AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Votre découverte de l'orgue et vos premières émotions organistiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Julien Girard
Admin
avatar

Messages : 1091
Date d'inscription : 02/11/2009
Localisation : Neuilly-Plaisance

MessageSujet: Votre découverte de l'orgue et vos premières émotions organistiques   Jeu 28 Jan - 1:35

Et voilà, y a pu qu'à ! Smile

En ce qui me concerne, j'ai découvert l'orgue par Bach et MCA lorsque j'étais au lycée (disque digipack orange avec les toccatas et les Schübler), je m'amusais à jouer les parties séparées (surtout la pédale) sur mon petit synthé dans ma chambre.
J'étais abonné à la médiathèque de Bergerac, j'empruntais plein de choses (le maximum possible chaque semaine) puis un jour, je tombe sur un CD d'orgue enregistré par Yves Castagnet : Symphonie-Passion et Evocation. Et là, j'ai eu mes premières émotion grâce à l'orgue. Je me suis dit : "mais c'est quoi ce truc, comment on peut faire des sons, des couleurs pareils ?! c'est ça que je veux faire maintenant !". Faut dire, y avait tout : Dupré et 2 de ses plus belles oeuvres (les 2 plus belles ?), Castagnet (qui enregistre si peu mais c'est toujours un délice) et Saint-Ouen.
J'avais 17 ans.
Revenir en haut Aller en bas
http://organland.free.fr
Michel Chazot
Admin
avatar

Messages : 385
Date d'inscription : 02/11/2009
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Votre découverte de l'orgue et vos premières émotions organistiques   Jeu 28 Jan - 11:04

Moi j'ai découvert l'orgue à un concert Trompette et Orgue (Jacques Jarmasson, Bernard Heiniger) à la cathédrale de Die. J'était au premier rang, j'avais peut être 10 ans et j'était fasciné par le bruit que le moteur faisait a la mise en route, jusqu'au gonflement du soufflet de reserve. J'ai trouvé ce concert fabuleux (surtout pour l'orgue), et avec ma mère nous sommes allé voir derrière la machine. Nous avons trouvé une petite console en fenètre avec des clavier jaunis et abimés on aurait dit un dentier de grand mère, et un pédalier de 18 notes. Comment avait'il pu sortir de telles sonorités de cet instrument.....

J'ai commencé mon éducation musicale par 2 années de pianos, et ensuite a l'ecole nationale de musique et de danse de Valence avec Dominique Joubert pendant 5 ans, et j'ai arrété.

J'ai réalisé après que ces années d'etude ont été orienté musique plutôt ancienne. Je redécouvre toujours aujourd'hui du nouveau repertoire.

Il y'a quand même un morceau qui m'a marqué terriblement dans ma pleine époque baroque "imposée", pour moi cette plage était Extra-Terrestre issue du disque: "Toutes les couleurs de l'orgue", "Evocation" de M.Dupré par Castagnet, le même enregistrement que Julien.
Revenir en haut Aller en bas
DGW

avatar

Messages : 404
Date d'inscription : 20/12/2009
Localisation : Lasalle en Cévennes

MessageSujet: Re: Votre découverte de l'orgue et vos premières émotions organistiques   Jeu 28 Jan - 14:18

Die:

Revenir en haut Aller en bas
http://www.organologie.eu
DGW

avatar

Messages : 404
Date d'inscription : 20/12/2009
Localisation : Lasalle en Cévennes

MessageSujet: Re: Votre découverte de l'orgue et vos premières émotions organistiques   Jeu 28 Jan - 19:35

1956, j'avais 14 ans ...



...mais déjà, tout minot, à l'office, j'écoutais plus l'orgue que le pasteur.

Puis ça a été "passe ton bac d'abord"
J'ai passé ... enfin ... j'ai raté mon bac mais quand même obtenu bac + 5 en 4 ans et sans le bac.

Il a fallu attendre 1969 pour que je participe à la construction d'un positif pour la chorale dont j'étais membre dans le pupitre des ténors: 2 claviers: I, bourdon, II bourdon + doublette + dessus de larigot avec registre. Tout ça tenant dans une "Ami 6" break.
J'ai chopé le virus et construit mon petit premier, 5 registres 1/2 sur un clavier qui, lui, tenait dans une "4L".



Il est toujours en service, refait en 1994.

Et puis la suite ....
Revenir en haut Aller en bas
http://www.organologie.eu
Michel Chazot
Admin
avatar

Messages : 385
Date d'inscription : 02/11/2009
Localisation : Rhône-Alpes

MessageSujet: Re: Votre découverte de l'orgue et vos premières émotions organistiques   Jeu 28 Jan - 20:51

Ah merci pour cette photo de Die ! On voit sur la photo le nouveau pédalier qui a été installé par LAVAL-THIVOLLE il y'a quelques années. Il y'a eu un revelage de fait a ce moment là.
Revenir en haut Aller en bas
carolo1er



Messages : 19
Date d'inscription : 24/12/2009
Localisation : Cannes

MessageSujet: souvenirs, souvenirs ...   Jeu 28 Jan - 23:22

Vu mon age avancé (53), je situe le choc vers mes 8 ou 9 ans : la toccata en fa de Jean-Seb, par Alexandre Schreiner, sur un disque 25 cm de la guilde internationale du disque à laquelle mon père (merci Papa) était abonné. C'était la découverte d'une quatrième dimension, celle de la musique. J'avais eu auparavant des émotions du même ordre avec les symphonies de Ludwig (j'appelle les génies par leur prénom !). Mon premier contact physique avec un orgue, celui de la basilique notre Dame de Mézières, fut mon second choc organistique et, en y réfléchissant avec toutes ces années de recul, si l'orgue et l'organiste n'étaient pas d'un haut niveau, ce moment reste dans mon souvenir comme une grande émotion musicale.
Revenir en haut Aller en bas
hypérion



Messages : 371
Date d'inscription : 03/11/2009
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Votre découverte de l'orgue et vos premières émotions organistiques   Ven 29 Jan - 1:24

Carolo1er, ce disque d'Alexandre Schreiner, je l'avais aussi quand j'étais tout petit : il y avait aussi Casse Noisette et Marche et choeurs des ruines d'Athènes de Beethoven, ainsi qu'un truc de Mozart que j'ai oublié...!!!!
Revenir en haut Aller en bas
carolo1er



Messages : 19
Date d'inscription : 24/12/2009
Localisation : Cannes

MessageSujet: et la toccata !   Ven 29 Jan - 22:53

J'avoue qu'il ne m'est resté en tête que la toccata ; l'orgue avait frappé fort ! Si mes souvenirs sont bons, je dois à la même collection la découverte de six préludes et fugues du clavecin bien tempéré, volume 2 (ut, rém, mib, fam, lab, lam). Une fascination qui ne m'a jamais quitté depuis maintenant 40 ans.
Revenir en haut Aller en bas
Adrien Parret

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 23/01/2010

MessageSujet: Re: Votre découverte de l'orgue et vos premières émotions organistiques   Sam 30 Jan - 10:54

Moi c'était vers mes 9ans, dans mon village habitait Rémi Crépin (maintenant organiste à la cathédrale de Blois) et son jeu me fascinait les rares fois ou j'allais à la messe et donc l'année suivante j'ai débuté le piano ainsi que le solfège avec Dominique Gidrol-Reveyron (organiste et fille du compositeur et ancien organiste de la cathédrale St-Jean), c'est donc à 11ans qu'un organiste me fit éssayer son instrument après un mariage (je m'en rappel comme si c'était hier) et c'est à 12ans que j'ai débuté l'orgue avec Yukiko Jojima (titulaire de l'orgue de Bourgoin-Jallieu, organiste à la cathédrale du Puy-en Velay ainsi que dans divers églises de Lyon) et ce n'est pas plus tard que l'année dèrnière que j'ai découvert la facture d'orgue (à 14ans) avec Mr Jurine qui m'a pris 3 semaines en stage et qui m'a aidé à réstaurer l'harmonium de mon arrière grand-père (lui aussi organiste). Mais bon je n'en suis qu'au début.
Revenir en haut Aller en bas
Zacharie



Messages : 7
Date d'inscription : 31/01/2010
Localisation : Rochefort 17

MessageSujet: Re: Votre découverte de l'orgue et vos premières émotions organistiques   Dim 31 Jan - 16:22

J'étais ado, je jouais du hautbois et un peu de piano aussi.

Mes grands-parents avaient eu dans leur club 3e âge, une conférence sur le Cavaillé-Coll de Luçon (Vendée) par son titulaire l'abbé Abel Gaborit. Ils m'en avaient parlé alors que j'étais en vacances chez eux et ça me titillait de voir ça de près... J'ai fait le pied de grue devant la cathédrale pendant une heure, sans RV, au hasard... Après deux cols durs et trois soutanes l'abbé Gaborit est arrivé et m'a dit "ça tombe très bien, justement je vais jouer".

C'était un enterrement (mon premier enterrement) le nom du bénéficiaire ne me revient pas dans l'instant mais je m'en suis souvenu des années... Le curé a commencé par : "Nous sommes ici pour réchauffer le cœur d'une famille..." l'organiste a bougonné à haute voix : "Tu ferais mieux de réchauffer les pieds de l'organiste !"

Moi à quinze mètres de haut devant les cinq claviers, le cercueil en bas, je n'en avais jamais vu, j'étais impressionné et osais à peine chuchoter "Tu peux parler comme tu veux, tu sais, ils n'entendent rien en bas".

Ensuite je me souviens qu'il ouvrait au hasard un clavier bien tempéré en miettes : "Y'a des années que je n'ai pas joué cette fugue" et ça partait impeccable sans un accroc...

Un sacré bonhomme, et organiste... Plein les yeux, plein les oreilles, plein le cœur... Inoubliable !
Revenir en haut Aller en bas
http://cafcom.free.fr
Richaud

avatar

Messages : 1814
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Votre découverte de l'orgue et vos premières émotions organistiques   Dim 31 Jan - 20:12

...Il n'y a que quatre claviers sur le Cavaillé de la cathédrale de Luçon... What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Zacharie



Messages : 7
Date d'inscription : 31/01/2010
Localisation : Rochefort 17

MessageSujet: Re: Votre découverte de l'orgue et vos premières émotions organistiques   Dim 31 Jan - 20:21

Richaud a écrit:
...Il n'y a que quatre claviers sur le Cavaillé de la cathédrale de Luçon... What a Face

Alors c'est que mon souvenir l'a embelli ! Mais quatre claviers c'est déjà pas si mal
Revenir en haut Aller en bas
http://cafcom.free.fr
ninotchka26

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 17/11/2009
Localisation : Montréal, Canada

MessageSujet: L'appel   Jeu 11 Mar - 7:28



Voici l'endroit où j'ai senti l'appel de l'orgue.... la belle et "mauresque" Basílica Nuestra Señora de Lourdes à Santiago du Chili. (J'espère qu'elle n'a pas été endomagée par le tremblement de terre...)
J'avais 5 ans, et un peu avant le malheureux coup d'état qui plongea le pays dans le tyranisme pendant plus de 30 ans, ma mère m'amena en promenade à cette basilique, car c'est un lieu de pélérinage (en face il y a une réconstitution de la grotte de Lourdes) qui est quand même loin de l'endroit où j'habitais.
En y entrant, j'ai entendu de l'orgue... et tout de suite, j'ai été envoûtée par ces sons... et tout mon être se sentait transporté et bercé par la musique. Je vous mets dans le contexte, le Chili des années 70 baignait (et encore hélàs) dans la folie du Concile et ses horribles messes "rythmées" donc, pour moi entendre de la vraie musique était une expérience incroyable...
Ma mère m'amena près de l'organiste (l'orgue se trouve du côté droit) et je regardais.... les mains, pieds, les sons qui sortaient... Ma mère l'interpella et il lui dit qu'il étudiait au conservatoire. Moi je le regardais et je me suis dite: "c'est cela que je veux devenir!" j'ai senti l'appel de l'orgue....
Toutefois, pour enfin pouvoir le sentir un orgue entre mes mains et mes pieds, j'ai dû d'abord passer bien des années au piano... après ce fut l'immigration au Québec où j'ai pu découvrir de bien plus beaux et grands instruments, et enfin j'ai pu commencer à en jouer et étudier comme il le faut.
Je garde un souvenir si cher de cette journée-là... j'aurais aimé bien y retourner, mais la vie en a décide autrement... qui sait un jour, je pourrai le jouer cet orgue qui a suscité ma vocation d'organiste.... qu'il soit grand ou petit...
Nina.
http://www.ninadesole.com
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ninadesole.com
choral

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 06/02/2010

MessageSujet: Découverte de l'orgue   Dim 2 Mai - 17:13

J'arrive un peu tard pour me présenter et parler de ma première découverte de l'orgue. J'habite le beau pays de la Haute Provence ou j'ai la chance de jouer sur un Cavaillé.
J'ai moi aussi découvert l'orgue aux offices lorsque j'étais gamin. Il s'agissait de l'orgue aujourd'hui célèbre de Seurre en Côte d'or. Le fameux Tribuot de Seurre
Ensuite j'ai habité à Dijon et là j'ai fais la connaissance du grand Maître André Fleury, j'avais 14 ans et il a accepté que je monte à sa tribune le dimanche, après quoi il a bien voulu me prendre dans sa classe d'orgue. Malheureusement à la rentrée scolaire il avait quitté Dijon pour rejoindre St Eustache.
J'ai remisé mon projet d'apprendre à jouer de l'orgue et je n'ai ressorti ce projet que 40 ans après, me trouvant dans la bonne ville de Strasbourg. J'ai travaillé l'orgue 3 ans à Strasbourg avant de rejoindre Digne les Bains ou je suis aujourd'hui.

Voilà mon périple fait que je ne suis qu'un tout petit amateur, amateur mais passionné par cet instrument.
Revenir en haut Aller en bas
J-Y Moy



Messages : 29
Date d'inscription : 14/02/2010

MessageSujet: Re: Votre découverte de l'orgue et vos premières émotions organistiques   Mar 4 Mai - 13:29

Moi aussi je suis un amateur... J'ai découvert l'orgue à l'église Sainte-Croix de Saint-Servan, à travers les deux instruments de Cavaillé-Coll. Pour l'orgue de tribune, c'était avant la restauration effectuée dans les années 1950 par le facteur Wolff et dont parle Eric Cordé par ailleurs. L'instrument était pour moi très impressionnant. J'ai noué des liens d'amitié avec l'organiste de l'époque, qui jouait les pages romantiques et aussi des pièces contemporaines (les acclamations carolingiennes de Langlais par exemple) et qui improvisait notamment au retour des processions du 15 août... Parti ensuite en région parisienne, j'ai découvert d'autres instruments, les grands Cavaillé-Coll de ND et Saint-Sulpice, les instruments néo-classiques (Saint-Merry et les concerts présentés par Norbert Dufourcq), et Saint-Séverin qui venait d'être restauré. Tous les dimanches, il y avait une audition donnée à Saint-Séverin par les titulaires ou des invités. Ma génération a ainsi découvert à Paris un autre style d'orgue et d'interprétation et ce fut très enrichissant... Plus tard, ce furent les auditions à ND de Paris autour de Pierre Cochereau.
Je suis revenu en Bretagne depuis 18 mois, découvrant la jeune génération des organistes et les instruments de la région. Et retraité, j'ai pris mes premières leçons d'orgue, d'abord à Brunoy (Région parisienne), puis maintenant à Rennes. L'apprentissage est bien lent mais fort passionnant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: à tous les amateurs d'orgue   Sam 15 Mai - 17:59

Non organiste,mais clarinettiste et ayant pris des cours d'écriture,très tôt j'ai été attiré par l'orgue.
A une époque,pourtant,j'ai eu un coup de "déprime",pensant que la facture d'orgue était morte(!)
ainsi que la musique:il faut dire que j'ai vu-et,entendu-de beaux massacres.
A Limoges(87) on a une collection d'"Hiroshima" organistique:la gamelle de St Michel,la casserole de
la cathédrale et,la marmite de St Pierre---pour "un diner presque parfait"!!oui,pour la "zic",on repas
sera!!!.
Et,un jour,la révélation---les Clicquot de Poitiers,St Nicolas des Champs,St Ouen de Rouen et surtout
WEINGARTEN .Ce dernier m'a tellement ébloui que j'ai fait une conférence dessus et,une recherche
sur le Nombre Sacré dans cet instrument -DGW en a publié le début. Je suis prêt à offrir à cet orgue
les plus exquis de mes vins (en allemand WEIN)et,j'ai ,sis en mon coeur pour lui,un jardin à la
Lenôtre (en allemand GARTEN).Que j'arrête,je vais griller quelques neurones?!
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Votre découverte de l'orgue et vos premières émotions organistiques   Jeu 20 Mai - 12:07

Intéressant que tous ces témoignages, empreints d'une émotion certaine... Intéressant aussi de constater que dans un certain nombre de cas, la rencontre avec l'orgue était surtout le fruit du hasard, d'une curiosité qui s'est manifestée au bon moment...

Pour ma part une histoire beaucoup plus classique, celle ou à la charnière de l'enfance et de l'adolescence, attiré par la musique classique (alors que peu dans mon entourage l'appréciaient), je m'essayais à écouter des 33 tours récupérés ou achetés au hasard (je me souviens encore avoir insisté auprès de ma mère pour faire un voyage organisé en Allemagne, d'où j'ai ramené une petite pile de Deutsche Grammophon assez difficiles à trouver dans ma (petite) ville natale). Et c'est en écoutant l'un de ces disques (Cochereau je crois bien, aux Grandes Orgues de Chartres si je ne me trompe pas) que le déclic est arrivé. Très rapidement je me suis orienté vers la musique de Bach, d'une beauté absolue.

Je ne dois pas être un bon Français quelque part, car la musique comme la facture françaises ne m'ont jamais attiré... A l'exception notable de la Toccata de la 5ème symphonie de Widor qui me réconcilie pendant une douzaine de minutes avec les Cavaillé Coll...


Dernière édition par Pat17 le Jeu 20 Mai - 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: à Pat 17 orgue Français   Jeu 20 Mai - 19:39

Tiens donc(!),à une époque,endoctriné par les dogmes néoclassiques,l'orgue Français me faisait penser
à ce qu'a dit Ch.M.WIDOR sur l'orgue de St GERVAIS:un "crocodile"!.
Et, j'ai approché POITIERS,SOUVIGNY,surtout St Nicolas des Champs et,là j'ai découvert la "zic"
Française du Grand Siècle---le choc:
J'avais entendu des versions "métronome drivé par une horloge atomique-ou quantique,c'est encore
plus stable-":Une tierce en taille,il y a des langueurs,des accélérations(G.Corrette et,cf P.VIDAL in
"Bach et la machine-orgue":"une progression de tailles ne se gère pas avec EXCEL" (WALCKER);une
tierce en taille,non plus!!.
j'ai fait l'analyse de celle de la messe de N.de GRIGNY---ce n'est pas de la musique pour les chats!!
C'est sur,des accords douloureux +2;+4 6 etc des retards demandent de ralentir,des triples croches conjointes,NON!un peu d'âme!!
Voila ma conclusion:il y a des musiques francese M----diques;mais il ya des chefs-d'œuvre,mais cette musique est très sensible à une "méchante" interprétation---çà n'est pas là seule:
écoutez Toon KOOPMAN sur "mon"orgue ,dans le BWV 546;qu'il est chi---tique!!
DE plus-et,à limoges,je suis en "manque"-l'O. Français a des fonds poétiques,des mixtures qui ne
gu----t pas,des anches qui claquent,bien sur le G Major de Bruhns sur un pédalier alla-francese
Bonjour!!!
Cordialement,merci pour le commentaire sur "simple présentation"
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Votre découverte de l'orgue et vos premières émotions organistiques   Jeu 20 Mai - 19:59

Attention, je n'ai pas dit que ce n'était pas bon ! C'est plus exactement que je n'y suis pas très sensible. Le style ne me transporte pas, la sonorité des instruments me laisse de marbre. Wink

Il est d'ailleurs paradoxal que la musique que je préfère est historiquement impensable : Jean-Sébastien sur des orgues hollandaises, ça ne tient pas la route d'un point de vue musicologique. Mais d'un point de vue musical, c'est en tout cas pour moi un véritable régal ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
DGW

avatar

Messages : 404
Date d'inscription : 20/12/2009
Localisation : Lasalle en Cévennes

MessageSujet: Re: Votre découverte de l'orgue et vos premières émotions organistiques   Ven 21 Mai - 0:18

Bah ! Essaye d'écouter ça: du Bach sur un grand-jeu de Clicquot!
http://www.steekr.com/n/50-17/share/LNK46254bf5a6665cd38/
Qu'en penses-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.organologie.eu
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Votre découverte de l'orgue et vos premières émotions organistiques   Ven 21 Mai - 10:17

Merci pour l'extrait ! Cool

Ca conforte malheureusement mon sentiment : je ne suis pas très sensible à cette sonorité. Embarassed

Non pas une fois encore que ce ne soit pas bon, c'est simplement que mon goût musical me porte vers d'autres timbres... Wink

Merci encoe DGW, c'est très sympa de ta part ! Cool
Revenir en haut Aller en bas
DGW

avatar

Messages : 404
Date d'inscription : 20/12/2009
Localisation : Lasalle en Cévennes

MessageSujet: Re: Votre découverte de l'orgue et vos premières émotions organistiques   Ven 21 Mai - 19:48

Pas de problème !
"L'ennui naquit un jour de l'uniformité".
Moi aussi, il y a des sons que je n'aime pas trop. Les forêts de 8 par exemple. Quand il y en a trop, je sature!
Bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.organologie.eu
Julien Girard
Admin
avatar

Messages : 1091
Date d'inscription : 02/11/2009
Localisation : Neuilly-Plaisance

MessageSujet: Re: Votre découverte de l'orgue et vos premières émotions organistiques   Ven 21 Mai - 20:13

DGW a écrit:
Moi aussi, il y a des sons que je n'aime pas trop. Les forêts de 8 par exemple. Quand il y en a trop, je sature !

Tiens... moi c'est tout l'inverse Very Happy Very Happy .... mais on s'écarte franchement du titre de la discussion svp.
Revenir en haut Aller en bas
http://organland.free.fr
Yves Carall

avatar

Messages : 605
Date d'inscription : 11/09/2010

MessageSujet: Re: Votre découverte de l'orgue et vos premières émotions organistiques   Mer 29 Déc - 0:09

Moi, j'ai découvert l'orgue à Saint-Louis en l'Isle il y a 1 an et demie, peu avant, d'ailleurs, de commencer à en jouer sur les conseils de ma mère, de ma prof de solfège et de Vincent Rigot, avec qui ma mère prenait des cours d'harmonie au clavier. Nous sommes allés voir Vincent à Saint-Louis lors d'une messe. Je ne me rappelle plus ce qu'il a joué (un morceau de Mendelssohn à la sortie, même que je me suis gouré en lui tournant les pages, je ne savais pas qu'il fallait suivre le pédalier...), je me rappelle surtout qu'il ronchonnait tout le temps contre les fidèles qui chantaient comme des pieds, faux, pas en mesure, partant un demi-ton en-dessous de la note si l'organiste ne la jouait pas au préalable... la grandeur de cet instrument m'a convaincu, et c'est avec impatience que j'ai attendu la rentrée et mon premier cours... Je n'ai pas été déçu, car Philippe Brandeis est un excellent professeur.
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesvaldoise.weebly.com/
Thomas G



Messages : 98
Date d'inscription : 17/11/2010

MessageSujet: Re: Votre découverte de l'orgue et vos premières émotions organistiques   Mer 29 Déc - 0:52

Moi c'est simple, un prêtre m'a proposé de remplacer l'organiste pour les 15 dernières minutes des confirmations (aie pour commencer !), car elle avait un mariage dans une paroisse voisine, et ne s'en était pas rendue compte...

Voilà comment j'ai commencé !

Ensuite allant souvent en Normandie, j'ai pu toucher un orgue des frères Damiens en parfait état de marche, de un clavier, 7 jeux et 25 marches en tirasse permanente. Qui a suffit à faire mon bonheur !





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Votre découverte de l'orgue et vos premières émotions organistiques   

Revenir en haut Aller en bas
 
Votre découverte de l'orgue et vos premières émotions organistiques
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Votre découverte de l'orgue et vos premières émotions organistiques
» A votre bon coeur, m'sieurs dames....
» Reveil matin direct sur votre ordinateur
» Symphonies pour orgue
» Votre avis sur "Oui... mais Non"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orgue Libre :: Bienvenue :: Banc d'Orgue-
Sauter vers: