AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Philharmonie de Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
hypérion



Messages : 371
Date d'inscription : 03/11/2009
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Dim 25 Mar - 11:35

Oui, m'enfin bon... Je ne veux pas jouer à Caliméro mais on est encore en train de parler du racisme qui touche l'orgue !

Si on lui consent enfin construire une console mobile à mettre au milieu de la scène (parce que, bon, comme tout le monde fait ça, finalement, et que ça va finir par devenir courant, et puis aussi parce que bon, ces vieux organistes chevelus, faudrait finir par voir à quoi ils ressemblent), l'orgue du projet francofrançais, disparaît et se voile de masques successifs : celui de l'architecte qui ne consent qu'à exhiber que quelques tuyaux, choisis pour leur bizarrerie ou parce qu'ils sont les représentants d'une minorité visible, rangés avec style et détachement sur une sorte d'étagère Ikéèsque en lévitation comme un entomologiste épingle ses trouvailles au mur et celui du collège d'experts qui souhaite ardemment que l'orgue se fonde à l'orchestre (alors qu'il n'y a aucune œuvre où l'orgue se fonde DANS l'orchestre mais près d'une centaine de concertos où l'orgue est soliste comme dans l'Empereur de Beethoven, ce qui prouve la totale ignorance de notre répertoire) et que l'on va demander à d'éventuels solistes d'user de 3 boîtes expressives situées derrière un panneau qui masquera l'instrument depuis la salle !

Pourquoi ne pas avoir installé l'orgue à l'autre bout du parc de Villette pendant qu'on y est !

Et puis il ne faut pas oublier qu'on est dans une salle de concerts et pas à Chartres (cathédrale) ! L'acoustique de la salle est une donnée essentielle et mobilise deux bureaux d'étude de renommée internationale ! La réussite de l'acoustique, dans une salle neuve (pas quand elle est le fruits d'heureux hasards comme dans nombre d'églises ou de salles bien construites -avec des savoirs faire oubliés et des secrets de maçons compagnons de Salomon), c'est l'assurance d'y recevoir les meilleurs orchestres, d'y enregistrer des disques, d'une renommée internationale et de millions de pépètes à récolter, notamment en faisant payer le dernier siège du fond de la salle à un prix à peine moins prohibitif que celui des premiers rangs (la disposition démocratique, en cercle, autour de l'orchestre, permettant de ne plus pâtir du critère vue et de ne plus déprécier une place parce qu'elle est "sans vue"). Donc : on verra l'orchestre de partout ; et grâce à nos acousticiens, aux maquettes avec rayons laser et essais de soufflerie, on aura une salle parfaitement uniforme acoustiquement !

Donc, l'orgue arrive comme un cheveu sur la soupe !

Impossible de faire sonner un orgue franc du collier, plein de caractère, de chamades pétaradantes, de montres, d'anches âcres et de douceureuses et lointaines, dans une salle uniforme !

Se poser la question de la spatialisation de l'orgue n'est pas une question organisitique (comme le mentionnait M. Richaud : ça, tout le monde s'en tape !) C'est une question de banalisation, d'uniformisation, de lissage du son, sans obstacle (où caser 3 ou 5 buffets dans cette salle toute en courbes et en nuages suspendus ?), sans chamade , sans niches qui pourraient accueillir plein de tuyaux mais qui créeraient des aspérités et des anfractuosités dans lesquelles le son se perdrait et viendraient fausser la réussite acoustique que tout le monde attend !

Donc, monsieur l'acousticien et monsieur l'architecte on trouvé la solution : une paroi devant l'orgue : on ne voit pas les tuyaux et on simplifie l'acoustique !

Dans une situation économique où le risque financier pris par l'Etat et la Ville, avec cette salle située quand même à perpète les oies et surnuméraire (Pleyel, Gaveau, Radio-France...) est énorme, les solutions novatrices (Tenerife...) ou ayant montré leurs preuves (toutes les salles où l'orgue est visible et présent) sont à écarter d'office... Coco : on blinde l'acoustique : vont pas faire chier les vieux chnoques de l'orgue, ils n'intéressent personne !

Résumé : on verra l'organiste. On n'entendra pas l'orgue ! Faut savoir ce que vous voulez les filles !
Revenir en haut Aller en bas
hypérion



Messages : 371
Date d'inscription : 03/11/2009
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Dim 25 Mar - 11:40

hypérion a écrit:


de chamades pétaradantes, de montres, d'anches âcres et de douceureuses et lointaines, dans une salle uniforme !



...de douceureuses et lointaines GAMBES : il manque un mot.

Et non, je ne suis pas contre les orgues à boîtes expressives multiples, je suis même assez intéressé par l'idée d'une boîte expressive pour une partie de la pédale...
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Dim 25 Mar - 14:22

Richaud a écrit:
Pat17 a écrit:
On peut aussi faire "alla Prevert", qui consiste à tourner 167 fois sa langue dans la bouche d'une autre... pig

L'effet ne sera certainement pas le même... et à mon avis je risque de dire encore plus de bêtises une fois l'opération terminée... clown

Richaud a écrit:
Il est en outre assez facile de savoir si on voit tous les tuyaux ou non, on les compte Si vous n'en comptez qu'une petite centaine, c'est qu'il vous en manque un gros paquet ( Sur cet orgue, on doit plutôt être du côté de 7500). Ce décompte vous prouve aussi que très peu de tuyaux sont véritablement "en montre" et que dès lors une façade n'est pas autre chose qu'un objet esthétique.

C'est surtout sur cet aspect là que je me suis rendu compte de la légèreté de ma réponse : quand j'écrivais que tous les tuyaux ne pouvaient être visibles, c'était par rapport aux spécifications de cet orgue, où dulciane avait bien précisé :

Citation :
l'orgue Casavant (83/IV+P) prévu pour l’orchestre de Montréal.

J'aurais du faire le rapprochement entre les informations visuelle et textuelle... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Dim 25 Mar - 21:54

hypérion a écrit:
je ne suis pas contre les orgues à boîtes expressives multiples, je suis même assez intéressé par l'idée d'une boîte expressive pour une partie de la pédale...

C'est une idée phare de l'orgue vu par Ausdley il y a 100 ans... On rend expressive une partie de la pédale, ainsi qu'une partie du GO (pas tout) et on couple cette boîte avec celle du positif (choir) pour limiter les pédales. (cette idée étant plus discutable, évidemment)
Quand on ne peut pas multiplier les boîtes, alors on peut aussi emprunter des jeux des claviers expressifs pour la pédale, ce qui augmente encore la souplesse de registration. Je pense que c'est une idée fondamentale pour la facture d'orgues contemporaines.
Revenir en haut Aller en bas
Philou



Messages : 222
Date d'inscription : 21/01/2010
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Dim 25 Mar - 22:22

Il y a aussi le système de Schoenstein de "la boite dans la boite"
http://www.thediapason.com/dp/index.cfm?fuseaction=showArticle&articleID=6284&learnMore=yes&CFID=1083817&CFTOKEN=13437797
voir notamment les rubriques Enclosure et Dynamic Control
(tout l'article vaut le coup, vraiment)
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Lauwers



Messages : 50
Date d'inscription : 04/11/2011

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Mar 27 Mar - 9:19

"on peut aussi emprunter des jeux des claviers expressifs pour la pédale, ce qui augmente encore la souplesse de registration. Je pense que c'est une idée fondamentale pour la facture d'orgues contemporaines."
(Citation)

Contemporain ? Pratiqué couramment par Maurice Delmotte en Belgique dès 1930.

Ihr Flupke (elles poussent, les moustaches!)
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Mar 27 Mar - 14:04

POUR la facture contemporaine ne veut pas dire: DE la facture contemporaine...

c'est un peu comme si on n'allait pas mettre de soufflerie dans un orgue contemporain parce que bah y'en avait déjà en 1530... Rien n'empêche la facture contemporaine de puiser dans des réalisation plus ancienne, on peut même affirmer que certaines de ces réalisations sont fondamentales, essentielles, dans l'optique d'un orgue contemporain.

Je trouve cet esprit querelleur pénible.
Revenir en haut Aller en bas
flûte harmonique



Messages : 154
Date d'inscription : 07/11/2010

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Mar 27 Mar - 14:12

dulciane a écrit:
POUR la facture contemporaine ne veut pas dire: DE la facture contemporaine...

c'est un peu comme si on n'allait pas mettre de soufflerie dans un orgue contemporain parce que bah y'en avait déjà en 1530... Rien n'empêche la facture contemporaine de puiser dans des réalisation plus ancienne, on peut même affirmer que certaines de ces réalisations sont fondamentales, essentielles, dans l'optique d'un orgue contemporain.

Je trouve cet esprit querelleur pénible.

Je plussoie!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Mar 27 Mar - 14:27

Je plussoie aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Mar 27 Mar - 20:28

Pierre Lauwers a écrit:
Contemporain ? Pratiqué couramment par Maurice Delmotte en Belgique dès 1930.

Et depuis la fin du XIX° siècle aux US.
Effectivement, dans les années 20-40 l'idée était très couramment appliquée, elle a disparu en france dans les années 60, sous les vivas soulagés des opposants à tout modernisme, un orgue ne devant avoir NI extensions, Ni emprunts d'un clavier à l'autre, que "du réel".
Je pratique cette façon d'emprunter les jeux présentant un intérêt pour en accroitre l'usage sur un autre manuel (ou pédale), et aucun organiste n'est venu me le reprocher.
Pour ce qui est de puiser dans les réalisations plus anciennes, il y a pléthore de bonnes choses, et d'ailleurs plus grand-chose à inventer qui n'ait pas été essayé par nos ayeux.

@ Pierre L., grand lecteur de Belgique: J'ai l'impression que vous avez encore des problèmes d'incompatibilité entre les rosiers et les chevreuils... lol!
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Lauwers



Messages : 50
Date d'inscription : 04/11/2011

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Mar 27 Mar - 21:39

Sans compter la dernière adjonction: les sangliers !
Revenir en haut Aller en bas
hypérion



Messages : 371
Date d'inscription : 03/11/2009
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Ven 23 Aoû - 23:20

Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Sam 24 Aoû - 9:13

L'avantage d'un orgue de Rieger, c'est qu'il commence à y en avoir pas mal d'exemples dans le monde. L'autre avantage, c'est qu'ils sont souvent très identiques, et malheureusement d'une platitude sans nom, avec une absence totale de tout sens artistique.
Un exemple:

http://youtu.be/nRMrGo2UTH0

Si vous avez encore envie d'entendre cet orgue après ça, c'est que vous êtes... What a Face  (J'ai pris Carpenter parce-qu'on ne peut pas l'accuser de ne pas savoir se servir d'un orgue)
Si la Villette est identique, les Allen ont encore de beaux jours devant eux. Sad 
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Sam 24 Aoû - 14:50

sait-on quels facteurs ont été recalés pour construire cet instrument ou s'agit-il d'un marché sans véritable concurrence?
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Sam 24 Aoû - 16:44

Relisez le topic depuis le début. (page 1!)
il y a eu 4 manufactures qui ont concouru. On peut imaginer: Rieger, Klais, un anglais (Harrison?) et un américain (Fisk?).
A l'époque, deux manufactures françaises auraient pu concourir, Kern SA et Quoirin SA, parce-que leur chiffre d'affaire annuel dépassait le million d'euro. Quoirin SA (devenu maintenant Quoirin SARL, crise oblige) s'était fait étendre à Monaco, pour un projet à moins d'un M€... pale 

Avec la crise actuelle, aucune manufacture française n'a le CA suffisant pour être admise à proposer un projet. Seule un groupement de manufactures peut y arriver, et encore.

Ca ne va pas changer tout de suite, parce-que les marchés publics sont ainsi faits: on ne peut prétendre soumettre à un marché que si on a déjà réalisé des travaux équivalents pendant les trois dernières années. Autrement dit: Aucune croissance possible pour une manufacture travaillant sur des marchés publics. drunken 

Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Sam 24 Aoû - 19:10

oui on a des suppositions. En admettant qu'elles soient exactes, y'aurait-il eu un meilleur projet que celui de Rieger, par ex, si Klais avait été sélectionné?

Ce dernier par exemple ne serait pas très favorable à mettre l'orgue en chambres et préfère le mettre à l'intérieur même de la salle de concert et éliminer les grandes profondeurs. Cela a sans doute pu déplaire au projet architectural voulu?



Revenir en haut Aller en bas
Philippe Lagrange



Messages : 234
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Si seulement le monde de l'orgue pouvait rester en dehors de ces querelles de chapelles qui ne font que de lui nuire...    Sam 24 Aoû - 23:02

Est-ce que j'ai bien compris "Pendant que les français se tapent dessus , les autres raflent la mise"
Question naïve : Telles des S.E.P , n'est-il pas possible de se regroupper pour gagner un marché plutôt que de mourir en hurlant qu'on est le meilleur?
La solitude professionnelle est dépassée!
Revenir en haut Aller en bas
Julien Girard
Admin
avatar

Messages : 1091
Date d'inscription : 02/11/2009
Localisation : Neuilly-Plaisance

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Dim 25 Aoû - 15:58

Il me semble hélas (j'ai pas comparé encore) que la composition s'est franchement standardisée par rapport au devis publié au début de l'affaire (le nombre de 8' a chuté, etc.).
Revenir en haut Aller en bas
http://organland.free.fr
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Dim 25 Aoû - 18:47

GRAND ORGUE 61 notes
1 Montre 16
2 Violon 16
3 Bourdon 16 (supprimé)
4 Montre 8
5 Viole de Gambe 8
6 Flûte harmonique 8
7 Bourdon 8  Gemshorn 8’
8 Prestant 4
9 Octave 4  salicional 4’
10 Quinte 2 2/3
11 Doublette 2
12 Grande Fourniture iii  V-VI
13 Petite Fourniture iV  (supprimée)
14 Cymbale iii/iV
15 Cornet V(C3)
16 Bombarde 16
17 Trompette 8
18 Clairon 4
+ flûte harmonique 8’

ORGUE EXPRESSIF 61 notes
19 Bourdon 16
20 Principal 8
21 Viola di gamba 8  (supprimée)
22 Salicional 8
23 Flûte traversière 8
24 Cor de nuit 8  bourdon 8’
25 Unda maris 8
26 Octave 4  prestant 4’
27 Viola 4 placée au récit
28 Flûte douce 4
29 Doublette 2
30 Plein jeu harmonique ii-V
31 Basson 16
32 Ophidéide 8  Trompette 8’
33 Basson Hautbois 8 (supprimé)
34 Clarinette 8  cromorne 8’ placée en résonnance?
+ajout tierce, larigot, piccolo et septième qui viennent du solo
Trémolo

RECIT EXPRESSIF 61 notes
40 Quintaton 16
41 Diapason 8
42 Viole de Gambe 8
43 Flûte harmonique 8
44 Bourdon 8
45 Voix céleste 8
46 Flûte céleste 8  Eoline 8’
47 Fugara 4 (supprimée) Viola 4'
48 Flûte octaviante 4
49 Nazard harmonique 2 2/3
50 Octavin 2
51 Tierce harmonique 1 3/5
52 Fourniture iii/iV  Fourniture V
53 Cymbale iii  (supprimée)
54 Basson 16  Bombarde 16’
55 Trompette 8
56 Clairon 4
57 Basson-Hautbois 8
58 Voix humaine 8
Trémolo
SOLO EXPRESSIF 61 notes
59 Principal 8
60 Flûte harmonique 8
61 Bourdon 8  gambe 8’
62 Ondulant 8 voix céleste 8’
63 Prestant 4
64 Flûte ouverte 4
65 Nazard 2 2/3 (supprimé)
66 Doublette 2 (grosse taille) (supprimé)
67 Tierce 1 3/5 (supprimé)
68 Larigot 1 1/3 (supprimé)
69 Septième 1 1/7 (supprimé)
70 Piccolo 1 (supprimé)

71 Plein jeu iV
72 Cor anglais 8
73 Tuba 8
+Chamade 16’, 8’ et 4’
Tremblant (supprimé)

PEDALE 32 notes
74 Contrebasse 32
75 Contrebasse 16
76 Violonbasse 16
77 Montre 16 (GO)
78 Violon 16 (GO)
79 Principal 8
80 Flûte 8
81 Flûte 4
82 Contrebombarde 32
83 Bombarde 16
84 Trombone 16
85 Trompette 8
86 Clairon 4

35 Soubasse 32
36 Soubasse 16
37 Violoncelle 8  Violon 16’
38 Bourdon 8
39 Clarinette Basse 16
+bourdon 16'
+Quinte 10 2/3
+tierce 6 2/5


+résonnance

Bourdon 16’
Flûte 8’
Quinte 5 1/3
Flûte ouverte 4’
Tierce 3 1/5
Clarinette 8’
Trompette 8’
Clairon 4’


au niveau des hauteurs: deux 16' ajoutés un 16' enlevé, deux 8' ajoutés, trois 8' supprimés, un 4' supprimé, un ajouté, suppression d'un nasard et d'une doublette, d'une petite fourniture et d'une cymbale, ajout de chamades. quelques modifications de jeux non anodines que j'ai notifiée. Et le tour de passe passe avec la résonance et ses grandes mutations.

je ne suis pas spécialiste pour juger de la supériorité ou de l'intérêt d'une composition plus qu'une autre. Mais on peut comparer si je n'ai rien oublié.

edit rectif suite à la remarque de M.Richaud


Dernière édition par dulciane le Dim 25 Aoû - 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Dim 25 Aoû - 20:33

Il n'y a que deux 16' de fonds au GO, pas de Bourdon 16' donc, et une seule flûte harmonique.
Au récit, le second 4' existe (viole 4')

Il n'y a que 5 jeux à la pédale, le reste provenant d'emprunts aux autres claviers.
Violonbasse 16'
Principal 8'
Flûte 4'
Trombone 16'
Clairon 4'

Donc un total respectable de 77 jeux. A comparer avec l'ancien Gonzalez parti à Lilles: 102 jeux.

Attendons de l'entendre. cheers 
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Lagrange



Messages : 234
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Bretagne

MessageSujet: La Philharmonie de Paris    Mer 28 Aoû - 16:25

Puis- je me permettre , et ce , sans aucune arrière pensée , de citer l'exemple suivant concernant nos voisins et amis allemands mais aussi concurrents.
Ce jour à 12h29 j'ai demandé à Ahlborn-orgel  Allemagne , une documentation concernant un "orgue" analogique  en ma possession.
Réponse à 12h39 avec l'ensemble de la documentation  précisant que cet orgue a été construit en 1975 avec même la précision du mois.(Il y a donc 38 ans)
No comment
Revenir en haut Aller en bas
Julien Girard
Admin
avatar

Messages : 1091
Date d'inscription : 02/11/2009
Localisation : Neuilly-Plaisance

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Mar 8 Oct - 23:43

Richaud a écrit:
Attendons de l'entendre. cheers 
Oui.
Revenir en haut Aller en bas
http://organland.free.fr
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Lun 21 Oct - 14:19

Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Mar 22 Oct - 20:19

Ce genre de pratique dégueulasse et mafieuse commence à se répandre dans le milieu de l'orgue aussi...

On présente un marché avec un prix attractif, puis dès qu'on a le marché on négocie avec le TC (qui est bien content que le prix monte, puisqu'il est payé au pourcentage du chantier...) une augmentation substancielle du budget global. On voit ainsi des travaux attribués pour 25 000 euros (alors que le prix est d'au moins 35 000 euros) et quand le chantier est fini, il y a eu une petite rallonge pour travaux imprévus et le marché est arrivé à 50 000 euros, en toute discrétion.

Logiquement, il devrait y avoir un nouvel appel de lancé avec annulation de ce qui n'est pas encore fait au premier marché. C'est pourtant facile, tout est détaillé sur la DPGF... drunken 
Revenir en haut Aller en bas
DGW

avatar

Messages : 404
Date d'inscription : 20/12/2009
Localisation : Lasalle en Cévennes

MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    Mer 23 Oct - 0:20

Bof ...
Ça a commencé avec Cavaillé-Coll à Saint Denis ...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.organologie.eu
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Philharmonie de Paris    

Revenir en haut Aller en bas
 
La Philharmonie de Paris
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Philharmonie de Paris
» Philharmonie de Paris, Cité de la musique - 2017-2018
» Philharmonie - Nuit du raga - 31/01/15
» Philharmonie 23-04-15 Beethoven-Wagner-Boulez-Barenboïm
» Philharmonie - Te Deum de Berlioz - Roth - 20/06/15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orgue Libre :: Les Orgues :: Orgue classique :: A tuyaux-
Sauter vers: