AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bête curieuse...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Richaud

avatar

Messages : 1814
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Bête curieuse...   Dim 26 Fév - 21:22

Le Audsley est aussi dispo chez Alapage, pas plus cher que d'imprimer les 1400 pages des deux volumes: une cinquantaine d'euro.
C'est bien plus mon livre de chevet que DB, même s'il manque la période 1905-1939, encore très féconde pour les orgues.
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Bête curieuse...   Dim 26 Fév - 21:45

Richaud a écrit:
Le Audsley est aussi dispo chez Alapage, pas plus cher que d'imprimer les 1400 pages des deux volumes: une cinquantaine d'euro.

J'ai bien peur que non... Embarassed

Par contre, il semblerait qu'une réimpression soit en cours, car le premier volume est de nouveau disponible chez l'éditeur depuis Novembre 2011 : http://store.doverpublications.com/0486213145.html#productdescription


Dernière édition par Pat17 le Dim 26 Fév - 21:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 573
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Bête curieuse...   Dim 26 Fév - 21:46

Il y a l'article de Mutin dans l'Encyclopédie Lavignac qiui ne rentre pas dans tous les détails de facture mais qui donne une liste assez complète des "inventions" de la fin du XIXè avec parfois des schémas (p.ex. le double pédalier Walcker).
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Bête curieuse...   Dim 26 Fév - 21:58

escolore a écrit:
dulciane a écrit:


Mais le problème à mon sens de l'orgue en France est qu'il est indissociable de l'église dans lequel il est et donc de l'Eglise en général et le dépérissement de celle-ci ... Il faudrait déjà, pour avoir une politique culturelle qui ne soit pas celle uniquement de la préservation, sortir l'orgue de ce carcan pour l'amener dans le monde de la musique de concert.


Bien mais pour jouer au concert, il faudrait déjà qu'il existe un répertoire d'orgue de concert.

On s'aperçoit que lorsque nos collègues U.S. cherchent à sortir du répertoire liturgique ou para liturgique, ils tombent inévitablement dans les transcriptions en tout genre ou encore proposent avec une virtuosité étourdissante des variations sur des thèmes de la musique de variété.

Je suis d'accord. Mais le répertoire para liturgique est parfaitement jouable dans une salle de concert qui reste plus adaptée qu'une église pas chauffée, avec des sièges inconfortables, avec une acoustique non étudiée pour et souvent l'organiste loin dans la tribune dans le dos du public. Personnellement j'adore les retranscriptions. L'orgue étant un instrument pouvant parfaitement remplir le rôle d'un orchestre, les transcriptions de Liszt ou Wagner à l'orgue, c'est assez magique, une sonate de Guillemant aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1814
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Bête curieuse...   Dim 26 Fév - 22:07

Toutes mes excuses les plus plates, il est dispo chez Amazon.com, pas chez alapage, où il semble épuisé.
Si on en achète qu'un, on achète le second volume, très technique.
Revenir en haut Aller en bas
Orguevirtuel

avatar

Messages : 742
Date d'inscription : 22/05/2011
Localisation : 15 km nord Auxerre le long de N6

MessageSujet: Bête curieuse...   Lun 27 Fév - 0:04

Merci Toulousaing,
Je télécharge et je verrai les possibilités d'impression...

Accessoirement et ça n'a rien à voir, mais la mort de Maurice André m'évoque un concert, il y a de nombreuses années à l'ancien orgue (Anneessens) de la cathédrale d'Auxerre où nous étions trois à la tribune et un dans l'orgue : Marie-Claire Alain, Maurice André et moi-même, le quatrième homme un facteur d'orgue (à peu près sourd) était en train de coller des gommettes (1 m, 2 m ? {orthographe du mot}) durant tout le concert, sur toutes les fuites !
Marie-Claire Alain n'avait pour toute partition qu'un post-it avec la liste des morceaux à interprêter et touchait le pédalier avec des talons aiguille(s). Maurice André était à l'opposé de la console et je ne l'ai pas beaucoup vu. J'avais un impératif à cette époque : je n'étais que toléré, malgré que ce fut un privilège et un honneur.

Jean-Marie d'orguevirtuel
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesauxerre.net
Richaud

avatar

Messages : 1814
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Bête curieuse...   Lun 27 Fév - 20:49

dulciane a écrit:
Petite anecdote j'ai retrouvé dans un pays nordique un orgue neuf de 58 jeux de 2009 construit suivant l'esthétique symphonique française. Alors qu'en France on cherchera à baroquiser nordiquement un instrument neuf. Comme quoi, l'herbe peut sembler toujours plus verte ailleurs!

C'est là tout le paradoxe!. L'orgue dont Cavaillé-Coll a fait la promotion est devenu LE modèle de l'orgue français que le monde entier nous copie. Mais chez nous, le vrai modèle n'est pas Cavaillé-Coll (dont Philippe Hartrmann me disait en découpant à grands coups de cisaille une flûte harmonique de ACC: "J'ai l'art de recycler des déchets!" pig ) mais moins glorieusement le modèle nouveau-classique de Gonzalez.
Dans un sens ça s'explique assez bien: écoutez une flûte harmonique (quand il y en a une) récente, fabriquée par une de nos manufactures ayant pignon sur rue, et écoutez en une autre faite par des américains. On voit bien que le savoir romantique français est perdu.
Donc on fait ce qu'on sait faire: du Gonzalez. Une petite exception pour J. Daldosso qui ose mettre un peu plus de fonds romantiques dans ses orgues, mais c'est encore timide.
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1814
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Bête curieuse...   Lun 27 Fév - 20:58

escolore a écrit:
Bien mais pour jouer au concert, il faudrait déjà qu'il existe un répertoire d'orgue de concert.
On s'aperçoit que lorsque nos collègues U.S. cherchent à sortir du répertoire liturgique ou para liturgique, ils tombent inévitablement dans les transcriptions en tout genre ou encore proposent avec une virtuosité étourdissante des variations sur des thèmes de la musique de variété.

Mais ce répertoire existe en France, et les américains l'adorent: Je crois que c'est l'endroit où l'on entend le plus de musique française du XIX° et XX° siècle. Vous oubliez que Vierne déconseille de jouer certaines pièces pendant un office, mais seulement "au concert", de même que Guilmant (morceaux de concert, çà ne s'invente pas). On peut en dire autant de Widor dont seulement deux symphonies sont (un peu) teintées de liturgie (La gothique et la romane). Tout le reste n'est pas forcément adapté aux offices, Dupré (symphonies) ou plus récemment Langlais (morceaux sur des thèmes folkloriques), Alain (danses), Reuchsel (nuages sur le cap nègre).
Par contre, Messiaen, Duruflé ne semblent avoir composé QUE de la musique liturgique (ou "liturgisante").

Mais les transcriptions, c'est pas mal non plus, surtout si l'orgue s'y prête. C'est plus difficile sur un orgue de 20 jeux sans combinateur ni boîtes expressives.
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 573
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Bête curieuse...   Mar 28 Fév - 0:57

Nous n'en finissons pas de vivre dans le souvenir des tournées -triomphales?- des organistes parisiens aux sSates au XXè siècle.
Cela ne justifie guère d'attirer les foules dans les salles de concert pourvues d'un grand orgue.

Peut-être serait-il temps que nos grands virtuoses-organistes-compositeurs s'attachent à écrire des pages nouvelles et inspirées pour l'orgue de concert qui deviennent incontournables pour le public.
Revenir en haut Aller en bas
Orguevirtuel

avatar

Messages : 742
Date d'inscription : 22/05/2011
Localisation : 15 km nord Auxerre le long de N6

MessageSujet: Bête curieuse...   Mar 28 Fév - 1:29

Bonsoir,

Toulousaing, je viens de commencer la mise en page du livre de Miller, d'après l'URL que vous m'avez donnée. C'est écrit en mode "text" et pour l'instant je me contente de justifier les paragraphes et supprimer beaucoup de blanc...
J'en suis à 29 pages sur un peu plus de 150 estimées par le traitement de texte de µsoft ; le nombre de pages va varier car en compressant les énormes interlignes, on fait remonter le texte, mais toutes les figures sont absentes ! Et avoir une description très détaillée d'une figure sans voir la figure, c'est comme de la radio...
Je lis le texte en le reformatant et je m'aperçois que ça n'a rien à voir avec les autres ... .. traités... ...On y voit (c'est une façon de dire) bien les différentes expérimentations, plus ou moins ce qui est devenu standard et ce qui a été abandonné... j'espère que la suite est aussi accrocheuse !
Par contre si vous avez une solution pour récupérer les illustrations, là, je suis preneur.
Merci, car ça sort de ce que je connaissais déjà...
Je vais passer quelques minutes à voir l'autre document et j'irai me mettre en polarisation parallèle au plancher.

Jean-Marie d'orguevirtuel
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesauxerre.net
Yves Carall

avatar

Messages : 605
Date d'inscription : 11/09/2010

MessageSujet: Re: Bête curieuse...   Mar 28 Fév - 18:27

Richaud a écrit:
Donc on fait ce qu'on sait faire: du Gonzalez. Une petite exception pour J. Daldosso qui ose mettre un peu plus de fonds romantiques dans ses orgues, mais c'est encore timide.
Et Kern ?...
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesvaldoise.weebly.com/
DGW

avatar

Messages : 404
Date d'inscription : 20/12/2009
Localisation : Lasalle en Cévennes

MessageSujet: Re: Bête curieuse...   Mar 28 Fév - 21:14

Orguevirtuel a écrit:
Bonsoir,

Toulousaing, je viens de commencer la mise en page du livre de Miller, d'après l'URL que vous m'avez donnée. C'est écrit en mode "text" et pour l'instant je me contente de justifier les paragraphes et supprimer beaucoup de blanc...
J'en suis à 29 pages sur un peu plus de 150 estimées par le traitement de texte de µsoft ; le nombre de pages va varier car en compressant les énormes interlignes, on fait remonter le texte, mais toutes les figures sont absentes ! Et avoir une description très détaillée d'une figure sans voir la figure, c'est comme de la radio...
Je lis le texte en le reformatant et je m'aperçois que ça n'a rien à voir avec les autres ... .. traités... ...On y voit (c'est une façon de dire) bien les différentes expérimentations, plus ou moins ce qui est devenu standard et ce qui a été abandonné... j'espère que la suite est aussi accrocheuse !
Par contre si vous avez une solution pour récupérer les illustrations, là, je suis preneur.
Merci, car ça sort de ce que je connaissais déjà...
Je vais passer quelques minutes à voir l'autre document et j'irai me mettre en polarisation parallèle au plancher.

Jean-Marie d'orguevirtuel

Le PDF du bouquin (j'ai eu du mal à le retrouver ...)

http://libsysdigi.library.illinois.edu/oca/Books2007-12/rvolutionrce00mill/rvolutionrce00mill.pdf
Revenir en haut Aller en bas
http://www.organologie.eu
Orguevirtuel

avatar

Messages : 742
Date d'inscription : 22/05/2011
Localisation : 15 km nord Auxerre le long de N6

MessageSujet: Bête curieuse...   Mar 28 Fév - 23:44

Bonsoir,

Je viens d'enregistrer ce fichier et de le parcourir très rapidement : grand intérêt pour moi, merci.

Je n'ai parcouru que les 200 premières pages de l'autre ouvrage, je m'y remets ce soir.

Jean-Marie d'orguevirtuel
Revenir en haut Aller en bas
http://orguesauxerre.net
Richaud

avatar

Messages : 1814
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Bête curieuse...   Mer 29 Fév - 0:43

Yves Carall a écrit:
Donc on fait ce qu'on sait faire: du Gonzalez. Et Kern ?...

Devinez!
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 936
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Bête curieuse...   Mer 29 Fév - 10:09

Richaud a écrit:
PS: Et comment sont réalisées les charnières des cunéïformes de DB?

Toutes mes excuses, j'ai regardé ce matin les planches 62 et 63, effectivement les charnières sont en corde.... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1814
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Bête curieuse...   Mer 29 Fév - 16:37

Vous pouvez apprendre alors comment bien construire un joli cunéïforme. Bonne affaire! On ne l'utilise plus que dans les brouettes.
En général une soufflerie (comme on les fait...), c'est un soufflet à éclisses internes et régulation à soupape pour pacifier le vent, et des détendeurs à pantographes pour chaque jeu. (décrits au DB page 65540 et suivantes de l'édition 2012) lol!
Revenir en haut Aller en bas
hv



Messages : 96
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Re: Bête curieuse...   Mer 29 Fév - 22:05

Une petite précision tout de même :
qui saura réaliser un cunéiforme grand modèle (8p x 4p par exemple) réalisera sans trop de peines les autres types de soufflets, l'inverse n'étant pas vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1814
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Bête curieuse...   Mer 29 Fév - 23:04

Dans le même genre d'affirmation, qui sait conduire un char avec deux boeufs sait très bien conduire un Car de tourisme, l'inverse n'étant évidemment pas vraie. lol!
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 573
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Bête curieuse...   Jeu 1 Mar - 0:46

Le terrorisme de la high-tech a-t-il sa place dans l'orgue à tuyaux?

A peine la version 7.0 est elle commercialisée qu'il faudrait en changer pour la version 7.1 plus performante etc.

Même plus besoin de réservoir, le ventilateur est piloté par informatique et fournit en temps réel le volume d'air calculé par le computer.

Le dépanneur arrive en gants blancs avec sa valise qui lui dicte tous les problèmes rencontrés et les bugs à corriger. On ne dérange même plus l'organiste pour l'occasion. Le système de replay suffit au bonheur du facteur.

Mais c'est de la science fiction, n'est-ce pas lol!
Revenir en haut Aller en bas
hv



Messages : 96
Date d'inscription : 03/08/2011

MessageSujet: Re: Bête curieuse...   Jeu 1 Mar - 1:57

Richaud a écrit:
Dans le même genre d'affirmation, qui sait conduire un char avec deux boeufs sait très bien conduire un Car de tourisme, l'inverse n'étant évidemment pas vraie. lol!

Pourtant il est bien évident que de monter le cul (non les FdO ne sont pas des obsédés bounce ) des cunéiformes est tout autre chose que de monter des ventres...
Même si l'on parle de tables parallèles à plis compensés type Cummins à la Cavaillé, l'affaire est plus aisée car il n'y a pas toute la technique des charnières en cordes, des peaux à rabattre en queue du soufflet, des coins de charnière des éclisses à dégraisser et j'en passe.... Le collage des aines et des grandes bandes se retrouve aussi sur le cunéiforme.

D'ailleurs, à taille identique le cunéiforme (à plusieurs plis) est le type de soufflet le plus cher et donc qui nécessite le plus de temps de fabrication. Je ne dis pas que c'est le meilleur, chaque type de soufflet à ses qualités et ses défauts qui correspondent généralement à une esthétique et donc un style d'orgue bien précis.
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1814
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Bête curieuse...   Jeu 1 Mar - 21:48

C'est très exact!
Mais il faut savoir ce que l'on veut: soit on fait un orgue copie historique (je ne parle pas de restauration, parce-que là on a pas le choix) et on travaille à l'ancienne, avec clous et rondelles découpées au ciseau, rabotage à la main et tout et tout (y compris les cunéïformes levés à la main) et cet orgue là n'intéressera que deux ou trois spécialistes qui se délecteront de la chose (pour ne pas dire quelquechose de plus trivial), soit on fait un orgue contemporain, et on évite d'y caser des vieilleries.
Contrairement à ce que l'on peut en penser, c'est loin d'être acquis pour tout le monde et on se retrouve avec des instruments neufs et censés être contemporains... qui ont des soufflets cunéïformes, avec des accouplements électriques, des jeux classiques français avec des flûtes "apparentées Cavaillé", des compositions dites "d'ancien régime" et un combinateur... What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1814
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Bête curieuse...   Jeu 1 Mar - 22:23

escolore a écrit:
Même plus besoin de réservoir, le ventilateur est piloté par informatique et fournit en temps réel le volume d'air calculé par le computer.
Le dépanneur arrive en gants blancs avec sa valise qui lui dicte tous les problèmes rencontrés et les bugs à corriger. On ne dérange même plus l'organiste pour l'occasion. Le système de replay suffit au bonheur du facteur.
Mais c'est de la science fiction, n'est-ce pas lol!

Non, c'est la (pas triste) réalité. Sauf les gants blancs que je ne mets jamais, le reste est maintenant monnaie courante:
Les ventilateurs pilotés par variateur de fréquence sont opérationnels depuis 4 ou 5 ans, plus de boîte à rideau ni de soupapes. L'orgue de saint vincent de paul est pilotable par une console portative qui permêt de tout manoeuvrer, des notes aux jeux en passant par les boîtes expressives, les trémolos variables... Cette console tient dans un attaché-case, fonctionne sur batterie et possède un clavier de 61 notes. Celle que j'ai pour moi comporte aussi une visualisation en temps réel de tout ce qui se dit dans le câble de liaison.
Le replay est disponible en standard sur tous nos orgues. Peu sont installés pourtant, (en gros une petite dizaine dont SVP) parce-que c'est un outil redoutable qui ne laisse rien passer, et qui fige les erreurs définitivement (dans le cas d'une impro par exemple).
Science, mais pas fiction geek
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Lauwers



Messages : 50
Date d'inscription : 04/11/2011

MessageSujet: Re: Bête curieuse...   Ven 2 Mar - 9:45

"soit on fait un orgue copie historique (je ne parle pas de restauration, parce-que là on a pas le choix) et on travaille à l'ancienne, avec clous et rondelles découpées au ciseau, rabotage à la main et tout et tout (y compris les cunéïformes levés à la main) et cet orgue là n'intéressera que deux ou trois spécialistes qui se délecteront de la chose (pour ne pas dire quelquechose de plus trivial), soit on fait un orgue contemporain, et on évite d'y caser des vieilleries."
(Citation)

Ach ! Kolossal jugement de valeur !
( A Rochester, ils font la file pour voir, jouer et entendre le néo-Casparini)

L'orgue est un instrument multiforme. On ne peut pas l'aborder avec un cadre de référence !
Si un facteur d'orgues veut faire un instrument ultra-moderne, c'est parfait !
Si un autre veut en faire un de style espagnol du 17ème siècle, c'est parfait aussi ! Il n'y a pas de hiérarchie en art.

Tant qu'on ne sortira pas de cette manie de vouloir toujours juger, juger, juger, ce sera la foire-l'orgue de foire?-


Dernière édition par Pierre Lauwers le Ven 2 Mar - 10:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1814
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Bête curieuse...   Ven 2 Mar - 10:11

Pierre Lauwers a écrit:
A Rochester, ils font la file pour voir, jouer et entendre le néo-Casparini
Je n'ai aucun jugement si c'est bien ou pas bien de faire un orgue selon des techniques historiques, je dis simplement que si on fait un orgue "copie de Trost, Silbermann, Casparini, Riepp...", on n'y met pas une registration électrique ni même un ventilateur triphasé, vu que ce n'était pas encore en application.

Petite question: QUI fait la queue à Rochester?
Si c'est pour me répondre que ce sont des organistes, et leurs élèves organistes, vous avez perdu.

Le projet de la philharmonie de Paris ne réserve pas son public uniquement aux organistes "curieux d'entendre sonner un orgue comme au XVII° ou XVIII° siècle". Donc le projet ne pouvait pas retranscrire une époque donnée, mais être polyvalent au maximum. J'imagine bien un orgue au tempérament non égal, au diapason de 418 dans une telle salle de concert: On ne mettrait pas longtemps à voir arriver un Allen en location pour jouer avec l'orchestre. affraid

Pour une fois qu'un projet d'orgue ne demande pas une référence historique, on peut raisonnablement penser que l'évolution de l'orgue n'est pas complètement sclérosée, c'est tout.
Revenir en haut Aller en bas
Pierre Lauwers



Messages : 50
Date d'inscription : 04/11/2011

MessageSujet: Re: Bête curieuse...   Ven 2 Mar - 10:16

Qui ? Même les jeunes-à-guitares!

http://www.youtube.com/watch?v=f9zx21h7aNI&feature=related
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bête curieuse...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bête curieuse...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» Test "Etes-vous curieux"
» vais faire ma curieuse
» Curieuse...
» Curieuse vibration !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orgue Libre :: Bienvenue :: Banc d'Orgue-
Sauter vers: