AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Production de la manufacture Alexandre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Toulousaing



Messages : 307
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Production de la manufacture Alexandre   Mar 3 Avr - 22:05

Pour répondre à l'étonnement de Samuel Campet dans un autre fil (bien trop polémique pour permettre une digression, si mince soit-elle...), voilà un petit graphe que j'ai réalisé pour le forum "Harmonium et Anches Libres" il y a quelques temps.

http://www.servimg.com/image_preview.php?i=187&u=14689362

Les données sont sujettes à cautions pour certaines, mais l'ensemble est quant à lui grosso modo fiable.
On peut donc voir qu'à la veille de la première faillite de la maison Alexandre Père & Fils, la production annuelle d'harmoniums, tous modèles confondus (sauf sans doute les "orgues à cent franc", mais le point est en discussion) s'élevait environ à 8000 par an. Soit dans les 150 par semaine.
L'usine d'Ivry, dite "Usine Modèle" était équipée d'une machine à vapeur, et organisée rationnellement, comme savaient le faire les industriels du XIX° siècle (cf Cavaillé, Merklin...).



Et j'en profite pour demander aux forumistes qui ne fréquenteraient pas le forum d'harmonium, mais seraient les heureux possesseurs d'harmonium (notamment Alexandre ou Debain), s'ils verraient un inconvénient à me faire parvenir (ou à Bastien Milanese, administrateur du forum d'harmonium) les numéros de séries de leurs instruments, pour compléter les listes. Merci d'avance !
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 573
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Production de la manufacture Alexandre   Lun 14 Mai - 10:27

La gravure est superbe mais elle ne représente pas une usine d'Ivry.
Revenir en haut Aller en bas
Orguevirtuel

avatar

Messages : 742
Date d'inscription : 22/05/2011
Localisation : 15 km nord Auxerre le long de N6

MessageSujet: Production de la manufacture Alexandre   Mar 15 Mai - 13:19

J'ai un harmonium Alexandre 1 seul jeu, non transpositeur, avec la médaille métallique de prix à l'intérieur du couvercle et, une étiquette papier collée sur la trémie en soulevant le couvercle ; mais point de numéro de série visible !
Faut-il démonter le panneau de tissu à l'arrière de l'instrument pour trouver une immatriculation ?
Où, en règle générale, était placé ce numéro de série ?

J'ai récupéré cet instrument d'un oncle curé, décédé, qui l'avait acheté pour mettre dans la salle de catéchisme de ses paroisses (successives) pour faire répéter la chorale au chaud en hiver ; et sur lequel je me suis bien défoulé.

J'attends votre réponse pour participer.

Jean-Marie d'orguevirtuel
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesauxerre.net
escolore



Messages : 573
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Production de la manufacture Alexandre   Mar 15 Mai - 14:13

Déjà ce serait bien de savoir ce qu'indique l'étiquette papier avec l'adresse de la maison.
Pour ce qui est des numéros, ils sont frappés en creux dans une partie de bois, souvent sur le cadre qui recouvre les soupapes.
Sinon, à l'intérieur du sommier ou même ailleurs....
Revenir en haut Aller en bas
Orguevirtuel

avatar

Messages : 742
Date d'inscription : 22/05/2011
Localisation : 15 km nord Auxerre le long de N6

MessageSujet: Re: Production de la manufacture Alexandre   Mar 15 Mai - 19:08

Voici quelques photos de l'instrument :




Recopie de l'étiquette :
ALEXANDRE PERE et FILS
81, rue Lafayette, 81
PARIS




Je ne peux pas déshabiller l'harmonium avant jeudi (présence des petits-enfants oblige ! ).
Il va falloir attendre 48 h avant que je ne trouve le numéro désiré.
Désolé...

Jean-Marie
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesauxerre.net
Orguevirtuel

avatar

Messages : 742
Date d'inscription : 22/05/2011
Localisation : 15 km nord Auxerre le long de N6

MessageSujet: Production de la manufacture Alexandre   Ven 18 Mai - 13:58

Allez, je vais parasiter un peu plus ce forum !
Voici quelques photos de mon harmonium, faisant suite au post précédent :
Avec la poussière

Sans la poussière

Trois photos sur le numéro de série :
Les 3 inscriptions :

Numéro manuscrit et frappé :

Etiquette plus à droite :

Les Anches et l'expression par tirette :

Les bascules de soupapes et ressorts :

Soupapes et ressorts :

Je n'avais pas encore vu cette étiquette sous la pédale de gauche :

Inscription sous la pédale de droite :

Une vue du bas de l'arrière :

Et voici la bêêête sur le ventre !


A partir de ce numéro de série : 13173 Sie 3.a, quelqu'un pourra-t-il me donner la date de fabrication ?

Merci à tous.

Jean-Marie d'orguevirtuel
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesauxerre.net
escolore



Messages : 573
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Production de la manufacture Alexandre   Ven 18 Mai - 20:21

D'abord pour le numéro: 13 173. Il a dû être construit en 1857 à l'usine de la rue Pierre Levée, peu après que les Alexandre aient gagné leur médaille d'honneur à l'exposition de 1855. A cette époque, les salons d' exposition se trouvaient au 39 Rue Meslay.

Ensuite pour l'étiquette "81, Rue Lafayette", les Alexandre ne s'y installent qu'à partir de 1892. On peut peut-être avancer que l'instrument aurait été racheté par la maison (comme promis dans les conditions de vente) et revendu après restauration.

Enfin pour le n° "3 a", il ne correspond pas aux numéros des catalogues actuellement connus qui datent du dernier quart du XIXè éiècle.

En tout cas, votre instrument est très beau et particulièrement bien conservé.
Revenir en haut Aller en bas
Orguevirtuel

avatar

Messages : 742
Date d'inscription : 22/05/2011
Localisation : 15 km nord Auxerre le long de N6

MessageSujet: Production de la manufacture Alexandre   Ven 18 Mai - 22:12

Merci pour ces renseignements qui me font très plaisir.
Cet instrument a subi de nombreux déménagements, mais n'a jamais été malmené (j'y veille) ; cependant, il a été (depuis que je l'ai) de nombreuses années dans une salle de séjour normalement tempérée et est depuis 7 ans dans une pièce à vivre (cuisine - salle-à-manger) d'une ancienne ferme (murs de 80 cm) remise à neuf à l'intérieur (seulement ; le reste gardant son style campagnard...). Il est donc soumis à des variations hygrométriques et est toujours bien d'accord. Je ne me souviens pas, depuis des decennies, avoir entendu dire qu'il avait été réaccordé !
Je ne me sers pas de l'expression car je ne sais pas "pédaler" avec...

C'est tout ce que je pouvais ajouter et merci encore pour les renseignements.

Jean-Marie
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesauxerre.net
Toulousaing



Messages : 307
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Production de la manufacture Alexandre   Sam 19 Mai - 12:40

Très joli petit modèle d'une des plus grandes maisons françaises !
Tant que l'hygrométrie ne descend pas dans des tréfonds de sécheresse, ça devrait aller. Il faut vérifier que le sommier n'est pas fendu (en démontant les soupapes, on peut parfois constater des fissures entre les débouchés, sources de fuites et de cornements... Mais sur un petit instrument, c'est moins courant).
En tout cas, la soufflerie a l'air en très bon état, le meuble aussi, je ne sais pas ce qu'il en est de l'accord, par contre... ?

L'usage de l'expression sur de très petits instruments est plus difficile (à mon sens) que sur des instruments dotés de plus grosses souffleries.
Mais ça s'acquiert avec un petit peu de travail, en commençant avec des pièces simples et qu'on connaît déjà, et croyez-moi ça change totalement le résultat sonore !
Revenir en haut Aller en bas
Orguevirtuel

avatar

Messages : 742
Date d'inscription : 22/05/2011
Localisation : 15 km nord Auxerre le long de N6

MessageSujet: Production de la manufacture Alexandre   Sam 19 Mai - 14:34

Bonjour à tous,

Pour moi, qui n'ai pas de connaissances, il sonne bien, en ce sens qu'il est juste, à l'octave (il me semble que si une ou des notes étaient fausses il faudrait que ce soient strictement les mêmes avec le même désaccord pour ne pas entendre de battements, mais alors ce sont les accords à plusieurs notes qui sonneraient bancals. Tout du long en accords de do majeur, je ne remarque rien.
Les facteurs peuvent me donner des cours, mais il est sûr que je ne vais pas toucher à quelque chose qui me plait tel qu'il est...
Pour ce qui est des cornements, ils sont totalement absents ; quand à des fuites, c'est possible, car il me semble que sans jouer, le réservoir ne tient pas longtemps, repoussé par les ressorts de sommier qu'on voit bien sur les photos. J'ai constaté, par rapport à l'époque où j'en ai hérité, qu'il faille pédaler un peu plus vite pour avoir un niveau sonore constant ; mais je suis LOIN de pédaler dans le vide... Alors, je ne vais pas jouer les apprentis-sorciers !

Cordialement

Jean-Marie

Revenir en haut Aller en bas
http://orguesauxerre.net
Philippe Lagrange



Messages : 226
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Bretagne

MessageSujet: car il me semble que sans jouer, le réservoir ne tient pas longtemps   Dim 20 Mai - 15:54

J'espère ne pas vous choquer ,mais concernant les réservoir , il y a maintenant quelques années j'ai eu à réparer des harmoniums ou plus exactement à réparer les réservoir qui étaient pourris..
J'ai utilisé de la bâche PVC de camion en réailsant des thermo-soudures ( c'est très facile). Super efficace. Quant à la durée de vie , c'est inusable !!
Je l'ai fait également pour un moteur turbine d'orgue.
Si vous avez la place et le temps , vous pouvez réaliser votre piscine avec de la bâche .... de camion.
Le liner des piscines, c'est le même PVC mais en plus fin donc.....moins solide mais plus....cher parce qu'on dit : du liner plutôt que bâche de camion qui fait moins clâââsse.
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1814
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Production de la manufacture Alexandre   Dim 20 Mai - 17:34

C'est raté! Parce-que je suis choqué!
Oser dire qu'une bâche en pvc est éternelle, (ou presque) c'est un peu limite. Je vous propose donc d'aller visiter un musée de la dernière guerre (terminée aux environs de 1945) et d'aller mettre l'oeil (et discrètement les doigts) sur les bâches des camions de l'époque.
Ensuite, si vous n'êtes pas convaincu, alors mettez le même oeil et les mêmes doigts sur les peaux d'une soufflerie ou d'une Barker du début du siècle (le 20° siècle)
Vous aurez alors la justification de la réaction que l'on a quand on tombe sur un harmonium "restauré" de la sorte et qui justement ne fonctionne pas bien: Mais il a été massacré votre biniou!
Un harmonium vaut mieux que ça je pense. Donc pour la soufflerie, c'est peau (tannage mégis), kraft bleu et colle animale (peau et nerf à 2/3-1/3). Pas plus compliqué, pas plus cher, respectueux et efficace. pale
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Lagrange



Messages : 226
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Bretagne

MessageSujet: C'est raté! Parce-que je suis choqué!   Dim 20 Mai - 18:58

Je ne cherche pas à avoir raison !
Mais entre les bâches en grosses toile enduite des camions de la guerre de 39/45 et les PVC de maintenant , il existe une différence . Les réparations que j'ai faites ,
il y a presque 30 ans (houla la!!!déjà) dans ma paroisse des Bouches du Rhône ont permis à notre harmonium de revivre .J'ai bien peur que depuis, ce sympathique instrument n'ait rejoint malheureusement, certains de ses collègues là où il ne chantera plus jamais .
A l'époque , ce n'était pas triste , l'harmonium était dans la nef , parmi les fidèles et j'avais derrière moi la chorale de Mlle Le Long Bec qui chantait parfaitement faux. L'horreur.
J'ai transporté l'harmonium dans le choeur et me suis assis dos au mur . Quel soulagement. Puis j'ai déménagé ?ouf!
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 573
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Production de la manufacture Alexandre   Dim 20 Mai - 19:29

Tout d'abord, orgue virtuel, j'apprécie grandement votre manière de voir en conservant votre très bel harmonium "dans son jus" comme disent les amateurs de véhicules anciens.

S'il s'avérait que vous envisagiez de remettre votre instrument dans l'"état concours", je suppose que vous auriez à coeur d'utiliser les mêmes matières et produits qu'à l'origine (mégis blanc, colles à chaud, vernis etc.)

Je suis atterré par la "solution" proposée plus haut qui s'apparente de près à des soins palliatifs en vue d'une issue fatale que nous laisse deviner son auteur. Au fait cet harmonium c'était où? quelle était son importance? son facteur? son numéro de série?

Nos facteurs d'orgue sont assez férus d'innovation pour avoir testé tous les matériaux courants à faible coût d'aujourd'hui. On peut être sûr que s'il existait une matière aussi souple, étanche et résistante que la peau, ils l'utiliseraient couramment pour leurs constructions à neuf.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Lagrange



Messages : 226
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Bretagne

MessageSujet: Je suis atterré par la "solution" proposée plus haut qui s'apparente de près à des soins palliatifs   Dim 20 Mai - 21:36

Je suis désolé , je ne voudrais pas être à l'origine d'une crise cardiaque.
Oui , c'étaient des soins palliatifs, certes , mais ils ont été efficaces, et ça ne relevait pas du miracle.Si je comprends des professionnels e/ou t collectionneurs sur mon abominable action prescrite , il faut comprendre que devant un état moribond , il faut agir.
Franchement le travail fut fait correctement.
Ce que j'appelle de la bâche de camion , est un PVC. aussi souple que la peau utilisée , c'est selon son épaisseur.Elle se travaille facilement de différentes façons, par collage, serrage, thermo soudure et autre.Il y a de nombreuses couleurs pouvant s'harmonidées avec l'ensemble,
J'ai utilisé ce matériau de nombreuses fois de nombreuses années pour diverses raisons.C'est d'une grande solidité.
Je vais essayer de retrouver une photo de mon ventilateur pour orgue et vous l'envoyer .
Vous pouvez vous renseigner chez un grossiste en bâches. C'est vrai , le matériau n'et pas noble, mais on est en république.
Au fait, nous avons à la paroisse un harmonium dans un état misérable complètement agonisant. Si vous êtes intéressé , je prends des photos et vous les envoie.
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1814
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Production de la manufacture Alexandre   Dim 20 Mai - 22:11

Philippe Lagrange a écrit:
Je suis désolé , je ne voudrais pas être à l'origine d'une crise cardiaque.
Oui , c'étaient des soins palliatifs, certes , mais ils ont été efficaces, et ça ne relevait pas du miracle

Ne vous inquiétez pas pour l'arrêt cardiaque, c'est déjà fait depuis plus de deux ans, donc avec les traitements, il y a peu de risques de récidive.

Pour vos soins palliatifs, qui certes ont bien fonctionné je voudrais vous donner un exemple concret.

Sur l'orgue MMK des Réformés, les sommiers sont à membranes-bloc. Ce type de membranes se renouvelle tous les demi-siècles, c'est une question d'usure due au fonctionnement plus que de résistance de la peau proprement dite. Donc au bout de 50 ans, la peau se découpe toute seule en suivant la forme de la rondelle en fibre qui assure la surface interne du clapet, et la membrane est à repeausser.
Ces membranes sont collées sur un barrage en sapin interne, avec un intercalaire de kraft, permettant de la décoller en dédoublant le papier, sans abîmer le barrage. (Lui-même est collé sur le dessous de la table)

La restauration "normale" consiste à décoller les membranes, nettoyer le barrage des bavures de colle (animale, donc soluble à l'eau), deshabiller les anciennes membranes, démonter les clapets (vissés au travers de la peau) nettoyer l'ancienne colle (animale toujours). On retaille alors une nouvelle surface de peau (épaisseur 0.3mm, en mouton ou en daim, meilleur) on remonte le clapet, on recolle le tout et on repose les membranes ainsi refaites à leur place, toujours avec un intercalaire en kraft pour "plus tard".

Un collègue a refait toutes les membranes d'un des sommiers (Solos jeux de 8 et 4). Il a utilisé pour cela du skaï mince (donc du pvc sur toile), collé à la colle néoprène sur les blocs. Il a ensuitre replacé les membranes "bien jolies" puisque d'un beau bleu marine en les recollant à la colle néoprène, sans aucun intercalaire. Le sommier ainsi restauré est reparti comme en 1947.

Cette intervention a eu lieu il y a quinze ans. Aujourd'hui, le skaï devient plus rigide, et les notes traînent de plus en plus par temps froid, les membranes ayant du mal à se refermer dans les temps. Comme elles ont été collées à la colle néoprène sans intercalaire, on ne peut les sortir qu'en les cassant en morceaux, et on arrache de grandes échardes dans le barrage, qui est définitivement perdu.

La moralité: en ayant cru faire une hypothétique économie, le sommier est condamné. Pour l'instant, il reste en place tant qu'on peut encore s'en servir sans trop d'ennuis, mais ses jours sont comptés, et il faudra le remplacer dans son entier. C'est con.
Revenir en haut Aller en bas
Toulousaing



Messages : 307
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Production de la manufacture Alexandre   Dim 20 Mai - 22:21

Enfin bon, le problème n'est pas tellement l'usage de matériaux exotiques sur un instrument lambda il y a assez longtemps pour qu'il y ait prescription...
Surtout qu'en ces temps-là, l'harmonium ne jouissait pas d'une grande considération, et les informations pour bien faire le boulot étaient rares et difficiles à trouver, j'imagine.

Le message à faire passer c'est : éviter absolument ces solutions qui si elles ne condamnent pas forcément l'instrument, rendront le travail du restaurateur suivant cauchemardesque. Evil or Very Mad
Sinon, je suis toujours preneur de photos et détails d'un nouvel harmonium, merci !!! (Mais dans un autre fil, on ne va pas pourrir celui-ci encore plus qu'il n'est...)
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 573
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Production de la manufacture Alexandre   Lun 21 Mai - 0:18

En matière d'instruments de musique comme l'orgue ou l'harmonium, il faut peut-être imaginer qu'ils sont plus résistants qu'on ne peut le croire et que leur fin est moins probable et imminente que celle d'un organiste.

Merci de nous transmettre les photos que vous proposez de réaliser.

Un matériau inadapté et collé avec une colle inadaptée posera beaucoup de problèmes au restaurateur professionnel qui, lui, pourra remettre l'instrument en parfait état.

Revenir en haut Aller en bas
Philippe Lagrange



Messages : 226
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Bretagne

MessageSujet: on ne va pas pourrir celui-ci encore plus qu'il n'est   Lun 21 Mai - 10:24

Pour en terminer avec ce sujet. Je n'ai pas de prétention ni l'intention de conseiller des pro . Il ne faut pas non plus confondre le skai ou "moleskine qui sont des toiles de coton enduites avec le PVC dont j'ai parlé. "les informations pour bien faire le boulot étaient rares et difficiles à trouver" précise Toulousaing. C'est tout à fait exacte, alors. Que fallait-il faire? Dans un entretien avec plusieurs personne , il est préférable de chercher les côtés positifs de chacun plutôt que de partir sur des fausses données pour avoir raison.Moi j'appelle cela : le regard à 360°. Je vais vous en voyer une photo pour conclure .
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 573
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Production de la manufacture Alexandre   Lun 21 Mai - 10:34

Merci pour l'annonce de votre envoi imminent.
Parmi les critères retenus pour une restauration décente, figure la nécessité qu'elle puisse être reversible...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Production de la manufacture Alexandre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Production de la manufacture Alexandre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Production de la manufacture Alexandre
» Alexandre Borodine
» Alexandre Nevski-Prokofiev
» Alexandre Nevski ( Prokofiev )
» Alexandre Brussilovsky

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orgue Libre :: Anches :: Harmonium-
Sauter vers: