AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Orgue libre?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
escolore



Messages : 574
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Orgue libre?   Lun 17 Oct - 23:23

[quote="Pat17"]
escolore a écrit:


Vous n'aimez pas le numérique, virtuel, ou autre ?

Evitez les rubriques correspondantes... Il ne me semble pas qu'il y a ait le moindre prosélytisme sur ce forum, et que quiconque essaie de convertir un vrai organiste qui joue sur un véritable instrument de passer du côté d'Hauptwerk ou équivalent...

D'ailleurs, si je puis me permettre, vous avez souvent des mots durs pour ces faux orgues que nous jouons, et des mots pas moins tendres pour nous... Mais l'on ne sait rien de vous : sur quel instrument jouez-vous ? Quel est votre parcours musical ? Peut-être bien qu'il y aurait aussi des choses à critiquer finalement, de ce côté là aussi...

La présente rubrique traite de la disparité entre le nombre de lecteurs et d'intervenants.
J'ai apporté ma contribution, vous apportez la vôtre.

Etant un spécialiste du numérique, je suppose que vous n'aurez aucun problème à me reconnaître, ne serait-ce qu'en consultant google. Pour de plus amples détails consulter le dictionnaire de P. Guillot.

Et vous, à votre tour...
Revenir en haut Aller en bas
Jean guilcher

avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 27/01/2010
Localisation : Charenton le Pont

MessageSujet: Re: Orgue libre?   Mar 18 Oct - 0:37

le dernier post d'Escolore me fait penser que je n'aime toujours pas les pseudos....... mais bon......
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 937
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Orgue libre?   Mar 18 Oct - 4:28

escolore a écrit:
Etant un spécialiste du numérique, je suppose que vous n'aurez aucun problème à me reconnaître, ne serait-ce qu'en consultant google. Pour de plus amples détails consulter le dictionnaire de P. Guillot.

Ben justement non, j'ai un problème à vous identifier, puisque quand je google votre pseudo, j'obtiens cela :



Mais il faut peut-être ajouter que l'Arabie Saoudite (où je me trouve actuellment) n'est pas le meilleur endroit pour consulter un site sur l'orgue (vu que j'imagine que c'est le cas ici)... Laughing

Citation :
Et vous, à votre tour...

Mais c'est déjà fait : http://orgue-libre.bbactif.com/t312-mon-orgue-de-bureau-hauptwerk
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Orgue libre?   Mar 18 Oct - 12:34

L'appel de Dominique Richaud est légitime, car il est l'un des contributeurs les plus actifs du forum.
Allez, j'ouvre mon parapluie en acier trempé (forcément) et je me lance...

À la question "pourquoi les forumistes participent peu", j'essaierais d'apporter un élément de réflexion ; pour cela, il faut savoir qui sont les forumistes...
J'ai peu d'ancienneté ici, mais j'essaie de tout lire avec attention. Je reconnais que ce forum m'apporte plus que je ne lui donne. Je vais expliquer mon cas, que je pense loin d'être isolé...

Qui sont les forumistes ?

I. Il y a les professionnels, tant musiciens que facteurs, qui ont souvent une vision et des exigences que les amateurs n'ont pas ou ne peuvent avoir ; voilà pourquoi certains fils revêtent quelquefois une forme ou un ton qui peut rebuter (ou repousser) les amateurs. En effet, il arrive que certaines discussions placent la barre assez haut, et se transforment en joute d'initiés qu'on suit souvent en spectateur. À cela, rien à redire, car ces fils sont extrêmement intéressants et font évoluer tout le monde.

II. Il y a ensuite les amateurs éclairés, très cultivés je trouve, pour certains, qui ont accès à des tribunes, et qui proposent des fils plus accessibles.

III. Il y a ensuite les simples amateurs, comme moi, qui n'ont pas accès à une tribune et se contentent d'un instrument à la maison (électronique numérique le plus souvent) pour ânonner quelques petits chorals de Bach... Mais pourquoi tant de travail pour si peu de résultats, me direz-vous ? Parce que la force d'attraction de l'orgue (sa "gravité") est immense et irrépressible. Ils hésitent un peu à avancer, les amateurs, car, quelquefois, il faut bien avouer que les contre-bombardes tirent à bout portant...

L'orgue électronique a démocratisé (bolchevique, va !) l'instrument qui nous est cher (je peux argumenter là-dessus). Je suis persuadé que la grande majorité des organistes (amateurs) ne jouent pas sur un orgue vrai : il va falloir se faire à cette idée, c'est un phénomène incontournable que l'on devrait pourtant considérer avec intérêt ! On possède un instrument chez soi, comme on possède un piano ; on joue par plaisir, en sachant que l'on ne se produira jamais en concert. Le but premier n'est-il pas tout simplement de faire de la musique et de maintenir une culture ?
Cela, je le sais, il y a des organistes qui ne le supportent pas : c'est une atteinte à leurs prérogatives, figurez-vous... Ce sont des artistes confirmés souvent, très érudits mais hélas méprisants, qui veulent que leur monde n'appartienne qu'à eux, et qu'il ne soit réservé qu'à une élite. J'en ai connu, et ils m'ont tellement énervé que je leur ai donné un nom : je les appelle les "esthètes méchants"...
Ils œuvrent partout ; mais là où j'ai trouvé les pires, c'est bien dans le monde de l'orgue et de la hi-fi...

Ainsi en est-il des piques sur les orgues électroniques, sur le système HW, sur tel facteur, tel interprète, etc., qui sont autant de coups de fusils que l'on se tire dans le pied.
N'oublions pas que l'orgue est un instrument en danger, et que tous les moyens sont bons pour qu'il ne disparaisse pas. À chacun de le faire continuer à vivre et de faire sa promotion, à sa façon et avec ses moyens, ne fût-ce qu'avec une serinette...

Moralité : si vous voulez voir les lapins gambader sur la prairie, rangez votre fusil...

Cela dit, soyons constructifs et faisons des propositions :

Proposition 1 : j'ai aussi parcouru la liste des forumistes, car j'espérais y faire leur connaissance ; hélas, il n'y a rien. À mon arrivée ici, je me suis présenté, tant bien que mal, dans un long message, mais je ne sais toujours rien des autres intervenants, et cela me gêne beaucoup. Il faudrait créer un groupe "Présentation", où chacun parlerait de lui (longuement), et qui resterait et permettrait de savoir qui est qui. Cela romprait l'anonymat qui prévaut et créerait, j'en suis sûr, des liens productifs.

Proposition 2 : pourquoi ne pas s'engager chacun à un "devoir" mensuel qui consisterait à poster un message ? (n'importe lequel, même une ânerie, car, vous vous en êtes souvent rendu compte, on digresse vite, et je trouve cela intéressant).
Allez, je m'y colle, et je poste un message de bas étage (mais plein de bonne volonté) pour commencer ("Quel organiste êtes-vous ?")
Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Orgue libre?   Mar 18 Oct - 13:28

je tiens à dire aussi que ça fait un bail qu'on n'a pas "vu" nos chers administrateurs Smile faut regarder si personne n'est resté enfermé dans la tuyauterie du wanamaker...
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 574
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Orgue libre?   Mar 18 Oct - 14:14

Michel Calmettes a écrit:

Proposition 1 : j'ai aussi parcouru la liste des forumistes, car j'espérais y faire leur connaissance ; hélas, il n'y a rien. À mon arrivée ici, je me suis présenté, tant bien que mal, dans un long message, mais je ne sais toujours rien des autres intervenants, et cela me gêne beaucoup. Il faudrait créer un groupe "Présentation", où chacun parlerait de lui (longuement), et qui resterait et permettrait de savoir qui est qui. Cela romprait l'anonymat qui prévaut et créerait, j'en suis sûr, des liens productifs.

Proposition 2 : pourquoi ne pas s'engager chacun à un "devoir" mensuel qui consisterait à poster un message ? (n'importe lequel, même une ânerie, car, vous vous en êtes souvent rendu compte, on digresse vite, et je trouve cela intéressant).
Allez, je m'y colle, et je poste un message de bas étage (mais plein de bonne volonté) pour commencer ("Quel organiste êtes-vous ?")

Moi aussi, j'ai cliqué sur le nom de nos amis forumistes qui se plaignent de ne pas en savoir assez sur tel ou tel: résultat négatif., je n'ai rien su d'eux.
Mais peu importe puisque le but n'est pas ici de savoir qui a fait quoi, quand, comment etc.

Ce qui me gêne le plus, c'est le fait de tenir pour acquise la déification du "simple amateur" (on dit aussi, "le plus défavorisé" ou "en grande difficulté"). qui se fait sa musique en égoïste (ce qui est son droit) mais qui tente d'imposer cette vision toute personnelle à l'ensemble des organistes. Pour ma part, j'estime que le fait de jouer de l'orgue -instrument public- s'adresse inévitablement à un public, rien à voir avec le jeu des instruments privatifs, piano en tête.

Revenir en haut Aller en bas
dulciane

avatar

Messages : 711
Date d'inscription : 26/08/2010

MessageSujet: Re: Orgue libre?   Mar 18 Oct - 14:28

après le ton méprisant et les caricatures, on a droit à la suffisance. rien ne nous sera épargné.

Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Orgue libre?   Mar 18 Oct - 19:26

escolore a écrit:
Ce qui me gêne le plus, c'est le fait de tenir pour acquise la déification du "simple amateur"
N'exagérons rien dans les deux sens! Il n'y a pas d'un côté les bons organistes, forcément professionnels qui concertisent à tout va et passent leur vie à enseigner Do-Mi-Sol# à des gamins de conservatoire, et de l'autre les dégénérés qui jouent pour eux tout seuls les petits préludes de Bach. On frise alors le "front national de l'orgue".

Et pour clarifier: combien d'organistes ne vivent que de leur métier? Ben pas tant que ça. Les organistes liturgiques qui ne vivent que de services d'orgue ne se trouvent guère qu'à Lourdes. Les concertistes, on les connait (au moins ceux qui ont une stature internationale) ils ne sont pas légion non plus.

Alors il reste tous les autres, forcément amateurs puisqu'ils ne vivent pas du métier d'organiste, et franchement, les discriminer parce-qu'ils sont ou ne sont pas titulaires dans une paroisse, c'est nullissime, autant que ce que l'on peut jouer ou accompagner pendant un office dominical (je suis organiste depuis plus de trente ans, je parle donc en connaissance de cause: pas de quoi en faire un quelconque piédestal du haut duquel on pourrait facilement pisser sur les autres) Je suis organiste amateur, même si je suis titulaire d'un orgue et que je suis payé pour jouer les dimanches. Mais je suis facteur d'orgues professionnel, c'est ça qui me nourrit et me fait cotiser pour ma retraite.

Alors le combat: je suis bon et vous ne l'êtes pas... On laisse ça aux politiques! clown
Revenir en haut Aller en bas
Denis

avatar

Messages : 511
Date d'inscription : 08/03/2011
Localisation : France

MessageSujet: Re: Orgue libre?   Mar 18 Oct - 19:53

Parler de "front national de l'orgue", de la part d'un FO...
On laisse ça aux politiques! , effectivement, clown clown clown clown

ça me rappelle une blague à propos de la hiérarchie, adaptable aux organistes à tribune :
On peut comparer la situation à des singes perchés sur un arbre:
Celui d'en haut regarde en bas et ne voit que des visages souriants
Ceux d'en bas lèvent la tête et ne voient qu'un trou du c..
affraid

C'est une blague bien-sûr et je ne veux offenser personne !! lol!
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 574
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Orgue libre?   Mar 18 Oct - 20:15

Richaud a écrit:
escolore a écrit:
Ce qui me gêne le plus, c'est le fait de tenir pour acquise la déification du "simple amateur"
N'exagérons rien dans les deux sens! I

Cher D.R. vous comprenez très bien ce que je veux signifier. le fait d'être simple amateur "de base" ne confère aucun privilège particulier, même si il est politiquement correct de flatter le misérabilisme.
Il n'y a pas si longtemps, le beau projet d'orgue de transept à NDP n'a pas vu le jour sous un prétexte de cet ordre.

Revenir en haut Aller en bas
hypérion



Messages : 371
Date d'inscription : 03/11/2009
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Orgue libre?   Mar 18 Oct - 20:35

J'aime assez l'analyse de Michel Calmettes.
Je viens d'un forum encore plus mou, qui s'appelle Dialorgues et qui avait aussi l'ambition de devenir un truc français pareil aux fori anglais ou américains, plein d'articles et de contributeurs, de débats, d'annonces pratiques. Au bout d'un moment, je me suis retrouvé à écrire des messages du genre "Ohé, y a quelqu'un ?"... Un foromeuse m'a dit : "Mon gars, on n'a pas que ça à foutre, on a une vie !". Bon, dont acte. Et transport chez OrgueLibre qui venait de naître...

Je ne connais pas les sites américains ou anglais qui sont, paraît-il si actifs.

Je ne trouve pas que l'OrgueLibre ait à rougir... Certes, il y a des jours où c'est un peu mou du genou, mais, effectivement, il ne se passe pas tant de choses que ça dans le monde de l'orgue !

Le sujet qui devrait agiter le site, qui laisse tous ceux à qui j'en ai parlé, et qui devrait susciter plein de questions, c'est cette association Orgue en France qui va naître....
L'article que j'ai rédigé à ce sujet n'a pas suscité beaucoup d'intérêt, peut-être au risque de parler dans le vide avant que l'association naisse officiellement (il faut quand même souligner la retape incroyable pour y adhérer : j'ai reçu les formulaire par 6 canaux différents !)...

Et puis, je n'ai pas mal au dos.
Et puis mes paroissiens me taquinent quand je joue un des "Jeux d'orgue" de Guillou à l'offertoire, ou "Institution de l'Eucharistie" à la communion le même dimanche. Comme je ne les vois qu'une semaine sur 4, que le reste du temps, il y a un brave instituteur sur un synthé aux mauvaises baffles, ils encaissent -ou finissent par apprécier, d'autant que je m'arrange aussi pour jouer un choral ou un Prélude de Bach et ou une douceur romantique durant le même office...

Et puis quand personne ne répond sur mes sujets sur les improvisations de Leguay ou sur Jeanne Demessieux, je me dis que c'est pas bien grave, que j'ai des goûts un peu particuliers, que c'est pas grave et que je suis content de faire passer cela...

Bien souvent, je ne comprends rien à ce que M. Richaud raconte, parce qu'il est très pointu.

Jamais je ne vais lire les textes des amateurs d'orgues numériques, parce que ça ne m'intéresse pas...

Souvent, je me dis : tiens, où est passé le Vénéré Modérateur, et là, je suis d'accord avec l'hypothèse avancée : il est resté bloqué par les cheveux à une boîte expressive, au 5ème étage du Wanamaker !
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 937
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Orgue libre?   Mar 18 Oct - 21:20

Richaud a écrit:
Alors c'est le moment de poser plein de questions! chacun est un peu spécialiste dans son domaine, mais il n'est pas interdit de connaitre ce que font les autres, surtout si on est intéressé. Il n'y a jamais de question conne..

Merci d'avance !

Michel Calmettes a écrit:

Qui sont les forumistes ?

I. Il y a les professionnels, tant musiciens que facteurs, qui ont souvent une vision et des exigences que les amateurs n'ont pas ou ne peuvent avoir ; voilà pourquoi certains fils revêtent quelquefois une forme ou un ton qui peut rebuter (ou repousser) les amateurs. En effet, il arrive que certaines discussions placent la barre assez haut, et se transforment en joute d'initiés qu'on suit souvent en spectateur. À cela, rien à redire, car ces fils sont extrêmement intéressants et font évoluer tout le monde.

II. Il y a ensuite les amateurs éclairés, très cultivés je trouve, pour certains, qui ont accès à des tribunes, et qui proposent des fils plus accessibles.

III. Il y a ensuite les simples amateurs, comme moi, qui n'ont pas accès à une tribune et se contentent d'un instrument à la maison (électronique numérique le plus souvent) pour ânonner quelques petits chorals de Bach... Mais pourquoi tant de travail pour si peu de résultats, me direz-vous ? Parce que la force d'attraction de l'orgue (sa "gravité") est immense et irrépressible. Ils hésitent un peu à avancer, les amateurs, car, quelquefois, il faut bien avouer que les contre-bombardes tirent à bout portant...

Cette typonomie me semble excellente, d'autant qu'elle explique bien du fait de l'hétérogénéité de ses membres pourquoi un forum d'orgue peut avoir du mal à bien fonctionner : trop de niveaux d'intervention / de lecture différents... Il y a au moins un ciment qui devrait fonctionner : notre passion commune pour le roi des instruments.

Citation :
N'oublions pas que l'orgue est un instrument en danger, et que tous les moyens sont bons pour qu'il ne disparaisse pas. À chacun de le faire continuer à vivre et de faire sa promotion, à sa façon et avec ses moyens, ne fût-ce qu'avec une serinette...

Entièrement d'accord; entretenir des querelles alors que le monde de l'orgue se bat pour sa survie est surtout suicidaire... C'est un phénomène malheureusement fréquent chez les passionnés, ou le pire ennemi n'est pas toujours celui qui est opposé à la passion, mais souvent celui qui la vit d'une façon un peu différente... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 937
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Orgue libre?   Mar 18 Oct - 21:25

escolore a écrit:
Ce qui me gêne le plus, c'est le fait de tenir pour acquise la déification du "simple amateur" (on dit aussi, "le plus défavorisé" ou "en grande difficulté").

escolore a écrit:
. le fait d'être simple amateur "de base" ne confère aucun privilège particulier, même si il est politiquement

Shocked

Holà...

Mais où allez-vous chercher tout cela ? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 937
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Orgue libre?   Mar 18 Oct - 21:27

hypérion a écrit:
Bien souvent, je ne comprends rien à ce que M. Richaud raconte, parce qu'il est très pointu.

Rassurez-vous, vous êtes loin d'être le seul ! Very Happy

Citation :
Jamais je ne vais lire les textes des amateurs d'orgues numériques, parce que ça ne m'intéresse pas...

Attitude certainement plus responsable (et respectueuse) de la diversité d'un forum que le dénigrement systématique...
Revenir en haut Aller en bas
Richaud

avatar

Messages : 1820
Date d'inscription : 12/12/2009
Localisation : Nuits Saint Georges

MessageSujet: Re: Orgue libre?   Mar 18 Oct - 22:32

Pat17 a écrit:
hypérion a écrit:
Bien souvent, je ne comprends rien à ce que M. Richaud raconte, parce qu'il est très pointu.
Rassurez-vous, vous êtes loin d'être le seul !

Ah ben v'la hot chose! Je gatouille tant que ça? Parce-que si je suis incompréhensible faudrait pt'ête bien m'arrêter tout de suite, pas laisser causer le singe et finir devant un café au distrib en disant "t'as pané quelquechose à ce qu'il a dit toi? non, ben moi c'est pareil, j't'en cause pô!"
Dans notre pays, il y a une devise que j'aime bien "Liberté, Egalité, Fraternité, Choucroute", on peut même remplacer la bouffe par l'orgue.
Et si vous rencontrez de GRANDS organistes (au sens artistique) vous serez souvent surpris qu'ils sont bien comme les autres, et ne vous prennent pas pour "un met digéré et restitué à la nature". J'ai remarqué que plus la médiocrité s'installe, et plus l'auto-suffisance rend le contact desagréable.

Citation :
Il y a ensuite les simples amateurs, comme moi, qui n'ont pas accès à une tribune

Objection votre honneur, ça n'existe pas. Il y a toujours moyen de trouver une tribune où l'on peut jouer l'instrument. Alors bien sûr, il faut admettre que quand on est titulaire d'un instrument important (mon cas) on est sollicité à tout bout de champ par des gens qui ne savent quelquefois même pas que pour jouer un orgue, il faut tirer au moins un registre, et qui jouent avec un doigt (sans caricaturer.. on en voit des gratinés), mais aussi par des gens qui voudraient bien essayer ce que donne un vrai orgue par rapport à leur Farfiskount. Je prête toujours les claviers, beaucoup plus rarement les clés de la tribune, question de responsabilités quand on découvre dix personnes qui sont venues déconner avec le biniou... On est bien loin d'un organiste dans ce cas. Mais les élèves du conservatoire qui sont venus à la tribune ont systématiquement joué une sortie ou une communion. Mais il faut comprendre qu'un orgue de 70 jeux n'est pas un orgue pour travailler, on y prend trop de mauvaises habitudes, comme celle de privilégier la registration aux notes et rythme mis bien en place.

Un exemple de ce que je ne souhaite pas voir à une tribune:
http://youtu.be/8hKy_insadY
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 937
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Orgue libre?   Mer 19 Oct - 8:29

Richaud a écrit:
Ah ben v'la hot chose! Je gatouille tant que ça? Parce-que si je suis incompréhensible faudrait pt'ête bien m'arrêter tout de suite, pas laisser causer le singe et finir devant un café au distrib en disant "t'as pané quelquechose à ce qu'il a dit toi? non, ben moi c'est pareil, j't'en cause pô!"

Cela tient à la grande diversité des membres de ce forum, dont parlait si bien Michel Calmettes un peu plus haut. Il y a ici des fils qui s'adressent à des professionnels, sur la technique même de facture d'orgue, qu'il est normal que de simples amateurs ne puissent comprendre, moi le premier. Il n'y aurait pas grand intérêt à demander un éclaircissement sur ces fils, car cela retarderait grandement la discussion sans forcément permettre à d'autres de pouvoir vraiment bien comprendre. A chacun son métier, aurais-je tendance à dire.

Citation :
Et si vous rencontrez de GRANDS organistes (au sens artistique) vous serez souvent surpris qu'ils sont bien comme les autres, et ne vous prennent pas pour "un met digéré et restitué à la nature". J'ai remarqué que plus la médiocrité s'installe, et plus l'auto-suffisance rend le contact desagréable.

J'ai eu la chance de rencontrer Susan Landale à la suite d'un échange de mails où je lui demandais la permission de photographier Saint-Louis-des-Invalides. Je n'ai pas obtenu la permission (orgue appartenant à la Réunion des Musées Nationaux), mais j'ai passé une heure avec elle, alors que la Cathédrale était fermée. Elle m'a montré l'orgue sous toutes ses coutures, a répondu à toutes mes questions avec beaucoup de gentillesse, m'a proposé de jouer sur "son" instrument, et m'a offert un mini-récital pour mes seules oreilles émerveillées. Oui effectivement, il y a de grands artistes qui savent rester accessibles au sens humain du terme... Wink
Revenir en haut Aller en bas
Cololi



Messages : 26
Date d'inscription : 08/09/2011

MessageSujet: Re: Orgue libre?   Mer 19 Oct - 11:33

escolore a écrit:
Richaud a écrit:
escolore a écrit:
Ce qui me gêne le plus, c'est le fait de tenir pour acquise la déification du "simple amateur"
N'exagérons rien dans les deux sens! I

Cher D.R. vous comprenez très bien ce que je veux signifier. le fait d'être simple amateur "de base" ne confère aucun privilège particulier, même si il est politiquement correct de flatter le misérabilisme.
Il n'y a pas si longtemps, le beau projet d'orgue de transept à NDP n'a pas vu le jour sous un prétexte de cet ordre.


Ca montre juste un mépris total pour les amateurs.

Si tu n'arrives pas à comprendre que le nombre d'orgue est limité, le nombre de personne pouvant vivre du métier, encore plus restreint ... et que malgré ça on a le droit d'aimer jouer de l'orgue ... et bien tu peux aller voir ailleurs si on y est Smile

Il y a des personnes qui savent bien jouer de l'orgue ... et qui ont un métier tout autre ... ils savent donc faire plusieurs choses. Certains pro aussi aigri que toi ne peuvent pas en dire autant Very Happy

Et puis les amateurs ce sont ceux qui font vivre l'orgue ne t'en déplaise !! Ceux sont eux qui viennent aux concerts ... ceux sont eux aussi (car bien plus nombreux que les pros) qui permettent que certaines partitions soient au catalogue (car si n'y avait que les pros les éditeurs prendraient encore moins de risque).

Je suis informaticien de métier ... je n'ai jamais craché sur ceux qui utilisent un ordinateur de façon poussée, mais dont ce n'est pas le métier !

Ca semble quand même très spécifique à l'orgue cet aigreur.
Je suis chanteur lyrique amateur, je n'ai jamais ressenti une telle haine envers les amateurs dans ce milieu.
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 574
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Orgue libre?   Mer 19 Oct - 14:10

Cololi a écrit:
escolore a écrit:
Richaud a écrit:
escolore a écrit:
Ce qui me gêne le plus, c'est le fait de tenir pour acquise la déification du "simple amateur"
N'exagérons rien dans les deux sens! I

Cher D.R. vous comprenez très bien ce que je veux signifier. le fait d'être simple amateur "de base" ne confère aucun privilège particulier, même si il est politiquement correct de flatter le misérabilisme.
Il n'y a pas si longtemps, le beau projet d'orgue de transept à NDP n'a pas vu le jour sous un prétexte de cet ordre.


Ca montre juste un mépris total pour les amateurs.

Amateur = celui qui aime.
Ne pas confondre amateur et égoïste.

Il y a de très; très, très grands organistes qui sont de parfaits amateurs dans le sens où leurs ressources ne proviennent pas du "métier".

Se conférer à soi-même le statut de "plus pauvre" cela n'a pas de signification ou plutôt c'est un détournement du langage en vogue pour apitoyer ceux qui veulent bien se laisser duper

Au stade de France en configuration "foot", il y a un gardien de but (et ses remplaçants) par équipe, de même dans chaque stade supposé "grand" ou "petit".
Chacun joue avec son niveau et avec son équipe amateur ou pro. C'est très bien comme çà.

A l'orgue, il y a un titulaire et des remplaçants en adéquation avec le public qu'ils servent.






Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 574
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Orgue libre?   Jeu 20 Oct - 11:23

Au passage, je n'utilise pas de caractères gras, inutile donc de me faire crier (c'est l'habitude retenue pour les caractères gras) en citant mes réflexions.
Revenir en haut Aller en bas
Cololi



Messages : 26
Date d'inscription : 08/09/2011

MessageSujet: Re: Orgue libre?   Jeu 20 Oct - 12:03

escolore a écrit:
Cololi a écrit:
escolore a écrit:
Richaud a écrit:
escolore a écrit:
Ce qui me gêne le plus, c'est le fait de tenir pour acquise la déification du "simple amateur"
N'exagérons rien dans les deux sens! I

Cher D.R. vous comprenez très bien ce que je veux signifier. le fait d'être simple amateur "de base" ne confère aucun privilège particulier, même si il est politiquement correct de flatter le misérabilisme.
Il n'y a pas si longtemps, le beau projet d'orgue de transept à NDP n'a pas vu le jour sous un prétexte de cet ordre.


Ca montre juste un mépris total pour les amateurs.

Amateur = celui qui aime.
Ne pas confondre amateur et égoïste.

Il y a de très; très, très grands organistes qui sont de parfaits amateurs dans le sens où leurs ressources ne proviennent pas du "métier".

Se conférer à soi-même le statut de "plus pauvre" cela n'a pas de signification ou plutôt c'est un détournement du langage en vogue pour apitoyer ceux qui veulent bien se laisser duper

Au stade de France en configuration "foot", il y a un gardien de but (et ses remplaçants) par équipe, de même dans chaque stade supposé "grand" ou "petit".
Chacun joue avec son niveau et avec son équipe amateur ou pro. C'est très bien comme çà.

A l'orgue, il y a un titulaire et des remplaçants en adéquation avec le public qu'ils servent.


Je met en gras juste pour indiquer de quels propos je parle.
Personne ne s'appitoie Rolling Eyes
Mais cette façon de vouloir trier les bons organistes des mauvais, (en dehors du fait indéniable des différences de niveaux techniques bien réels) c'est un raisonnement qui ne peut venir que d'esprits aigris.
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 937
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Orgue libre?   Jeu 20 Oct - 12:57

escolore a écrit:
Au passage, je n'utilise pas de caractères gras, inutile donc de me faire crier (c'est l'habitude retenue pour les caractères gras) en citant mes réflexions.

En général, c'est plutôt par l'utilisation de phrases ou expressions en majuscules que l'on indique que l'on est en train de crier...
Revenir en haut Aller en bas
escolore



Messages : 574
Date d'inscription : 05/03/2011

MessageSujet: Re: Orgue libre?   Jeu 20 Oct - 14:05

Oui, on peut même mettre des majuscules en caractères gras pour crier plus fort!
Revenir en haut Aller en bas
Pat17

avatar

Messages : 937
Date d'inscription : 19/05/2010
Localisation : Dubai (Emirats Arabes Unis)

MessageSujet: Re: Orgue libre?   Jeu 20 Oct - 19:03

Il semblerait que vous ayez des idées très personnelles et très arrêtées sur de nombreux sujets... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Denis

avatar

Messages : 511
Date d'inscription : 08/03/2011
Localisation : France

MessageSujet: Re: Orgue libre?   Jeu 20 Oct - 23:05

Cololi a écrit:
escolore a écrit:
Cololi a écrit:
escolore a écrit:
Richaud a écrit:
escolore a écrit:
Ce qui me ...
N'exagérons rien ! I
Cher D.R. vous comprenez très... [/b].
Ca montre juste...
Amateur = celui qui aime...
Je met en gras juste pour ... Mais cette façon de...

Question
J'aime bien cette mise en abîme :
x a écrit que y a écrit que z a écrit que j'ai écrit qu'il a écrit que ... c'est très esthétique , mais ça devient confus ...

je vais prendre deux aspirines et je reviens ! No pale
Revenir en haut Aller en bas
Thomas G



Messages : 98
Date d'inscription : 17/11/2010

MessageSujet: Re: Orgue libre?   Jeu 20 Oct - 23:06

@ Dominique Richaud sur la vidéo des jeunes s'amusant à la tribune : Ils ne font rien de mal encore (même si c'est pas beau). Mieux vaut ça que l'organiste pseudo facteur qui sans la permission de l'organiste titulaire ou du facteur titulaire de l'entretien, va procéder à des réparations ou un accord sauvage.

Un des organistes montant de de l'orgue s'est fait pincer la main dans le sac dans la forêt d'un Cavaillé-Coll par chez nous... Il a failli aller visiter le commissariat.

En bref, avant de donner les clefs, il faut mieux bien définir les conditions surtout à des professionnels.

Pour avoir accès à un orgue, c'est assez facile, surtout en province ou moyenne banlieue (sauf Paris) : il faut avoir un niveau en piano permettant de faire des messes. N'ayant jamais eu d'orgue numérique (pas la place, et c'est cher), je m'entraîne à l'église. Il me faut donc offrir en échange un service.

Maintenant, les organistes ne jouant que sur orgue numérique ont parfois une certaine frustration avec les instruments de petite taille voire de toute petite taille : et oui, on joue rarement les symphonies de Widor, mais par exemple j'ai pu jouer les tientos de Arauxo (sur un orgue de 7 jeux de transition) qu'on ne peut ni jouer sur la plupart des orgues numériques, ni probablement sur un instrument de grande taille, puisqu'il faut un clavier coupé entre le Do3/Do#3. Aimer l'orgue, c'est aussi se contenter de ce que l'on a. Cela vient du fait qu'ils connaissent bien le "grand répertoire" mais pas ces petites pièces adaptées à ces instruments.

Il y a tant d'instruments qui ne demandent qu'à être joués. C'est dommage de ne pas y aller, en se présentant à la messe.



Attention au contenu de mes propos : l'orgue numérique est une chance pour les organistes, car il permet de s'entraîner souvent et confortablement (-3 degrés en Normandie ça fait très mal sur un clavier en ivoire). Mais il ne faut pas que ce soit un frein à la découverte d'instruments locaux. Maintenant il est vrai qu'il y a plus d'orgues d'un clavier 18 notes au pédalier que d'instruments comme celui de M. Richaud, c'est aussi une réalité. L'endroit le plus dur c'est la banlieue : pas mal de bons organistes pour très peu d'instruments notables...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Orgue libre?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Orgue libre?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» eBook et Orgue
» Qui se moque de l'orgue ?
» orgue notre dame de lourdes paris
» orgue à acheter
» Organo Pleno

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Orgue Libre :: Bienvenue :: Banc d'Orgue-
Sauter vers: