L'Orgue Libre
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.



 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Misère musicale de l'Eglise catholique

Aller en bas 
AuteurMessage
Jonathan B
Admin
Jonathan B

Messages : 152
Date d'inscription : 11/11/2017
Localisation : Alsace (68)

Misère musicale de l'Eglise catholique Empty
MessageSujet: Misère musicale de l'Eglise catholique   Misère musicale de l'Eglise catholique EmptyMar 7 Avr 2020 - 18:25

Bonsoir,

Un groupe Facebook, sur lequel on trouve des choses pour le moins ... intéressantes Rolling Eyes : https://www.facebook.com/groups/141003489963932
Pas besoin d'être inscrit pour lire les publications.

C'est vrai que la qualité des partitions qu'on nous donne est disons ... variable.

A+,
Jonathan
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UC7zlG-dO70HlY1_UPc6qw8Q
Richaud

Richaud

Messages : 1982
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

Misère musicale de l'Eglise catholique Empty
MessageSujet: Re: Misère musicale de l'Eglise catholique   Misère musicale de l'Eglise catholique EmptyMer 8 Avr 2020 - 9:26

What a Face
Ca donne envie de foncer à la messe! drunken jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan B
Admin
Jonathan B

Messages : 152
Date d'inscription : 11/11/2017
Localisation : Alsace (68)

Misère musicale de l'Eglise catholique Empty
MessageSujet: Re: Misère musicale de l'Eglise catholique   Misère musicale de l'Eglise catholique EmptyMer 8 Avr 2020 - 10:26

C'est vrai qu'aujourd'hui, niveau chants, on trouve du bon et du moins bon (ou même du très mauvais What a Face ).

J'avoue que la vidéo "Apprendre à accompagner la messe au piano en 15 minutes" m'a bien fait rire jocolor ! Quant on voit les commentaires laissés sur Facebook, je ne suis pas le seul visiblement.
Si je résume : Il faut taper la basse (à mon avis elle ne va pas être contente affraid ), et la mélodie, ça ne sert à rien (alors pourquoi ça fait des siècles qu'une partition, c'est avant tout une mélodie - cf le grégorien, où il n'y a pas d'accompagnement ...).

Honnêtement, si je fais comme ça avec mes choristes habituels (que j'accompagne à l'orgue pas au piano, donc les conseils de la vidéo ne sont pas valables drunken ) : 1) On va sans doute me regarder de travers. 2) On court à la catastrophe.

Mr Richaud, c'est comment dans votre paroisse ?
Chez moi, à part quelques chants parfois douteux, pas vraiment de soucis : les directeurs de chorale sont compétents, et comme il y a une chorale, personne ne gesticule pour "diriger" l'assemblée.

A+,
Jonathan
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UC7zlG-dO70HlY1_UPc6qw8Q
Richaud

Richaud

Messages : 1982
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

Misère musicale de l'Eglise catholique Empty
MessageSujet: Re: Misère musicale de l'Eglise catholique   Misère musicale de l'Eglise catholique EmptyJeu 9 Avr 2020 - 21:38

Jonathan B a écrit:
Mr Richaud, c'est comment dans votre paroisse ?

La décence voudrait que je ne réponde pas à cette question… Twisted Evil

En fait la paroisse est en déclin depuis un certain nombre d'années et maintenant il n'y a plus de chorale et très peu d'animateurs.

La faute à un clergé qui n'est absolument pas à la hauteur du sérieux de la tâche. Il m'arrive de faire un programme à cinq minutes du commencement de l'office parce-qu'il n'y a pas d'animateur (ça on le sait en regardant le planning) et que le vicaire arrive la gueule enfarinée à 10H25 pour la messe de 10H30 sans avoir préparé quoi que ce soit. Heureusement qu'avec l'orgue je peux présenter les chants avec un petit prélude, l'assemblée a le temps de chercher sur la feuille ce que j'ai choisi.

Revenir en haut Aller en bas
Jonathan B
Admin
Jonathan B

Messages : 152
Date d'inscription : 11/11/2017
Localisation : Alsace (68)

Misère musicale de l'Eglise catholique Empty
MessageSujet: Re: Misère musicale de l'Eglise catholique   Misère musicale de l'Eglise catholique EmptyVen 10 Avr 2020 - 14:14

En Alsace, il y a systématiquement une chorale dans chaque village, même si leurs effectifs diminuent malheureusement avec les années (la moyenne d'âge est souvent proche des 75 ans ...). Et si à une époque on trouvait beaucoup de directeurs-organistes, c'est plus difficile aujourd’hui. Moi-même je ne sais malheureusement pas diriger.
Dans notre région, l'Union Ste-Cécile permet aussi de garder un peu d'ordre dans tout ça, avec des livres de messes dont les chants sont corrects (quoiqu'un peu vieux parfois).
Inconvénient de la présence de chorales : l'assemblée ne chante pas (ou peu). En Allemagne ou en Autriche, il y a peu de chorales, et l'organiste a aussi souvent le rôle de "Kantor", et là-bas l'assemblée chante Exclamation

C'est bien dommage que dans votre paroisse la situation soit à ce point catastrophique.
J'ai la chance dans ma communauté de paroisses d'avoir un curé et des équipes qui apprécient l'orgue et le répertoire de qualité, même s'il y a parfois aussi du moins bon (messes des familles ...).

A+,
Jonathan
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UC7zlG-dO70HlY1_UPc6qw8Q
Solfège



Messages : 4
Date d'inscription : 12/10/2020
Localisation : Gard

Misère musicale de l'Eglise catholique Empty
MessageSujet: Re: Misère musicale de l'Eglise catholique   Misère musicale de l'Eglise catholique EmptyMer 14 Oct 2020 - 22:13

Bonsoir à tous. Je suis nouveau sur le forum. Je suis organiste à l'église de la grande motte et j'accompagne des messes depuis un dizaine d'années. j'ai été organiste dans un monastere et c'est la que j'ai pu avoir une solide formation liturgique. J'ai arrêté pour cause de déménagement.
Pour ceux que ça intéresse il y a 2 livres qui reprennent les fondamentaux et qui peuvent aider car les formations en paroisse sont parfois inexistence. L'auteur est Philippe Robert qui est liturgiste musicologue.et compositeur. On le trouve soit sur prions en eglise ou sur signecar il écrit des antiennes pour les psaumes et il a également composé des chants. Les titres des livres sont pour l'un "chanter la liturgie" aux éditions de l'atelier et l'autre"chanterla messe "aux éditions bayard. Car dans certaines paroisses c'est à l'organiste de prendre des initiatives car souvent les prêtres n'en font qu'à leur tête. il est important de bien maîtriser la liturgie et demander que les partitions soient prêtes avant la messe. Pour ma part je n'ai pas de soucis de ce côté là là. Voilà je profite du sujet pour que certains puissent s'exprimer la dessus. Salutations musicales
Revenir en haut Aller en bas
darinze
Admin


Messages : 951
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : Montpellier, Hérault

Misère musicale de l'Eglise catholique Empty
MessageSujet: Re: Misère musicale de l'Eglise catholique   Misère musicale de l'Eglise catholique EmptyJeu 15 Oct 2020 - 17:09

Salut Solfège! on n'est pas loin, je suis organiste organouilleur à Montpellier. A l'occasion on se croisera Wink

_________________
Bach, c'est le Mozart de la musique.
darinze sur l'Orgue Libre
Revenir en haut Aller en bas
Solfège



Messages : 4
Date d'inscription : 12/10/2020
Localisation : Gard

Misère musicale de l'Eglise catholique Empty
MessageSujet: Re: Misère musicale de l'Eglise catholique   Misère musicale de l'Eglise catholique EmptyMer 21 Oct 2020 - 23:10

Je trouve surprenant qu'il n'y ait pas eu de suites sur les sujets que j'ai évoqué concernant la formation des organistes et sur l'animation de la messe. Y aurait il vraiment une misère musicale dans l'église catholique au point que chacun joue sa partie dans son coin. Je n'oserais pas croire que les organistes soient tombes dans la routine. La liturgie de l'église catholique est très belle et notre rôle est justement de contribuer à cette beauté. Des prêtres vous ont il dit que vous étiez des cocelebrants. Comment voyez-vous votre rôle d'organisme et ce qui pourrait être améliorer. Comment également êtes vous perçu par votre prêtre et l'équipe d'animation. J'espère qu'il y aura des réactions car c'est peut-être avec ces forums que cela peut permettre à certains d'améliorer certaines choses salutations musicales

Jonathan B aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Philippe Lagrange



Messages : 262
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Bretagne

Misère musicale de l'Eglise catholique Empty
MessageSujet: Misère musicale de l'Eglise catholique   Misère musicale de l'Eglise catholique EmptyJeu 22 Oct 2020 - 11:19

Bonjour Solfège

Merci pour votre intervention. Actuellement en déplacement, je ne peux répondre aussi longtemps que je le souhaiterais.
La situation actuelle a plusieurs causes, même si le grand responsable est à mon modeste avis , le clergé.
Ancien élève de la Maîtrise St Evode à Rouen , j'ai commencé par accompagner les messes à l'orgue de l'église de Bois-Guillaume (76)en 1964.
Depuis , j'ai pu jouer en tant qu'organiste dans différentes paroisses en fonction de mes lieux de résidence aussi bien en Provence , qu'en Bretagne. Deux régions magnifiques et accueillantes, mais bien différentes. Pourtant ,le problème est à peu près le même.
J'ai pu constater une dégringolade des services musicaux accompagnant les offices.
Vous allez me dire que la religion a de moins en moins d'adeptes. Je peux vous répondre que d'autres religions chrétiennes , sans parler des autres, font le plein.
Le  Pape Jean XXIII a déclenché  en 1963, approuvé au Concile  Vatican II  en 1965 le début de la désorganisation en autorisant les laïcs à participer au déroulement des messes. Ce fut le début du "Cirque", et du n'importe quoi avec des "bénévoles" sans formation mais avec leurs propres idées. les onemanshows des personnes animateurs(ices) et les équipes des "mamies bigoudis" qui décident de tout et disent au curé ce qu'il doit faire. J'ai 1000 exemples de situations débiles et incroyables, occasionnées par ces bénévoles qui ont envahi les paroisses sans rien connaître.
Les curés , comme les évêques, n'ont aucune formation en: musique, mais aussi en gestion d'entreprise, en gestion de personnel, en Communication ,  etc...Bref ils n'ont aucune compétence pour faire face au rouleau compresseur des "mamies Bigoudis" et du monde laïque et pour diriger des paroisses et des diocèses
Il faut ajouter la méconnaissance totale des questions religieuses et musicales par la plupart des mairies.
Il faut ajouter aussi, des profiteurs en tous genres à l'affût  de la bonne affaire.
Résultat , chacun(e) fait ce qu'il veut .
On voit et malheureusement on entend des guitaristes accompagnés par des joueurs de synthé et des batteurs jouer pendant la messe  sans rien connaître de la liturgie ni de la messe. Tout le monde tape dans ses mains pour singer les Evangélistes. Pendant ce temps là, le magnifique orgue qui domine la nef reste muet.
Un diacre vous dira que c'est pour faire venir les jeunes. Où sont-ils??????

Les organistes , ou certains organistes  restent vissés sur le banc de l'orgue et n'autorisent personnes à venir jouer . Comment voulez vous que les jeunes fassent connaissance de l'orgue si on les empêchent de venir à, la tribune??
Il y a aussi les adeptes de la lutte contre Hauptwerk et Allen. Alors , comment apprendre à jouer à l'orgue??
Je pourrai développer ce sujet , mais je suis sûr que d'autres personnes pourraient faire part de leur expérience mieux que moi.
Je constate que les Communautés dites "traditionnelles " Intégriste" se référant à la messe de St Pie X ont réglé le problème.
Seul , le prêtre est responsable. Il n'y a pas de "mamies bigoudis" ni de bénévoles voulant tout diriger.
L'orgue tient sa place avec un organiste qui peut jouer et accompagner.
Résultat , il y a de plus en plus de fidèles dont la plupart ont quitté la cathédrale parfois pas très loin.
Cherchez l'erreur!  
Certains répondront qu'ils n'ont pas de problèmes , que tout va bien. Heureux soient-ils. Mais les autres, parfois un peu écœurés, fatigués. Combien ont abandonnés?
Je suis triste et en colère quand j'assiste à des obsèques sans la musique de l'orgue resté muet malgré mon intervention en début de cérémonie parce que l'Association Machin Chose de la paroisse  ne veut pas qu'un organiste vienne jouer pour, pensent-ils, leur faire ombrage et leur enlever leur pseudo influence.

Alors , au gré de mes déplacements , il m'arrive de pouvoir jouer à ma grande joie dans des petites églises de campagne , très accueillantes avec des bénévoles bien sympathiques.
L'actualité nous a montré que nos évêques ne semblent pas prendre la mesure de leur responsabilité dans la baisse de fréquentation des églises, et dans les actes de malveillances ( Nantes).
Je dois continuer ma route . Bonne journée
Philippe

Jonathan B aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Jonathan B
Admin
Jonathan B

Messages : 152
Date d'inscription : 11/11/2017
Localisation : Alsace (68)

Misère musicale de l'Eglise catholique Empty
MessageSujet: Re: Misère musicale de l'Eglise catholique   Misère musicale de l'Eglise catholique EmptyJeu 22 Oct 2020 - 17:55

Bonjour,

Mille excuses Solfège, j'avais zappé ta réponse Embarassed . Soit le bienvenu sur le forum !
Ton message d'hier apparaissait 3 fois, je me suis permis de supprimer les 2 messages en trop Wink .

Concernant la formation des organistes et l'animation de la messe (je n'aime pas trop ce mot, comme beaucoup, mais bon), j'ai l'impression que selon les endroits, il y a différents niveaux. En Alsace, le répertoire est en partie dicté par les livres de chant édités par l'Union Ste-Cécile même si en pratique chaque chorale rajoute des partitions à cette base de répertoire, parfois du bon, parfois du moins bon... De plus, les directeurs de chorale sont généralement compétents, et comme il y a une chorale, personne ne gesticule pour "diriger" l'assemblée. Mais je pense qu'en même que dans bon nombres de petits villages, les chorales vont malheureusement finir par disparaitre Sad (voir mes précédents posts sur cette page).
J'ai l'impression que dans le reste de la France, c'est un peu plus "le bordel", pardonnez-moi l'expression.

Concernant la perception, je dirai que par chez moi, les organistes sont bien perçus. Le curé de ma communauté de paroisses est lui-même organiste. Sur nos 6 paroisses, nous avons la chance d'être assez nombreux, donc si certains ne sont pas disponibles, on arrive toujours à trouver un remplaçant. Une messe sans orgue, c'est quand même pas pareil Exclamation

Je suis assez d'accord avec le post de Philippe Lagrange. Je constate que nos églises sont globalement assez vides en dehors des fêtes comme Pâques et Noël. Même la fête patronale n'attire plus autant de monde qu'il y a encore quelques années. Et le nombre de servants d'autel se réduit également comme peau de chagrin (il n'y en a d'ailleurs même plus dans bon nombre de paroisses).
Je ne dis pas qu'il faudrait que la messe soit selon le rite de St Pie X, mais effectivement les églises sont pleines ! Et le répertoire est d'excellente qualité.
Je discutais récemment avec la présidente du conseil de fabrique d'une de mes paroisses, et elle trouve (sans être musicienne) que les chants anciens touchent l'âme, contrairement aux "merdes" actuelles (certaines commencent d'ailleurs à dater...) : CQFD !
Dans les livres de chants de l'Union Ste-Cécile dont je parlais, nous avons en Alsace une partie avec des chants en allemand : tous ont au moins 150 ans ! Pour les chants en français c'est... très différent Razz !

Pour les "messe des familles" ou les messes avec d'autres instruments, j'éviterai d'en parler. Un instrument soliste (hautbois, clarinette, trompette) ou même des percussions avec l'orgue, ça peut être intéressant. Mais il faut que ce soit organisé et répété pour éviter les fausses notes, et ce n'est en général pas le cas... Quand aux jeunes, j'ai 21 ans et je suis bien souvent le plus jeune (et ça fait quelques années que je dis ça) !

Concernant la méconnaissance totale des questions religieuses par la plupart des mairies, je voudrais simplement dire que dans une de mes paroisses, la commission de sécurité est passée, et voudrait que ce qui est à la cave soit débarrassé. Il y a là des statues sûrement sauvées de l'ancienne église détruite pendant la guerre, une grande armoire en bois, d'anciennes chasubles et aubes, des morceaux d'anciens autels, ainsi que quelques supports de cierges et croix métalliques. Cette cave est entièrement en agglos, et les choses inflammables sont éloignées de la chaudière, donc je ne comprends pas. Dans d'autres églises, la chaudière est sous la tribune, et là il y a bien plus de bois à proximité...

Les organistes vissés sur le banc de l'orgue et empêchant l'accès, c'est malheureusement courant... J'ai eu la chance de découvrir l'orgue à 8 ans grâce à un festival, et grâce au directeur de la chorale de mon village et à l'organiste titulaire, j'ai  pu commencer à jouer pendant les messes. Mais sans eux, je ne serai peut-être pas en train d'écrire ce post. Et lors de mes visites d'orgues en Alsace, j'ai toujours rencontré des personnes très accueillantes. Mais ce n'est pas toujours le cas : 2 amis m'ont dit qu'ils voulaient visiter un orgue (Callinet si je me souviens bien) un jour, et qu'on leur a répondu "Vous n'avez qu'à écouter le CD !"  Shocked !
Ce doit être bien triste des obsèques sans orgue... S'il n'y a personne ou que l'orgue n'est pas en état c'est compréhensible, mais c'est complètement stupide de refuser un organiste !
Philippe Lagrange a écrit:
 
Alors , au gré de mes déplacements , il m'arrive de pouvoir jouer à ma grande joie dans des petites églises de campagne , très accueillantes avec des bénévoles bien sympathiques.
Je crois qu'en général ce ne sont justement pas dans les endroits les plus connus qu'on trouve le meilleur accueil. J'ai même entendu dire que dans une ville alsacienne, la visite de l'orgue (qui en plus est en mauvais état) est payante !

Quand mon grand-père me parle de son enfance (les processions, la messe tous les matins avant d'aller à l'école), je me rends compte à quel point la religion avait alors une place prépondérante dans la vie quotidienne. Cela a bien changé aujourd'hui, au nom d'une société qui se voudrait toujours plus "laïque", au point même parfois de vouloir effacer toute trace du passé religieux de notre pays (Un militant de la Libre Pensée voulait en début d'année faire enlever un calvaire récemment restauré à dans un village des Côtes-d'Armor par exemple).

A+,
Jonathan
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UC7zlG-dO70HlY1_UPc6qw8Q
Philippe Lagrange



Messages : 262
Date d'inscription : 28/03/2011
Localisation : Bretagne

Misère musicale de l'Eglise catholique Empty
MessageSujet: Sujet: Misère musicale de l'Eglise catholique   Misère musicale de l'Eglise catholique EmptyJeu 22 Oct 2020 - 23:26

"Je discutais récemment avec la présidente du conseil de fabrique d'une de mes paroisses, et elle trouve (sans être musicienne) que les chants anciens touchent l'âme, contrairement aux "merdes" actuelles (certaines commencent d'ailleurs à dater...) : CQFD !"
Merci Jonathan pour ton commentaire.
La musique de "merde" me semble être "composée" spécialement et à tort pour  des personnes n'ayant pas trop de notions de solfège. Elle comprend en général 3 accords maximum. C'est peut être pour ça que nous avons des textes souvent d'une monstruosité inimaginables et pourtant réels pour accompagner. On ne se gêne pas pour modifier les paroles des prières communes qui pourtant , ne peuvent être modifiées. J'ai des exemples affligeants . Mais ça plait à nos mamies bigoudis qui n'y connaissent rien. En tout cas , les droits d'auteurs vont quelque part?  
La vie moderne n'est pas la vraie raison de la chute de l'Eglise catholique conciliaire. Si elle rentre dans le mur , c'est de sa faute, à cause de l'incompétence et le manque de formation de ses cadres.
Quant à l'orgue , il est réservé , dans de nombreux cas par des organistes qui ont perdu le sens du partage et de la modestie.( J'essaie d'être gentil).Résultat du manque de communication; l'orgue est considéré par les gens comme un instrument d'église./ Le monde de la communication parle de pianos et de tous les instruments , mais rien , rien de rien sur les orgues. Vous me direz qu'on est tellement mal accueilli dans ce milieu. Que font les organistes responsables pour faire connaître l'orgue? Ils restent entre eux en organisant des concerts pour les  "initiés"
Rien ou presque sur les chaînes publiques  de télévision. Et pourtant, lorsque les gens écoutent l'orgue à l'occasion d'une visite dans une église, ils apprécient.

Je me bats à mon modeste niveau pour faire connaître l'orgue, mais les coups sont parfois très violents. J'en ai même reçus  ici.
Je t'envoie tous mes encouragements, Jonathan pour faire revivre ce FORUM et apporter toute la force de ta jeunesse pour faire connaître ce formidable instrument qui est l'orgue.
Il me semble que ce forum a souffert des prises de becs parfois dures. Je pense  qu'on peut échanger et faire part de ses réflexions, de ses analyses, de ses points de vue dans le respect de ses interlocuteurs.
Par contre , j'ai reçu quelques enseignements très intéressants  de la part
d'intervenants qui en plus ne manquent pas d'humour.
Bonne soirée
Philippe

Jonathan B aime ce message

Revenir en haut Aller en bas
Solfège



Messages : 4
Date d'inscription : 12/10/2020
Localisation : Gard

Misère musicale de l'Eglise catholique Empty
MessageSujet: Re: Misère musicale de l'Eglise catholique   Misère musicale de l'Eglise catholique EmptyVen 23 Oct 2020 - 16:03

Pas de problèmes d'avoir supprimé les 2 messages en trop. C'était une erreur de manipulation. Il faut dire je suis plus à l'aise avec les claviers de l'orgue et de mon piano.
En tout cas merci à tous les deux d'avoir alimenté le sujet. J'espère que d'autres le feront également car ce que vous évoquez tous les deux reflètent parfaitement la situation de l'orgue et des organistes dans pas mal de paroisses. J'ai bien aimé les mémé bigoudis et en plus c' est tout à fait vrai.
Ce qui est effectivement très dommage c' est l'absence d'orgue aux enterrement et aux mariages. A la place on met des cd avec des musiques insipdes. Alors que si on est sensibilisé à la liturgie et si on sait faire des recherches il existe des morceaux du répertoire tout à fait adaptés et qui ne sont ni banal ni triste à mourir, c'est le cas de le dire.. Le souci vient du manque de structure pour assurer la formation des organistes car nous sommes bénévoles et avec cela c'est un peu compliqué de faire appliquer la charte des organistes. Après tout s'il y a un budget pour l'entretien de l'orgue pourquoi rien n'est prévu pour financer ces formations même si'l'on reste bénévole. Pour ma part j'ai pu suivre quelques formations avec une paire de prêtres qui se sont investi mais ça n'a été qu'un feu de paille. L'essentiel de ma formation à été de prendre des cours d' orgue avec un prof qui était titulaire sur un cavallie coll mais ce n'est pas pour autant qu'il m'a laissé un créneau pour que je puisse accompagner ne serait-ce qu'une messe. Ensuite mon parcours m'a permis de pouvoir devenir organiste dans un monastere et d'avoir pu suivre des formations internes autant sur la liturgie que sur la partie musicale. Tout cela pour dire que c'est la que j'ai pu accompagner les plus beaux chants avec une superbe liturgie. J'ai accompagné également les offices et j'ai même eu l'occasion de faire 2 messes en direct sur France culture le dimanche matin. Et j'ai eu des prêtres qui étaient de sacré pointures. Malheureusement j'ai du arrêter pour cause de déménagement et d'horaire incompatibles avec ma santé. Mais j'ai vécu une expérience extraordinaire. Par contre ce n'est pas évident de le retranscrire dans une paroisse et je dirais que les messes vraiment priantes sont très rares.
C'est pour cela que j'ai recommandé la lecture de ces 2 livres de Philippe Robert. Et ces compositions sont principalement chantés en monastere !!?
Par contre avec les événements actuels je me suis mis un peu en retrait car avec les distanciations ils utilisent les bancs de la tribune de l' orgue pour y installer des gens donc c'est port du masque obligatoire pout jouer à l'orgue et pour ce qui me concerne il n'en est pas question. C'est totalement incompatible avec la concentration qui est nécessaire pour jouer.
Et en plus le port du masque obligatoire est en totale contradiction et incompatible avec l'esprit de prières. Cela accentue un peu plus la misère de l'église catholique qui a laissé museler le verbe.
Salutations musicales
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan B
Admin
Jonathan B

Messages : 152
Date d'inscription : 11/11/2017
Localisation : Alsace (68)

Misère musicale de l'Eglise catholique Empty
MessageSujet: Re: Misère musicale de l'Eglise catholique   Misère musicale de l'Eglise catholique EmptySam 24 Oct 2020 - 12:14

Bonjour,


Pour les prières et textes modifiés, c'est malheureusement très courant. Pour la messe que j'ai jouée samedi dernier, le programme disait Credo : prié (assez logique en cette période : on évite de chanter quand ce n'est pas nécessaire). Mais le texte était un truc très étrange, sorti de je ne sais où, et qui en plus n'avait pas de sens, je vous laisse juger :
Misère musicale de l'Eglise catholique 121713041_800264160738044_5326100399411745329_o.jpg?_nc_cat=103&ccb=2&_nc_sid=825194&_nc_ohc=M9IKW5EphuYAX-41_OS&_nc_ht=scontent-frt3-2
Philippe Lagrange a écrit:
La vie moderne n'est pas la vraie raison de la chute de l'Eglise catholique conciliaire. Si elle rentre dans le mur , c'est de sa faute, à cause de l'incompétence et le manque de formation de ses cadres.
Je suis d'accord, un ami me disait justement que son grand-père ne va plus à la messe depuis Vatican II car les messes sont devenues nulles. Et aujourd'hui la religion n'est plus perçue avec la même importance qu'autrefois : les mentalités ont évolué (pas forcément en bien...).

Pour les organistes ayant perdu le sens du partage et de la modestie, heureusement que tous ne sont pas comme ça. Je confirme : il faut absolument faire découvrir l'orgue au public, et le sortir de sa gangue connotée église. Et il faut organiser des découvertes pour les enfants aussi : j'avais pour 2 messes de Noël la petite-fille d'un membre de la chorale avec moi sur le banc, et je sentais que ça l'intéressait, donc je lui expliqué grossièrement le fonctionnement et les particularités de l'instrument. Je ne sais pas si ça peut faire naître une vocation, mais qui sait Wink ?
Et j'essaye moi aussi de faire connaître l'orgue.

Merci beaucoup Philippe pour les encouragements !

Pour les CD, c'est souvent calamiteux : le 1er enterrement que j'ai joué s'est terminé par un grand Chuuuuuuuuut alors que je commençais à jouer le chant final... pour mettre un CD avec Hallelujah de Cohen...
Concernant le budget pour l'entretien de l'orgue, dans une de mes paroisses un facteur est passé et va faire un devis pour un contrat d'entretien, ce qui est bien ! Pour la formation, je suis bénévole dans une paroisse, mais je n'ai pas suivi la formation disons "réglementaire" : j'ai fait 10 ans de cours de clavier arrangeur, et pour le pédalier, j'ai appris plus ou moins en autodidacte. Inconvénient : j'ai du mal à lire en clé de fa, et ma main gauche est moins agile que ma main droite (car au clavier, on ne fais que des accords). Donc je joue peu de répertoire, ou j'adapte pour simplifier.
Solfège a écrit:
Par contre avec les événements actuels je me suis mis un peu en retrait car avec les distanciations ils utilisent les bancs de la tribune de l' orgue pour y installer des gens donc c'est port du masque obligatoire pout jouer à l'orgue et pour ce qui me concerne il n'en est pas question. C'est totalement incompatible avec la concentration qui est nécessaire pour jouer.
Ah oui c'est bête. L'Eglise catholique en Alsace préconise le port du masque pour les organistes, mais jouant en tribune face à mes partitions, ou la tête dans une armoire quand l'orgue a une console en fenêtre, je ne le mets pas. Les églises étant assez grandes, il n'y a pas de fidèles à la tribune. Les choristes aussi sont en bas.
Le port du masque obligatoire est en totale contradiction et incompatible avec l'esprit de prières certes, mais je pense qu'il vaut mieux s'y conformer, en espérant sortir le plus vite possible de cette crise.

A+,
Jonathan
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UC7zlG-dO70HlY1_UPc6qw8Q
frpizin



Messages : 15
Date d'inscription : 18/04/2019
Localisation : Essonne (au sud de Paris)

Misère musicale de l'Eglise catholique Empty
MessageSujet: Re: Misère musicale de l'Eglise catholique   Misère musicale de l'Eglise catholique EmptyDim 25 Oct 2020 - 11:11

Chez moi, tout repose sur très peu d’organistes bénévoles, sur 2 numériums, dont un très capricieux. Il y a bien deux excellents organistes, mais très peu disponibles. Les autres font ce qu’ils peuvent avec leurs petits moyens (dont moi, qui ne sait même pas accompagner les chants, c’est dire).
Et histoire d’être bien aidés, il y a parfois des heurts avec les « animateurs » qui ne chantent pas même juste, et se permettent de traiter l’organiste, bénévole, comme la dernière roue du carrosse, étant à leur entière disposition (j’allais parler de caprices?). Ça encourage.
De mon point de vue, de nombreux chants liturgiques récents sont, tant du point de vue de la musique que des paroles, absolument affligeants.
On n’est vraiment pas aidé.
Et j’en ai déjà parlé dans d’autres post, l’accueil d’amateurs par beaucoup de titulaires sur de beaux instruments en région parisienne, s'apparente au parcours du combattant, ou à la mission impossible. L’entre-soi féroce semble y être la règle.
Cordialement
Pierre
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

Richaud

Messages : 1982
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

Misère musicale de l'Eglise catholique Empty
MessageSujet: Re: Misère musicale de l'Eglise catholique   Misère musicale de l'Eglise catholique EmptyLun 26 Oct 2020 - 9:38

frpizin a écrit:
l’accueil d’amateurs par beaucoup de titulaires sur de beaux instruments en région parisienne,  s'apparente au parcours du combattant, ou à la mission impossible. L’entre-soi féroce semble y être la règle.

Eh oui, on récolte ce que l'on a semé. Pour les grandes tribunes, l'accès au poste de titulaire (ou maintenant de titulaires) est déjà un parcours du combattant, et encore plus à Paris. Il faut se former pour obtenir la licence d'organiste, et préparer le concours de titulariat, qui devient d'un niveau invraissemblable pour faire de la simple pompe à messe. Le brillant lauréat aura donc le titre de titulaire et normalement sera payé pour jouer les offices et cantiques à deux balles. C'est très valorisant quand on a dû se farcir une symphonie de Vierne, un truc de Duruflé, un autre de Messiaen, trois Bach et deux Couperin, une impro libre et une autre avec thème et forme donnés, l'accompagnement d'une chorale en déchiffrage avec transposition (chef de choeur sur l'écran de la caméra, retour son dans le casque) ... Alors il ne faut pas s'étonner qu'avec un tel seuil à franchir, les titulaires voient d'un oeil douteux l'amateur qui joue avec deux doigts les deux voix d'un cantique qu'il a travaillé un mois. What a Face

C'est vrai qu'avec l'absence de culture musicale du clergé en général et des dames catéchistes en prime, l'organiste c'est un peu la roue de secours.
Ca me rappelle un de nos membres qui , jouant une "sortie" sur le numérium de la paroisse a vu d'un seul coup son instrument s'arrêter, et la dame paroissiale de dire "j'ai besoin de la prise, je te le rebrancherai dans cinq minutes!" ... pig
Revenir en haut Aller en bas
Guénolé



Messages : 328
Date d'inscription : 29/10/2013
Localisation : Sains-Richaumont (02) / Lille(59)

Misère musicale de l'Eglise catholique Empty
MessageSujet: Re: Misère musicale de l'Eglise catholique   Misère musicale de l'Eglise catholique EmptyLun 26 Oct 2020 - 13:00

Bonjour,


Je pense que l'on a tous eu le droit à des cantiques voire des messes farfelues...
Et je passe lorsque ça tape des mains où réalise des chorégraphies...

J'ai eu la chance de démarrer il y a bien longtemps avec un prêtre ayant eu une solide formation de musicien. Cela ressemblait à quelque chose et il fallait toujours avoir une messe différente si plusieurs offices de suite. Il entonnait lui même de sa voix de ténor une fois le ton donné par l'orgue.

Il m'a fait confiance dès le début, mais j'ai suivi mon prédécesseur pendant près de 3 ans à la tribune chaque dimanche. J'étais présent lorsque le Facteur venait pour accorder et assurer l'entretien. Il me connaissait aussi depuis tout petit.

J'avais chaque samedi 45 min avec lui où il me présentait le programme du dimanche, me donnait les partitions qu'il écrivait lui même souvent concernant les psaumes et les PU. J'ai encore tout et ça me sert régulièrement. J'avais aussi l'explication du pourquoi le programme était fait de cette façon et pas autrement. On sentait la cohérence !

Cela dit, il y en avait moins de mon côté mécaniquement. J'ai appris sur le tas, à côté d'organistes. Ce n'est pas l'envie qui manque de jouer du Franck, du Widor, du Vierne, Guilmant et consorts. Mais, deux difficultés, cela demande un niveau que je n'ai pas et bien souvent, on n'a pas le temps... ! Lorsque le Prêtre termine son offertoire en 1min chrono...

Bon, ll y a quelques compositions de Bach pas trop difficiles et il m'arrive de travailler entre autres un peu de Lemmens ou le "Prélude" de "Prélude, Fugue et Variation" de Franck afin de sortir de la zone de confort, mais piouf, il faut s'accrocher et le mot est faible.

Bref, on peut avoir conscience de ses limites, mais chercher à faire tout de même de son mieux quitte à s'abstenir de parfois. Mais si on n'a pas la culture pour, c'est compliqué...

Bonne journée !




Revenir en haut Aller en bas
Jonathan B
Admin
Jonathan B

Messages : 152
Date d'inscription : 11/11/2017
Localisation : Alsace (68)

Misère musicale de l'Eglise catholique Empty
MessageSujet: Re: Misère musicale de l'Eglise catholique   Misère musicale de l'Eglise catholique EmptyLun 26 Oct 2020 - 20:46

Bonsoir,

Merci à tous pour vos réponses !

frpizin, tu ne sais pas accompagner ? N'y-a-t-il pas un organiste ou un chef de chœur qui pourrait te donner des conseils ? C'est comme cela que j'ai appris.
Pour les heurts entre animateurs et organistes, je crois malheureusement que ça arrive de plus en plus souvent... Effectivement on n'est pas aidé...

Merci pour les précisions concernant l'accès au poste de titulaire. La difficulté est effectivement démesurée par rapport au travail souvent demandé...
Richaud a écrit:
Ca me rappelle un de nos membres qui , jouant une "sortie" sur le numérium de la paroisse a vu d'un seul coup son instrument s'arrêter, et la dame paroissiale de dire "j'ai besoin de la prise, je te le rebrancherai dans cinq minutes!" ... pig
Je ne connaissais pas cette histoire, c'est désespérant Rolling Eyes !

Comme je l'ai dit plus Guénolé, je joue peu de répertoire, ou alors souvent si c'est compliqué ou que je ne peux pas le jouer dans sa version d'origine, ben j'adapte. Et comme les durées de l'offertoire et de la communion sont variables, difficile effectivement de prévoir quelque chose...
Niveau culture, j'ai la chance d'avoir certains paroissiens qui connaissent du répertoire Smile ! Et si joue à l'offertoire par exemple un thème grégorien (le Veni Creator Spiritus à la Pentecôte par exemple), on entend fredonner dans l'assemblée : la moyenne d'âge fait que beaucoup connaissent ces chants, car ils les chantaient lorsqu'ils étaient plus jeunes !

A+,
Jonathan
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UC7zlG-dO70HlY1_UPc6qw8Q
Solfège



Messages : 4
Date d'inscription : 12/10/2020
Localisation : Gard

Misère musicale de l'Eglise catholique Empty
MessageSujet: Re: Misère musicale de l'Eglise catholique   Misère musicale de l'Eglise catholique EmptyLun 26 Oct 2020 - 23:54

C'est bien de réagir sur ce sujet car finalement on s'aperçoit que la passion de l'orgue n'est pas un long fleuve tranquille. Effectivement dans les grandes villes et encore plus sur Paris ce n'est pas évident de pouvoir accéder à une tribune d'orgue notamment pour ceux qui n'ont pas de formation d'organiste. Les places sont chères et les niveaux élevés car les organistes sont rémunérés et ça complique le recrutement.
Après il vaut mieux se rabattre sur des paroisses moins importantes.
Pour l'apprentissage de l'orgue c'est sur qu'il vaut mieux passer par un professeur déjà titulaire dans une paroisse et se faire pistonner pour avoir accès à l'orgue pour travailler en proposant ses services pour mettre en confiance le staff de la paroisse. Pour la formation liturgique il faut s'adresser au service diocésain qui quelque fois organise des sessions. Et s'il y a un monastere c'est bien de prendre aussi contact avec eux car ils peuvent conseiller des formations ou des livres qui traitent du sujet. J'en ai conseillé 2 voir plus haut qui sont très complet. Ensuite il faut aller dans différentes paroisses et monastere pour suivre des messes et voir comment l'organiste accompagne et en profiter pour prendre contact avec lui. Ça peut toujours servir.
Pour ce qui concerne les offertoires il faut voir le prêtre avant pour lui expliquer le morceau que vous souhaitez jouer et sa durée approximative. En général 4 à 5 minutes maxi. Si jamais il vous sabote la fin du morceau il ne faut pas hésiter à lui faire remarquer. Ayez toujours à l'esprit que l'organiste est un cocelebrant et qu'il doit être considéré en tant qu tel. Personnellement pour les offertoires je choisis toujours dans le baroque et si jamais l'offertoire est. plus court que prévu j'improvise une fin. Enfin il faut essayer de surveiller les gestes du prêtre pour être synchrone s'il décide d'en faire qu'à sa tête. Tout ça pour dire que l'on doit conserver la maîtrise des opérations du début jusqu'à la fin. C'est plus facile lorsqu'on a toujours le même prêtre mais il faut savoir s'adapter car certains manquent de rigueur et quelque fois s'amuse à mettre l'organiste en difficulté s'ils sentent que l'on manque d'assurance..
En tout cas c'est bien de continuer à réagir car cela permet à chacun de savoir où il en est et de pouvoir éventuellement rectifier le tir.
Mais j'insiste sur une chose c'est que l'organiste doit se faire respecter et doit pouvoir dire les choses.
Salutations musicales
.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Misère musicale de l'Eglise catholique Empty
MessageSujet: Re: Misère musicale de l'Eglise catholique   Misère musicale de l'Eglise catholique Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Misère musicale de l'Eglise catholique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orgue Libre :: Bienvenue :: Banc d'Orgue-
Sauter vers: