on essaye de diversifier le style des instruments pour avoir dans chaque région un instrument de style différent. Donc si vous êtes plutôt baroque allemand vous irez là, plus classique français là bas, symphonique dans une troisième localité.... etc... Si on est encore loin du compte, la tendance va dans ce sens.

Au niveau des orgues eux mêmes la quantité ne va pas forcément de pair avec la qualité. Je connais bien des orgues de 10 - 15 jeux qui donnent plus de plaisir que des croûtes de 30, peu importe le style !

Après tout que demande t'on d'un orgue ? qu'il soit agréable à l'audition, qu'il n'ait pas de défaillances mécaniques (ou électriques, ou tubulaires), que le vent soit de bonne qualité.... bref ce que l'on peut demander d'un orgue de 2 jeux comme d'un de 80 !
Le fait qu'il soit électrique, mécanique, pneumatique, avec console mobile, avec combinateur, permettant l'exécution d'un large répertoire ou ayant un style bien défini sont des préoccupations secondaires à mon avis qui seront bien vite oubliées si les trois premiers critères ne sont pas remplis !

De même, je ne prêche pas pour ma paroisse, mais en conscience que de nombreux facteurs d'orgues français ont fourni et fournissent du travail de qualité qu'il ne faut pas sous estimer. J'ose croire que la facture d'orgues française a encore de belles choses à faire tant en restauration qu'en neuf, certaines réalisations de ces vingt dernières années sont vraiment de très belles réussites. Si seulement le monde de l'orgue pouvait rester en dehors de ces querelles de chapelles qui ne font que de lui nuire...

Revenir en haut Aller en bas
Toulousaing



Messages : 307
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Jeu 1 Mar - 11:51

D'accord sur le fait qu'un orgue doit être avant tout beau, agréable à jouer et fiable.

Mais je dois avouer que , si je ne connais pas l'orgue de NY, celui d'Evreux oui.
Et mon impression fut exactement celle décrite par M. Richaud : Victor Gonzalès faisait déjà ça il y a 70 ans (indépendamment de tout jugement de valeur).

Pas convaincu dut tout, par conséquent, qu'on puisse raisonnablement comparer ces deux types d'orgues.
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Jeu 1 Mar - 12:24

hv a écrit:
Je ne peux qu'aller dans le sens de Rookie !

En effet, le nombre d'orgues produits par an ne veut rient dire si ce n'est au niveau du CA.


je ne suis pas tout à fait d'accord. Le nombre d'orgues produits par an est un indicateur de la vitalité de l'instrument dans le pays, il est indicatif de la reconnaissance du travail du facteur. Plus de CA amènera plus de possibilités techniques, donc plus de possibilités artistiques, permettra de former plus de personnes, concourir à des projets plus gros (puisque vous êtes éliminés -ou pas consultés- si vous n'avez pas le CA suffisant), donc à ouvrir son catalogues à différents instruments de tous styles. Sans oublier qu'une activité importante permet des investissements matériels, des économies d'échelle et donc d'être plus compétitif si c'est bien géré. cela permet aussi de se consacrer à la R&D et à l'innovation (bon je ne sais pas si c'est le cas avec les facteurs d'orgue, mais disons que théoriquement, c'est beaucoup plus plausible que le simple artisan avec son apprenti qui pour sûr n'a pas le temps ni l'argent pour innover dans quoi que ce soit)

Bien sûr, il faut de tout pour faire un monde et la réussite ne passe pas forcément par le grossissement de l'entreprise. Mais y'a cette manie de dire que le CA est petit mais c'est pas grave car au moins c'est de la qualité. Ca me semble caricatural: la grosse industrie qui fait des orgues prémontés imposants et sans âme et le petit artisan qui va faire de la qualité "à l'ancienne" sur de magnifiques petits instruments pour nos petites églises de nos petites campagnes chères au journal de JPP. A mon sens ce qui manque aux facteurs français, ce n'est pas la compétence technique, c'est la reconnaissance et se vendre. C'est un problème récurrent avec les PME française de toute façon. Comme si le marketing, la vente, le fait de vouloir vendre ou répondre aux besoins du client était tabou, et surtout anti artisanal, anti qualitiatif et vulgaire. Comme si le client allait venir par magie parce que "bah on est super bons en qualité c'est une évidence" et qu'il allait se laisser imposer notre point de vue parce que "nous on sait et lui c'est un beotien"..
Ce n'est pas que dans la facture d'orgue je précise, mais c'est un mal assez français.
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Jeu 1 Mar - 16:22

Je vois que vous avez bien compris le problème. rabbit
Revenir en haut Aller en bas
hypérion



Messages : 371
Date d'inscription : 03/11/2009
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Jeu 1 Mar - 23:01

Oui mais bon, enfin, vous allez penser que c'est une idée fixe, mais y a même pas une grande quinte, ni une grande tierce (pour un orgue installé en France et sur lequel un original voudrait jouer du Grigny), même pas une grande neuvième (à partir de 75 jeux, on peut y penser...), ni même une chamade (pour réveiller la vieille abonnée du fond de la salle)...

Et quand on connaît l'aversion de mon confrère Nouvel pour les binious (la salle de Copenhague avec son Van den Heuvel dont il a exigé la disparition des bouches et des pieds pour que l'instrument ressemble à une forêt de cylindres purs), on peut craindre que les quelques tuyaux alignés sur et sous cette sorte d'étagère en lévitation constitue réellement la façade du futur instrument !

Nous sommes donc devant un malaise certain : certes, nous aurons des instruments dans les salles de concert (enfin !...) mais, sous prétexte de l'associer au mieux avec l'orchestre, voire de le fondre à lui (quelle drôle d'idée, contraire à l'esprit concertant : allez demander à Mme Grimaud ou Mme Mutter de se fondre à leur orchestre, vous verrez si leur égo est d'accord), on en arrivera à nier sa présence comme soliste, comme instrument présent comme peut l'être un grand Bösendorfer pour Grimaud ou un Stradivarius pour Mutter.
Comme pour le cornet de frites de Los Angeles, (outre le talent du facteur) on aura une façade rigolote qui cachera 3 boîtes expressives et des tuyaux majoritairement camouflés derrière des panneaux décoratifs, reléguant la présence des timbres au doux souvenir des églises froides et humides et nous confrontant à une écoute voilée et lointaine (le témoignage d'un organiste à la crinière blanche bien connue, sur l'instrument américain, confirme cet état de fait)...

Bon, un orgue, certes, mais pas trop voyant, pas trop fort, pas trop présent...
Comme le cousin qui flanque la honte qu'on relègue à la dernière table, au fond de la salle, lors des mariages...
Revenir en haut Aller en bas
hv



Messages : 96
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Jeu 1 Mar - 23:26

Si on regarde de près la composition de l'orgue prévu, elle ressemble en fait à celle de St Sulpice un peu amaigrie..... St Sulpie : ACC1862 ! c'est dire que c'est novateur !

Ensuite, au sujet de Gonzalez, il s'agit tout de même quoi que l'on en pense du plus grand facteur français du XXè au niveau de sa production : constructions et restaurations prestigieuses dans tout l'hexagone. D'ailleurs, à Beauvais nous trouvons un 32p réel en montre à l'ut. Peu de facteurs peuvent dire en avoir fait autant. De même, ces orgues répondent parfaitement aux attentes des grands compositeurs du XXè. Qui a oublié les merveilleux enregistrements des époux Duruflé à Soissons, orgue que M.Duruflé adorait.
Les grands compositeurs d'aujourd'hui sont restés dans cette école néo classique, beaucoup ayant d'ailleurs repris les tribunes des grands compositeurs d'hier. On imagine mal quelqu'un voulant modifier la Trinité ou St Etienne du Mont car ces orgues reflètent les souhaits des grands noms de l'orgue d'hier.

D'ailleurs, soit dit en passant, il faut souligner l'intelligence suprême de Marcel Dupré qui n'a pas souhaité modifier l'orgue de St Sulpice pendant son titulariat, il aurait pu le faire la partie instrumentale n'ayant été classée qu'après sa mort. Trop d'organistes sous couvert de désirs personnels en veulent toujours plus au détriment de l'intégrité de l'instrument existant. Que dire du malheureux Fermis de St François, modifié il n'y a pas si longtemps sous les directives de Litaize qui n'aura pas pu en profiter bien longtemps.... mais c'était la mode, chaque grand nom devait laisser la trace de son passage !

Aujourd'hui, les compositeurs restent attiré par les petites mutations un peu piquantes, les jeux d'anches de détail un peu germanisant, et le grand récit symphonique, qui correspond également à l'orgue néo classique et au but inavouable mais tellement pratique de jouer un maximum de musique sur un même instrument (on voit même apparaître dernièrement des coupures mobiles pour le cornet C ou C#). Une fois que tout ça est dit, couchez une composition sur le papier, comparez la à votre enveloppe budgétaire et vous verrez que le résultat des courses est connu à l'avance !

Encore une fois, le facteur d'orgues n'est que trop rarement responsable de ses compositions car les directives qui lui sont données l'amènent à aller dans telle ou telle direction. Ces directions existant déjà, on arrive forcément près d'une composition existante. (comme montré plus haut). Mais là n'est pas vraiment la question : on pourra faire réaliser un même orgue à différents facteurs d'après un même plan : le résultat ne sera pas identique.
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Jeu 1 Mar - 23:57

Gonzalez, le plus grand facteur du XX° siècle: Bien évidemment! Il avait le monopole de TOUS les marchés de cathédrale en France, c'est pas très compliqué à devenir le plus grand dans ses conditions.
Un Gonz n'est pas en soi un orgue moche, c'est un orgue FADE. Alors on peut y jouer plein de trucs de toutes époques, parce-que tout y est jouable (61 notes, 32 marches) mais rien n'y est transcendant.
Duruflé voulait ce genre d'orgues, et SEDM a été modifié en ce sens... Beuchet a suivi les ordres: faites du Gonzalez.
Les artistes ont applaudi à trois mains l'orgue de Chartres... Et pourtant: quelle poubelle!. Alors maintenant qu'il ne correspond plus aux goûts pour les mixtures chlorhydriques, il faudrait lui ajouter des fonds, des flûtes harmoniques, grossir les tailles et tutti conneries.
Je reste d'accord sur les grandes lignes, sauf que je ne crois pas une seconde que les instruments actuels donnent satisfaction aux compositeurs (il y en a beaucoup?)
La trinité et SEDM ont tellement été modifiés qu'ils ne ressemblent plus non plus à grand chose. (les dernières modifs étant de Dargassies je crois), il s'agit d'un patchwork dont le seul style est de ne pas en avoir. Je ne parle même pas du Gonz-Klais anciennement du 104, naufragé à Lilles... 100 jeux et puis...Rien, navrant.


Citation :
Mais là n'est pas vraiment la question : on pourra faire réaliser un même orgue à différents facteurs d'après un même plan : le résultat ne sera pas identique.

Mais il faudra bien choisir les facteurs parce-que sur 5 réalisations, 3 sonneront comme du Gonzalez (mixtures qui gueulent, anches trop courtes, bassons asthmatiques, fonds anorexiques avec plein d'os qui dépassent), un sonnera comme un gros percolateur pour italiens nostalgiques, et (peut-être) un sonnera comme aucun autre, et que les organistes ne voudront plus quitter les claviers. Il ne faut pas grand chose pour passer de l'un à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
hv



Messages : 96
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Ven 2 Mar - 0:31

On peut télécharger sur le net, un doc sur l'orgue de la philharmonie où l'on découvre quelques aspects techniques du futur instrument (boîtes expressives entre autre). On peut y lire également que les mixtures seront douces et l'ensemble de l'orgue plutôt gambé, que le but est de réaliser un orgue "non ecclésiastique" et que l'on souhaite par ce biais influencer les musiciens (compositeurs) à aller vers de nouvelles voies d'expression.... (veux pieu)
On y confirme également que le buffet sera bien celui dessiné par Jean Nouvel affraid.

On apprend que l'orgue sera harmonisé par un français (travaillant chez Rieger) : Michel Garnier. Nulle précision sur le montant des travaux.
Revenir en haut Aller en bas
Toulousaing



Messages : 307
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Ven 2 Mar - 0:58

Ce n'est certes pas l'orgue idéal. Existe-t-il ? Sans doute, il y en a autant que d'organistes.

Ce que je pointais pour ma part, c'est que Evreux, comme Dresde, comme NY, j'imagine, ont tous un "noyau" classique, avec des greffes symphoniques, qui les apparentent au modèle de Victor Gonzalès (qui en effet a surtout eu le talent d'avoir tous les gros marchés en France à l'époque au détriment des autres...).
Ici, la conception est franchement symphonique, à la base. Avec tout ce que ça sous entend, j'imagine -j'espère- d'alimentation en vent généreuse, d'harmonie au pied, de gravures conséquentes dans les sommiers, etc. Bref une base technique complètement différente de l'esprit des instruments que vous citez.
D'ailleurs, votre comparaison à St Sulpice me conforte dans mon propos.

Ensuite, pour une recette qui ne soit pas "néo-classique" et où les organistes prennent grand plaisir à jouer et improviser, ben y'a Urrugne.
Le même en plus gros, avec des familles de gambes, des tubas -que je préfère aux chamades- et une pédales conséquente, voilà qui frôlerait mon orgue de salle idéal.

Après, le répertoire... Jouer du Grigny dans une salle, je n'en vois guère l'intérêt.
Et puis de toute façon si l'orgue est beau, on jouera plein de choses dessus qui sonneront bien (en faisant son deuil de l'historicité) !
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Ven 2 Mar - 2:02

plus de précisions ici:
chapitre 3: lien

ici vous avez le lien vers le document d'attribution du marché: lien

Valeur totale finale du ou des marché(s) Valeur 1 669 732,00 EUR Hors TVA

pas très cher.
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Ven 2 Mar - 10:17

Quasiment le double de celui de Monaco...(900 000 € ht) pour 15 jeux de plus.

On apprend aussi qu'il y avait QUATRE concurents ayant remis un dossier...
On donc Rieger, certainement Klais, ...et puis? geek
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Ven 2 Mar - 16:56

Richaud a écrit:
Quasiment le double de celui de Monaco...(900 000 € ht) pour 15 jeux de plus.


et encore, là contrairement à Monaco y'a pas de buffet!
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Sam 3 Mar - 12:26

hv a écrit:
Si on regarde de près la composition de l'orgue prévu, elle ressemble en fait à celle de St Sulpice un peu amaigrie..... St Sulpie : ACC1862 ! c'est dire que c'est novateur !

La liste des registres est une chose, la structure de l'orgue en est une autre. Il n'y a qu'une boîte expressive au récit de saint sulpice, et elle est très peu pratique!

Cet orgue a quasiment toutes ses divisions expressives, y compris la pédale. Sa composition n'est pas osée, mais s'inspire de ACC ou tout du moins du style français du XIX° siècle, qui semble être devenu une référence mondiale.
Il est donc plus apparenté à un instrument américain des années 30 qu'à saint Sulpice.
C'est quand même prometteur! bounce
Revenir en haut Aller en bas
hypérion



Messages : 371
Date d'inscription : 03/11/2009
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Sam 3 Mar - 12:39

Toulousaing a écrit:


Après, le répertoire... Jouer du Grigny dans une salle, je n'en vois guère l'intérêt.
Et puis de toute façon si l'orgue est beau, on jouera plein de choses dessus qui sonneront bien (en faisant son deuil de l'historicité) !

Ben en voilà un sujet intéressant, au détour d'une fin de message !...
Doit-on tailler dans le répertoire et ne jouer que ce qui correspond à une salle de concert ?

Mais en deux phrases, je trouve que notre ami Toulousaing a résumé la problématique franco-française de l'orgue :
- l'orgue dans les salles de concert ? On n'en a pas, on ne sait pas comment on les construit, on ne sait pas ce qu'on joue dessus (du calme !...)...
- l'orgue ne peut être envisagé que dans une perspective historicisante et ne peut être abordé avec un regard contemporain, dans sa conception comme dans son jeu...

(Je globalise outrancièrement à partir d'un avis personnel. Mon ton est sarcastique : ne vous énervez pas tous tout de suite !)
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Lauwers



Messages : 50
Date d'inscription : 04/11/2011

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Sam 3 Mar - 13:55

Citation :
"Doit-on tailler dans le répertoire et ne jouer que ce qui correspond à une salle de concert ?"


-C'est quoi le "Répertoire" ? My two Cents: "Répertoire"= Ce qu'on aime jouer aujourd'hui, joué de la manière
qu'on s'imagine aujourd'hui être la bonne (ce qui est en fait rarement le cas...).

Tant qu'on ne se débarrassera pas une fois pour toute de cette vision académique qui consiste à baptiser "répertoire"
la simple mode du jour, on fera des instruments conçus comme une addition mécaniste d'éléments disparates.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    

Revenir en haut Aller en bas
 
La Philharmonie de Paris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Philharmonie de Paris
» Philharmonie de Paris, Cité de la musique - 2017-2018
» Philharmonie - Nuit du raga - 31/01/15
» Philharmonie 23-04-15 Beethoven-Wagner-Boulez-Barenboïm
» Philharmonie - Te Deum de Berlioz - Roth - 20/06/15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orgue Libre :: Les Orgues :: Orgue classique :: A tuyaux-
Sauter vers: