AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Accord des fonds

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Accord des fonds   Ven 30 Nov - 13:44

Bonjour aux spécialistes.

Quelles sont les différentes techniques pour accorder les jeux de fonds?
certains tuyaux ont des bagues d'accord, ou des tampons, d'autres sont coupés au ton, existe-t-il d'autres systèmes?
Quels sont les avantages et inconvénients de chacun? (par exemple dans beaucoup de compte rendu de relevage je vois que le facteur a "coupé au ton la tuyauterie" comme si c'était un progrès??
Quelles fréquence pour l’accordage? et le tempérament ou la pression (voire d'autres facteurs), jouent-ils sur la difficulté ou la récurrence de l'accord?

merci d'éclairer ma lanterne Smile
Revenir en haut Aller en bas
Kurt Tank



Messages : 18
Date d'inscription : 21/01/2012

MessageSujet: Re: Accord des fonds   Sam 1 Déc - 17:30

Bonjour,

Pour les systèmes d'accord, on peut également trouver des entailes ; certaines peuvent être faites un peu "sauvagement" en haut d'un tuyau anciennement coupé au ton (signe d'une hausse de diapason dans de vielles orgues, ou d'un décalage du jeu entier en vue de maigrir la taille ) d'autres peuvent être faites un peu plus bas, un peu comme les entailles d'harmonies de cavaillé mais avec des largeurs/ouvertures/distance du haut du tuyau plus aléatoires....ou encore pratiquées proprement en haut du tuyau...
je crois me souvenir que certaines orgues hispaniques ont leur tuyaux entaillés "sauvagement" dès leur construction.

et les tuyaux de façades ? les entailles sont le plus courant, il y a également cette pratique en Allemagne du Nord notamment, la fenêtre derrière le tuyau de façde est repoussée telle une lèvre (humaine) afin d'augmenter la fenêtre, c'est assez aisé sur des tuyaux en plomb.

Les oreilles peuvent servir également Wink dans la limite de l’offuscation du tuyau...

je dois en oublier certainement...

Je ne sais pas si la coupe au ton est un progrès, néanmoins ce système d'accord est à mon avis le plus stable, lorsqu'elle est parfaitement réalisée (un tuyau refermé à outrance tiendra moins bien l'accord, sans compter que le fait de taper dessus comme un fou n'est pas du meilleur effet sur la bouche...)
les entailles à fenêtre sont également stables, je suis moins certain concernant les entailles situées en haut du tuyau.
les plein-jeux entaillés tiennent moins longtemps l'accord que si ils sont coupés au ton
les bagues sont pratiques (quoique faut voir, c'est pas si aisé que ça) mais elles ne sont pas absolument étanches avec le tuyau, cela peut poser des problèmes d'harmonie si la bague dépasse à outrance du haut du tuyau.


Il ne faut pas oublier que le style d'harmonie choisi par le facteur influe sur le système d'accord, un plein jeu entaillé ne restituera pas la brillance et la clarté d'un plenum "alla francese"

pour la fréquence de l'accord des fonds, malheureusement cela dépend du lieu ; si la poussière ne cesse d'envahir l'orgue, si la stabilité du chauffage fait des siennes....
si le lieu présente des conditions saines et stables, l'accord peut être encore très bien après plusieurs décennies.

je pense que la pression n'influe pas sur la tenue d'accord, mais peut être que certains cas de physique complexes me sont inconnus.
La qualité du vent par contre.....

pour ce qui est du tempérament, cela peut améliorer la tenue d'accord, combiné à la disposition des tuyaux dans l'orgue, je m'explique :
si je choisis un mésotonique avec ses tierces pures, et que la disposition du sommier est en tierce, le phénomène d'entraînement ira dans le sens du tempérament, et la tenue en sera améliorée dans le temps ; il est intéressant de constater l'incidence d'une telle disposition avec un tempérament égal, à l'usage, les tierces s'adoucissent !

La qualité de l'harmonie (je parle de soin) est importante également pour la tenue de l'accord (cela se ressent davantage dans les plein-jeux)

les seules difficultés que je vois concernant l'accord, sont tout d'abord la stabilité du vent, ensuite le soin apporté à l'harmonie, ensuite l'accessibilité au tuyau, puis la stabilité de la température dans lieu, et pour finir, dans le cas d'une église, les visites inopinées de touristes, le chapelet des vieilles bigottes, encore une messe, une !! les gens qui siflottent ou chantent pendant qu'on accorde...etc... Laughing

Ah oui, parfois, y'a des cornets et plein-jeux qui se laissent pas faire ; d'où ça vient, alors là....volume intérieur du buffet ? taille des tuyaux ? ben dans ces cas là, faut être patient et concentré.

@+
Revenir en haut Aller en bas
Toulousaing



Messages : 307
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Accord des fonds   Sam 1 Déc - 20:56

Je crois que le couplet sur le "progrès" que constituerait une coupe au ton de tuyaux est encore un héritage de l'idéologie du XX° siècle.
Un tuyaux est pavillonné (exemple : http://orgues.evreux.free.fr/orgues-evreux/histoire-orgues/Histoi4.jpg) si le facteur a eu envie d'un son de tuyau pavillonné. Les taille, forme, emplacement de l'entaille sont des paramètres de l'harmonie du tuyau.
Cette technique se généralise sur les jeux des orgues français au cours du XIX° siècle, d'abord sur les gambes, puis sur les principaux et les flûtes, et a bien entendu été décriée au cours du XX° siècle. La recoupe au ton est typique d'une tentative de "néo-clacissisation" ou de "néo-baroquisation" d'un orgue.

A mon sens ce n'est ni mieux ni moins bien, juste une autre façon d'envisager l'harmonie et la couleur du son d'un tuyau. S'il faut citer un inconvénient de l'accord des tuyaux coupés au ton : les petits tendent parfois à s'écraser au niveau de la bouche à force de prendre de coups d'accordoir sur la gueule.
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Accord des fonds   Lun 3 Déc - 16:39

merci pour ces réponses très précises!
si je comprends bien dans les systèmes d’accordage des fonds on a:

tuyaux métalliques:
les entailles à fenêtres d'accord (photo?)


les entailles
, notamment en haut des tuyaux comme ça? :

les oreilles de part et d'autre de la bouche :

les bagues d'accord:


question les tuyaux coupés au ton s'accorde en tapant le métal au dessus? en ouvrant l'extrémité? par des oreilles ?

tuyaux en bois

tampon
planchette coulissante

feuille de plomb roulée
ici une photo récapitulative



j'ai bon ou j'en oublie?
images extraites de :http://jeanluc.matte.free.fr/articles/typologie/orgue.htm et http://decouverte.orgue.free.fr/orgues/ammersch.htm
Revenir en haut Aller en bas
Toulousaing



Messages : 307
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Accord des fonds   Lun 3 Déc - 17:10

C'est plutôt une calotte de flute à cheminée, que vous montrez sous le nom de bague d'accord.
La bague d'accord à l'anglaise est une simple feuille d'acier à ressort assez fine et roulée autour du tuyau :



On voit qu'elle peut être utilisée à l'extrémité, pour les tuyaux coupés au ton, et au niveau de l'entaille pour les tuyaux pavillonnés. En général, l'élasticité de la chose limite les problèmes de "fuite" évoqués plus haut. Parfois, climat anglais oblige, celles-ci rouillent. Rien de plus simple alors que de les changer, sans affecter le tuyaux.
On voit ici un dessus de diapason d'ACC revu par T.C. Lewis, au clavier de Solo de l'orgue du Town Hall de Manchester (UK) (http://www.npor.org.uk/cgi-bin/Rsearch.cgi?Fn=Rsearch&rec_index=N02353 Instrument heureusement oublié pour le moment... attendant que les mentalités évoluent pour le conserver tel quel et non pas nous refaire le coup de l'état d'origine...).
On note aussi un Rohr Gedackt de lewis en Spotted avec des tampons-cheminées typiques de la facture anglaise. Le mélange avec la Flûte harmonique ACC de ce même clavier est exquis.

Les tuyaux coupés au ton s'accordent en "tapant" dessus avec un accordoir conique :

http://www.weiblen.de/fr/outils-speciaux/outils-accorder-et-harmoniser/accordoir-en-cuivre-jaune/

On en évase ou referme ainsi le bout du tuyau, on joue avec les "effets de bord" en simulant ainsi un tuyau un peu plus long ou plus court.
Évasés :
http://www.organisula.com/image.php?img=5_200803130735.jpg

Refermés :
http://www.abbaye-chaise-dieu.com/IMG/jpg_tuyaux_web.jpg

(Pas facile de trouver des illustrations !)
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Accord des fonds   Lun 3 Déc - 18:18

@ Dulciane: Il y a encore du boulot, le CAP de facteur d'orgue n'est pas pour tout de suite.

Alors on reprend:
Pour accorder un tuyau bouché (Bourdon, Quintaton, Zauberflöte, Doppelgedeckt...) la technique consiste dans un premier temps à déplacer le tampon qui obstrue le tuyau. Comme c'est pas très précis parce-que la distance est deux fois moindre qu'un tuyau ouvert (d'où la longueur de moitié d'un tuyau ouvert pour la même note), on fignole l'accord en repliant plus ou moins les oreilles de chaque côté de la bouche. Plus on contrarie la bouche, et plus le tuyau ralentit et vice-versa. C'est pour cette raison qu'on trouve des oreilles dans toutes les positions, et qu'il ne faut pas "les remettre droites parce-que c'est plus joli". Shocked
Evidemment les oreilles d'un tuyau de bois ne bougent pas, alors si on a un frein à bavette (une plaque de métal fixée à la lèvre inférieure) on peut la replier ou la déplier un peu pour fignoler l'accord. Si on a pas de bavette, on se contente de l'accord du tampon.

Pour un tuyau de métal ouvert, on a quatre solutions courantes:
Le tuyau est simplement coupé "sur le ton". On ne peut rien lui faire d'autre que de lui changer son diamètre de sortie avec un accordoir cônique, on le referme et il descend. On l'évase et il monte. Attention: il change aussi de timbre, plus on le referme et plus il bourdonne. Plus on l'ouvre et plus il principalise.
Le tuyau est équipé d'une bague en fer-blanc ou en laiton à son extrémité: C'est courant chez les anglo-saxons, moins chez nous et c'est dommage car c'est la seule bonne méthode pour ce genre de tuyaux. On coulisse la bague pour accorder, et le timbre n'est pas altéré.
On peut réaliser une entaille à l'extrémité du tuyau (on entaille le bord), c'est l'entaille d'accord, on la réalise quand on ne peut pas rester avec des tuyaux coupés au ton car trop gros. (on imagine un cône de 20 cm pour accorder... What a Face )
C'est une des façons aussi d'accorder les montres.
Enfin, quand on a des tuyaux d'un orgue symphonique ou romantique, on leur réalise une entaille particulière qui dite "entaille à pavillon". Il s'agit d'une entaille qui n'est pas à l'extrémité du tuyau mais avant celle-ci, en général une distance de "un diamètre" du bout du tuyau. Cette entaille est fondamentale pour ces instruments-là, car primo: elle donne un son plus ample au tuyau, avec une couleur plus principalisante. Secondo: les tuyaux ainsi pavillonnés bénéficient d'une "oreille" au bout du tuyau et ils entendent mieux leurs voisins, pour se synchroniser dessus. C'est donc indispensable dans une boîte expressive et le chorus ainsi réalisé est inégalable autrement. Si on dépavillonne l'ensemble (ça s'est fait, hélas!) le clavier n'a aucune puissance et le son ne porte pas.

Pour les photos on a dans l'ordre:
Une entaille à pavillon (orgue romantique ou symphonique)
Des oreilles d'un tuyau ouvert (principal) le biseau comporte de grosses dents (orgue romantique ou symphonique)
une calotte démontée d'un bourdon à cheminée intérieure (elle est dedans et non dehors) (orgue symphonique tardif)
Sur le tuyau de bois, une coulisse d'accord d'un Keraulophone, c'est le seul jeu d'orgue où l'on déplace un trou pour l'accorder, d'où son nom. (symphonique tardif)
Enfin sur la dernière on voit tout un clavier de jeux typiques des orgues symphoniques de début du XX° siècle (de 1910 à 1930), y compris que c'est un orgue pneumatique tubulaire, on voit les tubes de plomb à l'arrière.

Donc des photos d'un orgue des années 20, mes préférés. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Toulousaing



Messages : 307
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Accord des fonds   Lun 3 Déc - 18:32

Merci !!
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Accord des fonds   Lun 3 Déc - 19:40

et bein merci pour tout ce savoir! vive le forum. (par contre vous parlez pas des feuilles de plombs qui obstruent partiellement les tuyaux en bois, c'est pour l'accord aussi je crois non?)

de toute façon étant aussi manuel que footballeur je crois bien que le CAP de facture n'aurait jamais été pour moi Wink

Pour la dernière image vous avez bien trouvé (sans tricher? Wink ) figurez-vous que comble du non respect des dogmes d'une partie XXème siècle, cet orgue possède deux plans expressifs. heureusement on ne lui a pas enlevé comme à certains.

A priori il est question d'un projet de restauration... si cela vous intéresse Wink
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Accord des fonds   Lun 3 Déc - 22:07

dulciane a écrit:
vous parlez pas des feuilles de plombs qui obstruent partiellement les tuyaux en bois, c'est pour l'accord aussi je crois non?

Pour un tuyau de bois ouvert, on peut avoir une entaille simple, on accorde avec une plaquette de bois qui coulisse sur des vis. On peut avoir aussi une entaille à pavillon, exactement avec les mêmes critères que pour un tuyau métal. Il arrive alors que la plaquette d'accord soit simplement fixée par une vis et vient obstruer plus ou moins l'ouverture en pivotant. (c'est moins bon et moins précis que de coulisser dans le sens du tuyau)
Enfin, pour des tuyaux de bois "coupés au ton" (ou presque) on fixe une bavette de métal qui diminue la section du tuyau. Très curieusement, elle est laissée bien plate et plus ou moins pliée sur l'ouverture. Cette technique est très mauvaise, car si la tôle vibre avec le tuyau, elle le contrarie grandement. Pareil si avec le temps et son poids elle se plaque sur le tuyau: l'accord n'est plus qu'un souvenir. Cette façon de former la plaque est très imprécise aussi sur l'accord, et pourtant on la rencontre bien souvent! pale
La meilleure façon, c'est de plaquer la tôle sur le tuyau et d'en roûler l'extrémité sur un mandrin (pour donner la forme d'un cylindre) jusqu'à ce que le tuyau soit juste. Non seulement la tôle ne peut pas vibrer, mais en plus le résultat est bien plus précis pour l'accord, et ne bouge pas dans le temps. drunken
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Accord des fonds   Lun 3 Déc - 22:11

dulciane a écrit:
Pour la dernière image vous avez bien trouvé (sans tricher? Wink )

J'en ai restauré un qui lui ressemble comme un frère: Saint Michel Archange à Marseille (13004) trois claviers, 38 jeux, positif et récit expressifs... Je rajouterai aussi pression à 145 mmCE aux sommiers (à cônes).
ça laisse des traces... (Vignolo frères 1923) What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Accord des fonds   

Revenir en haut Aller en bas
 
Accord des fonds
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Accord des fonds
» Recherche grille d'accord pour open tunning
» Identifier la composition d'un accord
» accord pour jouer en open de do
» La statue de Michael Jackson à La Chaux-de-Fonds !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orgue Libre :: Les Orgues :: Orgue classique :: A tuyaux-
Sauter vers: